le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Projet de tractif en bois.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Vos photos et créations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JAL


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2014
Messages: 22
Localisation: Hautes Alpes
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 20 Jan - 16:58 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

j'ai en effet cru comprendre, à travers la lecture de différents posts
que certaines interventions récurrentes semble t-il, n'étaient pas du goût de tous
chaque forum comporte ce type de situation
de la part de mordus, la passion entraîne parfois un peu loin
mais l'essentiel est de pouvoir exprimer sa passion et pour les néophytes comme moi,
de discuter avec les plus sachants...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Jan - 16:58 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 20 Jan - 20:16 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

JAL a écrit:
... GMA le terme roulis est employé 2 fois pour deux moments différents ...?
il m'arrive avec le clavier de saisir d'énormes fautes que ma propre relecture absout sans 
souci...

bonne semaine 

Non ! ce n'est pas ça...

Jean Claude DEBREYER a écrit:
-La translation du rotor crée un moment de roulis sur la cellule à cause de la conicité et de la non uniformité de la vitesse induite, dépendant du sens de rotation du rotor.

Jean Claude

Si une fois en l'air vous stoppez le moteur, vous constaterez qu'il y a toujours translation du rotor, conicité... Et toujours non uniformité des vitesses induites (il faut vous dire qu'on ne les a jamais vues uniformes aussi)...

Et pourtant, plus un seul moment de roulis... Quelque soit le sens de rotation du rotor.

Jean Claude DEBREYER a écrit:
...Pour mon "erreur" selon Gma, je n'ai aucune correction à apporter.  Vous avez ici toute la richesse de ses arguments.

Ou toute la richesse de vos contradictions, c'est selon !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Jan - 00:13 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

gma a écrit:
Si une fois en l'air vous stoppez le moteur, vous constaterez qu'il y a toujours translation du rotor, conicité, non uniformité des vitesses induites. Et pourtant, plus un seul moment de roulis...


Les affirmations de Gma sont fausses, comme d'habitude: Il existe bien un moment de roulis à contrer au manche pour voler droit, et c'est facile à comprendre...Sauf pour Gma.



Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 21 Jan - 05:58 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma a écrit:
Si une fois en l'air vous stoppez le moteur, vous constaterez qu'il y a toujours translation du rotor, conicité, non uniformité des vitesses induites. Et pourtant, plus un seul moment de roulis...


Les affirmations de Gma sont fausses, comme d'habitude: Il existe bien un moment de roulis à contrer au manche pour voler droit, et c'est facile à comprendre...Sauf pour Gma.



Je ne sais si les affirmations de gma sont fausses, par contre, ce que je sais, c'est que la force opposée au poids se nomme "la portance", elle s'écrit "Fz" et est une projection de "Fn" sur l'axe vertical Oz...

Comme je sais aussi que si votre moteur produit un couple distant du CdG, ce couple génère bien évidement un moment de roulis... Que vous contrez ici par un effet rotor (et non le rotor)... Mais aussi un moment de lacet que vous contrez par la gouverne de direction ou le plan fixe vertical voir autre chose.

En conclusion, il existe donc également un moment de lacet quelque part, annulant les effets moteur, donc une force orientée selon l'axe Y et distante du CdG.

Or je ne vois pas de projections selon Y sur votre croquis, j'en déduis donc que votre isolement n'est pas statiquement équilibré, en forces comme en moments... et ce en tout point de l'espace.

Vos deux autogires du bas virent autour de leur axe de lacet Jean Claude... Faites quelque chose. 
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Arnaud


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 290
Localisation: Tarbes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 21 Jan - 09:17 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

gma a écrit:
En conclusion, il existe donc également un moment de lacet quelque part, annulant les effets moteur, donc une force orientée selon l'axe Y et distante du CdG.
...
Vos deux autogires du bas virent autour de leur axe de lacet Jean Claude... Faites quelque chose. 

et gma va bientôt nous expliquer que sans RAC un autogire ne peut pas voler Mort de Rire
_________________
I don't drive fast, I just fly low


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Jan - 12:07 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

gma a écrit:
je sais aussi que si votre moteur produit un couple distant du CdG, ce couple génère bien évidement un moment de roulis mais aussi un moment de lacet

Petit rappel de physique élémentaire pour Gma (On en fera peut-être un concepteur un jour, qui sait?)



gma a écrit:

Vos deux autogires du bas virent autour de leur axe de lacet... Faites quelque chose.

