le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pratique du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 321, 22, 2328, 29, 30  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 12:01 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
Enfin c'est juste mon point de vue.

On attend toujours votre calcul des 2,4°. Toujours secret?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Oct - 12:01 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 18:26 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Tant que :

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Je ne reconnais pas cet objet. Pour moi, le "porte pale" n'est pas un "moyeu"

Vous aurez raison de considérez le plan de commande comme étant celui d'entraînement... donc d'exposer à qui veut l'entendre que a1 désigne l'écart entre plan de commande et plan rotor.

Et de ce fait :
Jean Claude DEBREYER a écrit:
On attend toujours votre calcul des 2,4°. Toujours secret?
ne mérite aucune réponse justifiée... elle fera l'objet d'une très longue polémique inutile comme à l'habitude... Votre version étant par avance fondée et exacte en tout point.

Ici, c'est "pratique"... pas "théorie".
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 18:36 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Oui, oui. Pour Gma, c'est la pratique des pirouettes, comme d'habitude.

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 19:37 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Oui !... vous avez tout à fait raison.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Fév - 21:56 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Je place sous ce titre mieux approprié ces messages intialement placés sous le titre "tractif copie JT9"

gma a écrit:
La première version (AI 196-83), corde 196 mm et profil 23112 fut conçue par F Abescat, en 1983, il était également impliqué dans la conception de l'autogire AAD 01 "La guêpe", première machine à moteur Rotax chez nous (AAD c'est Abescat Averso Dispo, Xavier peut évoquer sur cette machine).
La deuxième version (I 200-88) corde 200 mm et profil "Idrac" était d'André lui même, construction de 1988 à 1990.
J'ai conçu la troisième version (JI 200-91), corde 200 mm et profil 23012 corrigé en 23112-85, avec nouveau longeron HLE (Haute Limite Elastique) et revêtement en bidirectionnel. Construction de 1991 à 1993.
La quatrième version, corde 300 mm et profil 23112-75 est née en 1993, construction de 1995 à 2000 (60 pales uniquement, longeron TA 6 V, nomex polyuréthane et revètement carbone-aramide).

Florent a écrit:
Que sont devenues ces pales en titane ?
Pourquoi ce matériaux ? Allegement = réduction de l'inertie = déplacement du centre de gravité, je n'en vois pas immédiatement l'intérêt sur une pale de gyro...
Merci

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Bonjour, Florent
De quelles pales en titane parles-tu?

Florent a écrit:
GMA ,ous indique qu'il a conçu des pales de 300 mm en Ta 6V.
TA6V = titane pour moi...

Del Castillo a écrit:
Intéressant, Gma... Et vous avez aussi conçu la quatrième version ? Pourquoi, qu'est ce qui a prévalu à l'augmentation aussi importante de la corde ? Résultats ?

Gérard BEAUDOIN a écrit:
Florent les pales de gma n'ont que le longeron en titane, mais vu le prix de la matière première j'aimerai bien savoir à combien se sont vendues ses 60 pales Rolling Eyes
Et ou est l'intérêt de faire un longeron en titane ?Gérard

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma a écrit:
en translation, vous constaterez qu'il faut une plénitude minimale...

( http://autogire.xooit.fr/t783-Theorie-du-rotor-d-autogire.htm?start=75 )
Or voici qu'il s'est mis à faire le contraire. Logique impénétrable.
De même, il y écrivait:
Citation:
Avec un entraînement autorotatif (autogire)... plus on descend en plénitude, plus les pales doivent être lourdes.

Or, avec une corde accrue les pales tourneront plus lentement, et la force centrifuge étant utile pour aplatir la conicité c'est donc seulement avec des pales plus lourdes que la force centrifuge pourra être maintenue identique.
Mais rien ne doit plus nous étonner avec des raisonnement de Gma aussi implacables que celui-ci:
Citation:
On peut faire un rotor léger avec des pales lourdes et un rotor lourd à pales légères

(C'était en page suivante)

Del Castillo a écrit:
GMA répondra, pourquoi ne partagerait-il pas une expérience vécue alors qu'il en partage tant d'autres... Maintenez ce post à la surface...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Fév - 19:30 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:

Florent a écrit:
Que sont devenues ces pales en titane ? Pourquoi ce matériaux ? Allegement = réduction de l'inertie = déplacement du centre de gravité, je n'en vois pas immédiatement l'intérêt sur une pale de gyro...

Merci


Ces pales ont permis l'élaboration de rotors de gamme supérieur, tri ou quadripales, notamment le rotor de l'autogire CJ 50.

Ce matériaux pour le longeron compte tenu de ces caractéristiques mécaniques par rapport au duralumin. La pale possèdant un blindage inox au bord d'attaque, tout le centrage massique ne repose pas sur le longeron.

 

Bien vu pour clore les questions sur ces rotors que de déboucher sur le fameux autogire basé à Poudlar dont seuls les initiés peuvent découvrir la quintessence Very Happy !

Notez que vous avez probablement donné l'idée aux américains de faire le F117, mais ils ne sont jamais parvenus à le rendre aussi furtif, on a plein de photos du F117 !


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 20:12 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Faut pas le voir comme ça !

Il faut juste se dire que "c'est pas ULM"... Donc peu interessant pour les adeptes de l'autogire ULM. Et puis gma n'est pas le seul à avoir fabriqué de la pale avec longeron titane, c'est archi connu, rien d'extra là dedans.

