le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pratique du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 828, 29, 30  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 11:49 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

on voit un tripale , malheureusement le rotor n'est pas rigide et n'est pas non plus dote de pivots de pas ,
par contre les pales doivent etre dotees de pivot de battement pour assurer la variation cyclique , de plus ne disposant pas du decalage vers le haut (sucre) des pivots de battement les vibrations doivent etre tres presentes au contraire d'un tripale "rigide" sur "rotule" (ou cardan) avec pivots de pas dont les vibrations seraient reduites au minimum

une pale de plus n'est pas forcement plus lourd car on peut faire beaucoup plus leger , les pales bois de Jean-Claude sont moitie moins lourdes que des pales metal malgre un lest important , d'autant que le tripale rigide accepte des angles de cone tres importants sans vibrer on peut a priori faire trois pales moins lourdes que deux

http://autogire.xooit.fr/t1428-un-gyro-tripale.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Sep - 11:49 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 381
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 14:30 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Pour les théoriciens du rotor, un peu de pratique : : une pale d'un rotor (tripale) d'une alouette II  filmée en mouvement.....

NB : la technologie et la conception de l'Alouette II datent de 1955 Okay

http://www.wideo.fr/video/25e7b90cb10s.html


_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 19:17 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

remi a écrit:
Un rotor tripale (sur articulation élastomere)  serait alors avantageux à un bipale,moins de vibrations ,plus de portance pour une frequence de rotation moindre si ce n'est que le poids superieur (une pale de plus).Quelqu'un a un tripale sur le forum? ou a deja essayé? des retours d'experience ... ou de la théorie.]

Coté vibration, un rotor tripale articulé vibre moins qu'un bipale en balancier.
Coté finesse (rapport portance/trainée), un tripale de même plénitude et diamètre qu'un bipale est un peu meilleur
Coté masse, un tripale de même plénitude peut être beaucoup plus léger, car il peut accepter une conicité plus forte sans vibrer à l'excés.
Coté distance de décollage, le tripale peut décoller plus court grâce à sa masse réduite
Coté coût, un tripale est beaucoup plus coûteux: 3 pales au lieu de 2. Six articulations au lieu d'une.
Coté rangement dans le hangar, le tripale prend davantage de place.
Coté mise au point de la suspension de l'atterrisseur, le tripale est susceptible de résonances sol.

PS: La plénitude est rapport Surfaces des pales/Surface du disque


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 11:15 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean-Claude tu connais le rotor sur les photos ?
on ne vois rien des details et s'il a obligatoirement des articulations de battement je n'ai pas l'impression qu'il en ai en trainee ,
si il y en a le rangement est encore plus efficace car il suffit de replier 2 pales le long de la 3eme a l'arriere

pour le rendement superieur du tripale sur le bipale il me semble bien t'avoir demontre que c'etait une idee fausse , au contraire par le biais des reynolds , a moins que tu ais des elements nouveaux ?


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 12:26 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Haflinger
Pour le rotor, c'est Xavier qui est dessous. Il pourra te renseigner.

Pour l'allongement des pales, le Reynolds est défavorable, mais la trainée induite est favorable:
Ci dessous un extrait de Gessow et Meyers: Ils introduisent un coefficient réduisant le diamètre réel. D'où une trainée induite globale supérieure. C'est aussi ce que donne aussi mon tableur où la trainée des éléments de pale est constituée d'un coef de trainée de profil et d'un coef de trainée induite : Cxi = Cz^2 / Pi. A (A étant l'allongement de la pale)



Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Dim 9 Sep - 16:48 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 381
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 13:00 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

C'est curieux, le post s'appelle "Pratique du rotor". et la vidéo d'un rotor articulé en battement et en trainée n'attire aucun commentaire....Pourtant, ce n'est pas de la théorie ! Le rotor il bouge pour de bon Smile
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 14:20 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Bobcat
La théorie explique qu'il faut laisser des degrés de liberté en trainée et battement et à quels angles il faut s'attendre. Çà t'étonne de voir la théorie confirmée dans la pratique ?


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 381
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 14:58 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Non, mais pour une fois que la théorie est démontrée en vidéo, je pensais que cela appelerait des commentaires. En tous les cas, pour moi cette vidéo est très utile pour expliquer "concrètement" à mes  les histoires de pale avançante/reculantes , et le pourquoi des articulations de battement et trainée Okay

En plus, ils me croit car cette vidéo a été faite à partir d'une des machines sur lesquelles ils volent...
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 15:18 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Ce qu'on voit est le mouvement de la pale par rapport au moyeu quand le manche est incliné: variations cycliques du pas, produisant les oscillations de battement, et de trainée.

Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 381
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 17:23 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Et ?  Cela manque d'intérêt ?
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 18:40 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Haflinger
Pour l'allongement des pales, le Reynolds est défavorable, mais la trainée induite est favorable:
Ci dessous un extrait de Gessow et Meyers: Ils introduisent un coefficient réduisant le diamètre réel.

ce n'est pas ce que demontre le rapport d'essais NACA 640 avec des rendements superieurs au bipale par rapport au tri et quadripale comme je l'avais prevu



Jean Claude DEBREYER a écrit:
D'où une trainée induite globale supérieure. C'est aussi ce que donne aussi mon tableur où la trainée des éléments de pale est constituée d'un coef de trainée de profil et d'un coef de trainée induite : Cxi = Cz^2 / Pi. A (A étant l'allongement de la pale)

et ton tableur est faux , 1.5 de diminution de la trainee induite c'est enorme et inverifie , ce serait trop facile
tu oublie que les pales ne travaillent pas chacune dans leur veine d'air mais toutes dans la meme , et que se faisant chaque pale travaille dans la deflexion de celle qui la precede , aussi bien en vertical qu'en translation ou tu l'as bien integre avec la pale arriere qui travaille dans la deflexion de la pale avant et necessite un pas cyclique superieur ,
en gros tu est en train de pretendre que les planeurs on tords d'augmenter l'envergure des ailes alors qu'il suffirait de mettre 2 ailes l'une derriere l'autre (ou au dessus ?) pour doubler l'allongement et ainsi reduire la trainee induite de moitie , ce serait une idee de genie quand on sait les problemes que posent des ailes aussi longues

travailler les saumons afin de reduire la portance en bout et les pertes marginales serait au contraire interressant


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 22:18 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Haflinger a écrit:
le rapport d'essais NACA 640 montre des rendements superieurs au bipale par rapport au tri et quadripale comme je l'avais prevu

Le rapport NACA 640 montre les courbes de rendement d'hélices obtenues avec des pales identiques pour des hélices à 2, 3 et 4 pales. Outre que la plénitude n'est donc pas constante (alors que j'avais pris soin de précisé "même plénitude et diamètre "), une hélice travaille avec un flux axial tandis que nous parlons de rotors en translation radiale.

Haflinger a écrit:
en gros tu est en train de pretendre que les planeurs on tords d'augmenter l'envergure des ailes alors qu'il suffirait de mettre 2 ailes l'une derriere l'autre (ou au dessus ?) pour doubler l'allongement

Non, je n'ai jamais rien prétendu de tel. En revanche, et au contraire de biplan ou d'ailes en tandem, tu observeras que les pales d'un rotor en translation radiale travaillent dans un air vierge de tout passage précédents sur une partie de leur course, justifiant parfaitement qu'il puisse bénéficier d'un certain effet d'allongement de ses pales:



Haflinger a écrit:
ton tableur est faux , 1.5 de diminution de la trainee induite c'est enorme et inverifie , ce serait trop facile. Tu oublie que les pales ne travaillent pas chacune dans leur veine d'air mais toutes dans la meme , et que se faisant chaque pale travaille dans la deflexion de celle qui la precede

Je n'ai jamais dit que la trainée induite du rotor était réduite dans une telle proportion, mais seulement celle des pales l'était. Pour la trainée induite du rotor complet, il faut évidemment tenir compte que les pales travaillent dans la déflexion de celles qui l'ont précédées (vitesse induite croissante du bord avant au bord arrière du disque), ce qui réduit nettement la diminution que tu mentionnes, sans toutefois l'annuler.


Revenir en haut
Gyrophile


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2012
Messages: 84

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 23:28 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Pourquoi n'existe-t-il pas des rotors à une seule pale?


Ce serait pourtant l'idéal, et en plus plus besoin d'appairer les pales.


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 381
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 01:07 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Et beaucoup moins , la moitié je dirais.....
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 10:31 (2012)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire Répondre en citant

Gyrophile a écrit:
Pourquoi n'existe-t-il pas des rotors à une seule pale?

ca existe en helico et helico modele reduit , quasiment unique en helico grandeur

Gyrophile a écrit:
Ce serait pourtant l'idéal, et en plus plus besoin d'appairer les pales.

oui et plus besoin de tracking , mais la solution a de nombreux inconveniens a commencer par le poids inutile du contrepoids et sa trainee

mais pourquoi pas ? cette idee me seduit depuis un moment par son originalite


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:49 (2017)    Sujet du message: Pratique du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 828, 29, 30  >
Page 7 sur 30

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com