Peut-être demander au pilote de tourner la tête dans l'autre sens pour stopper le virage, non ??? Sacré Gma !

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 21 Jan - 20:16 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

Arnaud a écrit:
gma a écrit:
En conclusion, il existe donc également un moment de lacet quelque part, annulant les effets moteur, donc une force orientée selon l'axe Y et distante du CdG....
Vos deux autogires du bas virent autour de leur axe de lacet Jean Claude... Faites quelque chose. 



et gma va bientôt nous expliquer que sans RAC un autogire ne peut pas voler Mort de Rire
Non !... C'est avec le "RAC" qu'il ne peut plus voler... Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 21 Jan - 20:43 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma a écrit:
je sais aussi que si votre moteur produit un couple distant du CdG, ce couple génère bien évidement un moment de roulis mais aussi un moment de lacet




Petit rappel de physique élémentaire pour Gma (On en fera peut-être un concepteur un jour, qui sait?)






A l'école élémentaire en question, là ou il y a le symbole du CdG, on associe un vecteur poids (P), de direction verticale, de sens haut vers bas et de module P = m.g... Et si le couple représenté par les vecteurs rouges n'est pas dans le plan de G, apparait donc un moment tel que ... bla bla bla, etc... Soit le cas de votre autogire.
Ne mettez pas les vecteurs qui vous arrangent pour construire votre charabia hypocrite, mettez les tous et discutez de façon impartiale. Je redis... Vos deux autogires figures inférieures virent autour de l'axe de lacet, faites quelque chose !

Après seulement on verra qui doit retourner à l'école élémentaire... Ou jouer les concepteurs...

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Peut-être demander au pilote de tourner la tête dans l'autre sens pour stopper le virage, non ??? Sacré Gma



Si la tête est bien remplie et qu'elle tourne vite, ça peut effectivement contribuer à quelque chose... Par contre, votre machine ne réagira pas à ça je pense...
Sacré Jean Claude.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Jan - 21:08 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

gma a écrit:
A l'école élémentaire en question, là ou il y a le symbole du CdG, on associe un vecteur poids (P), de direction verticale, de sens haut vers bas et de module P = m.g... Et si le couple représenté par les vecteurs rouges n'est pas dans le plan de G, apparait donc un moment tel que ...

Tel que..?
Allons, allons. Même en 3 dimensions,  l'éloignement  ou la proximité  du centre de gravité par rapport au plan du couple de forces (en rouge) ne change rien à la rotation produite du solide sur lui-même.
Et l'action de la pesanteur (force unique) ne saurait ajouter un moment supplémentaire  susceptible de modifier le plan de rotation du solide.

Il faut donc encore ajouter une force rotorique  pour obtenir ledit moment supplémentaire et équilibrer à la fois les couples et les accélérations (palier rectiligne). Et puisque le poids est vertical, la force à ajouter doit lui être parallèle,  égale, et opposées. D'où la position horizontale du rotor dessiné.



(Mon dessin de 2011, page 3 du titre VIBRATION ROTOR)


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 01:34 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma a écrit:
A l'école élémentaire en question, là ou il y a le symbole du CdG, on associe un vecteur poids (P), de direction verticale, de sens haut vers bas et de module P = m.g... Et si le couple représenté par les vecteurs rouges n'est pas dans le plan de G, apparait donc un moment tel que ...






Tel que..? Allons, allons. Même en 3 dimensions,  l'éloignement  ou la proximité  du centre de gravité par rapport au plan du couple de forces (en rouge) ne change rien à la rotation produite du solide sur lui-même.
Et l'action de la pesanteur (force unique) ne saurait ajouter un moment supplémentaire  susceptible de modifier le plan de rotation du solide.

