le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'autogire de Raymond Jeanvoine
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 1221, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 21:45 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

En aérodynamique (et pas sur un forum ou au bistrot du coin), on entend par "décrochage" le point sur la polaire situé juste après le Cz maxi et impliquant un changement de régime tourbillonnaire. La question est donc : "y a t'il changement de régime tourbillonnaire pour la pale (ou le rotor) dans le cas autogire ?... La réponse est... non ! Donc il n'y a pas décrochage... même si cela ne plaît pas.  Par contre, le rotor (pas la pale) connaît un autre phénomène, le flux inversé... zone située coté pale reculante et soumise à un différentiel de pression négatif... preuve que dans cette zone, la pale exerce un travail sur les molécules d'air même s'il n'est pas dans le bon sens... Donc la pale reculante, qui ne décroche pas, porte insuffisament en position reculante... et alors ? Nonobstant un plan rotor qui va se cabrer et accroître sa traînée quelles autres conséquences ? omis une catastrophe énergétique en prévision. Le KD plafonne en vitesse... oui ! et puis ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Mar - 21:45 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 11:12 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

gma a écrit: "y a t'il changement de régime tourbillonnaire pour la pale (ou le rotor) dans le cas autogire ?... La réponse est... non ! Donc il n'y a pas décrochage..." et "...la pale reculante, qui ne décroche pas..."
Il considère que le NACA ne connait rien à l'aérodynamique !
Dans leur introduction, les auteurs mentionnent trois zones distinctes: une zone de flux inversé où l'air se déplace du bord de fuite vers le  bord d'attaque, une zone décrochée, et une zone non décrochée. Leur dessin précise la limite entre ces deux dernières. Ils expliquent aussi leur méthode  pour l'observer: Une caméra filme des petits rubans de soie fixés sur l'extrados, et leur agitation signalent  l'apparition du régime tourbillonnaire typique du décrochage.  La légende de la photo 1(b) est claire:  flow reversed (flux inversé), jusqu'à 3 pieds de rayon, stalled (décrochée) jusqu'à 5 pieds de rayon, et approching stall (approchant le décrochage) à 10 pieds de rayon. Cette méthode est courante por observer le décrochage des ailes d'avion (ci-dessous).
Gma ne fait pas preuve de pédagogie mais de révisionnisme.



Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Ven 9 Mar - 10:39 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 11:50 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

non Jean-Claude , ce n'est pas du revisionisme c'est scientifique

http://www.methodecoue.com/

decontracte toi , respire bien et repete apres moi

la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !.....la pale reculante ne decroche pas !

voila c'est evident ,
maintenant c'est un fait que la pale reculante ne decroche pas


Dernière édition par Haflinger le Jeu 8 Mar - 15:49 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 12:10 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Tu as raison hafflinger, avec cette méthode c'est très clair !

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 08:37 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Claude Debreyer a écrit : "... La légende de la photo 1(b) est claire:  flow reversed (flux inversé), jusqu'à 3 pieds de rayon, stalled (décrochée)..."

Re : Donc la pale reculante toute entière n'est pas décrochée...

Puis "... jusqu'à 5 pieds de rayon, et approching stall (approchant le décrochage) à 10 pieds de rayon."

Re : Donc la pale reculante toute entière n'est pas décrochée.

Et les gars du Naca confirment donc bien ce que j'explique à Jean Claude... la pale reculante ne décroche pas

Jean Fourcade disait la même chose sous une autre terminologie... (rien n'empêche mu = 1)... puis d'expliquer que Jean Claude ne maîtrisait pas l'outil mathématique pour comprendre.

Mais bon ! ça c'est pas moi qui dit !

Et donc je redis, avec les informations fournie par Jean Claude (mu = 0,35 pour le Kellet KD 1)... la pale reculante ne décroche pas.

1/3 = 0,33, 4/5 = 0,80...

La pale reculante décrochée c'est 1.

C'est l'histoire du type avec un verre d'eau à moitié vide... ou à moitié plein selon son état psychique. Dans un cas c'est désespérant, dans l'autre tout un espoir pour l'avenir. C'est selon !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 11:21 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

pirouette , cacahuete !

Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 11:29 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

gma avait écrit: " il n'y a pas décrochage..."
Quand je lui ai présenté autrefois ces mêmes courbes du NACA, il m'avait répondu en substance "C'est quoi ces c...?"  Il reconnaît maintenant les mesures du NACA en disant " la pale reculante toute entière n'est pas décrochée". La pirouette est belle, mais il progresse...
Il ne lui reste plus qu'à accepter qu'un décrochage même partiel, quand la  pale est du côté "reculant", est le signe que son  incidence est bien plus élevée de ce côté...Ainsi reconnaîtra-t-il peut-être que les dissymétries fabuleuses de portance qu'il invoquait en négligeant ces différences n'existent pas.
L'angle de battement  se limite de lui même, tant que les moments de battement coté avançant et reculant peuvent s'équilibrer. Et c'est seulement grâce à ces variations cycliques  d'incidence que c'est possible. Mais quand la zone décrochée s'est trop largement étendue, l'augmentation d'incidence ne produit plus produire l'augmentation de Cz suffisante à cet équilibre. L'angle de battement s'accroit alors fortement au risque d'intercepter les butées ou l'empennage. Point n'est besoin d'un décrochage total pour en arriver là: les gars du NACA ont arrêté leur essai à mu = 0,34 bien que ce décrochage ne s'étendait encore qu'au 2/3. La raison me paraît évidente.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 15:14 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Gma vous redis ce qu'il a déjà écrit et qui ne fait pas l'objet de pirouette…
"Donc la pale reculante, qui ne décroche pas, porte insuffisament en position reculante... et alors ?"
 

Car, quand vous dites : "…Quand je lui ai présenté autrefois ces mêmes courbes du NACA, il m'avait répondu en substance "C'est quoi ces c...?"
 

S'agissant de votre interprétation sur ces courbes oui !... et je suis toujours du même avis… en substance, vous vous permettez de commenter les travaux réalisés par d'autres, ils sont des constatations expérimentales dénuées de commentaires justement, et cela devrait provoquer une réserve chez vous, mais c'est plus fort que vous, il faut que vous construisiez ledit commentaire que tous n'ont pas osé faire…
 

"Il reconnaît maintenant les mesures du NACA en disant " la pale reculante toute entière n'est pas décrochée""
 

gma a toujours reconnu les travaux du NACA… de même ceux d'autres labos… mais sans les commentaires de Jean Claude Debreyer c'est un fait ! on vous l'accorde. Pour preuve nos discussions d'il y a quelques mois sur la notion de résultante des vitesses porteuse de l'axe X…
 

"Il ne lui reste plus qu'à accepter qu'un décrochage même partiel, quand la pale est du côté "reculant", est le signe que son incidence est bien plus élevée de ce côté..."
 

Oh ! mais gma l'avait admis, calculer, expérimenter et accepter bien avant Jean Claude Debreyer… qui admet enfin que "décrochage partiel" n'est pas "décrochage tout court" (pirouette ?).
Oui incidence plus élevée donc… mais vitesse faible. Or la portance est fonction du Cz (fonction lui même de i) et aussi fonction de V². Donc… insuffisance en portance il y a… même avec i grand… n'est ce pas ? (vous vous dites décrochage).
 

"Ainsi reconnaîtra-t-il peut-être que les dissymétries fabuleuses de portance qu'il invoquait en négligeant ces différences n'existent pas."
 

Eh bien si justement elles existent ces disymétries de portances…
Le Naca vous montre (et sans commentaire) qu'une pale reculante connaît trois zones (flux inversé, autorotative, anti-autorotative)…, vous montre la progression de ces zones en fonction de mu. De même, il démontre pour la pale avançante le transfert de la zone "autorotative" et la progression de la zone "anti-autorotative". Donc de comprendre normalement l'existence d'un différentiel de sustentation énorme entre pale avançante et pale reculante qui… je cite Haflinger, va provoquer une bascule du plan moyen… 90° de rotation après (et donc un équilibre des moments… 90° de rotation après).
Et non un équilibre instantané des portances via les changements d'incidence (instantanés) provoqué par les battements (instantanés) comme vous le supposez.
Entre le différentiel de vitesse et l'équilibre des moments par les battements, 90° de rotation rotor se sont produit. En outre, Si les portances entres pales reculante et avançante étaient similaires… il n'y aurait pas bascule du plan rotor 90° de rotation après. N'est ce pas Haflinger ?
 

