le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Simplicité du rotor
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
remi


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 368
Localisation: 54
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 00:49 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Juan de la cierva avait conçu un rotor avec articulations de battement et articulations de trainée.
Tous les rotors actuels d'autogire sont conçus sur la meme base,liaison fixe entre pales et porte-pales(aucun degrés de liberté).
_ Je reste convaincu que la pale avançante et la pale reculante n'ont pas la meme vitesse de rotation par nature n'ayant pas la meme trainée! (Dans le cas d'un porte-pales à liaison encastrement evidemment oui c'est la meme vitesse pour les mauvaises langues).
_De meme sur sa moitié de tour la pale avançante a un débattement plus important que la reculante sur la sienne  (par leur vitesses induites differentes)

alors pourquoi obliger ces vitesses de rotations à etre identiques et ces debattements à etre opposés par un porte-pales monobloc?

Des tensions internes se créent au niveau de cette piece .Peut etre est-ce là la source de vibrations au niveau du manche?


ps: j'ai ecrit une absurdité? eclairez moi svp


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Jan - 00:49 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
René BRUN


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2008
Messages: 744
Localisation: A l'est près du lac
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 06:16 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Remi à te lire , je vois déjà que tu a omis les principales vibrations développé par GMA "l'année passée" !!!!!!!!!!


René
_________________
suite à accident d'autogire CALIDUS pour une rupture du mat,je ne vole plus en CALIDUS AUTOGYRO
https://www.youtube.com/watch?v=p-cu7JvTpxw

https://www.youtube.com/watch?v=SPf9v7CU8Ig


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jeangui91


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2008
Messages: 446

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 09:50 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Bonjour,
Je suspecte une certaine confusion entre vitesse (angulaire) de rotation et vitesse par rapport aux filets d'air celle qui crée la trainée. Ne pas oublier le vent relatif.
JG


Revenir en haut
remi


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 368
Localisation: 54
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 11:18 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

bonjour
d'abord merci à vous de ne pas me laisser dans mon ignorance
René j'y suis j'ai passé la nuit à lire http://autogire.xooit.fr/t664-VIBRATION-ROTOR.htm?start=240

Jeangui je me suis peut etre mal exprimé,non une pale ne va pas rattraper l'autre au bout de 23 tours ..je veux dire que sur un tour chaque pale a une phase acceleration et  une phase ralentissement.
Pourquoi faire abstraction des articulations  de trainée et de battement sur chaque pale individuellement. Quelqu'un a t'il deja essayé une telle tete de rotor?


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 12:03 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Rémi a écrit: " pourquoi obliger ces vitesses de rotations à etre identiques et ces debattements à etre opposés par un porte-pales monobloc?
Des tensions internes se créent au niveau de cette piece. Peut etre est-ce là la source de vibrations au niveau du manche?
"
Re: Les transferts de couple de rotation d'une pale à l'autre que tu évoques ne provoquent que des contraintes modérées dans les pieds de pales.  50 m.N environ, si on a une forte inertie sur le haut du mat à cause d'un démarreur électrique par exemple), mais 0 si on laisse une liberté transversale de glissement le long de l'axe de balancier, de l'ordre du mm.
Les variations de portance  sur un demi-tour (10% à conicité rigide) sont très largement absorbées par la grande souplesse des pales dans ce sens. Elles tombent à 1% avec 0,25° de variation de conicité. Plus les pales sont raides en flexion, plus cette contrainte augmente, mais cela reste quand même très faible.
Il vaut mieux cela que se payer les articulations de trainée, de battement, les amortisseurs de trainée et les résonances sol.


Revenir en haut
remi


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 368
Localisation: 54
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 16:14 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

C'est donc un compromis .merci la souplesse des materiaux.Merci à vous je suis rassuré, je me demande tout de meme si cela n'implique pas des vibrations internes à la cellule aussi minimes soient elles.

Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 16:47 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Pour calculer l'effort de traînée que subit le pied de pale il faut soustraire au couple aérodynamique le couple d'inertie. On peut déjà calculer la variation du couple aérodynamique avec mon logiciel GyroRotor. Voici ce qu'on obtient pour un rotor de 8 mètre :



La composante de l'amplitude alternative est le terme QC = 19.6 daN.m et la phase le terme phiQ=-92 degrés (soit à deux degrés prés la pale reculante). Autrement dit la pale en position reculante produira un couple supérieur au couple moyen de 19.6 daNm et en position avançante un couple inférieur de 19.6 daNm.  
_________________
Visitez mon site


Dernière édition par Jean Fourcade le Jeu 5 Jan - 10:52 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 23:43 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

En effet, Jean. C'est aussi ce que trouve mon tableur avec tes données. Ainsi, la pale reculante transmet son couple à la pale avançante en prenant appui sur le moyeu. Mais on aurait  cette contrainte (200 N.m) dans  les pieds de pale si le moyeu était un point d'appui parfait, et une inertie infinie. Ce n'est évidemment pas le cas
On ne peut donc pas accepter ce chiffre comme la contrainte au pied de pale.
On peut en revanche estimer que ces moments naissent de forces de "trainée" de 65 N (positive pour l'une et négative pour l'autre) situées au 3/4 de R. Soit 130 N maxi qui freinent le mouvement de translation du porte pale (et du rotor tout entier) quand il est à 3h/9h.
Appliqué à sa propre masse  (30 Kg ?), ils ne lui imprimeraient  qu'un  mouvement de 0,7mm d'avant en arrière (à 12 Hz), qu'il suffirait d'autoriser sans réagir pour supprimer toute contraintes de flexion. Avec une masse en tête de mât d'environ 5 kg (lanceur, couronne, pignon etc)), c'est seulement 30 N.m  que subiront les pieds de pale
D'où l'intérêt d'un mat souple délesté d'un maximum de masses nuisibles en tête. Autre possibilité: laisser glisser le "sucre" le long de l'axe du balancier  grace à des rondelles caoutchouc ?
Jean Claude



Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 11:31 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Je suis en partie d'accord avec toi Jean-Claude. J'ai d'ailleurs précisé dans mon message que pour calculer les efforts dans le pieds de pale il faut prendre en compte les forces d'inerties. En autorisant un mouvement d'avant en arrière de la tête rotor on crée pour le pieds de pale des forces d'inertie dont l'effet est de compenser en partie celui des forces aérodynamiques. Mais il y a également les forces d'inerties qui viennent du battement notamment les forces de Coriolis qui ne sont pas complètement annulées. Mais nous ne sommes pas d'accord sur ce point ...
Concernant la possibilité de laisser glisser la tête rotor d'avant en arrière, c'est une solution proposée par Boyette (créateur du Dominator).  Voici le principe de fonctionnement en coupe :



L'axe de mouvement latéral de la tête peut osciller d'avant en arrière. Il est bloqué par deux lames en acier de chaque coté.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 12:11 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Bonjour Jean,    Dans ce dessin, il semble laisser  une certaine liberté axiale sur le pivot de roulis, non?
Pour ma part j'envisage plutôt une articulation de battement élastique Paulstra, assurant la souplesse axiale évoquée,  sans usure ni entretien. Ce type d'articulation me semble aussi permettre d'introduire une souplesse de commande de "pas"  équivalente à des pales souples en torsion.


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 15:35 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

de ce type la ?



Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 17:00 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Non , une articulation Radiaflex :









http://autogire.xooit.fr/image/74/7/e/e/sans-titre-304d15a.png.htm


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 17:19 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Non , une articulation Radiaflex.......

que tu comptes faire travailler en torsion sans roulements de balanciers ?
2 cote a cote ou un seul ?
tres simple et efficace , attention a la frequence propre du montage
je ne saisi pas l'utilite du ressort sur ton dessin


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 18:40 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

Oui, un seul Radiaflex remplaçant les roulements de balancier.
Sans ressort  la charge axiale serait supportée  par le seul roulement du dessous. Le ressort reporte la moitié de la charge sur le roulement du dessus, et multiplie par huit la durée de vie (selon SKF).


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 19:12 (2012)    Sujet du message: Simplicité du rotor Répondre en citant

C'est pas un peu faible la charge statique radiale (550 daN) sensée supporter le poids de l'autogire ?
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:49 (2017)    Sujet du message: Simplicité du rotor

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com