le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'autogire de Raymond Jeanvoine
Aller à la page: <  1, 2, 319, 20, 21, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 10:23 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Hervé 31 a écrit:
 Voilà où ils en arrivent... Lamentable !Ils détournent les phrases, répondent à côté, font des pirouettes, affirment sans preuve, critique le gyro, cherchent à faire peur, vous font la morale, etc, etc, etc... et vous parle du "respect du genre humain".
Ils on finis par pourrir définitivement ce forum.

MERCI à eux !






Vous incluez gma dans les propos insultants, non respectueux de la dignité humaine ?

Aussi, Hervé, vous pouvez faire également un message pour expliquer à Xavier que dans notre langue, confrère s'écrit confrère et non autrement... cela éviterait les fautes de frappe et autres petites inadvertances "sujettes à caution".
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Ven 6 Juil - 10:30 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Juil - 10:23 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 10:27 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Hervé 31 a écrit:
 Haflinger a écrit à Xavier :

je dirais plutot que c'est ce que je lui ai repondu , et pas en gros et rouge

tu disais qu'il faut venir ici pour se faire insulter , pas comme chez les pendulaires , je suis d'accord

Hervé 31 a écrit:
Ils détournent les phrases, répondent à côté

je n'ai pas repondu honetement a tes questions ?


Revenir en haut
Hervé 31


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 315
Localisation: Balma
Masculin

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 10:31 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

@GMA:
Chacun se reconnaitra ...
Pour répondre précisément à votre question, non, mais pour le reste ...
J'ai noté néanmoins que vous faisiez remarquer à Xavier l'orthographe du mot confrère en Français respectueux, mais rien à Haflinger  au sujet de sa réponse.
Et qui ne dit mot ...

@HAFLINGER:
Chacun se reconnaitra ...
Pour répondre précisément à votre question, oui, mais pour le reste ...

Voyez comme vous vous complétez!

Sur ce, j'arrête là.


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 10:37 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Hervé 31 a écrit:
.... Pour répondre précisément à votre question, non, mais pour le reste ...


pour le reste je ne fais que repondre , je ne t'ai pas insulte de but en blanc ni personne d'autre que je saches , et pourtant l'agressivite est presente


Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 10:50 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Hé oui..!! voila que quelqu'un se reconnaît sur une "faute d'ortografe" ça en dit long sur sa personnalité d'homme honnête et courageux ainsi lui peut insulter en connaissant la cible qu'il agresse et nous ,nous ne pouvons que parler gentiment ( et pour cause ) à un fantôme qui nous distille sa littérature a l'abri de toutes remontrance.

Je vais demander au propriétaire du forum de régler ce problème.

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 10:53 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Hervé 31 a écrit:
@GMA: ... Pour répondre précisément à votre question, non, mais pour le reste ...J'ai noté néanmoins que vous faisiez remarquer à Xavier l'orthographe du mot confrère en Français respectueux, mais rien à Haflinger  au sujet de sa réponse.
Et qui ne dit mot ...




Je vous remercie,

Le message de Xavier m'était destiné, la réponse de Haflinger non, et je répondais à Xavier.

Voilà pourquoi, en répondant à Xavier, je dis ce qu'il me parait essentiel de lui dire.

La réponse faite par d'autres à Xavier concerne "autres" et "Xavier".

"Qui ne dit mot"... ne consent pas contrairement à l'adage !... cela supposerait que vous êtes d'accord avec tout ce que j'écris... juste parce que vous n'y avez pas répondu !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 11:31 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Haflinger a écrit: "A intensité constante le couple diminue quand le régime augmente, non?"
 Non, le couple d'un moteur "brushless" est proportionnel à l'intensité du courant.

je n'ai pas dit que le couple n'etait pas proportionnel a l'intensite mais qu'il etait aussi inversement proportionnel au regime , on m'aurait menti ?

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Pour maintenir l'intensité maxi en fonction du régime de rotation, il faut appliquer une tension proportionnelle au régime. La tension maxi détermine donc le régime maxi.
En l'absence de variateur mécanique,  il faudra faire travailler ce lanceur  à l'intensité maxi pour un couple maxi,  et pour cela augmenter graduellement la tension appliquée en fonction du régime rotor   (Les contrôleurs électronique peuvent facilement faire cela de façon automatique grâce à la régulation d'intensité)

et si on travaille a tension constante , au regime a vide on n'a (presque) pas de consommation de courant , en ralentissant l'intensite et le couple augmentent , or la puissance est le produit du couple par le regime , n'a t'on pas au moins sur une certaine plage un certaine constance de la puissance ?
contrairement au moteur a essence dont le couple chute lorsque le regime baisse surtout sur un 2 temps , je ne trouve pas de courbes pour les brushless

je ne suis pas electricien , qu'est ce qui m'echappe ?