Il faut donc encore ajouter une force rotorique  pour obtenir ledit moment supplémentaire et équilibrer à la fois les couples et les accélérations (palier rectiligne). Et puisque le poids est vertical, la force à ajouter doit lui être parallèle,  égale, et opposées. D'où la position horizontale du rotor dessiné.



(Mon dessin de 2011, page 3 du titre VIBRATION ROTOR)






Jean Claude...
Admettons que votre gyro soit bien fait... Votre hélice pousse en G et votre rotor traîne la haut, à une distance horizontale de G, vu que le mât est incliné...

Ben ça ça créé un moment de lacet, votre machine est actuellement en virage à droite.

Faut-il que je poursuive ? Je peux mettre des formules s'il faut...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Mer 22 Jan - 06:46 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 01:54 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

Oh pis si tiens, je vais mettre des formules,.. Façon théoricien du gyro...

Si Y1 est la distance projetée de la verticale passant par G et l'axe de roulis, il vient :

Ml(g) = -Fx . Y1 ou par convention Fx négative, moments positifs selon sens trigo vu de dessus, Ml(g) =Moment de lacet en G.

Si X2 désigne la distance entre le centre de poussée de la gouverne de direction et G, il vient :

Fy gouverne = (-Fx.Y1) / X2... Soit une composante rotor transversale FY qui vaut (Fx.Y1)/X2 .

L'équilibre des moments compensant le couple moteur est déduit, il vaut :

-Cm = Fz.d - [(Fx.Y1) / X2].h, avec d = décalage de l'axe de roulis, h distance verticale entre G et l'axe de tangage.

Bonne journée Jean Claude.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Mer 22 Jan - 07:01 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Hervé 31


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 317
Localisation: Balma
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 02:33 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

A lire de toute urgence :


Comment améliorer vos relations avec les autres ?



 
 


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 12:19 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

gma a écrit:
Oh pis si tiens, je vais mettre des formules.
Si Y1 est la distance projetée de la verticale passant par ...

Hervé, je vais essayer de mettre ta méthode en œuvre, mais je garanti pas que çà marche pas du premier coup. Je me lance:

Je suis ravi de voir que Gma s'est finalement rallié à mon point de vue sur les conditions d'équilibre du roulis en palier rectiligne.
En 2011 il  affirmait mordicus que le décalage vertical Y1 n'existait pas (voir son schéma ci-dessous), et hier encore il s'en tenait à un théorème de son invention: "Si...il apparait donc un moment tel que ... bla bla bla, etc..." (Sic).
Je lui reconnais donc  une certaine capacité d'évolution et d'innovation.
Il accepte maintenant ce déport, toujours montré dans mes croquis, puisqu'il s'en sert pour avancer sa nouvelle réflexion sur l' équilibre en lacet.
Mieux, sa réflexion s'appuie maintenant sur une  démonstration mathématique inhabituellement sensée. Ses élucubrations sur l'éloignement de G par rapport au  couple moteur disparaissent  totalement, et c'est une grande amélioration de sa part.



L équilibre en roulis de mon croquis étant accepté,  son propos dévie donc légitimement (et surtout pas par pirouette) sur l'équilibre en lacet.
Le couple moteur n'entre plus en jeu ici. Juste une poussée d'hélice (Fx), notion évidemment très  différente, déportée sous la tête du rotor comme je l'ai toujours montré.
Et de nous démontrer sainement  que pour équilibrer en lacet, il fallait une poussée latérale de l'empennage vertical, laquelle produirait bien  une force centripète responsable d'un virage.- "Fy gouverne = (-Fx.Y1) / X2 ". Plus rien à voir avec le Fy de son ancien schéma, qui ne provenait pas du tout d'un équilibre du lacet.
Et il a raison, là.  (Pas mal hein, Hervé?)

