le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pratique du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 2628, 29, 30  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 13 Fév - 18:56 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:

Del Castillo a écrit:






Je ne sais pas si ce post est fait pour "tenter de faire illusion"...

Par contre, il est fait pour ceux qui ont des questions, mes réponses s'appuyant sur une toute petite expérience dans ce domaine (rotor d'autogire).

Il y a quelques temps, cette expérience était remise en cause par quelques uns (novices, eux, dans ce domaine ou absent à l'époque concernée), ça ne semble plus le cas aujourd'hui. Comme quoi, et vous avez raison de le préciser, la vérité finit par surgir.

Laquelle ne pose aucun doute... Puisqu'il n'y en a qu'une.



Oui, oui, GMA, tant que vous affirmez des vérités uniques sans le moindre doute... mais totalement invisibles (comme votre prétendu bureau dans un laboratoire de recherche de l'université Paul Sabatier...), vous pouvez tenter de faire illusion.
Vous connaissez le proverbe suisse "Quand on voit ce qu'on voit, qu'on entend ce qu'on entend et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense !" ?
Il résume la puissance de ces argumentations.
Notez également qu'un mythomane ne supporte pas que l'on puisse lui démontrer qu'il ment, car cela a le même effet sur son équilibre que le passage en négatif d'un rotor...
Il y en a même un qui a décimé toute sa famille quand il a été démasqué au bout de 20 ans ! Brrr...


Dernière édition par Del Castillo le Mer 13 Fév - 19:07 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Fév - 18:56 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 19:04 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Tant qu'il y est, Gma pourrait peut-être reprendre sa réponse à Gérard et Florent sur l'intérêt du Titane pour le longeron d'une pale. Car "... compte tenu de ces caractéristiques mécaniques par rapport au duralumin." n'est guère édifiant et s'appliquerait aussi bien au plomb ou au verre qu'au titane.



Donc l'intérêt du titane pour le longeron en question était son module de Young comparativement à celui du Duralumin. Par ailleurs, le Duralumin n'offrait pas assez de densité et il n'était pas admis une charge de lestage non travaillante (le blindage inox est collé et travaillant).

Le longeron était obtenu par fraisage en roulant.

Pour les autres matériaux (verre, plomb, acier, étain, bois, ...) d'autres caractéristiques étaient incompatibles.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 19:12 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Del Castillo a écrit:
Oui, oui, GMA, tant que vous affirmez des vérités uniques sans le moindre doute... mais totalement invisibles (comme votre prétendu bureau dans un laboratoire de recherche de l'université Paul Sabatier...), vous pouvez tenter de faire illusion. Vous connaissez le proverbe suisse "Quand on voit ce qu'on voit, qu'on entend ce qu'on entend et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense !" ?
Il résume la puissance de ces argumentations.
Notez également qu'un mythomane ne supporte pas que l'on puisse lui démontrer qu'il ment, car cela a le même effet sur son équilibre que le passage en négatif d'un rotor...


C'est un proverbe Suisse... Ou c'est de Coluche ?

Oui, un mythomane ne supporte pas la vérité d'après vous... Tandis que moi je l'adore ! Votre diagnostic serait donc erronné ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 13 Fév - 19:15 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Non, je ne crois pas... Vous adorez seulement les vérités cachées dont vous êtes le seul détenteur, vous vous gardez bien de les porter sur la place publique (et pour cause), vous croyez à vos propres histoires et elles sont effectivement des vérités... pour vous...

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 19:41 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Del Castillo a écrit:
Non, je ne crois pas... Vous adorez seulement les vérités cachées dont vous êtes le seul détenteur, vous vous gardez bien de les porter sur la place publique (et pour cause), vous croyez à vos propres histoires et elles sont effectivement des vérités... pour vous...

Mine de rien, vous me trouvez des atouts formidables...

Alors comme ça j'adorerais seulement (voir uniquement) les vérités cachées... Détenues seulement par moi... Et que je n'oserais pas mettre sur la place publique...

Des "secrets" donc... Pour faire court !

Et en plus je trouverais réelles mes propres histoires !... Vérités à mes yeux...

