le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Construire un helicoptere á 4 places
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 10, 11, 12  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yabya


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2010
Messages: 180
Localisation: Brême
Masculin

MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 15:54 (2012)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

Merci pour la video
http://www.youtube.com/watch?v=E14ODLmM8nc&feature=related
 
j'ai hate de savoir si ces possible de construire des pale performent en composite san qu'il soit cuit


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 15:54 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 414
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 16:58 (2012)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

Un certain "Ecureuil volant " que tu reconnaitras à déjà posé ces questions sur ce forum : http://autogire.xooit.fr/t535-Fabrication-de-Pales-maison.htm
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
yabya


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2010
Messages: 180
Localisation: Brême
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 04:35 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

Ce la différence de portance qui crée la stabilité.. 


Ce dièdre a donc un rôle de stabilisateur sur l'ensemble de l'appareil 
Lien.
http://asaero.chez.com/Conseils/diedre2.htm
En pilotant un R22 je constaté qu'il est très difficile à lui faire stationnaire pour une atterrissage de précisions quand exemple je pousse un peu sur la manche pour m'approcher sur le lieu d'atterrissage il part en vitesse pour revenir je tire la manche mais il continue de avancer pui il revient encore en arrière en vitesse   Mr. Green  encore et encore c'est parce-que il n'a pas d'angle de dièdre comme sur avions qui fait autostable comme sur le lien si dessus 


Que ce que pourrait être les inconvénients d'ajouter l'angle de dièdre sur hélicoptère.. 


En théorie bien sûr et au théoriciens en un mot toulemonde votre réponse compte. 
Merci d'avance 


Cordialement 


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 414
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 06:16 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

L'hélicoptère par essence est instable contrairement à l'avion.Ce que décrit ton pote sur R 22, cela s'appelle du sur contrôle... Sur Hélico, à chaque assiette ( chaque position du rotor ) correspond une vitesse vers l'avant/arrière/droite/gauche... dès que tu modifies l'assiette, tu changes d'état et donc tu bouges. Le manche en stationnaire ne doit pas bouger de plus du diamètre d'une pièce  de 2 euros... Mr. Green
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
rouy


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2017
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 18:38 (2017)    Sujet du message: Re: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

yabya a écrit:
J'aimerais savoir pour construire un helicoptere a 4 place

Je viens de tomber sur ce topic à l'instant et sur ce sympathique forum il y a quelques jours.
Après lecture intégrale de ce sujet, veuillez m'excuser si je parais surpris mais... est-ce une blague ou est-il courant ici de demander des conseils pour concevoir un hélico ?? Shocked
Je viens du monde de l'hélico certifié en tant que pilote, propriétaire mais aussi et surtout ingé en bureau d'étude (je ne détaillerai pas pour une question de confidentialité) et je suis tombé de ma chaise une bonne cinquantaine de fois à la lecture du topic...
Et pourtant j'aime malgré tout le monde de l'ULM, du CNSK et CNRA, je pilote également les classes 1, 3, 4 et 6 et j'ai œuvré pour la classe 6 avec les instances administratives et fédératives.
Je ne fais donc pas partie des certifiés (comme j'en vois souvent) ayant un regard très hautain et dédaigneux envers les amateurs et autres ULMistes. Razz

Yabya, si ce n'est pas une blague, sache que concevoir un hélicoptère (un minimum fiable) est une des choses les plus difficiles après le domaine spatial... comparer la gestation d'une voilure tournante à celle d'une voiture... ou bien demander quels roulements choisir ou encore utiliser un différentiel de voiture pour une BTP (!!) je n'ai jamais entendu ce genre de propos, c'est complètement inconscient.
Tes parents ont certainement mis des années pour t'avoir et tu souhaites tout détruire en quelques secondes, le jour ou tu voudras décoller avec ton futur aéronef ? Sad

Si l'on veut faire les choses bien, il faut avoir un minimum (plutôt un maximum) de connaissances et d'outils numériques pour dessiner des pièces que l'on va calculer précisément suivant des cas de charges bien définis.
Sais-tu calculer la durée de vie d'un roulement et surtout sais-tu choisir les bons cas de charges ?
Sais-tu faire des calculs de dynamique torsionnelle de ligne d'arbre, de fatigue, de CFD,... as-tu un minimum de connaissances de mécanique fondamentale ?
Si tu peux répondre oui à toutes ces questions, alors tu peux envisager de te rapprocher de personnes spécialistes ayant de l'expérience pour commencer ton projet mais n'espère pas te mettre en l'air avant 5 ou 10 ans si tu es très bien accompagné.