C'est juste une pale "mixte" métal/composite, comme l'avait choisi André, dont la principale caractéristique est une grande rigidité en torsion. L'exploitation qui était visé était celle des bas régimes (et forts calages donc), plénitudes moyennes.

Le fait que le longeron soit en titane n'en fait pas une pale légère... Puisque elle est plus lourde qu'une pale creuse en "duralumin". 
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Fév - 20:22 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Depuis le temps que tout le monde ici demande à découvrir cet appareil, il est difficile d'entendre l'argument "non ULM" pour ne pas le montrer...

Et ces 60 pales ont fait combien de CJ 50 ou d'autres machines ?


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 20:36 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Del Castillo a écrit:
Depuis le temps que tout le monde ici demande à découvrir cet appareil, il est difficile d'entendre l'argument "non ULM" pour ne pas le montrer...
Et ces 60 pales ont fait combien de CJ 50 ou d'autres machines ?

Oui... Difficile d'entendre, je le conçois.

Non !... C'est pas un rotor de 60 pales hein !... 60 c'est le nombre de pièces lancées. Environ 10 pour la qualification process et outillages (de mémoire) et 8 jeux apairés (32 pales). Le reste toujours en stock ici... Au cas où ! (mais bon, il y a un peu de poussière dessus maintenant).

4 rotors testés... (1 x 13,20 m en tripale pour biplace < 1000 kg, 1 x 14,80 m quadripale puis 2 x 15,60 m en quadripale dont 1 cassé aux essais). Le CJ 50 exploite le dernier type de rotor.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 20:58 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
Faut pas le voir comme ça ! 

On ne le voit ni comme çà, ni autrement, puisqu'il n'a jamais existé.
Mais au moins voilà une bonne nouvelle.
Car il pourra facilement vous photographier son stock d'une trentaine de pales de 7 m x 0,3 m qu'il a sous la main, non?


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Fév - 21:54 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Oui, j'ai bien compris  qu'il y avait eu 60 pales fabriquées et pas pour un seul rotor !
Donc, à voir l'usage, cette augmentation de corde était associée à une augmentation de diamètre, de nombre de pales (et j'imagine une réduction de la vitesse de rotation) avait pour objectif d'extrapoler sur l'emport d'une masse plus élevée...
Cette corde de 30 cm apporterait elle un bénéfice sur des masses de 500 kg ?


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 21:58 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma a écrit:
Faut pas le voir comme ça ! 

... Mais au moins voilà une bonne nouvelle...


Houla !... Jean Claude qui voit une bonne nouvelle dans un message de gma...

C'est la démission du Pape qui produit ce miracle ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Fév - 22:12 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Raymond, vous adorez décidément que votre double dissociatif demeure au centre des polémiques dans ce village gaulois et personne ne peut lui contester cette place !
Pour le satisfaire et le paraphraser, doit-on considérer que GMA n'était pas vraiment le conseiller du pape mais qu'il ne lui était pas étranger ?
Mort de Rire


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 22:13 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Del Castillo a écrit:
Oui, j'ai bien compris  qu'il y avait eu 60 pales fabriquées et pas pour un seul rotor ! Donc, à voir l'usage, cette augmentation de corde était associée à une augmentation de diamètre, de nombre de pales (et j'imagine une réduction de la vitesse de rotation) avait pour objectif d'extrapoler sur l'emport d'une masse plus élevée... Cette corde de 30 cm apporterait elle un bénéfice sur des masses de 500 kg ?




Elle apporterait le bénéfice d'une exploitation à calage plus élevé via une réduction du diamètre (augmentation de la charge alaire). La traînée de profil serait diminuée, celle induite augmentée, la pale avançante travaillant dans de meilleures conditions (maximum de portance pour le minimum de traînée).Donc un pas vers la masse minimale de rotor pour une sustentation maximale (plénitude optimale).

Mais ce n'est pas le souhait actuel, puisque aujourd'hui on cherche une performance rotor pour une charge alaire limitée (par une règlementation ou des conditions de performances). C'est pourquoi on trouve aujourd'hui des grands rotors, peu chargés, faisant travailler leur pales à des petits calages (de 2 à 3,5°)... Donc traînant peu coté induit mais beaucoup coté profil.

Ce qui fait que la traînée d'un "reflex" de bord de fuite passe inaperçue, qu'un "laminaire" travaillant en "turbulent" est médiocre mais ça ne se voit pas, que les performances en translation sont vite limitée mais on s'en fout.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Lun 11 Fév - 22:27 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 22:24 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Del Castillo a écrit:
Raymond, vous adorez décidément que votre double dissociatif demeure au centre des polémiques dans ce village gaulois et personne ne peut lui contester cette place !



Non je n'adore pas... Je constate comme vous, et c'est désolant. Désolant car il n'y a pas matière à polémiquer de la sorte sur le sujet "autogire", qui plus est sur un forum virtuel. Et ceux qui le font n'ont donc que ça à faire...
Del Castillo a écrit:
... Pour le satisfaire et le paraphraser, doit-on considérer que GMA n'était pas vraiment le conseiller du pape mais qu'il ne lui était pas étranger ?
Mort de Rire

LOL... Gma est étranger du Saint Père dans toute sa splendeur.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:38 (2017)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 321, 22, 2328, 29, 30  >
Page 22 sur 30

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com