C'est un peu "emmerdant" cette théorie que vous avez... Non ? Il vous manquerait quoi ? Le vécu ?... Ben j'y peux rien moi si vous n'étiez pas là !
Des preuves ?... Ben pour qui ?, moi, j'ai même pas la preuve de votre existence !

Gma a moins de secret que vous Del Castillo ! On sait qui c'est, ou il est, ce qu'il fait et comment le joindre. Tandis que vous non ! Des deux, c'est vous qui répondez le mieux à la symbolique du mytho que vous avez donnée...

Ce n'est donc pas le bon diagnostic je crois.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Mer 13 Fév - 19:46 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 19:43 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Ahh !!! Ahhaaaahaa!!!  Pirouette, cacahuète...

GMA à écrit:
"C'est donc votre question qui est soit précoce, soit sans objet.
Mais j'ai répondu à votre interrogation."

Ma question est précoce, GMA ? Mais alors que dites vous à Florent et à Gérard qui l'ont posé avant moi dans un autre post ?
Nous trouvons tous les cinq (JCD, Florent, Gérard, Del Castillo et moi) cette question fort à propos.

Vous pensez avoir répondu là?
Pourtant, je bosse dans la conception des structures aéronautiques et je vois pas l'ombre d'une réponse.

Dites, vous les avez construites ces pales au moins ?


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 20:05 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Ventus a écrit:
Ahh !!! Ahhaaaahaa!!!  Pirouette, cacahuète... GMA à écrit:"C'est donc votre question qui est soit précoce, soit sans objet.Mais j'ai répondu à votre interrogation." Ma question est précoce, GMA ? Mais alors que dites vous à Florent et à Gérard qui l'ont posé avant moi dans un autre post ?

Nous trouvons tous les cinq (JCD, Florent, Gérard, Del Castillo et moi) cette question fort à propos.

Vous pensez avoir répondu là?
Pourtant, je bosse dans la conception des structures aéronautiques et je vois pas l'ombre d'une réponse.

Dites, vous les avez construites ces pales au moins ?










Précoce oui ! Car on pourra peut-être aborder l'aspect construction de la pale, plus tard, quand on aura passé le stade de sa définition. Je crains que ce soit encore trop tôt donc...

A Florent et Gérard je dis la même chose, pardi ! (mais c'est vrai que j'ai pas répondu dans l'autre post peu approprié vous avez raison). Je pense avoir répondu suffisamment en effet... Puisque la question est (seulement) pourquoi ce matériaux ?

Il est heureux de savoir que vous bossez dans la conception des structures aéronautiques... Le module de Young vous dit donc forcément quelque chose en rapport avec l'élasticité... Ou la rigidité... Non ?... Puisque pour l'inertie de la section on a pas trop le choix, quelque soit le matériau... (sauf à faire 18 % comme le "Djinn" ou 15 % comme le Hughes 300 ou longeron plein en alu comme l'alouette à 12%).
Vous savez, la pale "Idrac" en corde 200 avait un longeron en acier HLE 410 laminé exprès pour JR par les aciéries d'Arudie... Preuve que je ne suis pas hostile à l'acier...

Gérard a raison, le prix laisse un souvenir, je me souviens des copeaux ! Donc j'ai du effectivement faire un truc dans ce sens là.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 13 Fév - 20:49 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:

Del Castillo a écrit:
Non, je ne crois pas... Vous adorez seulement les vérités cachées dont vous êtes le seul détenteur, vous vous gardez bien de les porter sur la place publique (et pour cause), vous croyez à vos propres histoires et elles sont effectivement des vérités... pour vous...


Mine de rien, vous me trouvez des atouts formidables...

Alors comme ça j'adorerais seulement (voir uniquement) les vérités cachées... Détenues seulement par moi... Et que je n'oserais pas mettre sur la place publique...

Des "secrets" donc... Pour faire court !

Et en plus je trouverais réelles mes propres histoires !... Vérités à mes yeux...

