le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Giro tractif
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 23:13 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

jeangui91, j'ai l'impression que tu nous prends pour des perdreaux de l'année !!! moi aussi j'ai utilisé l'aérodux pour coller mes hélices et mes pales bois dans lesquelles il n'y avait aucune vis a bois et le méplat acier était tenu uniquement en emplanture  et au contre-poids mais je sais aussi qu'il faut se méfier des collages, parce-que j'ai vu des mauvais collages qui n'avaient pas de raison d'être mauvais ( hé oui ), mais bon chacun fait ce qu'il veut en ULM et ça c'est la liberté, je pense que Jean Claude à assez d'expérience pour éviter ce genre de problème , un petit marouflage pas mal non plus...il se fait tard et demain je bosse bonne nuit les copains.

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Mai - 23:13 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Mai - 08:56 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Lil a écrit:
Coupe d'une pale de R22 :





Le longeron qui constitue le bord d'attaque est en acier à haute résistance (difficile à scier sur une scie à ruban auto). Pas la moindre trace d'impact quelconque.
Le revêtement est en alliage d'aluminium d'épaisseur  0,80 mm et le remplissage est en nid d'abeille en aluminium d'épaisseur 0,10 mm.



Merci, Lil pour cette photo  intéressante. Elle nous montre aussi que Robinson n'est pas adepte inconditionnel du 8H12, qu'une epaisseur supérieure à 14% ne semble pas nuire à la trainée, qu'ils ont adopté  un centrage à 25% de la corde.
Avez-vous une photo montrant la reprise des efforts centrifuges aux pieds de pales sur cette structure ?


Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Mai - 10:29 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Sans commentaire et sans polémique sur les collages

http://www.romeooscar.com/news/airwolf-aerospace-offers-stcd-rotor-blade-ta…

En 2007, Robinson Helicopter Co. a émis des alertes de service SB-72 et SB-103 pour informer les propriétaires que certaines peaux des pale du rotor principal étaient enclins à décollement au niveau du joint de peau sur longeron sur la surface inférieure de l'extrémité des pales, amenant l'appareil à compromettre son état de navigabilité. Le décollement peut se produire lorsque la ligne de liaison est exposée en raison de l'érosion excessive de l'extrémité de la pale, ou lorsque la corrosion se produit sur l'obturateur en aluminium.

La solution proposée est un marouflage du bord d'attaque de l'extrémité de la pale avec un adhésif.

Gérard


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Mar 22 Mai - 10:56 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Haflinger,
La lame de métal n'est qu'un lest qui sert à aplatir la conicité......

ok , et tu mets du precone sur le rotor ?


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Mai - 11:58 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Re: Précône



Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 22 Mai - 12:46 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Gérard BEAUDOIN a écrit:
Sans commentaire et sans polémique sur les collages

http://www.romeooscar.com/news/airwolf-aerospace-offers-stcd-rotor-blade-ta…

En 2007, Robinson Helicopter Co. a émis des alertes de service SB-72 et SB-103 pour informer les propriétaires que certaines peaux des pale du rotor principal étaient enclins à décollement au niveau du joint de peau sur longeron sur la surface inférieure de l'extrémité des pales, amenant l'appareil à compromettre son état de navigabilité. Le décollement peut se produire lorsque la ligne de liaison est exposée en raison de l'érosion excessive de l'extrémité de la pale, ou lorsque la corrosion se produit sur l'obturateur en aluminium.

La solution proposée est un marouflage du bord d'attaque de l'extrémité de la pale avec un adhésif.

Gérard





C'est suite à plusieurs crashs mortels, notamment dans l'armée Israélienne qui utilisait les R 22 en école que Robinson a émis ce SB  et si on découvrait de la corrosion ou un décollement même sur une machine qui était encore très loin des 2200 h de potentiel ? Il fallait se racheter un jeu de pales neufs....MErci robinson.... Bannir
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Lil


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2012
Messages: 15
Localisation: France et Canada
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 23 Mai - 17:55 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Hello,


Le problème du rotor du Robinson est la configuration bi-métallique Acier-Aluminium.

