le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'autogire de Raymond Jeanvoine
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 1121, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Sam 3 Mar - 14:49 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Bonjour Jean-Claude

tu noteras quand meme qu'a force de lui repeter , il y a 2 jours encore , il a fini par integrer semble t'il que les efforts aerodynamiques evoluent proportionnelement au carre de la variation de vitesse
Haflinger a écrit:
......synthetiquement parce que la portance est proportionnelle a la surface (palaire) , a l'incidence , et au carre de la vitesse......

une fois qu'il aura integre la surface des pales , car le diametre rotor et surtout la plenitude sont accessoires , on aura fait un pas en avant , petit pour l'homme mais grand pour l'humanite

dans le sujet [ repartition de la portance ] il affirmait qu'ils evoluaient inversement proportionnelement a Mu , original s'il en est
gma a écrit:
...........................
On a Ca (charge alaire) = 300 daN / 38,5 m² = 7,8 daN/m², et coefficient de charge par pale = Ca / sigma = 7,8 / 0,036 = 217 daN/m².

Le coefficient d'avancement (mu) vaut V / U, soit 22,2 / (3,5 x 36,6) = 0,17.

La charge par pale pour "l'avançante" vaut Cpa = 217 / 0,17 = 1276,47 daN/m², soit un effort maxi pour elle de 1276,47 x 0,7 = 893,53 daN,

La charge par pale pour "la reculante" vaut Cpr = 217 x 0,17 = 36,89 daN/m², soit un effort maxi pour elle de 36,89 x 0,7 = 25,82 daN.

.....................

je ne m'en suis pas encore remis

ou bien qu'il nous explique clairement et de facon concise comment un giro articule en battement peut voir un differentiel important de portance entre "avancante" et "reculante" sans que le rotor ne bascule (j'ai bien une petite idee mais je ne suis pas sur)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Mar - 14:49 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 3 Mar - 21:06 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Comment vous dire Haflinger... En vérité, je prends un malin plaisir à construire une formulation théoriquement ridicule... à l'image de votre interprétation des phénomènes régissant le fonctionnement du rotor d'autogire. Parce que ceux qui volent tous les jours en giros et qui ne possèdent pas ce langage "théorique", s'ils comprenaient ce qu'induit physiquement vos explications, se rouleraient par terre, comme vous le faite avec mes formulations. C'est un miroir qui vous est tendu, il devrait vous permettre de voir pourquoi vous n'avez toujours pas achevé la mise en pratique de vos conceptions dans ce domaine, et pourquoi vous n'avez toujours pas la possibilité d'utiliser le fruit de votre conception... mais cela semble vain, votre propension à vouloir expliquer aux autres comment il faut faire ce que vous ne pouvez pas faire étant exacerbée. Gma est le résultat d'un ajusteur ayant  passé quelques années de sa vie dans un laboratoire de topologie algébrique. Ce qu'il intégra en son temps dans le domaine autogire lui permit de voler avec cette machine et accessoirement de faire voler les autres. moi j'ai intégré une chose que vous n'avez pas encore calculer... le sourire du type qui vient de faire son premier vol sous votre rotor et qui, par ce sourire et en silence, vous dit merci. Ca relativise énormément votre désintégration. Ayez le courage Haflinger de quitter votre PC et de faire quelques centaines de kilomètres pour faire quelques heures de bi. Après coup, rentrez chez vous, achetez des machines et un batiment, étudiez en deux mois un rotor type, investissez trente mille euros dans un outillage puis construisez et mettez au point, en un mois, votre rotor. Ensuite, mettez ce rotor sur une machine et osez faire le premier vol à ce rotor. Et ainsi nous serons à égalité d'intégration.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Sam 3 Mar - 22:22 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Lamentable.
A la vérité, gma a voulu faire croire à des compétences qu'il était très loin d'avoir, allant même jusqu'à s'imaginer créateur d'un gyro de 450 ch. Démasqué, sa phrase " je prends un malin plaisir à construire une formulation théoriquement ridicule." est le chant du cygne.  Il aura quand même réussi à  semer une belle pagaye dans la tête de gyronautes qui essayaient de comprendre un peu mieux l'autogire et, bien qu'il le croit encore, n'a certainement pas oeuvré pour eux ni pour l'autogire en général.
Jean Claude DEBREYER