Et sur un moyeu articulé en battement vertical, on s'en fout de la perte de portance de la pale reculante… la force centrifuge générée par la rotation va se charger de la maintenir perpendiculaire à l'axe de rotation du plan.
Par contre, pour contrer la sustentation énorme de la pale avançante, il n'y a rien…, même pas la possibilité d'exploiter la pale reculante… sauf à rigidifier le moyeu (le cas du balancier).
Et donc une pale qui va battre énormément… 90° de rotation après… sans aucun élément modérateur.
 

 

"…L'angle de battement se limite de lui même, tant que les moments de battement coté avançant et reculant peuvent s'équilibrer."
 

Mais vous oubliez une force essentielle dans votre composition "équilibrée"… née de la rotation et tributaire de la masse de votre pale. Fondamentale lorsque la sustentation a disparue.
 

"Et c'est seulement grâce à ces variations cycliques d'incidence que c'est possible. Mais quand la zone décrochée s'est trop largement étendue, l'augmentation d'incidence ne produit plus l'augmentation de Cz suffisante à cet équilibre."
 

Et alors ? dans la mesure ou votre pale se meut autour d'un axe de rotation, qu'elle possède une certaine masse que croyez vous qu'il va se passer avec un régime suffisant… produit par la pale reculante justement ?
 

"L'angle de battement s'accroit alors fortement au risque d'intercepter les butées ou l'empennage."
 

Non ! ça c'est quand un type décide de rigidifier les articulations de battement en les remplaçant par un balancier à axe unique, donc qu'il décide d'imposer à la pale reculante une conicité inverse provoquée par le battement exagéré de la pale "avançante". Parce que si la pale "reculante" était libre verticalement, elle n'irait pas au-delà de la direction de la force centrifuge appliquée à son CdG, c'est-à-dire perpendiculaire à l'axe de rotation du plan moyen... en supposant sa sustentation nulle (ce qui n'est donc pas le cas).
 

"Point n'est besoin d'un décrochage total pour en arriver là "
 

"Oh ça c'est sûr… vous pouvez aller bien au-delà même ! Pire, vous avez même de la réserve pour faire une ressource.
 

"Les gars du NACA ont arrêté leur essai à mu = 0,34 bien que ce décrochage ne s'étendait encore qu'au 2/3. La raison me paraît évidente."
 

Votre évidence vous aveugle ! au-delà, la pale avançante heurte sa butée haute car le régime fourni (principalement par la pale reculante) est insuffisant à provoquer un "rappel à plat" par la force centrifuge. Ensuite, avant ce stade, le Jacobs perd ses moyens… faute de réserve.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 15:38 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

" sur un moyeu articulé en battement vertical, on s'en fout de la perte de portance de la pale reculante… la force centrifuge générée par la rotation va se charger de la maintenir perpendiculaire à l'axe de rotation du plan"
Certainement pas.  La force centrifuge n'agit pas de la façon que gma le suppose gma. Sans l'action aérodynamique des  variations cycliques d'incidence , rien ne ramène le disque perpendiculaire au plan de rotation. Cette vidéo le démontre. 



Concernant le décrochage de la totalité de la pale reculante, la réponse de gma à l'époque avait été "Mais qui vous a dit qu'il y avait une zone décrochée. D'où sort cette c... Votre graphe dit qu'il y a une zone d'inversion de flux, pas de décrochage.":  c'est bien l'existence même d'une zone décrochée, et non de la totalité, qu'il niait alors . Son argument portait sur la traduction du mot "stalled" en légende du graphique. Il s'agit donc bien d'une nouvelle pirouette.

"vous vous permettez de commenter les travaux réalisés par d'autres, ils sont des constatations expérimentales dénuées de commentaires justement"
J'ai mentionné le lien du rapport NACA 741 où  chacun peut disposer des commentaires complets de ses auteurs.

