le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mesure du CG du Guepard II
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 10:55 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

Bonjour à tous,

Nous avons mesuré ce WE au Bois de la Pierre la hauteur du centre de gravité du Guépard II d'Hervé. Celui-ci se trouve 1 cm au-dessus la poussée de l'hélice.
Je ferai une note avec quelques photos que je posterai bientôt sur mon site.
_________________
Visitez mon site


Dernière édition par Jean Fourcade le Lun 30 Jan - 11:38 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Jan - 10:55 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
joseph75


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 102
Localisation: region parisienne
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 11:19 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

;;;;;;;;;;;;;
_________________
osez voler


Dernière édition par joseph75 le Mar 19 Avr - 07:31 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 12:03 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

Bonjour joseph,

Vous avez bien intégré mes propos. Le choix d'un autogire n'est pas une mince affaire car il y a des critères objectifs et des critères subjectifs. La stabilité longitudinale dépend de la position du centre de gravité et de la surface de l'empennage. Plus le centre de gravité est bas, plus l'empennage doit être important. Mais plus l'empennage est important, plus la phugoïde tend à être instable (ce point est encore à conforter par plus d'analyses car le magni VPM16 a une phugoïde stable alors que son centre de gravité est situé sous le CG). Il ne faut absolument pas voler sur un autogire avec un centre de gravité bas et sans empennage. Heureusement, cette configuration n'existe plus aujourd'hui chez les constructeurs sérieux. Concernant le basculement vers l'avant, on peut dire que dès que la poussée de l'hélice est au-dessous du CG il n'y a plus de risque. Certains disent effectivement que le centre de gravité du Dominator est trop haut. Cette critique ne concerne pas la stabilite mais deux défaut qui découlent de cette configuration : la forte variation d'assiette suite à la réduction des gaz manche bloqué (qui n'est pas dangereuse mais qui peut faire peur) et le comportement spécifique lors du décollage qui oblige a fortement pousser le manche dans la première phase.

Concernant le DTA, je n'ai pas idée ou se trouve son centre de gravité car les constructeurs ne communiquent pas cette information. Il y a aussi un autre critère pour juger d'un autogire qui est de l'essayer en vol car vous verrez bien si la phugoïde est stable ou instable. Concernant le DTA ça doit être facile. Pour le dominator, c'est plus compliqué (je crois qu'il y a un représentant de Boyette en Europe mais je ne me souviens plus où).

Jean
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
joseph75


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 102
Localisation: region parisienne
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 12:18 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

:::::::::::::
_________________
osez voler


Dernière édition par joseph75 le Mar 19 Avr - 07:31 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 12:50 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

Bonjour Jean
A mon avis, il est souhaitable du point de vue simplicité de pilotage que les brusques variations de poussée motrice n'engendrent aucun changement d'assiette à compenser au manche. Ainsi , aucune surprise pour les pilotes. Le mieux pour çà est un axe de poussée bien centré. Bravo à Xavier.


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 13:15 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Bonjour Jean
A mon avis, il est souhaitable du point de vue simplicité de pilotage que les brusques variations de poussée motrice n'engendrent aucun changement d'assiette à compenser au manche. Ainsi , aucune surprise pour les pilotes. Le mieux pour çà est un axe de poussée bien centré. Bravo à Xavier.


et aussi pas de changement de comportement entre plein gaz et tout reduit , le moteur n'est pas la pour stabiliser la machine


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 16:07 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

joseph75 a écrit:
Concernant les essais, quelle est la recette pour déterminer de manière pratique si la phugoïde est stable ou non ?

Il faut exciter la phugoïde avec un mouvement du manche et ensuite mesurer la période et la stabilité. Philippe, je pense nous en dira un peu plus. Il procédait je crois systématiquement à cet test pour les comptes rendus d'essai de son magazine.
joseph75 a écrit:
Pourquoi le test phugoide est plus complexe avec un Dom qu'avec un DTA ?

Non, je voulais juste dire qu'il est plus difficile de faire un vol en Dominator bi-place qu'en DTA car il est probable qu'il n'y en ait pas en Europe et qu'il faut donc aller aux US pour l'essayer.
Jean-Claude a écrit:
A mon avis, il est souhaitable du point de vue simplicité de pilotage que les brusques variations de poussée motrice n'engendrent aucun changement d'assiette à compenser au manche.

Je suis d'accord avec toi mais ce n'est qu'une composante du problème. L'idéal serait d'avoir un gyro dont tous les modes sont stables et dont effectivement la poussée est alignée avec le CG. Imaginons que ce ne soit pas possible. Qu'est-il préférable : les modes stables ou l'alignement du CG avec la poussée. Ma réponse est : les modes stables car le pilote s'habitue très vite des changements d'assiette dues à la réduction des gaz qu'il compense automatiquement au manche a tel point qu'il ne réalise même plus que l'assiette bouge quand il change le régime moteur. C'était le cas sur mon Dominator (CG environ 20 cm au-dessus de la poussée).