Dans le cas contraire, oublie ce rêve et attaque toi plutôt à une autre classe d'ULM, moins complexe.
Dans le certifié, on passe 100 h au minimum en calcul et essais pour voler 1 h. Là, j'ai l'impression que tu veux faire l'inverse.

Et dans tous les cas je ne parle évidemment pas de l'aspect réglementaire qui ne t'autorise pas à voler dans un aéronef 4 places amateur.

Passe en message privé si tu souhaites discuter technique sur le sujet.
Je serai ravi de te convaincre par quelques exemples précis sur des pièces qui paraissent très simples de prime abord et qui pourtant ont été calculées et optimisées sur un grand nombre de boucles itératives qu'il faut passer beaucoup de temps et savoir quoi faire avant de figer une définition.


Revenir en haut
Cemize


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2014
Messages: 15
Localisation: Montpellier
Masculin

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 23:15 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

+1 rouy !

Il y a effectivement de quoi tomber de sa chaise à plus d'une ocasion.

Laisse-les rêver.

Ils pensent que concevoir et faire voler un hélico est aussi simple que de faire rouler une caisse à savon. Et dans 6 mois, ils seront sur les podiums du prix Darwin.

Combien de constructeurs classe 6 sérieux sur la surface du globe ?
(Je parle de ceux dont les machines volent, sont produites en quantité et sont livrées).

Pourtant, c'est pas les "inventeurs en herbe" qui manquent.....................


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 585
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 29 Avr - 00:48 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

rouy a écrit:
yabya a écrit:
J'aimerais savoir pour construire un helicoptere a 4 place


Je viens de tomber sur ce topic à l'instant et sur ce sympathique forum il y a quelques jours.
Après lecture intégrale de ce sujet, veuillez m'excuser si je parais surpris mais... est-ce une blague ou est-il courant ici de demander des conseils pour concevoir un hélico ?? Shocked
Je viens du monde de l'hélico certifié en tant que pilote, propriétaire mais aussi et surtout ingé en bureau d'étude (je ne détaillerai pas pour une question de confidentialité) et je suis tombé de ma chaise une bonne cinquantaine de fois à la lecture du topic...
Et pourtant j'aime malgré tout le monde de l'ULM, du CNSK et CNRA, je pilote également les classes 1, 3, 4 et 6 et j'ai œuvré pour la classe 6 avec les instances administratives et fédératives.
Je ne fais donc pas partie des certifiés (comme j'en vois souvent) ayant un regard très hautain et dédaigneux envers les amateurs et autres ULMistes. Razz

Yabya, si ce n'est pas une blague, sache que concevoir un hélicoptère (un minimum fiable) est une des choses les plus difficiles après le domaine spatial... comparer la gestation d'une voilure tournante à celle d'une voiture... ou bien demander quels roulements choisir ou encore utiliser un différentiel de voiture pour une BTP (!!) je n'ai jamais entendu ce genre de propos, c'est complètement inconscient.
Tes parents ont certainement mis des années pour t'avoir et tu souhaites tout détruire en quelques secondes, le jour ou tu voudras décoller avec ton futur aéronef ? Sad

Si l'on veut faire les choses bien, il faut avoir un minimum (plutôt un maximum) de connaissances et d'outils numériques pour dessiner des pièces que l'on va calculer précisément suivant des cas de charges bien définis.
Sais-tu calculer la durée de vie d'un roulement et surtout sais-tu choisir les bons cas de charges ?
Sais-tu faire des calculs de dynamique torsionnelle de ligne d'arbre, de fatigue, de CFD,... as-tu un minimum de connaissances de mécanique fondamentale ?
Si tu peux répondre oui à toutes ces questions, alors tu peux envisager de te rapprocher de personnes spécialistes ayant de l'expérience pour commencer ton projet mais n'espère pas te mettre en l'air avant 5 ou 10 ans si tu es très bien accompagné.

