le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'autogire de Raymond Jeanvoine
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 21, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 29 Jan - 21:09 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Fourcade a écrit:
gma a écrit:
La logique veut que je réponde à un interlocuteur respectueux lorsqu'il prélève un texte dans le but de construire une critique ...


Pardon ? Ca fait des lustres que vous ne répondez jamais au questions que l'on vous pose et vous nous parlez de respect. Vous ne faites sans cesse que trouver des prétextes pour ne pas répondre (comme vous le faites maintenant) ou vous répondez à coté.
gma a écrit:
Pour le reste,, il faut ouvrir aussi les yeux.


Voilà typiquement une réponse à coté pour essayer de nous enfumer. Alors selon vous, nous n'aurions pas vu quelque chose ? Quoi donc, on se le demande.
Malheureusement pour vous, vos manipulations ne fonctionnent pas.

Au fait quelle était l'immatriculation de cette machine ? Sur la liste des immatriculations des voilures tournantes en France je n'ai vu qu'une seule machine au nom de Jeanvoine, rien au nom de GMA. Le F-WGME n'apparait pas sur la liste. Seulement le F-WGMG, votre RJ-03A.

Alors ces photos, ça vient !


Cette liste n'est donc pas complète...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 29 Jan - 21:09 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
joseph75


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 102
Localisation: region parisienne
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 12:05 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Bonjour,
quel bel engin, je veux le même Very Happy
pourquoi l'hélice est-elle inclinée vers l'avant ?
gyrosalutations
Jo
_________________
osez voler


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 13:07 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Pour faire passer l'axe de traction par le C d Gravité et éviter les effets des variations brusques de poussée  sur le tangage.

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 14:14 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

joseph75 a écrit:
...pourquoi l'hélice est-elle inclinée vers l'avant ?


Pour éviter l'attaque oblique du flux d'air donc une fatigue prématurée de l'arbre de réducteur. Mais il fallut réduire le diamètre de l'hélice sur recommandation de VPM et revenir à 2,65 m (pales plus larges). Un axe de traction sous le CdG aurait été favorable.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 15:55 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Si quelques degrés d'attaque oblique sont inacceptables pour la longévité de ce moteur, je me demande comment le concepteur eut connaissance de cette déflexion locale du flux général. Maquette en soufflerie avec rotor en fonctionnement? J'en doute. Quel calcul alors?

Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 16:16 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Maquette en soufflerie avec rotor en fonctionnement? J'en doute. Quel calcul alors?

Allons,allons, Jean-Claude, tu sais bien que Raymond Jeanvoine n'a besoin ni d'essai ni de calcul pour savoir ce qu'il faut faire. Il sait c'est tout, car il a été oint par le Seigneur et nous, nous devons faire des calculs car nous ne sommes que de pauvres pécheurs.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 19:54 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Fourcade a écrit:
Jean Claude DEBREYER a écrit:
Maquette en soufflerie avec rotor en fonctionnement? J'en doute. Quel calcul alors?


Allons,allons, Jean-Claude, tu sais bien que Raymond Jeanvoine n'a besoin ni d'essai ni de calcul pour savoir ce qu'il faut faire. Il sait c'est tout, car il a été oint par le Seigneur et nous, nous devons faire des calculs car nous ne sommes que de pauvres pécheurs.




Il n'y a aucun calcul qui prévoit l'attaque oblique puisque, au départ, il faut supposer le flux infini amont parallèle à la trajectoire... (vous vous rappelez... vos propos dans "théorie du rotor d'autogire").


Et puis, au cours des essais, vous vous apercevez, en translation, que la motorisation génère des vibrations croissantes en vitesse et fonction du régime (hélice constand speed). Des variations acoustiques accompagnent ces vibrations...

Pour cette dimension, l'attaque oblique de l'hélice génère des vibrations équivalentes à un mauvais track sur un rotor, sauf que c'est d'avant en arrière, d'amplitude moindre mais de fréquence 3 oméga hélice (tripale). Sur l'hélice, on constate un matage des portées de pied de pale. Et cela s'arrète... à la mise en drapeau... donc...

Le bati moteur fut reconstruit, avec un réglage d'inclinaison par excentriques, il fallut 5 essais pour faire disparaitre ces vibrations. Lorsque le niveau vibratoire fut acceptable (pour nous équivalent à ce que l'on rencontre sur Yak 52), nous avons constaté que nous étions à -6° de calage moteur.

