le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Conseils
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 19:49 (2008)    Sujet du message: Conseils Répondre en citant

Patrick
Tu as dit à la fin ce par où il fallait commencer, "rendre la main" en effet en commençant par là ton rotor perd de l'incidence diminue ça trainé, tu augmentes ta vitesse sans même toucher aux gaz et maintenant tu peux augmenter ta puissance et tirer légèrement sur le manche, et hop tu montes!!! Razz

Pascal
Tout d'abord un grand bonjour, et en suite mon avis sur le bras de levier du plan fixe et son effet sur l'OPI. Avec un grand bras de levier et un grand plan fixe,il va se produire au moment de la monté de la machine, pendant les oscillations une augmentation du flux d'air sur le dessus du plan fixe,( le rotor tirant la machine vers le haut) donc le CG de la machine va avoir tendance à pivoter vers le haut autour du plan fixe, lors de la descente de l'appareil le plan fixe va être à l'inverse alimenter par dessous donc la pivotement du CG va se faire vers le bas en augmentant le phénomène à chaque fois.
Mais par contre je ne remet pas en doute bien au contraire l'efficacité du plan fixe pour ce qui est de la stabilité et la sécurité du vol. Okay  
Je le redis: l'oscillation il suffit de connaitre le phénomène, et les remèdes, pour l'identifier à coup sur dés son apparition et l'arrêter instantanément
Gyroscopiques salutations
Gérard


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 19:49 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 19:52 (2008)    Sujet du message: Conseils Répondre en citant

Houps j'ai écris OPI c'est OIP mille excuses Embarassed

Revenir en haut
barbu breton
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 21:40 (2008)    Sujet du message: Conseils Répondre en citant

vitesse est aussi le mot qui doit venir au cerveau des qu'il y a un soucis de descente ......... si necessaire c'est reaction immediate  manche en avant pour "glisser" vers le bas et prendre de la vitesse
un imperatif pour bien gerer c'est gaz et manche ensuite ,pas l'inverse
et de respecter la vitesse de vol mini de l'appareil sans appriori de marque
j'espere ne pas dire de conneries (les autres se chargeront de m'allumer ........)


Revenir en haut
Hervé TERRASSON
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 18 Oct - 00:06 (2008)    Sujet du message: OIP Répondre en citant

Je suis globalement d'accord avec mes éminents collègues, à ceci prêt que le meilleur moyen de régler le problème d'OIP n'est pas le fait de durcir les commandes (pourquoi pas les menotter tant qu'on y est? Razz ), mais d'avoir un CG bien surélevé tels les floridiens, avec bien sûr de grands plans horizontaux, une bonne formation...

Maintenant, si l'OIP (ou PIO chez les américains: Pilot Induced Oscillation) (Heu... c'était pour faire style "je connais l'anglais" Laughing ) était la première source d'accidents mortels il y a 10 ans, ça n'est plus le cas maintenant.

En effet, avec mon ancienne machine biplace à CG très bas et sans plan horizontal, la totalité de mes élèves oscillaient. Il faut dire que le tagazou était particulièrement instable, et que n'étant pas doté de carénage ni de saute vent, le pilote ne s'aperçevait pas toujours qu'il rentrait en OIP.

Avec les machines de série actuelles, à quelques très rares exceptions près, l'OIP est inexistante. Cela fait bien longtemps que je n'ai pas vu un élève osciller!

Avec un bémol tout de même dans des conditions très venteuses, et non laminaires, la stabilité peut s'en trouver affectée. C'est ce que les américains appellent: GIO (Gust Involved Oscillation).

Non, la principale source d'accidents graves aujourd'hui est la cloche, c'est à dire les passages en G zéro ou négatif, qui nous sont interdits.
Il y a aussi le non respect du ratio altitude-vitesse. Exemple, virage serré, basse altitude en passage vent arrière. Ben, ça passe pas toujours... Y'en a qui ont essayé, c'est vous qui voyez...


Revenir en haut
Patrice87


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2008
Messages: 2
Localisation: Limoges
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 15:57 (2008)    Sujet du message: Conseils Répondre en citant

Le reflexe à avoir en OIP est si je comprends bien un peu la meme chose qu'en voiture lorsque l'on derape dans un virage ou l'on doit contrebraquer plusieurs fois pour rattraper le véhicule ....

Pour l'effet cloche ( G0 ou G négatif ), existe t'il des schémas qui illustrent ce phénomène ?

Merci en tout cas pour tous ces conseils, début novembre, je commence a voir pour prendre quelques leçons de théories ....  


Revenir en haut
patrickdb


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2008
Messages: 186

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 19:59 (2008)    Sujet du message: Conseils Répondre en citant

jai une immense admiration pour ceux qui ont fabriqué leur machine et se sont formé casi tout seul
total respect....


Revenir en haut
patrickdb


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2008
Messages: 186

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 20:15 (2008)    Sujet du message: Conseils Répondre en citant

Patrice87 a écrit:
Pour l'effet cloche ( G0 ou G négatif ), existe t'il des schémas qui illustrent ce phénomène ?


tu es à fond la caisse pour faire un passage bas pour épater la galerie; à 180km/h ton rotor est bien chargé, tu laisses monter et là tu te vois monter à la verticale;
- si tu paniques et tu pousses le manche brutalement et durablement en avant: tu es mort
- si tu réduis  et pousse  le manche avant doucement:  tu survis

c'est un peu caricatural, mais ton instructeur va te mettre dans la tete que même si tu as envie de pousser le manche, faut le faire très doucement!

laisse tomber la théorie et fais donc de la pratique!


Revenir en haut
Pascal Podogorska
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 18 Oct - 21:54 (2008)    Sujet du message: Conseils Répondre en citant

Cet exemple est tout à fait juste, dans ce cas la première des choses à faire est en effet de réduire les gaz, ensuite laisser le giro pointer le nez vers le bas et l'accompagner en rendant la main. Avec cette procédure il n'y a pas de doute sur le moment à pousser sur le manche ni sur le dosage à appliquer. Même dans le cas d'une panne moteur au décollage, si le palier de prise de vitesse est respecté et la pente est de montée est correcte, pas de problème.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:22 (2017)    Sujet du message: Conseils

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com