Dans le cas contraire, oublie ce rêve et attaque toi plutôt à une autre classe d'ULM, moins complexe.
Dans le certifié, on passe 100 h au minimum en calcul et essais pour voler 1 h. Là, j'ai l'impression que tu veux faire l'inverse.

Et dans tous les cas je ne parle évidemment pas de l'aspect réglementaire qui ne t'autorise pas à voler dans un aéronef 4 places amateur.

Passe en message privé si tu souhaites discuter technique sur le sujet.
Je serai ravi de te convaincre par quelques exemples précis sur des pièces qui paraissent très simples de prime abord et qui pourtant ont été calculées et optimisées sur un grand nombre de boucles itératives qu'il faut passer beaucoup de temps et savoir quoi faire avant de figer une définition.


Rouy !... C'est en partie tout à fait juste votre discours... Mais il y a un bémol a apporter...


Ce bémol, c'est que si on fabrique un hélico comme on doit le concevoir de nos jours, alors cette machine est tellement complexe et chère qu'elle ne verra jamais le jour... C'est donc même pas la peine de commencer.
L'autre méthode (que vous ne connaissez pas) étant celle des pionniers de l'hélicoptère (qui ne se sont pas forcément tué au premier décollage) et qui fit que l'hélicoptère Bell fut mis au point dans une ancienne station service en bord de route... La seule méthode encore valable pour élaborer une machine légère au budget raisonnable (donc construisible).


Dites vous que l'Aérospatiale n'a pas pondu "l'écureuil" du jour au lendemain, le principe de la turbine au pied du rotor vient de Marchetti, qui l'a imaginé dans une grange, et pas derrière un pc sous catia V5... Et EADS n'a absolument pas la capacité, aujourd'hui, de sortir de se sentier malgré les acquis... S'il met la turbine 80 cm plus bas, la boîte coule !...


Bon !... Yabya est probablement un rêveur, ignorant des heures sombres qui l'attendent au virage de la mise au point... Mais vous êtes là pour démontrer qu'un gars lucide et connaisseurs n'a pas plus la capacité que lui de construire... Puisque vous êtes déjà découragé devant l'ampleur de la tâche.


Et mine de rien, s'il apprend sans se tuer, il risque d'aller plus loin que vous dans ce domaine.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 512
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 29 Avr - 04:17 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

Il faut bien rigoler dans la vie et sur ce forum, Yabya y contribue bien. Il mérite sûrement une médaille  Very Happy Very Happy

Revenir en haut
GP


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 661
Localisation: 34

MessagePosté le: Sam 29 Avr - 08:10 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

Pour avoir bien creusé le sujet ,depuis un mono place en 92,jusqu"au CNRA en 1995,et en utilisant une btp de r22 refaite et une bta a moitié "maison",(carter,arbres.) j'ai du me rendre a la raison ,apres moults tests,que 1: les motoristes mentent sur les puissances annoncées;2 faire
des pales correctes et fiables, je n'y suis arrivé qu'une fois,avec le profil VR7,tout le reste (y compris d es trucs du commerce) ne marche pas
Qt aux widow makers,les class sex et autres ,ils n'arrivent pas au ski du patin du r22 ou hugues 300,que ce soit au crash, a l'inertie rotor,a la durée de vie, car pondus par des pseudos ingés , qui ch... des monstruosités mecaniques,defiant la physique....



..
_________________
pour un mariage il faut 2 temoins,com pour un accident ou un duel.....


Revenir en haut
AIM
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 585
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 29 Avr - 08:36 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

Et moi en 1990... Après avoir tout construit et jusqu'à la modif d'un VW kité pour qu'il fonctionne en vertical...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
rouy


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2017
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Dim 30 Avr - 02:20 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

gma a écrit:
si on fabrique un hélico comme on doit le concevoir de nos jours, alors cette machine est tellement complexe et chère qu'elle ne verra jamais le jour... C'est donc même pas la peine de commencer.

