le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pratique du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 1028, 29, 30  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 19:15 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Haflinger a écrit:
enfin pas tout a fait , la deflexion et la portance peuvent se resoudre conjointement , equation a 2 inconnues , et ceci localement pour chaque element de surface du disque et non "globalement"


Exact. Si tu es tenté par la méthode analytique tu trouveras celle dite "simplifiée" du NACA dans son rapport 716 qui ne connaissait malheureusement pas Excel en 1941


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Sep - 19:15 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 20:49 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Haflinger a écrit:
enfin pas tout a fait , la deflexion et la portance peuvent se resoudre conjointement , equation a 2 inconnues , et ceci localement pour chaque element de surface du disque et non "globalement"


Exact. Si tu es tenté par la méthode analytique tu trouveras celle dite "simplifiée" du NACA dans son rapport 716 qui ne connaissait malheureusement pas Excel en 1941


merci de l'info mais j'ai ma methode perso , dans le principe c'est (ce serait) comparable a la tienne mais en beaucoup plus fin et juste par balayage de la surface du disque en portions de surfaces elementaires , mais pas avec excel avec lequel je ne me vois pas remplir de formules des miliers de cellules , tu ne connais pas la programmation en basic ? , c'est tres facile et on peut ecrire des programmes avec des millions d'iterations grace a des sous programmes routine qu'on fait tourner en boucle , on peut sortir les resultats numeriques mais aussi sous forme de cartographies en couleur , dans notre cas par exemple , portance , vitesse induite , couple autorotatif (positif et negatif) , incidence ect ... , enfin tout ce qu'on veut


Revenir en haut
jeangui91


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2008
Messages: 446

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 21:29 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonsoir,
"ah, le Basic, le Pascal, le Fortran" voilà qui était joyeux. Bon les "pros" ont le C++ et peut-être même autre chose aujourd'hui. Mais les anciens c'était même l'Assembleur leur langue maternelle.
JG 


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 21:36 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Je ne suis pas informaticien, bien au contraire. et je ne doute pas que d'autres programmes soient plus efficaces. Mais je n'ai pas remplis des milliers de cellules. Juste une cellule pour chacun des quinze tableaux, généralisé par la souris l'ensemble du tableau . Ce qui m'a poussé à le mettre au point, c'était mon incompréhension du battement sous faible g, généralement expliqué par la faiblesse de force centrifuge tandis qu'elle n'a rien à y voir. Guy Bostbarge, sur ce forum, avait montré comment avec Excel il pouvait visualiser la portance des zones du disque rotor. J'ai alors repris et modifié son principe et trouvé enfin la réponse à cette question...et à bien d'autres.

Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 09:22 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

chacun son truc mais il n'est pas necessaire d'etre informaticien pour programmer en basic au contraire c'est tres facile ,
excel aussi reclame des competences pour etre exploite correctement , generaliser une formule a l'ensemble du tableau n'est sans doute pas possible pour tout , un tableau carre pour un disque rond semble un peu incongru mais pourquoi pas , la taille du tableau si on fait un decoupage fin doit aussi etre impressionnante , mais sa semble jouable avec un decoupage a grosses mailles sauf pour la resolution d'equations a 2 inconnues dont je ne sais pas comment faire avec excel , pour les macros je suis incompetent

en se qui concerne ta demarche je te comprends tout a fait , se poser les bonnes questions et y repondre , un coup de pouce ouvre aussi des perspectives , une idee qui emerge d'une discussion , et de fil en aiguille on trouve aussi d'autres choses


Dernière édition par Haflinger le Mar 11 Sep - 09:53 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Hervé 31


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 317
Localisation: Balma
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 09:46 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

[Hors sujet]
Excel n'est pas (plus) seulement un tableur dans lequel on se contente de rentrer des valeurs ou des formules dans des cellules.
Il est couplé à un langage Basic, le VBA (Visual Basic pour les Applications), permettant de faire des procédures ou des fonctions, des itérations, de répondre à des évènements liés à l'interface utilisateur, etc...
Pour ceux qui possèdent Excel et souhaiteraient s'essayer, il existe pleins de tutoriels sur internet, comme celui-ci par exemple : ftp://ftp-developpez.com/bidou/Cours/VBA/formationVBA.pdf
Il existe des applications extrêmement sophistiquées développées en partie sous Excel avec des liens "automation".
Reste à bien maîtriser l'outils ... mais c'est pareil dans tous les domaines.
@+
Hervé


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 09:58 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

oui il suffit de se former merci pour le lien , convergence d'excel et du basic

Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 11:08 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Haflinger a écrit:
generaliser une formule a l'ensemble du tableau n'est sans doute pas possible pour tout , un tableau carre pour un disque rond semble un peu incongru mais pourquoi pas , la taille du tableau si on fait un decoupage fin doit aussi etre impressionnante