Et cet enseignement (il y en eu d'autres), avant c'était théoriquement bon mais ça n'allait pas... maintenant c'est théoriquement faux... mais ça fonctionne divinement bien.

Et on remarque que Pitcairn, avec le PA 33 420 cv, eu recours au même processus.

Nous avons refait le bati moteur avec les nouvelles cotes. Depuis il n'a pas changé, malgré le remplacement de l'hélice.

    
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Jeu 2 Fév - 18:00 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 20:35 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Je vais vous répondre, par respect pour le lecteur, ce sera la dernière fois.

Vous écrivez :"... je me pose aussi des questions sur la logique qui amène à choisir  pour la roue arrière un diamètre inférieur à celui du train principal, alors que  l'équilibre statique élémentaire (D2/D1) montre que sa charge est supérieure."

Re : Parce qu'il n'y a pas une roue arrière... mais deux, jumelles, montées côte à côte et supportant donc chacune moins que celles, isolées, du train principal. Mais vous auriez vu si l'esprit était à l'affut d'autre chose que ce qu'il génère..., c'est à la fois écrit et dessiné.


Puis "Qu'est-ce qui me pose problème pour mu ? Pour les lecteurs que les maths rebutent, prenons un exemple simple: A 160 t/mn mentionnés pour ce rotor de 15,6 m, un tronçon représentatif de la pale  (disons à 0,75 Rayon)  tourne autour du moyeu à 350 km/hSi le moyeu avance à 250 km/h, ce tronçon  avançant se déplace dans l'air à 350 + 250 = 600 km/h  tandis que, reculant, sa vitesse dans l'air n'est plus que 350 - 250 = 100 km/h.
Reculant, il ne porte plus que 1/36 de ce qu'il porte côté avançant. Autant dire rien. Et rien ne limiterait plus alors le basculement du disque  (battement)"



Re : Et pour vous, à votre avis et selon votre tableur... cette bascule se produit pour quel azimuth (car il y a bien bascule) ?
Et si vos pales sont montées sur un axe de battement... ne transmettant aucun couple au moyeu, que produit comme effet cette bascule du disque ?
Et en admettant que ce tronçon... reculant... ne porte plus rien... qu'est ce qui pourrait bien limité son mouvement de bascule autour de cet axe de battement ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Jeu 2 Fév - 18:04 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 20:40 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Fourcade a écrit:
J'ajoute une précision concernant les propos de Jean-Claude sur la valeur maximum de mu. Il est tout à fait possible de faire fonctionner le rotor d'un autogire avec des valeur de mu élevée, d'atteindre 1 (cas où la pale reculante ne porte plus rien) voire même de dépasser cette valeur. Mais cela n'est possible qu'à condition de ne plus demander au rotor de porter ce qui nécessite de doter l'autogire d'une voilure fixe (cas du Cartercopter par exemple). Dans le cas d'un autogire dont la portance est assurée uniquement par le rotor, la valeur de 0.35 voire au maximum 0.4 parait difficile à dépasser. J'ai bien peur que cette machine n'ait jamais été construite. Mais attendons les photos ...



Ah ! seriez vous en train d'affirmer que sur un rotor d'autogire il n'y a que la pale reculante qui porte ?

En supposant votre mu à 1 et une pale reculante qui ne porte plus (mais qui traîne (trièdre gyravion) donc propulse le rotor)... elle fait quoi la pale avançante ?  à part tenter de passer le mur du son...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 21:11 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

gma a écrit:
Et pour vous, à votre avis et selon votre tableur... cette bascule se produit pour quel azimuth (car il y a bien bascule) ?
Et si vos pales sont montées sur un axe de battement... ne transmettant aucun couple au moyeu, que produit comme effet cette bascule du disque ?
Et en admettant que ce tronçon... reculant... ne porte plus rien... qu'est ce qui pourrait bien limité son mouvement de bascule autour de cet axe de battement ?

gma a écrit:
Ah ! seriez vous en train d'affirmer que sur un rotor d'autogire il n'y a que la pale reculante qui porte ?
En supposant votre mu à 1 et une pale reculante qui ne porte plus (mais qui traîne (trièdre gyravion) donc propulse le rotor)... elle fait quoi la pale avançante ? à part tenter de passer le mur du son...