_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 16:30 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

C'est sûr que le pilote s'habitue très vite à tout. Mais en attendant qu'il s'habitue, le risque est grand. Il existe toujours un retard dans les correction qu'effectue le meilleur des pilotes. A 1 m du sol, l'effet "piqueur" d'une brusque panne moteur (LTL) sera-t-elle corrigée à temps?

Revenir en haut
joseph75


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 102
Localisation: region parisienne
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 18:01 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

.................
_________________
osez voler


Dernière édition par joseph75 le Mar 19 Avr - 07:31 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 18:42 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

Joseph,  Il faut aussi considérer ceci:
1) Un gyro à axe de poussée centré sur G est stable dès lors qu'il est doté d'un empennage horizontal suffisant.
2) La stabilité donnée par une poussée en dessous de G disparaît quand, en descente, l'hélice ne pousse plus.


Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 30 Jan - 20:21 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

Bonsoir vous tous

Joseph 75  tu poses une question sur le J-RO de DTA. Lors des vols que j'ai effectué avec, j'ai pu constater un comportement totalement neutre à une réduction totale et brutale des gaz aussi bien qu'a leur remise à fond.
Je m'explique: que l'appareil soit en monté initiale ou en palier à grande vitesse si l'on passe de plein gaz à tout réduit même brutalement et inversement de tout réduit à plein gaz l'appareil n'a absolument aucun effet piqueur ou cabreur, celà en est même surprenant tellement cet appareil est saint dans ces configurations, il n'y a aucune correction à apporter à piquer ou à cabrer.

Gyroscopiques salutations
Gérard


Revenir en haut
joseph75


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 102
Localisation: region parisienne
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 20:30 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

;;;;;;;;;
_________________
osez voler


Dernière édition par joseph75 le Mar 19 Avr - 07:32 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
joseph75


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 102
Localisation: region parisienne
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 20:38 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

...........
_________________
osez voler


Dernière édition par joseph75 le Mar 19 Avr - 07:32 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 22:53 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

tu melange un peu tout , un CG n'est naturellement ni en avant ni en arriere , il est pile dans l'axe , par contre un moteur ou un empennage peuvent induire un couple cabreur ou piqueur , pour le moteur ca depend de sa ligne de poussee et du fait qu'il pousse plus ou moins , c'est tout le vice des effets moteurs , ils ne sont pas constants , toute la stabilite apportee par la puissance disparait lorsqu'on reduit , ca c'est pour le vol en regime etabli , la dessus il faut ajouter les variations de puissance qui peuvent avoir des effets transitoires notables , pas tres bon tout ca
un empennage peut lui aussi induire un couple en tangage , c'est le moyen utilise pour stabiliser les avions , il fonctionne en permanence , sauf sur un giro aux tres basses vitesses ou il devient moins efficace car en pilotant directement le rotor on n'est pas a sa merci et on a tendance a le negliger , on peut meme s'en passer contrairement a l'avion qu'on pilote grace a lui

l'important pour moi est d'avoir une machine stable et neutre en toutes circonstances , qui se pilote naturelement sans surprises ni vice


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 23:47 (2012)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II Répondre en citant

Joseph,
Supposes un gyro sans empennage, dont le moteur pousse au CdG. L'équilibre en vol est obtenu avec la résultante du rotor passant aussi exactement sur le  CdG. Lors d'une rafale verticale, l'assiette ne change pas: Il n'est pas stable puisque l'angle d'attaque créé par la rafale ne diminue pas automatiquement: Il est "indifférent"
Si la ligne de poussée hélice passait sous G, l'équilibre serait maintenu par le pilote en positionnant la résultante rotor derrière G. En cas de rafale verticale, l'assiette change toute seule et ramène vers l'incidence initiale. Elle est stable.
Mais si on coupe le moteur de cet appareil pour descendre. Le pilote doit rééquilibrer son vol en remettant la résultante sur le CdG et on se retrouve dans le premier cas: indifférent.


Maintenant si au premier appareil indifférent (ligne de poussée sur G), on ajoute un empennage horizontal. La portance crée par la rafale verticale modifiera l'assiette et ramènera l'angle d'attaque initial: l'appareil est donc stable avec ou sans poussée d'hélice. En prime, rien à rééquilibrer en fonction de poussée motrice, comme l'explique haflinger. C'est pas mieux comme çà ?

On peut aussi, en renforçant encore la surface d'empennage, rendre stable  un gyro à ligne de poussée  au dessus de G réputé  instable. Mais puisque le rappel à l'incidence initiale dépend  de l'efficacité de l'empennage, en dessous d'une certaine vitesse, l'instabilité par la poussée motrice l'emporte à nouveau sur la stabilité par l'empennage.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:03 (2017)    Sujet du message: Mesure du CG du Guepard II

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com