C'était la démarche initiale de Guy Bostbarge de calculer ce qui se passait dans les zones du disque. J'ai choisi au contraire de calculer ce qui se passait sur 11 éléments de pales (colonne du tableau) à 24 azimuts différents (lignes du tableau)
Exemple: Tableau "Vitesses tangentielles" (1 seule formule à rentrer)



Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 11:47 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

oui c'est ce que j'avais compris , tu fixes une loi de deflexion arbitraire et tu calcule le comportement de la pale dans cet environnement en "trichant" une 2eme fois avec la neutralisation des bouts de pales si j'ai bien compris , la justesse des resultats est dans ce cas liee au lois arbitraires que tu a fixe au depart

alors que j'envisage de balayer le disque depuis l'avant jusqu'a l'arriere par ligne de flux en leur applicant les effets de la pale tout du long car tout passe par la pale , a chaque station j'incremente l'interaction pale/flux - portance/deflexion selon les regles geometriques et la loi de repartition en envergure afin d'avoir la representation la plus fidele de l'evolution de la deflexion sur la surface du disque associee au comportement de la pale


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 14:06 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Haflinger a écrit:
tu fixes une loi de deflexion arbitraire et tu calcule le comportement de la pale dans cet environnement

La loi de déflexion choisie n'est pas arbitraire. C'est la vitesse induite moyenne rentrée qui l'est (case bleue) Retouchée à chaque fois en fonction de la vitesse induite calculée d'après la résultante obtenue (case rouge) pour finir par être correcte.


Haflinger a écrit:
alors que j'envisage de balayer le disque depuis l'avant jusqu'a l'arriere par ligne de flux en leur applicant les effets de la pale tout du long car tout passe par la pale , a chaque station j'incremente l'interaction pale/flux - portance/deflexion selon les regles geometriques et la loi de repartition en envergure afin d'avoir la representation la plus fidele de l'evolution de la deflexion sur la surface du disque associee au comportement de la pale

Ne travaillant pas sur la pale elle-même mais sur le disque immatériel, comment parviendras tu au couple produit, donc au régime d'équilibre, donc à la résultante, donc à l'effet dans cette zone du disque? Quoi qu'il en soit: Tout mes voeux de réussite.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 14:19 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Hors sujet: Cela fait plusieurs fois que je reçois dans ma boite mail un message en provenance de autogire.xooit.fr m'alertant de l'arrivée d'un message privé. Pourtant la lecture de mes messages privés sur le site "le forum de l'autogire" ne montre aucun nouveau message. Quelqu'un a-t-il une explication?

Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 16:32 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Haflinger a écrit:
tu fixes une loi de deflexion arbitraire et tu calcule le comportement de la pale dans cet environnement

La loi de déflexion choisie n'est pas arbitraire. C'est la vitesse induite moyenne rentrée qui l'est (case bleue) Retouchée à chaque fois en fonction de la vitesse induite calculée d'après la résultante obtenue (case rouge) pour finir par être correcte.

deflexion ou vitesse induite c'est pareil , tu est oblige de faire des iterations afin de faire correspondre ta portance totale avec la vitesse induite si je comprends bien , au total ce n'est pas exact meme si c'est proche
je pense plutot pour etre au plus pres a la vitesse induite locale a chaque portion de surface du rotor , les totaux avec la repartition en envergure peuvent etre extraits a titre imformatif

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Haflinger a écrit:
alors que j'envisage de balayer le disque depuis l'avant jusqu'a l'arriere par ligne de flux en leur applicant les effets de la pale tout du long car tout passe par la pale , a chaque station j'incremente l'interaction pale/flux - portance/deflexion selon les regles geometriques et la loi de repartition en envergure afin d'avoir la representation la plus fidele de l'evolution de la deflexion sur la surface du disque associee au comportement de la pale

Ne travaillant pas sur la pale elle-même mais sur le disque immatériel, comment parviendras tu au couple produit, donc au régime d'équilibre, donc à la résultante, donc à l'effet dans cette zone du disque? Quoi qu'il en soit: Tout mes voeux de réussite.

justement je prends en compte la pale car tout passe par la pale , mais pour calculer ce qui passe par la pale il faut l'evaluer en situation pour chaque portion du disque , le resultat est une cartographie du disque avec pour chaque portion unitaire les valeurs souhaitee : portance , trainee induite , couple autorotatif , ect..
une fois cette cartographie numerique etablie on peut en tirer les totaux (ainsi que les barycentres) , et aussi etablir une representation du disque en couleurs pour chaque parametre ,
pour le regime d'equilibre et les valeurs de battement en roulis tangage il suffit d'avoir une routine incrementale qui fait tourner le programme jusqu'a obtenir des valeurs proches de l'equilibre


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 17:25 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Ya pu ka.

Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 17:32 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

oui , je range ca dans la pile juste au dessus du projet de construction et juste en dessous de l'autoformation a Visual Basic

Revenir en haut
remi


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 369
Localisation: 54
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 23:28 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

moi je vais arroser mes géraniums je pite que dalle mais c'est pas grave on vous fait confiance.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:00 (2017)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 1028, 29, 30  >
Page 9 sur 30

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com