A part celà, il venait pour une fois de montrer un raisonnement juste, mais hélas il ne calcule jamais rien.
J'avais déjà chiffré à 25 mm le déport Y en croisière pour un Rotax 503 sur un monoplace de 250 kg. Avec une poussée (Fx) de 500 N, le moment de lacet à opposer est donc 0,025 m x 500 N = 12,5 Nm. Si l'empennage vertical est placé 1,5m derrière G, il devra l'équilibrer avec une force transversale Fc de 12,5 Nm / 1,5m =  8 N environ. Laquelle induit immanquablement (à 90 km/h environ ou 25 m/s) un virage de rayon R = m. V2 / Fc. = 19 km de rayon.
 Sensible aux virages, le Gma. Pas le mal de l'air au moins?

 Hervé, ne dis pas que je l'ai pas travaillé, l'article .


Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Mer 22 Jan - 15:09 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 22:46 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

 

..."Je suis ravi de voir que Gma s'est finalement rallié à mon point de vue sur les conditions d'équilibre du roulis en palier rectiligne..." 
 
Dans cette phrase, JCD lance une affirmation, celle que gma se serait rallier à sa cause, pour mieux dire un peu plus loin que gma fait une pirouette. C'est bien entendu faux, gma ne se rallie pas à la démonstration de JCD, il considère toujours que JCD est dans l'erreur... rectiligne elle, et vous verrez plus loin que JCD admet lui même le raisonnement de gma... Mais il faut donc trouver une porte de sortie honorable façon JCD, voilà comment il procède... 
D'abord il écrit : 
 
" En 2011 il affirmait mordicus que le décalage vertical Y1 n'existait pas (voir son schéma ci-dessous)"... 
 
Eh bien, c'est toujours le cas en 2014... gma continu d'affirmer mordicus, et vous vous semez volontairement l'embrouille pour sortir du pétrin... Car voici ce que je dit à propos de "Y1"... Qui n'est donc pas un décalage vertical mais horizontal (ceci dit en passant)... 
" Si Y1 est la distance projetée de la verticale passant par G et l'axe de roulis, il vient :..." 
 
Comprenez que le mot "SI" pose la condition que "Y1" existe dans l'absurde (raisonnement par l'absurde)... Gma n'a pas écrit : "On admet l'existence d'une distance Y1..." 
Retenez donc que gma, pour démontrer l'absurdité du raisonnement de JCD, suppose, comme lui, qu'il existe une distance horizontale (// à l'axe Y) nommée "Y1" entre le point d'application des forces du rotor et le centre de gravité, que cette distance permettrait la création d'un couple (P;Fn) contraire au couple moteur selon JCD (mais surtout pas selon gma). 
Cette supposition d'une méthode de raisonnement ne veut pas dire que gma souscrit à vos délires Jean Claude, juste que c'est utile à démontrer leurs absurdités. 
Ensuite, il écrit : 
 
"...et hier encore il s'en tenait à un théorème de son invention: "Si...il apparaît donc un moment tel que ... bla bla bla, etc..." (Sic)." 
 
Bon ! Ça c'est pour meubler, car il a bien compris que le moment en question se trouve dans un autre plan, qu'il est une vérité dérangeante pour son équilibre, donc il ne faut pas trop s'éterniser là dessus... Par contre, il faut le contester, et pourquoi pas en le faisant passer pour ridicule, mais sans démontrer bien sûr... Puis on passe à de la diversion via l'expression : " Je lui reconnais donc une certaine capacité d'évolution et d'innovation." 
Ce dont on se fout royalement dans notre sujet, et ça ne sert à rien de le dire... Sauf à meubler donc. 
 
Ensuite, diversion étant faite, JCD écrit : 
 
"Il accepte maintenant ce déport, toujours montré dans mes croquis, puisqu'il s'en sert pour avancer sa nouvelle réflexion sur l'équilibre en lacet." 
 