Oui dans le domaine certifié car la certification en elle-même impose un lourd travail supplémentaire.
Non pour l'ULM ou le CNSK ou CNRA.
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les hélicoptéristes comme les avionneurs dans le certifié ne sont pas les plus enclins à utiliser des technologies complexes, exotiques et des outils de calcul très modernes comme on peut en trouver dans la recherche ou en F1.
Beaucoup d'expérience et d'empirisme et beaucoup de prudence permettent de prendre le moins de risques possibles pour sortir un nouveau produit.
De ce fait, un bon bagage technique dans le domaine et quelques outils numériques suffisent pour démarrer.
Par contre la liste que j'ai vaguement énoncé des domaines qu'il faut maîtriser c'est vraiment le B.A BA du concepteur...

gma a écrit:
L'autre méthode (que vous ne connaissez pas)

On se connaît gma ? Rolling Eyes
Dans la négative, essaye de ne pas me prêter par l'affirmative quelque caractéristiques que tu crois vrai sans savoir. Wink

gma a écrit:
des pionniers de l'hélicoptère (qui ne se sont pas forcément tué au premier décollage)

Tu sais que j'ai "étudié" de très (très) près le Cornu ?

gma a écrit:
et qui fit que l'hélicoptère Bell fut mis au point dans une ancienne station service en bord de route... La seule méthode encore valable pour élaborer une machine légère au budget raisonnable (donc construisible).

C'est une vision très romancée de la réalité mais très incomplète.

En 1941, Bell Aircraft Corporation a déjà à son actif la conception/fabrication du chasseur YFM-1 et surtout du P39 qui vole depuis 3 ans déjà et qui sera construit à presque 10 000 exemplaires lorsque la décision est prise de concevoir un hélicoptère.

D'ailleurs lorsque Larry Bell fonde sa société en 1935, celle-ci compte déjà plus de 50 employés dont la plupart sont des acteurs majeurs du domaine aéronautique. Larry n'est d'ailleurs pas sorti de nulle part, puisqu'il a commencé en tant que mécanicien aéro pour des meetings avant de diriger à 20 ans l'atelier de L. Martin Company (constructeurs de bombardiers et de fusée notamment) pour terminer par être DG puis vice président d'une société de construction d'avion (Consolidated Aircraft Corporation).

On est donc assez loin du gars qui décide sans expérience, de travailler sur un nouvel hélicoptère… Wink

En 1941 donc, il recrute Arthur Young qui sera le responsable du programme du premier hélicoptère Bell, le Bell 30.
Quelques mots sur Young : un cosmologiste, philosophe, auteur, fondateur d'un institut et surtout mathématicien puis ingénieur.
Cet homme met 12 années pour réussir à faire voler proprement un hélicoptère modèle réduit. C'est lui qui invente la fameuse barre de Bell.

Donc si l'on regarde les forces en présence, on a d'un côté une société prospère avec de grandes usines et de gros moyens techniques composée d'un nombre important d'employés ayant déjà de l'expérience dans le domaine aéronautique, et de l'autre un homme que certains qualifient de génie qui travaille depuis de longues années dans le domaine de l'hélicoptère.

Et bien malgré cela, le premier prototype se crash quelque temps après les premiers vols.
Ok, on est à l'aube de la compréhension des voilures tournantes mais la physique est toujours la même aujourd'hui.

gma a écrit:
le principe de la turbine au pied du rotor vient de Marchetti, qui l'a imaginé dans une grange, et pas derrière un pc sous catia V5...

On peut imaginer plein de chose dans une grange. Catia c'est du dessin, à l'époque il y avait la table à dessin, l'outil est moins précis et plus long à utiliser mais on ne sort pas des plans d'Alouette sans calcul ; Marchetti a travaillé dur avec beaucoup d'ingénieurs sur le programme Alouette.
Le premier prototype a rencontré des problèmes de résonance et il a fallu attendre 13 mois (ce qui est très peu), 3 proto et beaucoup de vols, d'essais et d'optimisation de pièces avant de sortir du programme proto pour passer au programme industriel. Le pilote de l'époque était (entre autre) Jean Boulet, car pour concevoir une bonne machine il faut un BE performant mais également de bons pilotes d'essais.