C'est un peu "emmerdant" cette théorie que vous avez... Non ? Il vous manquerait quoi ? Le vécu ?... Ben j'y peux rien moi si vous n'étiez pas là !
Des preuves ?... Ben pour qui ?, moi, j'ai même pas la preuve de votre existence !

Gma a moins de secret que vous Del Castillo ! On sait qui c'est, ou il est, ce qu'il fait et comment le joindre. Tandis que vous non ! Des deux, c'est vous qui répondez le mieux à la symbolique du mytho que vous avez donnée...

Ce n'est donc pas le bon diagnostic je crois.
Héhé, pirouette et amalgame, pour ne pas changer... Les vérités dont il est question ne concernent pas les identités. Vous avez eu le loisir d'avoir ma trombine à l'écran quelque temps, et à vrai direje pense qu'il vous est plus agréable de voir un M16 à côté des messages. Tout un chacun peut me joindre et me rencontrer dans la vraie vie, il n'y a aucun souci, pas mal l'ont déjà fait.


Donc pour recadrer, les affirmations hypothétiques, invérifiables ou mensongères (un post avait même fait la une pendant quelque temps), c'est bien GMA qui les fait, pas moi ...


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 21:28 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Ah !... Donc pas les identités finalement... Qui seraient vraies ! (Alors ça commence mal !). Sad

Tout un chacun peut me joindre aussi et me rencontrer aussi dans la vraie vie... (ça continue mal !). Wink

Faudrait pas que ça finisse mal... Mr. Green
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 13 Fév - 21:57 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

"GMA existe vraiment donc ce que dit GMA est vrai".
Le sophisme et les syllogismes remplacent tellement le raisonnement chez vous, je finis par penser que vous croyez vous-même à l'exactitude de ces raisonnements biaisés.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 22:08 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
La plénitude est un rapport de surface qui vaut 1 pour le disque plan et c'est effectivement le meilleur rapport, donc la meilleure plénitude, c'est mathématiquement prouvé..."meilleure" plénitude (rapport maxi).

Subreptice changement de définition des mots par Gma. "Meilleure" devait être pris au sens mathématique de "maximale". Sa méthode est maintenant bien connue.

gma a écrit:
Jean Claude comprend qu'une "meilleure" plénitude (rapport maxi) c'est l'équivalent de meilleure efficacité aérodynamique.... Ce que gma s'est bien gardé d'écrire...

gma a écrit:
La preuve donc qu'en acceptant une "perméabilité" du plan (plénitude), on obtient donc plus efficace sur le plan aérodynamique .

Ah bon, maintenant il faut réduire la plénitude pour une meilleure efficacité aérodynamique ! Et c'est pour cela qu'il veut l'augmenter. Fallait le dire tout de suite !
Non parce que j'avais cru lire ceci:

gma a écrit:
Preuve donc que la "plénitude" d'un rotor est un facteur de performance important..


facteur de performance, c'était donc pas efficacité aérodynamique?

gma a écrit:
Mais un rotor "médiocre" peut effectivement fournir un Cz élevé...

Ah bon? C'est quoi alors "médiocre", dans la définition de Gma? Cà veut sûrement dire "excellent", puisqu'il prétend pouvoir obtenir 4,5 . Qu'est-ce que ce sera avec un "bon" rotor alors!


gma a écrit:
le module de young n'intervient effectivement pas

gma a écrit:
Donc l'intérêt du titane pour le longeron en question était son module de Young comparativement à celui du Duralumin.

C'est donc parce-que le module de Young n'intervient pas, qu'il intervient. A moins que ce ne soit le contraire...

En tout cas maintenant tout est très clair.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 22:57 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Del Castillo a écrit:
"GMA existe vraiment donc ce que dit GMA est vrai". Le sophisme et les syllogismes remplacent tellement le raisonnement chez vous, je finis par penser que vous croyez vous-même à l'exactitude de ces raisonnements biaisés.