Comme dit avant, gma n'accepte rien, il se sert juste et simplement de cette supposition qu'il existerait un déport, pour discuter... De l'équilibre en lacet selon JCD (mais pas selon gma). Ensuite, JCD ajoute une note de diatribe condescendante en écrivant : 
 
"Mieux, sa réflexion s'appuie maintenant sur une démonstration mathématique inhabituellement sensée. Ses élucubrations sur l'éloignement de G par rapport au couple moteur disparaissent totalement, et c'est une grande amélioration de sa part." 
 
Sachant qu'il a toujours exposé que gma n'était justement pas capable d'une démonstration mathématique sensée... Je n'aurais qu'une réponse, "A la votre Jean Claude, ça s'arrose !". 
 
 
  
Puis il poursuit par : 
 
"L équilibre en roulis de mon croquis étant accepté..." 
 
Ce qui est donc faux pour le coup, juste qu'on le suppose vrai pour un temps et la suite des évènements... 
 
"... son propos dévie donc légitimement (et surtout pas par pirouette) sur l'équilibre en lacet." 
 
Ah ! Lisez bien c'est du subtil... 
 
"Le couple moteur n'entre plus en jeu ici." 
 
Effectivement, il n'en a d'ailleurs jamais été question, c'est ce que nous devons compenser, on le prend donc tel qu'il est... Par contre, on s'intéresse à votre moyen de compenser ce couple moteur, en créant un autre couple poids/résultante rotor (excusez je prends le temps de rire)... Pour examiner les "effets secondaires" comme on dit en médecine. 
 
" Juste une poussée d'hélice (Fx)"... 
 
Ben non !... Fx est la traînée rotor... La poussée hélice étant supposée agir dans l'alignement de G sur une machine terriblement bien conçue par JCD... Donc moment en G nul... On en parle pas. 
Juste ça devrait suffire pour démontrer la nécessité d'une composante rotor selon OY, car, dans la réalité, et dans le plan longitudinal, ce n'est pas Fn qui s'oppose au poids, mais Fz... Donc Fn se situe à une certaine distance X (longitudinale) de G... Ce qui créé un autre couple de lacet en plus du premier évoqué ici... C'est de celui là dont je parlais dans un autre message... Oui Jean Claude, c'est du 3D... On va pas vous embêtez plus longtemps. 
 
"...notion évidemment très différente, déportée sous la tête du rotor comme je l'ai toujours montré." 
 
En aérodynamique, la traînée rotor agit là ou il y a le centre de poussée du rotor, en isolant le fuselage, on retrouve cette composante au niveau du pivot de tangage... Rien d'autre. 
 
"Et de nous démontrer sainement que pour équilibrer en lacet, il fallait une poussée latérale de l'empennage vertical, laquelle produirait bien une force centripète responsable d'un virage." 
 
Je corrige par : Et de démontrer par un raisonnement sain que, selon le raisonnement absurde de JCD, l'équilibre qu'il défend n'en est pas un, il génère bien une composante centripète... Pas du tout équilibrée dans ses croquis. Donc que l'autogire des croquis de JCD, théoriquement équilibré pour un vol rectiligne part bien en virage (il vous calcule lui même le rayon !, c'est vous dire). 
La composante centripète que j'évoque (nommée Fy gouverne), est estimée mathématiquement, Ce que souligne JCD par l'expression : 
 
"Fy gouverne = (-Fx.Y1) / X2 ". Plus rien à voir avec le Fy de son ancien schéma, qui ne provenait pas du tout d'un équilibre du lacet." 
 
Fy gouverne est effectivement différente de Fy rotor, puisque Fy gouverne est ce que doit ajouter JCD à ses croquis pour enfin commencer à voler droit (comme l'a sainement montré gma)... Ensuite, comme gma le fait, il devra ajouter Fy (rotor), qui est indispensable pour respecter les principes d'équilibre des forces, ce qui amènera donc un rotor incliné... Et un croquis identique à celui de gma... Qui est donc juste (sainement démontré il a dit). 
 
"Et il a raison, là (gma). (Pas mal hein, Hervé?) 
 