"...un différentiel de sustentation énorme entre pale avançante et pale reculante qui va provoquer une bascule du plan moyen.
"Oui incidence plus élevée donc… mais vitesse faible. Or la portance est fonction  de i et aussi fonction de V². Donc… insuffisance en portance il y a, même avec i grand… n'est ce pas ? "
Pas du tout, l'angle de battement annule pratiquement les différences de portance, malgré les grands différences de vitesse comme je l'ai montré précédemment par un exemple chiffré.
En revanche voici comment gma calcule ses différences de portance:
"On a Ca (charge alaire) = 300 daN / 38,5 m² = 7,8 daN/m², et coefficient de charge par pale = Ca / sigma = 7,8 / 0,036 = 217 daN/m².
Le coefficient d'avancement mu vaut = 0,17.
La charge par pale pour "l'avançante" vaut Cpa = 217 / 0,17 = 1276,47 daN/m², soit un effort maxi pour elle de 1276,47 x 0,7 = 893,53 daN,
La charge par pale pour "la reculante" vaut Cpr = 217 x 0,17 = 36,89 daN/m², soit un effort maxi pour elle de 36,89 x 0,7 = 25,82 daN.
"
Tient-il compte des différence d'incidence? Non. Pourtant il vient d'admettre que la portance en dépend. Quelle génie ce gma!

Et que nous donne ce calcul génial pour une descente verticale où mu = 0 ? Remplacez le mu de 0,17 par 0. Vous obtenez alors une portance de 217 / 0 = infini  d'un côté et une portance de 217 x 0 = 0 de l'autre. Rien ne vous choque?   


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 20:05 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

"Cà n'est pas ce que montre cette vidéo : La force centrifuge ne se charge pas de maintenir le disque perpendiculaire à l'axe de rotation. Seules les variations de pas cyclique agissent pour çà. Sans ces variations cycliques, rien ne ramène le disque perpendiculaire au plan de rotation. Qui est aveugle ?"
 

Votre vidéo montre un bastaing en équilibre sur un pivot (ici la corde) animé d'un mouvement de rotation autour d'un axe qui n'est sûrement pas la verticale formée par la corde… laisser le tourner 24 h pour vous en convaincre…
Tandis que je vous parle d'une pale d'aérodyne (une seule), montée sur un axe de battement vertical, de masse non négligeable (la réalité) sur laquelle s'exerce au CdG une force centrifuge résultant de son mouvement circulaire autour d'un axe puis une force aérodynamique devenue négligeable, faute de vitesse, au regard de la précédente, et appliquée au foyer aérodynamique de ladite pale.
 

Quel rapport entre deux ? … aucun ! et cette question qui me brûle les lèvres : Vous me prenez pour un douanier ? (cf Fernand Reynaud).
A défaut … que croyez vous que va faire la pale… si ce n'est orienter la ligne passant par l'axe de battement et le CdG dans la même direction que l'action centrifuge… perpendiculaire à l'axe virtuel de rotation.
 

Et tout ça… pas 90° de rotation après hein !
 

 

"Concernant le décrochage de la totalité de la pale reculante, la réponse de gma à l'époque avait été "Mais qui vous a dit qu'il y avait une zone décrochée. D'où sort cette c... Votre graphe dit qu'il y a une zone d'inversion de flux, pas de décrochage.": On constate que c'est l'existence même d'une zone décrochée qu'il niait alors . Son argument portait sur la traduction du mot "stalled" en légende du graphique. Nouvelle pirouette aujourd'hui, mais léger progrès tout de même !"
 

On va donc redire pour Jean Claude (plutôt re re redire)…
La cartographie du plan rotor établie par le Naca montre une zone (du plan rotor) montrant une inversion du flux. Le Naca ne dit pas que la pale est soumise à un flux inversé… le Naca dit que le plan rotor subit une inversion de flux (c'est pas du tout la même chose). Et de conclure que la section de pale, dans cette zone (la section de pale et non plus le plan rotor) évolue en situation de décrochage. Et si dans cette zone vous ne solliciter aucun effort de sustentation… en quoi la pale va "décrocher" (puisque vous ne lui demander rien en sustentation (pas de vitesse)).
Un peu plus loin, le Naca constate une zone "à la limite du décrochage"…
Ben heureusement !... puisque nous souhaitons justement que cette pale reculante motorise le rotor et fournisse donc un moment d'entraînement maximal. Donc exploitation du profil à un angle donnant un Cz maxi ou presque et une résultante le plus inclinée possible sur l'avant (le départ en autorotation sur avion quoi !).
Dans son analyse, Jean Claude considère problématique ce cas de figure… ben non Jean Claude… on fabrique le rotor justement pour que la pale reculante évolue dans cette situation. C'EST UN SOUHAIT… UNE VOLONTE qu'il en soit ainsi.
Au-delà, une zone ou le rotor fonctionne en régime "hélicoptère", cette zone régresse au fur et à mesure de la croissance en mu… Ben oui ! Et c'est tant mieux puisque, au final, c'est une expansion en envergure de la zone "autorotative", donc une garantie de régime… ou est le problème ?
 