Je vais vous décevoir, et je le regrette, mais malheureusement je ne crois plus à grand chose en matière de raisonnement. Maintenant, c'est plutôt St Thomas qui domine...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 13 Fév - 23:14 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Vous devriez afficher plus clairement qu'il n'y a aucun raisonnement logique dans vos propos, cela éviterait de tenter d'en chercher un dans des suites comme celle-ci :
 
Elle apporterait le bénéfice d'une exploitation à calage plus élevé via une réduction du diamètre (augmentation de la charge alaire). La traînée de profil serait diminuée, celle induite augmentée, la pale avançante travaillant dans de meilleures conditions (maximum de portance pour le minimum de traînée).Donc un pas vers la masse minimale de rotor pour une sustentation maximale (plénitude optimale).
Mais ce n'est pas le souhait actuel, puisque aujourd'hui on cherche une performance rotor pour une charge alaire limitée (par une règlementation ou des conditions de performances). C'est pourquoi on trouve aujourd'hui des grands rotors, peu chargés, faisant travailler leur pales à des petits calages (de 2 à 3,5°)... Donc traînant peu coté induit mais beaucoup coté profil.

Ce qui fait que la traînée d'un "reflex" de bord de fuite passe inaperçue, qu'un "laminaire" travaillant en "turbulent" est médiocre mais ça ne se voit pas, que les performances en translation sont vite limitée mais on s'en fout.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 14 Fév - 00:16 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Del Castillo a écrit:
Vous devriez afficher plus clairement qu'il n'y a aucun raisonnement logique dans vos propos, cela éviterait de tenter d'en chercher un dans des suites comme celle-ci : Elle apporterait le bénéfice d'une exploitation à calage plus élevé via une réduction du diamètre (augmentation de la charge alaire). La traînée de profil serait diminuée, celle induite augmentée, la pale avançante travaillant dans de meilleures conditions (maximum de portance pour le minimum de traînée).Donc un pas vers la masse minimale de rotor pour une sustentation maximale (plénitude optimale).Mais ce n'est pas le souhait actuel, puisque aujourd'hui on cherche une performance rotor pour une charge alaire limitée (par une règlementation ou des conditions de performances). C'est pourquoi on trouve aujourd'hui des grands rotors, peu chargés, faisant travailler leur pales à des petits calages (de 2 à 3,5°)... Donc traînant peu coté induit mais beaucoup coté profil.Ce qui fait que la traînée d'un "reflex" de bord de fuite passe inaperçue, qu'un "laminaire" travaillant en "turbulent" est médiocre mais ça ne se voit pas, que les performances en translation sont vite limitée mais on s'en fout.





Le problème de l'autogire Jean Marc c'est qu'il faut faire des compromis pour que cela puisse éventuellement fonctionner. Et l'autre souci est que, au moment de faire ces compromis, le raisonnement "logique" n'est pas forcément le plus probant.A la fin, quand on en est au stade du vol, les concessions faites à la "logique" ridiculisent beaucoup cette notion de raisonnement que vous évoquez.

L'expérience pratique apporte donc une autre vision, celle d'une logique de compromis, plutôt qu'une vision issue du raisonnement mathématique (logique mathématique).

Vous pouvez toujours condamner cette autre façon de percevoir les choses, toujours prêcher qu'elle est nulle et non avenue, prétentieuse et sectaire... Jusqu'à en condamner les prétendus adeptes au bûcher de la folie... Reste que ce qui vous permet de voler aujourd'hui en autogire c'est cette logique là.

Et si vous étiez convaincus de vos propos vous seriez le premier à mettre votre autogire au pilori. 
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 14 Fév - 00:28 (2013)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma a écrit:
La plénitude est un rapport de surface qui vaut 1 pour le disque plan et c'est effectivement le meilleur rapport, donc la meilleure plénitude, c'est mathématiquement prouvé..."meilleure" plénitude (rapport maxi).
Subreptice changement de définition des mots par Gma. "Meilleure" devait être pris au sens mathématique de "maximale". Sa méthode est maintenant bien connue.

Pour un rapport de surface vous aviez une autre définition pour "meilleure" (plénitude) ?

Après "meilleure", il y a aussi "optimale" !... Vous allez nous refaire le même cinéma  quand on y sera ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:43 (2017)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 2628, 29, 30  >
Page 25 sur 30

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com