• Le premier problème est le couple électrolytique défavorable à l'Aluminium.
Ce couple de valeur 1,670V - (0,440V à 0,600V) est oxydant pour l'Aluminium avec création d' Al2O3 en quantité.
L'Aluminium n'est pas en contact électrique avec l'acier pour deux raisons :
l'alumine (Al2O3) qui est un isolant électrique et la colle qui est également un isolant électrique.
La pile ainsi réalisée (avec un électrolyte sous forme de brouillard) oxyde lentement mais sûrement l'interface colle/Aluminium qui se dégrade et finit par se décoller.

Le phénomène serait encore plus important avec un couple Cuivre-Aluminium dont la tension serait de 1,670V + 0,345 V = 2,015V (+ car le Cu est de l'autre côté du potentiel Hydrogène).

L'électrolyte de la pile ainsi réalisée est le plus souvent le brouillard, très réactif lorsqu'il s'agit du brouillard salin avec lequel on teste la résistance à l'oxydation des matériaux utilisés en Automobile, Aéronautique et Ferroviaire.

En Automobile, on pratique les tests avec ce que l'on appelle les "Agents sous capot" qui sont les carburants, les huiles, les liquides de refroidissement, les liquides de frein, les liquides hydrauliques, les acides des batteries, et enfin le brouillard salin.
Le test (systématique) en brouillard salin est plus réactif que le simple fait de tremper le composant à tester dans l'eau salée qui n'apporte pas l'oxygène pour la formation de Al2O3.

Ce problème est moins important ou même inexistant en pieds de pales qui sont en alliage d'Aluminium.
Ce phénomène n'apparaît pas avec un assemblage vissé car la liaison électrique est suffisante pour obtenir une faible différence de potentiel (suffisante pour neutraliser la pile).

Ces problèmes de couples électrolytique sont difficiles à modéliser sur un appareil complexe et nécessitent des tests longs et très coûteux en vieillissement.

• Le deuxième problème est le durcissement des colles.
La différence des coefficients de dilatation Acier et Aluminium, induit un cisaillement à l'interface Aluminium/Al2O3, à la suite d'importants écarts de température qui favorisent un vieillissement accéléré.

Amitiés
_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Mai - 19:34 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Lil a écrit:

La pile ainsi réalisée (avec un électrolyte sous forme de brouillard) oxyde lentement mais sûrement l'interface colle/Aluminium qui se dégrade et finit par se décoller.


Bonjour Lil,
Je ne comprend pas pourquoi  l'interface Colle/aluminium  se dégrade alors que, justement à cet  endroit, le joint de colle isolant  interdit au courant électrique de sortir du métal. La dégradation de l'alu ne devrait-il pas avoir lieu plutôt là où le courant trouve un chemin? Une explication?
Vu le coût des pales, la fixation d'un petit bloc de zinc "consommable" comme cela se fait pour protéger les coques de bateau en alu ne serait-elle pas envisageable?


Revenir en haut
Lil


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2012
Messages: 15
Localisation: France et Canada
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 24 Mai - 08:12 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Bon Matin à Tous,

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Je ne comprend pas pourquoi  l'interface Colle/aluminium  se dégrade alors que, justement à cet  endroit, le joint de colle isolant  interdit au courant électrique de sortir du métal. La dégradation de l'alu ne devrait-il pas avoir lieu plutôt là où le courant trouve un chemin? Une explication?


Une réaction d'oxydo-réduction s'établit très souvent (mais pas uniquement) en présence de deux métaux de nature différente qui forment alors un couple redox avec, en présence d'un électrolyte, une pile.
L'électrolyte est indispensable afin de permettre la mobilité des ions (Ex : H+ et O-)

L'éditeur du phpBB est ennuyeux car on ne peut mettre en exposant (le + et le -) et en indice (les chiffres pour les nombres d'atomes).

Pour simplifier, une pile (terme non restrictif aux piles du commerce) est en général constituée de deux métaux et d'un électrolyte.
Il est essentiel de distinguer que :
• Si on court-circuite les plaques à l'intérieur de l'électrolyte, la pile n'est alors plus opérationnelle et les échanges ioniques altérés (Ex . Assemblage vissé et mise en contact intime des deux métaux avec une DDP = 0V)
• Si on court-circuite la pile à l'extérieur, il peut apparaître deux phénomènes :
- Un fort courant qui va alors accélérer la production des ions et donc l'oxydation prématurée d'une des plaques métalliques.
- Ou une polarisation qui va alors sinon bloquer la réaction d'oxydo-réduction, du moins fortement la ralentir.