Oui ! Gma a raison n'est ce pas... Pour voler droit avec du moteur, il faut une composante rotor transversale... Donc un rotor incliné. Donc jusque là, c'était pas mal, puisqu'il admet à demi mots la justesse des propos de gma. Mais chassez le naturel... Cela ne dure pas longtemps, il faut donc sortir la tête haute et casser d'urgence cette vérité très embêtante... On commence comme ça avec JCD : 
 
"A part celà, il venait pour une fois de montrer un raisonnement juste, mais hélas il ne calcule jamais rien..." 
 
C'est la "mise en bouche"... Après dégustation, je répondrais que nous avons ici des gens qui calculent tout le temps... Mais pour rien !... Je pense donc que calculer à bon escient est une très bonne chose. 
 
"J'avais déjà chiffré à 25 mm le déport Y en croisière pour un Rotax 503 sur un monoplace de 250 kg." 
 
Donc là, JCD va chercher à démontrer que ce qui se passe réellement est négligeable ! (c'est le plus commode en matière de méa-culpa)... Donc il prend l'exemple d'un 503 (52 cv au taquet, soit pas beaucoup de couple), 250 kg (léger)... Et un déport Y1 selon JCD de 25 mm... 
Chez moi, 46 cv à 2550 tr/min (hélice), ça fait C = 33856 W / 267 rad/s = 127 N.m... Soit un déport Y de 127 / 2500.cos i (11,5°) = 0,052 m... 52 mm donc, et non 25 mm... 
 
"Avec une poussée traînée rotor (Fx) de 500 N, le moment de lacet à opposer est donc 0,025 m x 500 N = 12,5 Nm." 
 
Ben non !, ça fera 0,052 x 500, soit 26 N.m... 
 
"Si l'empennage vertical est placé 1,5m derrière G, il devra l'équilibrer avec une force transversale Fc de 12,5 Nm / 1,5m = 8 N environ..." 
 
Là, je vais donc dire 17 N environ. 
 
"Laquelle induit immanquablement (à 90 km/h environ ou 25 m/s) un virage de rayon R = m. V2 / Fc. = 19 km de rayon."... 
 
Pour moi, surtout un engagement sur le coté pouvant dégénéré en survitesse, c'est plutôt ça la crainte de gma, pas le virage. Ce qui compte, c'est la nécessité d'opposer une composante rotor à celle de l'empennage, soit 17 N et de sens opposé, ce qui fait donc un rotor légèrement incliné d'un angle têta (voir croquis de gma) tel que tan têta = 17/2455 pour l'exemple ci dessus... Soit 0,4°... 
Par ailleurs, il faudra ajouter à cet angle celui nécessaire pour compenser l'autre couple de lacet, agissant dans l'autre plan.   
"Sensible aux virages, le Gma. Pas le mal de l'air au moins ?" 
 
Ce que je disais donc, faire passer comme insignifiant... Plutôt que d'admettre l'erreur de raisonnement. Mais tous les gyros ne sont pas mûs par des 503... 
 
"Hervé, ne dis pas que je l'ai pas travaillé, l'article." 
 
Non ! Dis lui de travailler la question tout court... 
 

_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Jeu 23 Jan - 23:47 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 23:57 (2014)    Sujet du message: Projet de tractif en bois. Répondre en citant

Bon tu vois Hervé que la méthode n'a pas marché.
Personne ne comprend rien à tous ce laïus sans le moindre croquis. Ni les positions qu'il défend vraiment. Tantôt il s'appuie sur les miennes, puis affirme ensuite qu'il n'a pas varié.  A moins qu'il craigne d'être trop clair, il serait bien qu'il montre ses croquis résumant son point de vue sur l'équilibre en vol rectiligne horizontal, et qu'il chiffre approximativement, comme je l'ai montré moi même les éléments principaux.  CE pour la puissance, vitesse et masse qu'il lui conviendra. Fermeture de ce sujet pour moi, en attendant .


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:57 (2017)    Sujet du message: Projet de tractif en bois.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Vos photos et créations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com