Si vous êtes un jour de passage à Paris, je vous conseille un lieu de villégiature sympathique : Hôpital Saint-Anne 1 rue Cabanis 75014 Paris. Un personnel en blouse blanche compétant prendra bien soin de vous Okay
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 21:27 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Fourcade a écrit:
gma a écrit:
Et pour vous, à votre avis et selon votre tableur... cette bascule se produit pour quel azimuth (car il y a bien bascule) ? Et si vos pales sont montées sur un axe de battement... ne transmettant aucun couple au moyeu, que produit comme effet cette bascule du disque ?
Et en admettant que ce tronçon... reculant... ne porte plus rien... qu'est ce qui pourrait bien limité son mouvement de bascule autour de cet axe de battement ?


gma a écrit:
Ah ! seriez vous en train d'affirmer que sur un rotor d'autogire il n'y a que la pale reculante qui porte ? En supposant votre mu à 1 et une pale reculante qui ne porte plus (mais qui traîne (trièdre gyravion) donc propulse le rotor)... elle fait quoi la pale avançante ? à part tenter de passer le mur du son...

Si vous êtes un jour de passage à Paris, je vous conseille un lieu de villégiature sympathique : Hôpital Saint-Anne 1 rue Cabanis 75014 Paris. Un personnel en blouse blanche compétant prendra bien soin de vous Okay




Je vois que vous connaissez le lieu (lol)..., un peu plus éloigné que celui près de ex AZF... Merci Jean, je note !
Mais ils ne répondront pas à votre place !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Florent


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2008
Messages: 469
Localisation: 38

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 21:43 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Mais qu'est-ce qui se passe ici ?

Que vous n'acceptiez pas la façon dont argumente GMA, soit. (Les débats d'idée contradictoires apportent un plus, c'est le principe des forum non ?)

Que vous n'acceptiez pas les choix techniques de GMA certes, et que vous en auriez fait des différents, surement.

Mais,il me semble qu'il a malgré tout une "petite" expérience aéronautique et si il vient nous la faire partager tant mieux.

Là, ce qui se passe sur ce forum ressemble plus à du lynchage et je trouve cela dommage.

Ce n'est que mon avis, vous vous en foutez peut-être, mais quelle image cela donne ? (la votre, celle du forum, du milieu gyro...)


Revenir en haut
MICHEL27


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2010
Messages: 182
Localisation: Haute Normandie
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 22:26 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Bonsoir,

et merci à FLORENT pour cette saine réaction sans laquelle le résultat va être la disparition de GMA du forum (un certain GIRODREAMER en a fait autant il y a quelques mois). Je trouve GMA patient dans son rôle d'unique trublion de service dans ce débat des sphères supérieures et son expérience et sa vision des choses nous permettent de réfléchir autrement. La non orthodoxie est un droit voire un devoir. Je sais que nous sommes en pleine campagne électorale mais ici il n'y a pas de compétition et j'apprécie toutes les compétences et bonnes volontés qui s'expriment. Où irions-nous sans opposition ni résistance ?
_________________
MICHEL27


Revenir en haut
joseph75


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 102
Localisation: region parisienne
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 22:38 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Pour faire passer l'axe de traction par le C d Gravité et éviter les effets des variations brusques de poussée  sur le tangage.


Raymond, j'ai pas bien compris pourriez vous me reessspliquer svp?
et c'est pareil sur les propulsifs?
j'ai pas l'impression que mon hélice soit inclinée
est-ce spécifique aux tractifs?


bonne soirée


ps : superbe autogire
_________________
osez voler


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 462
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 22:51 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Bonsoir Gma,
C'est vrai que c'est pas terrible, ce genre de discution.
Raymond, tu nous montrerais une bonne fois pour toutes, ton gyro et ça couperait court a " la rumeur".
Et ne me dit pas que tu n'as pas de photo!!!
Personnellement, je ne vois pas a quel jeu tu joues, il est si facile de montrer sa realisation, qu'elle fonctionne ou pas d'ailleurs, car construire est prendre un risque.
Ou bien, dis nous pourquoi tu ne veux pas le montrer.
On compte sur toi.
Claude


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:08 (2017)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 21, 22, 23  >
Page 2 sur 23

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com