Si on laisse le circuit ouvert, les réactions d'oxydo-réduction se font plus lentement, mais se font tout de même (exemple d'une pile du commerce qui s'use même si on ne s'en sert pas ...)
L'Aluminium qui est paradoxalement un bon conducteur électrique, est difficile à connecter car il se revêt instantanément d'une couche d'alumine (Al2O3) qui est un isolant électrique et qui favorise donc le phénomène de pile.

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Vu le coût des pales, la fixation d'un petit bloc de zinc "consommable" comme cela se fait pour protéger les coques de bateau en alu ne serait-elle pas envisageable?
Un bloc de zinc en consommable ne fonctionne pas car le potentiel du Zinc est de +0,760V (supérieur à celui du fer +0,440V) mais inférieur à celui de l'Aluminium (+1,670V). Il aurait donc l'effet inverse en favorisant l'oxydation de l'Aluminium.

Amitiés
_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.


Revenir en haut
Florent


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2008
Messages: 469
Localisation: 38

MessagePosté le: Jeu 24 Mai - 08:34 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Merci beaucoup Lil pour toutes ces informations techniques.

Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 24 Mai - 08:36 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Bonjour Lil
Excuses moi, mais tu n'as pas vraiment répondu à ma question:  Je  comprends la corrosion dont tu nous parles, à l'endroit où le courant rentre (ou sort) du métal. Mais pourquoi la corrosion sous la colle, alors qu'elle isole la surface métal/électrolyte  ?

D'autre part, n'existe-t-il pas de métaux martyrs dont le  potentiel conviendrait ?
Merci pour tes explications.


Revenir en haut
Lil


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2012
Messages: 15
Localisation: France et Canada
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 24 Mai - 14:48 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Hi Jean-Claude,

En fait l'Aluminium s'oxyde partout et donc jusqu'au joint de colle.
Mais le problème est qu'il s'oxyde en pénétrant latéralement sous le joint.
C'est ce que l'on appelle la corrosion sous contrainte.
Elle agit un peu comme la sous-gravure d'un circuit imprimé resté trop longtemps dans la machine et dont les pistes semblent bonnes en largeur et vues de face, mais qui sont très amincies en vue de profil au niveau du substrat époxy.
Il s'agit du phénomène de vieillissement des criques en oxydation qui se propage très vite (test de propagation des criques suivant la norme ASTM 3752).

Une des solutions consiste a isoler complètement l'Aluminium par application d'un revêtement sans défaut.

Cela fait des pales de rotor complexes, chères avec un vieillissement important.
La mise en oeuvre des composites carbone, directement polymérisés par effet joule (et non pas en presse chauffante), permet de réaliser des formes complexes, sans vieillissement à un prix beaucoup plus faible ...

Amitiés
_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 24 Mai - 15:49 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Merci Lil pour ces explications. Pas de possibilité d'une anode  "sacrificielle" ?

Revenir en haut
Lil


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2012
Messages: 15
Localisation: France et Canada
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 24 Mai - 16:00 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Hello Jean-Claude,

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Merci Lil pour ces explications. Pas de possibilité d'une anode  "sacrificielle" ?
Si, mais dangereuses : Lithium (+3,020V), Potassium (+2,710V), Sodium (+2,420V) ou Magnésium (+2,340V) Sad

Amitiés
_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 15:12 (2012)    Sujet du message: Giro tractif Répondre en citant

Bonjour Lil,
Les plaques de liaison de mes pales sont en Dural 2017A.   Elles sont tenues par boulonnages en acier.  Penses-tu que la fixation de petites plaques en magnésium ( 80 x 30 x 6 mm) sur le Dural dans le voisinage proche des boulons (disons 100 mm) pourrait protéger contre la corrosion ? Faut-il les fixer par vis en dural? en Inox?
Merci pour ton avis.

On pourrait trouver ces petits blocs de magnésium pour 5 Euros ici: http://www.generalarmystore.fr/gas/3-Le-Matos-Le-Materiel/241-Campement/445…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:38 (2017)    Sujet du message: Giro tractif

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com