Ce même Marchetti puisque tu en parles a été choisi pour travailler sur le RE 2, l'hélico Citroën, qui a eu besoin de 2 ans avant un premier décollage proto, puis après plus de 100 vols, des heures et des heures de mise au point notamment sur le moteur rotatif le certificat de navigabilité a pu être délivré pour 6 mois seulement. On peut rajouter une quarantaine d'heures de vol pour les essais et 11h de vols pour la mise au point avant l'abandon du projet.

gma a écrit:
Bon !... Yabya est probablement un rêveur, ignorant des heures sombres qui l'attendent au virage de la mise au point... Mais vous êtes là pour démontrer qu'un gars lucide et connaisseurs n'a pas plus la capacité que lui de construire... Puisque vous êtes déjà découragé devant l'ampleur de la tâche.

Découragé ? L'ampleur de la tâche je la connais bien puisque c'est mon métier… Rolling Eyes
Encore une fois tu as mal lu mes propos. Je suis surtout très inquiet de voir que la personne en question découvre depuis 2012 les spécificités d'un rotor d'hélico et parle d'un différentiel de voiture pour une BTP. On n'a pas le droit à l'erreur sur cette pièce sinon tout le monde à bord est mort et ce même à 3m du sol. Une BTP qui bloque c'est toute la trans qui se détache de la cellule, malheureusement on ne peut pas mettre la roue libre après car le couple sortie BTP est énorme par rapport au couple en entrée.
Je rappelle quand même que l'initiateur du topic souhaite mettre 3 innocentes personnes dans son hélico… Neutral

gma a écrit:
Et mine de rien, s'il apprend sans se tuer, il risque d'aller plus loin que vous dans ce domaine.

Je pense que tu fais erreur sur la personne, j'ai la chance de voler sur des machines à voilure tournantes certifiées dont notre équipe à fait la conception… Crois-tu vraiment ce que tu dis ?


Revenir en haut
GP


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 661
Localisation: 34

MessagePosté le: Dim 30 Avr - 08:40 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

ROUY,J'adhere completement a vos propos!!   un résumé eclairé de ce que peut etre la conception d'un objet volant(ou meme roulant!!)
On n'est pas dans la deco d'interieur,et bcp veulent ramener les lois de la meca de l'helico a celles de la trotinette....
Moi meme, j'ai juste copié mes ainés,avec quelques pieces certifiées ,genre carter d Btp,et autres bricoles;et meme en faisant cela
ce fut un dur labeur....et le plus dfficile ne fut pas les pales,mais la transmission,et l'accord vibratoire de tout cela;sinon c pas un helico qu'on assemble mais les tambours du bronx ou une Gibson  malade!!

La legende du diff de bagnole vient du Sikorsky ABC qui avait monté un diff entre les rotors,surement pour aller plus vite en utilisant une btp
sur l'etagere..puis du tagazou des Nolan,avec 2 rotax 50cv ...en temps de guerre, si on est assiégé,a la rigueur.... Very Happy

A Rouy: contactez moi svp;mail sur mon profil;merci
_________________
pour un mariage il faut 2 temoins,com pour un accident ou un duel.....


Revenir en haut
AIM
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 585
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 30 Avr - 11:49 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

rouy a écrit:
gma a écrit:
si on fabrique un hélico comme on doit le concevoir de nos jours, alors cette machine est tellement complexe et chère qu'elle ne verra jamais le jour... C'est donc même pas la peine de commencer.




Oui dans le domaine certifié car la certification en elle-même impose un lourd travail supplémentaire.
Non pour l'ULM ou le CNSK ou CNRA.
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les hélicoptéristes comme les avionneurs dans le certifié ne sont pas les plus enclins à utiliser des technologies complexes, exotiques et des outils de calcul très modernes comme on peut en trouver dans la recherche ou en F1.
Beaucoup d'expérience et d'empirisme et beaucoup de prudence permettent de prendre le moins de risques possibles pour sortir un nouveau produit.
De ce fait, un bon bagage technique dans le domaine et quelques outils numériques suffisent pour démarrer.
Par contre la liste que j'ai vaguement énoncé des domaines qu'il faut maîtriser c'est vraiment le B.A BA du concepteur...