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 12:37 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

N'oubliez pas le rendez vous Jean Claude... N'ayez crainte pour les "gyronautes" ils n'ont pas besoin de vous ou de gma. Ce forum est un divertissement... pas la réalité. Finissez votre machine et nous comparerons. Ainsi vous aurez une vraie idée du "chant du cygne". 
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 17:01 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

gma a écrit:
Et la force centrifuge qui tire la pale vers le bas faute de portance, à votre avis, elle tire jusque quand ? Supposez que la pale descende, si elle en a le temps, jusqu'à produire un cône inverse, que croyez vous qu'elle va faire la force centrifuge ? Ne voyez vous pas ?


si je vois tres bien , lorsqu'on diminue la portance de la pale sur un secteur du disque cela s'appelle le controle de pas cyclique , c'est comme cela qu'on controle un rotor ,
on l'obtient par variation cyclique du pas , pour un plateau "classique" produisant produisant une variation cyclique sinusoidale sur 360 degres la reaction du rotor car il y en a une est de s'incliner a 90 degres du maximun de la variation , cela s'appelle la precession giroscopique ,
en resume une pale dont on reduit la portance en position reculante et dont on l'augmente en position avancance produit un effet de cabrage sur le rotor qui dure tant que la dissymetrie est maintenue jusqu'a taper dans les butees et detruire la machine


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 21:15 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

gma a écrit:
Comment vous dire Haflinger... En vérité, je prends un malin plaisir à construire une formulation théoriquement ridicule....

ben voyons , c'est aussi credible que le reste ,

gma a écrit:
Gma est le résultat d'un ajusteur ayant passé quelques années de sa vie dans un laboratoire de topologie algébrique...............achetez des machines et un batiment, étudiez en deux mois un rotor type, investissez trente mille euros dans un outillage puis construisez et mettez au point, en un mois, votre rotor. Ensuite, mettez ce rotor sur une machine et osez faire le premier vol à ce rotor. Et ainsi nous serons à égalité d'intégration.

tout ca rien que pour un rotor ? il m'en faudrait moins pour le giro complet

pour ce qui est d'egalite c'est impossible , je ne suis pas un ajusteur surdoue qui a concu son premier helico a l'age de 8 ans
gma a écrit:
.......L'anonyme gma se nomme raymond jeanvoine, il s'intéressa aux choses de l'air dès l'âge de 5 ans, conçu son premier hélicoptère à l'âge de 8 ans ........


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 462
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 22:45 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Le premier de vous 3 qui nous montre sa réalisation comme par exemple, un rotor monopale, une cellule de tractif, une photo d'un autogire de 400cv, gagne........un abonnement de 1 an sur le forum.
Les paris sont lancés.
Claude


Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 00:00 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Et le lieu de contrôle est au rassemblement "BdlP2012" pour le 400 cv et le Tractif j'offre une consommation sans alcool, pour le monopale j'hésite encore...le tout en état de vol bien sur.

xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 08:13 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Haflinger, il ne s'agissait pas de la réduction de portance "pilotée" dans votre évocation de la bascule latérale, mais une réduction de portance due au différentiel de vitesse. Selon Jean Claude, le battement est instantané, la pale réagit immédiatemment à cette variation de portance, une nouvelle incidence s'instaure, elle fait cesser le battement. Ainsi, la bascule latérale est limitée du fait d'un écart de portance faible entre avançante et reculante... dix pourcent. Et pour vous de poursuivre, lorsque la pale reculante décroche (donc celle avançante va bientôt suivre puisque l'écart est toujours faible (lol)), selon vous, plus rien n'empèche la bascule latérale, la pale reculante étant tirée vers le bas par la force centrifuge... Si on suit votre raisonnement bien sûr. Puis, d'un seul coup, apparait la précession gyroscopique, elle empècherait la réaction instantanée d'une pale à une variation de sustentation (pilotée celle là)... Comme c'est bizarre la vie sur ce forum... Bonne construction, à bientôt.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 10:17 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

gma nous a dit lui-même qu'il "prends un malin plaisir à construire une formulation théoriquement ridicule    Inutile donc de lui répondre.

Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 11:41 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma nous a dit lui-même qu'il "prends un malin plaisir à construire une formulation théoriquement ridicule    Inutile donc de lui répondre.

la il me credite d'une bascule laterale ,
chacun de normalement constitue sait qu'une action voit ses effets se produire avec 90 degres de decalage du fait de la precession giroscopique et qu'en cas de perte de portance laterale de la pale reculante , voulue ou non , le rotor bascule vers l'arriere , il fait le malin mais ne justifie jamais rien ou alors c'est carrement le delire ,
oui en effet tu as raison , inutile de faire davantage preuve de patience , je crois qu'il va falloir faire un petit panonceau qu'on exibera a chacun de ses messages , heureusement pour lui le ridicule ne tue pas


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 13:56 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Vendredi 2 mars 16 h 07, Haflinger écrit :

"la pale dont la portance diminue descend a cause du cone et de la force centrifuge qui la tire , sans cone ca marcherait"


Elle descend donc... 90° de rotation après... (because la précession) ce qui contribue effectivement à la bascule longitudinale du plan rotor... donc à une augmentation de l'incidence de ce plan moyen.

Et pour une vitesse de translation donnée, cela correspond à une augmentation du coef C (puisque le rotor peut se permettre, lui, de voir croître son incidence jusque 90°). Et si votre machine dispose d'assez de puissance pour s'affranchir de cette augmentation d'intensité de la résultante...

En quoi cette bascule du plan pose un problème... Omis une machine adoptant le régime de montée... et que vous allez contraindre au vol en palier jusqu'à vous retrouver en butée AV de tangage au manche... ça change quoi ?

Un écart important entre le plan rotor et le plan de commande donnant un contact au butées (posées justement dans ce but de prévenir)...

Et donc vous cessez de pousser sur le manche (prévenu par vos butées) et vous vous résignez à monter... vu qu'il reste encore de la puissance. 

Elle est ou la catastrophe ici ?

Et si vous avez conçu votre système de commande en prévention de tout ça... C'est la bascule du plan provoqué par le pseudo décrochage (s'il existe) de la pale reculante ou le battement éxagéré de la pale avançante qui pose finalement un problème "dynamique" pour ce rotor d'autogire ?

Il est urgent que vous voliez en autogire Haflinger.  
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Lun 5 Mar - 14:03 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 14:01 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma nous a dit lui-même qu'il "prends un malin plaisir à construire une formulation théoriquement ridicule    Inutile donc de lui répondre.



Construire la formulation théoriquement ridicule Jean Claude... Pas ignorer celle existante pour autand... ni inventer une explication qui coroborerait ce q'un programme de calcul excel montre (et que l'on prend comme vérité tel l'argent comptant).
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 08:52 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Xavier AVERSO a écrit:
Et le lieu de contrôle est au rassemblement "BdlP2012" pour le 400 cv et le Tractif j'offre une consommation sans alcool, pour le monopale j'hésite encore...le tout en état de vol bien sur.
xavier




ça paye pas l'essence ton deal là ! Il me faut prévoir 750 l en 130 LL ... pour un verre de jus de pomme. tu rigoles où quoi ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 20:04 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

gma a écrit: "C'est la bascule du plan provoqué par le pseudo décrochage (s'il existe) de la pale reculante"
Sa façon de nier des théories parfaitement justifiées est incroyable. Le décrochage de la pale reculante n'a rien de "pseudo" et son existence ne peut -être mise en doute: C'est une réalité dûment observée et mesurée par le NACA  sur un autogire Kellet KD1 en vol (*): la pale reculante y est décrochée sur 1/3 du rayon quand la vitesse du vol est 0,15 fois celle du bout de pale (mu = 0,15) et sur plus des 2/3  quand la vitesse du vol est 0,35 fois celle du bout de pale (mu = 0,35). Il utilise pourtant un profil  à haut Cz max (Göttingen 606)
http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/ca...1993081508.pdf
(*) Autogire Kellet KD1  225 ch  950 kg  Vitesse 165 km/h,  Rotor articulé 3 pales, diamètre 12 m, corde 0,303 m, 210 t/mn.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:54 (2017)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 1121, 22, 23  >
Page 10 sur 23

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com