le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pratique du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 628, 29, 30  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 12:45 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Voici donc ce qu'on retire des essais "pratiques" :
Pour l'un: "Effet garanti, mais bref". Pour un autre: "le rotor porte beaucoup moins". Pour un troisième: "comme un surf qui file les jetons"
Je vous laisse conclure.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Juil - 12:45 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 13:24 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

girodreamer a écrit:

ha oui tu cirais les pâles et tu sentais vraiment la différence , ca faisait quoi ?
quand tu dis bref c'est quoi ?
Je reprécises bien : "sur hélicoptère" les pales cirées donnaient une meilleure vitesse en palier quand on les ciraient. Et effet bref, car la cire ne tenait pas longtemps sur les pales Laughing

NB : je parle de pales métalliques.

Une autre méthode efficace, mais ne me demandez pas pourquoi.....Nettoyer les pales avec de l'huile hydraulique. Je dis bien hydraulique, pas du liquide de frein...
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Cros


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2010
Messages: 217
Localisation: herault
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 14:28 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude.
Toi qui est un grand maître de la théorie. Tu peux surement m'expliquer pourquoi le VR7 ( pales vrillées +5° en bout,+8° au milieu et +5° au pied. Diamétre 6,80m , corde 0,18 et 200gr de lest en bout de pale.) avec lequel je volais encore hier matin, avec 27° de température; demande beaucoup moins de puissance pour voler à la même vitésse avec une portance supérieure aux autres profils non vrillés que j'ai pu essayer, sur la même machine ?

michel



Uploaded with ImageShack.us
_________________
Voir l'invisible et croire l'incroyable, voilà comment réaliser l'impossible.


Dernière édition par Cros le Ven 27 Juil - 15:02 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 14:36 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude, l'avantage avec" le pratique" c'est que c'est facilement contrôlable, il suffit d'essayer, je pense que la différence entre l'hélico et le gyro c'est que sur le gyro le rotor est l'élément moteur et encore une fois il est peut être possible que pour retrouver la bonne portance il faille augmenter le pas.....mais ça c'est a la théorie de le dire ?
Bon n'oubliez pas de nettoyer votre rotor avant de voler.

Bons paliers et bons vols.

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 14:49 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
à l'opposé de JCD je conçois une légère inflexion vers le haut du flux situé à l'infini amont rotor... comme on conçoit sur hélicoptère que la déflexion du flux vers le bas se réalise un peu avant son passage dans le plan. C'est d'ailleurs cet écart de vision qui ne permet pas l'évaluation correcte de l'incidence rotor par rapport au "flux infini amont" avec la notion de "vitesse induite".
L'autre différence, c'est que JCD perpétue la déflexion vers le bas après le passage du rotor.
Pour moi, comme dans le cas d'une aile, la déflexion cesse après (le passage), seul un sillage turbulent subsiste encore quelques temps.

La pratique ressemble à ma théorie? ou à celle de Gma?.



Xavier AVERSO a écrit:
Jean Claude, l'avantage avec" le pratique" c'est que c'est facilement contrôlable, il suffit d'essayer, il est peut être possible que pour retrouver la bonne portance il faille augmenter le pas.....mais ça c'est a la théorie de le dire.

La difficulté, avec la pratique des vols courants sans barda de contrôle de paramètres "secondaire", c'est que personne ne sait lequel a pu être modifié involontairement (changement de pas de la pale sous l'effet du régime par exemple) et celui qui a réellement été prépondérant.


Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Ven 27 Juil - 14:56 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 14:51 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Justement Xavier  !

Bon n'oubliez pas de nettoyer votre rotor avant de voler.


Tout le monde est d'accord pour dire qu'un rotor propre vole mieux. Alors pourquoi un rotor plus propre que propre vole moins bien ? Shocked
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 15:01 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Tout le monde est d'accord pour dire qu'un rotor propre vole mieux. Alors pourquoi un rotor plus propre que propre vole moins bien ?

Si ce n'est pas qu'une boutade, je peux essayer de te l'expliquer.


Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 27 Juil - 15:29 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Mar 19 Fév - 22:10 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 16:38 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

JCD,

Ce n'est pas une boutade, ni une question à la kon pour lancer une polémique, je suis vraiment intéressé.  Sur mon Magni, je nettoyais les pales à chaque VAV et je m'en suis toujours bien porté. sur alouette III, cirer les pales nous donnait quelques kilomètres heures supplémentaires...
Je suis tout à fait d'accord avec Xavier, mais j'aimerai comprendre Okay

Par contre, sur Gazelle,( pales plastique)  les flares étaient moins efficaces que sur les alouettes aux pales métal.... Mais est-ce du à l'état de surface ou à la plus grande flexion ?
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 16:46 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Xavier AVERSO a écrit:
Bonne question gyrodreamer, nous avons testé le lustrage des pales avec du polish à base de silicone effet désastreux le rotor prend plus de tours mais porte beaucoup moins, peut être dans ce cas faudrait il augmenter le pas des pales en attendant je conseille de ne pas le faire, si vous voulez essayer: prendre des précautions, choisir dans ce cas une piste longue et une journée fraiche.
Xavier




Oui c'est exact ça, j'ai testé aussi le cirage pour diminuer le Ra de surface sur un rotor d'essai (23112), de 360 tr/min on passait à 420 tr/min et guère de possibilité de sortir de l'effet de sol. Le rotor retrouvait ses performances après une remontée en pas... mais le cirage ça ne tiens pas longtemps.
Donc retour à la case départ.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 18:13 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Cros a écrit:

Tu peux surement m'expliquer pourquoi le VR7 ( pales vrillées +5° en bout,+8° au milieu et +5° au pied. Diamétre 6,80m , corde 0,18 et 200gr de lest en bout de pale.) avec lequel je volais encore hier matin, avec 27° de température; demande beaucoup moins de puissance pour voler à la même vitésse avec une portance supérieure aux autres profils non vrillés que j'ai pu essayer, sur la même machine ?

Je peux seulement te dire que la portance de ton rotor vrillé VR7 n'a rien de supérieure à celle d'un quelconque autre rotor non vrillé puisque cette portance est nécessairement la même...pour soulever le même poids. Que ce rotor demande moins de puissance pour cette même portance à vitesse identique est donc une affaire de trainée. La dite trainée peut être réduite à cause d'un régime plus bas, du diamètre plus grand, d'une corde différentes, ou du profil, ou du vrillage? La théorie ne peut s'appuyer que sur ces données pratiques soigneusement notées, et d'autres encore (raideur en torsion des pales, position de leur CdG)

Bobcat a écrit:
JCD, Ce n'est pas une boutade je suis vraiment intéressé par la réponse.  Sur mon Magni, je nettoyais les pales à chaque VAV et je m'en suis toujours bien porté. sur alouette III, cirer les pales nous donnait quelques kilomètres heures supplémentaires...Je suis tout à fait d'accord avec Xavier, mais j'aimerai comprendre

Le nettoyage des pales ne peut être que bénéfique. Moins de trainée de profil est forcément favorable.
Cependant, tout profil présente une couche limite laminaire près du bord d'attaque évoluant naturellement en couche limite turbulente après quelques cm de "lèchage" de la paroi. Or si le frottement d'une couche laminaire freine 4 fois moins que l'autre, elle a l'inconvénient de suivre plus difficilement les fortes courbures de l'extrados avant de s'en décoller. Et une fois décollée, ce n'est plus une trainée de frottement qu'il faut vaincre, mais une trainée de pression beaucoup plus élevée.
Il peut donc arriver qu'après avoir lustré parfaitement la surface, la couche limite reste laminaire plus loin du bord d'attaque et ne puisse plus suivre la courbure locale de l'extrados . Le frottement s'est alors réduit dans la zone laminaire, mais le décollement précoce a accru la trainée de pression. Le bilan peut être négatif.


Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Dim 29 Juil - 09:01 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 516
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 27 Juil - 21:54 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonsoir a tous,
Pour continuer sur le problème de portance du rotor, j ai fait mon premier ( très) mauvais attero avec mon giro.
Explication: hier soir, vers 19h, il faisait encore 30-32 degrés et pas un souffle d air.
Après avoir fait quelques tours de piste, j ai fait une petite autorot , puis reprise de vitesse, classique quoi, sauf que j ai vu que le sol se rapprochait plus rapidement que normalement.
A l arrondi, je n avais pas assez de vitesse et j ai atterri en tapant un peu.
Je me suis donc fait surprendre par le manque de portance du a la chaleur et tout cela est arrivé très vite.
En conclusion, bien tenir compte de la température de l air et du manque total de vent.
Claude


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Sam 28 Juil - 09:40 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

tu voles en altitude ? parce que sinon la temperature joue assez peu

Revenir en haut
man12


Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2010
Messages: 113
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Sam 28 Juil - 09:58 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

tiens donc , c'est nouveau, la température n'a d'importance qu'en altitude ......

Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 28 Juil - 10:35 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Ben oui, il fait plus froid en altitude.... Mr. Green
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:20 (2017)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 628, 29, 30  >
Page 5 sur 30

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com