Parlons du CNRA... Vous connaissez des exemples en hélico ?... Pas des masses hein !... Et cela s'explique, pour délivrer ledit certificat l'administration demande de satisfaire FAR 27... Soit ce qui est exigé pour un CdN. Un PPL-H en bon et due forme pour l'exploiter. Donc...


Parlons du CNSK... Vous connaissez beaucoup de "Scorpions" ou '"Exec" voir d'autres kits démontés autorisés en France, en exploitation et hors F-W chez nous ?... Pas des masses hein !...


Parlons de l'ULM... Système déclaratif, à l'essor formidable, mais qui connaît actuellement les affres de l'exploitation réelle... Un taux de casse formidable... Et c'est pas un problème de formation puisque, pour le coup, le programme est celui du PPL(H)... Qui donne moins de casse dans les autres catégories d'hélicoptères.
Et il se trouve que, au bilan comptable final, le coût de l'heure de vol n'est pas moindre que celui d'un R22/R44 certifié... (une fois réimputé l'amortissement non réalisé sur la durée escomptée).


La question du constructeur d'hélico ULM est donc, en ce moment, "comment garantir la fiabilité à un niveau équivalent à celui d'une machine certifiée, sans parler de certification ?"... Et il va y avoir effectivement un lourd travail supplémentaire.
rouy a écrit:

gma a écrit:
L'autre méthode (que vous ne connaissez pas)


On se connaît gma ? Rolling Eyes
Dans la négative, essaye de ne pas me prêter par l'affirmative quelque caractéristiques que tu crois vrai sans savoir. Wink





On connait désormais votre méthode de travail, puisque vous l'avez décrit, et c'est uniquement de la méthode qu'il est question. Il est donc certain, désormais, que vous n'êtes pas le gars qui va se lever le matin à 5 h pour aller bosser à l'usine du coin, 7:50 pour nourir la famille, puis qui, ensuite, suit les cours du soir 2 h pour s'instruire de la chose... Et termine sa journée à 23 h car, après le dîner, il va "bricoler" son hélico dans le garage au lieu de regarder "the cantic" ou "les oiseaux se cachent pour mourir" sur la nouvelle chaine télé "ESOP 5"...
Le gars en question a un métier... Peut-être ajusteur de précision en machine tournante (du genre que c'est pas à lui qu'il faut exposer la question de l'alignement de deux arbres... Ce que l'ingénieur ne sait pas faire...), il a surtout une passion, l'hélico, et il n'est pas rémunéré pour cet autre travail, au contraire, il "bouffe" les économies familliales, s'arrache pour que le gamin est un steack au repas... Quite à rogner sur le certificat matière du bout d'AU 4 G qu'il va acheter demain...


Cette autre méthode, dictée par la passion, vous est inconnue... Cela se lit dans vos lignes... Il n'est pas utile de connaitre physiquement le personnage. 
Et retenez qu'il ne s'agit pas d'une critique... Je n'écris pas que cette autre méthode est supérieure à la votre... Sachez simplement (puisque vous ne la connaissez pas), que c'est ça l'essence de la construction dite "amateur"... C'est plutôt la situation de "Yabya" que la votre.
Il y a de nombreux échecs avec cette méthode... Mais elle est aussi le point de départ de toutes les aventures industrielles pérennes.
rouy a écrit:
... Le premier prototype a rencontré des problèmes de résonance et il a fallu attendre 13 mois (ce qui est très peu)




Euh... Non !... En fait, il a fallu travailler 13 mois de plus, sur les deniers public (S.N.C.A.S.E)... Ce qui est énorme !
Et tous les matins, entendre le comptable du trésor dire : " Bon ! Alors vous en êtes ou dans votre mise au point ?... Si demain ça tourne pas je ferme le robinet !..."
Du coup ils ont accéléré le processus... Ce qui n'affecte pas forcément la qualité du travail comme on peut le constater.
rouy a écrit:

gma a écrit:
Bon !... Yabya est probablement un rêveur, ignorant des heures sombres qui l'attendent au virage de la mise au point... Mais vous êtes là pour démontrer qu'un gars lucide et connaisseurs n'a pas plus la capacité que lui de construire... Puisque vous êtes déjà découragé devant l'ampleur de la tâche.