Dernière édition par Haflinger le Ven 6 Juil - 11:58 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Juil - 11:32 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:

annulé


Dernière édition par girodreamer le Dim 3 Mar - 15:16 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 11:46 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

girodreamer a écrit:
.....ceci étant comme j'aime bien réfléchir pour ensuite demander aux uns et aux autres je polue un peu le débat avec mes pensées....

honnetement meme si tes pensees sont volumineuses ce n'est pas toi qui polue ici

girodreamer a écrit:
dernière chose sur la tension, en effet il vaut mieux utiliser la tension max du moteur (44) volts car plus tu as de tension moins cela chauffe (voir les lignes haute tension de transport de courant), donc bien entendu ca va mal avec les batterrier 12 volts et les capacités des générateur embarqués de 12 volts


c'est assez simple a resoudre , prendre 4 petites batteries de 12 volts branchees en parrallele pour la charge , et les basculer en serie pour le lancement

re-honetement je ne sais pas ce qui est le plus interressant bien que je pencherais pour un moteur thermique auxiliaire equipe pourquoi pas d'un variateur pour prolonger efficacement le lancement pendant le roulage , l'electricite c'est pas mon domaine et je n'aime pas trop bricoler sur le moteur principal , assez de problemes potentiels sans avoir a en rajouter , le lanceur lui peut tomber en panne c'est pas grave


Dernière édition par Haflinger le Ven 6 Juil - 12:11 (2012); édité 5 fois
Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 11:48 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Xavier AVERSO a écrit:
Hé oui..!! voila que quelqu'un se reconnaît sur une "faute d'ortografe" ça en dit long sur sa personnalité d'homme honnête et courageux ainsi lui peut insulter en connaissant la cible qu'il agresse et nous ,nous ne pouvons que parler gentiment ( et pour cause ) à un fantôme qui nous distille sa littérature a l'abri de toutes remontrance.


Mort de Rire


Dernière édition par Haflinger le Ven 6 Juil - 11:54 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 11:53 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

merci au moderateur de sa venue , ca commencait a devenir penible

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 12:07 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Le "bruschless" est effectivement une solution pour ce genre d'application.

Sur nos machines Cnc, deux gammes de moteurs utilisés, les moteurs dit "d'axes", fort couple et bas régimes, souvent moins de 3000 tr. Couples importants y compris à l'arrêt sont leurs atouts. Puis les moteurs dit "Broches", puissance et régimes élevés (6000 à 8000 tr/min).

Actuellement, sur le marché, Siemmens domine avec la gamme FT6 et PH 7. Les moteurs sont légers, ils sont d'ailleurs exploités dans les commandes de vol aéronautique en association avec des réducteurs de marque "alpha-réducteurs" ou "summer".

Sur ces questions, aéronautique et aviation se confondent sur presque tous les points, les conectiques sont similaires, les carcasses identiques ainsi que les guidages (roulements et butées). Par contre, en aviation, on sollicite des réalisations à "jeux réduits"... pour des questions de fiabilité tandis que en MO, seule la précision en positionnement est préocupante.

De fait, l'électronique "embarquée", qui se compose d'un pack "alimentation" associé à un pack "asservissement" est minimaliste dans le cas "avion", associé à une mesure pointue en machine (codeur ou règle, automate de gestion).

Actuellement, sous 400 V, je ne vois pas ce que nous pourrions adapter comme petits moteur d'axe en moins de 5kg, la question alimentation embarquée est le frein.

Mais il est certain que, au stade actuel, la technologie pour réaliser ce processus de prélancement existe avec le système "Bruschless".
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 12:18 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Haflinger a écrit: "je n'ai pas dit que le couple n'etait pas proportionnel a l'intensite mais qu'il etait aussi inversement proportionnel au regime , on m'aurait menti ?"
Dans la mesure il faut réguler le courant  pour  maintenir l'échauffement raisonnable de 0 jusqu'à  N maxi tout autant que pour ne pas griller le contrôleur électronique, le couple restera indépendant du régime dans toute cette plage.


Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Ven 6 Juil - 13:30 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 12:27 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Haflinger a écrit: "je n'ai pas dit que le couple n'etait pas proportionnel a l'intensite mais qu'il etait aussi inversement proportionnel au regime , on m'aurait menti ?"
Dans la mesure il faut réguler le courant  pour  maintenir l'échauffement raisonnable de 0 jusqu'à  N maxi, Le couple restera indépendant du régime dans toute cette plage.


une sorte de survoltage en montant dans les tours ?

et au-dela du regime de puissance maxi , contrairement au moteur thermique on doit pouvoir accelerer et garder de la puissance non ?
le moteur tournant a tension constante l'intensite va baisser mais on va conserver une bonne part de la puissance un certain temps non ?


Dernière édition par Haflinger le Ven 6 Juil - 12:55 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Juil - 12:34 (2012)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine Répondre en citant

Haflinger a écrit:
annulé



Dernière édition par girodreamer le Dim 3 Mar - 15:17 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:58 (2017)    Sujet du message: L'autogire de Raymond Jeanvoine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 319, 20, 21, 22, 23  >
Page 20 sur 23

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com