Le Naca n'a pas établit une cartographie d'un rotor d'étude… le Naca a juste prit soin de montrer ce qui se passe sur un rotor réel et courant fonctionnant plutôt bien… sans commentaires. Et donc oui, pour le Kellet, un rotor qui connaît une zone de flux inversé… pouvant générer du décrochage de pale… sauf que ça ne décroche pas… parce que c'est étudié pour comme disait l'autre.
Et s'il avait été nécessaire d'aller au-delà en mu… probablement un rotor plus faible en plénitude, plus chargé aussi et calé un peu plus… mais c'est une autre histoire, il fut abandonné au profit du XR 8.
 

Et donc je redis, sous une autre forme… la pale reculante ne décroche pas, quelque soit mu… parce que sinon cela veut dire que vous avez bossé comme un plouc dans votre étude. C'est mathématique.
Pour l'autogire sujet de ce post, à 0,45 ça ne décroche pas… parce que ça ne porte plus… ok ?
 

 

"Non, l'angle de battement annule pratiquement les différences de portance, malgré les grands différences de vitesse comme je l'ai montré par mon exemple chiffré."
 

Au moment ou la dissymétrie en vitesse apparaît, votre angle de battement n'annule rien puisque il va falloir attendre 90° de rotation pour que celui-ci soit effectif. Or, la dissymétrie des portances est déjà là… avant le battement. Donc on en fait quoi ?
 

"En revanche souvenons comment gma nous calculait ses différences de portance :"
 

Souvenons nous surtout comment gma a répondu à une question de Jean Claude… (Pouvez vous…approximativement…)… ce que j'ai donc fait, dans l'ordre de grandeur supputé par la question.
 

"L'ineptie de son calcul conduirait à une portance nulle d'un côté et infini de l'autre en descente verticale puisqu'il faut donner alors à mu la valeur 0 au lieu de 0,17."
 

Et pourquoi donnerait-on la valeur 0 à mu en autorotation verticale ? Mu est censé être "le coefficient d'avancement".
En autorotation verticale, le rotor n'avance plus ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 20:56 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

A ce stade, la maladie est trop avancée.  On ne peut vraiment plus rien pour lui.

Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 19:21 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Pour ceux que çà intéresse, voici les compositions des vitesses que j'obtiens à la vitesse maxi d'un rotor correspondant à l'AX 05 de Xavier portant 390 kg à la vitesse maxi possible que me donne mon tableur : 200 km/h et 349 t/mn (soit mu = 0,365) pour un calage aérodynamique des pales de 3°.
La composition des vitesses  est dessinées ici en proportion réelle à 3/4 du rayon

 


Il apparaît ici:
170 m/s et 1,5° d'incidence pour l'une,
60 m/s et 11,5° d'incidence pour l'autre.
La portance d'un profil étant proportionnelle au carré de la vitesse et à l'incidence, le différentiel de portances apparaît minime.

A noter aussi que 11,5° étant sensiblement la limite de décrochage, la partie de pale reculante en deçà des 3/4 de R sera décrochée, corroborant les mesures du rapport NACA 741.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 12:39 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Pour ceux que ça interesse... il y aurait comme un oubli quelque part... Mais bon !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 18:46 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Ce qui donne, en représentation simple, pour toutes "voilure tournante" en translation plus ou moins rapide, ceci :



Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 19:27 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Si cette composition des vitesses était bonne... et si la sustentation des pales était similaire, on se demande bien pourquoi, quatre vingt dix degrés plus tard selon Haflinger, la pale avançante bat pour compenser un différentiel de portance... vu qu'il n'y en a pas ! Comme c'est étrange cette conception !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:20 (2017)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 1221, 22, 23  >
Page 11 sur 23

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com