Découragé ? L'ampleur de la tâche je la connais bien puisque c'est mon métier… Rolling Eyes
Encore une fois tu as mal lu mes propos. Je suis surtout très inquiet de voir que la personne en question découvre depuis 2012 les spécificités d'un rotor d'hélico et parle d'un différentiel de voiture pour une BTP. On n'a pas le droit à l'erreur sur cette pièce sinon tout le monde à bord est mort et ce même à 3m du sol. Une BTP qui bloque c'est toute la trans qui se détache de la cellule, malheureusement on ne peut pas mettre la roue libre après car le couple sortie BTP est énorme par rapport au couple en entrée.
Je rappelle quand même que l'initiateur du topic souhaite mettre 3 innocentes personnes dans son hélico… Neutral



En France, il existe un répertoire des métiers, attributif d'un code ROME (Ex APE), le mien c'est 285 D (entreprise très ancienne, c'est encore l'ancien système), le métier de constructeur d'hélicoptère n'existe pas. La notion de métier est bradée aujourd'hui... Mais il y a trois niveaux de compétence : "Compagnon" , "Artisan", "Maitre artisan".
Sauf si le salarié porte cette qualification dans son contrat de travail, il n'exerce pas un métier, mais une tâche (qui requiert un niveau de qualification : OS, OP, OQ, OHQ, AM).


La qualité d'un esprit neuf c'est les idées neuves qu'il véhicule... La machine qui réalise le pignon du différentiel est probablement une tailleuse système "Gleason"... La même que celle qui va tailler le pignon de la BTP chez Bell ou Westland !...
Donc ne vous formalisez pas sur l'origine des produits techniques... Il n'y a qu'une science mécanique, seules les tolérances d'exécution et les contraintes métallurgiques changent... Pour votre information, une BTP d'hélico est beaucoup moins précise qu'une broche de machine-outil... Elle fonctionne très peu d'heures comparativement (une broche peut tourner en 3 x 8 pendant 5 ans...).
Et j'ai pas idée qu'un pignon au module 2,5 sur votre bagnole donne une autre développante de cercle que le pignon module 2,5 de votre BTP d'hélico certifié... Que le type qui va corriger l'angle de pression des dentures pour ajuster l'entraxe ce sera l'ingénieur père de l'hélico...
Par contre, si la boîte "serre" lors des esais au sol, faute de jeu suffisant, l'ingénieur va se demander pourquoi... Tandis que le tailleur du pignon connaît déjà la solution.


Vouloir mettre 12 gus sur une trotinette n'est pas criminel... C'est le faire qu'il l'est.
rouy a écrit:
gma a écrit:
Et mine de rien, s'il apprend sans se tuer, il risque d'aller plus loin que vous dans ce domaine.


Je pense que tu fais erreur sur la personne, j'ai la chance de voler sur des machines à voilure tournantes certifiées dont notre équipe à fait la conception… Crois-tu vraiment ce que tu dis ?

  
Non je ne crois pas !... Je ne crois plus. Par contre je le pense, vous n'êtes rien dans cette aventure sans l'équipe, l'équipe n'est rien sans vous, vous êtes dans une démarche collective... Et cette équipe, puissant moteur à un moment, devient un frein (c'est un processus bien connu).


Yabya souhaite agir seul, on sait qu'il va plus vite (même si pas forcément plus loin)... Mais il a le potentiel pour aller plus loin...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
GP


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 661
Localisation: 34

MessagePosté le: Dim 30 Avr - 12:22 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

Tiens , nous sommes 3 à avoir deposé  5 dossier cnra et on nous a jamais demandé de rejoindre
la far27..meme si on en est pas loin;et en tous cas BEAUCOUP plus proche que les cass sex!!
_________________
pour un mariage il faut 2 temoins,com pour un accident ou un duel.....


Revenir en haut
AIM
GP


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 661
Localisation: 34

MessagePosté le: Dim 30 Avr - 12:26 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places Répondre en citant

Ps: g la copie du dossier gsac du cabri de 1992....pas de far 27 Sad
_________________
pour un mariage il faut 2 temoins,com pour un accident ou un duel.....


Revenir en haut
AIM
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:52 (2017)    Sujet du message: Construire un helicoptere á 4 places

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 10, 11, 12  >
Page 11 sur 12

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com