le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Nov - 12:50 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Mar 12 Fév - 22:32 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Nov - 12:50 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Nov - 12:57 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Mar 12 Fév - 22:33 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 416
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 28 Nov - 13:06 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

On ouvre les yeux.....et on compare la carte papier avec le terrain et pas l'inverse..... Mr. Green
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Nov - 13:29 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

C'est une bonne remarque, Jean-Michel, tu retiens bien les bonnes pratiques de la sécurité en aéronautique qui préconisent d'avoir anticipé les réponses aux "on fait quoi si" en toutes circonstances (http://www.mentalpilote.com/faites-comme-les-professionnels-%e2%80%a6-d%e2%80%99une-maniere-tres-simple/ )

Le log de nav n'est jamais d'accord ou pas d'accord...
Il ne te dit pas où tu es, il t'indique les paramètres de cap / distance / temps théoriques  pour être la route que tu as décidé de suivre, sans vent (et quelques autres infos utile comme les fréquences à contacter, l'altitude de sécurité...)

Et la réponse de Bobcat est la bonne ! Schouff et décide où tu es sur ta carte à partir de TOUT ce que tu vois en bas. Ss'il manque une voie ferrée sur ta carte, et que tu en as une dessous, c'est que t'es pas là ou tu crois être sur la carte, je te promet... (c'est du vécu de première nav solo en 1980)


Dernière édition par Del Castillo le Mer 28 Nov - 14:55 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Nov - 13:46 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

Dans la vraie vie, on t'enlève rarement un bandeau des yeux en vol en te demandant "On est où ?". Tu sais où tu es quand tu pars, le but du jeu est de savoir où l'on est ensuite à tout instant, en prenant la route que l'on a définie et en comparant ce que l'on voit à ce qui est sur la carte. Le point de repère du log de nav est un élément significatif pour se recaler précisément, remettre à zéro son chrono sur une certitude. L'espacement en temps dépend de son expérience, de la connaissance globale de la région survolée, de son caractère hospitalier ou non en cas de panne, de l'altitude de vol, de la visibilité. Bref si le risque de se paumer est grand (débutant, machine lente, région peu connue, vol à faible altitude), il est utile de prendre un bon point de repère toutes les 5 à 8 minutes, en fonction de ce qu'il y a de dispo, quitte à faire un peu de cheminement plutôt que de tracer tout droit. S'il fait beau, que l'on vole plus haut, que l'on a déjà une connaissance de la région, une bonne expérience de la lecture de carte, que la vitesse et la météo font que la dérive est faible on peut largement doubler ou tripler cet intervalle de temps entre deux points (et choisir des points très significatifs, du coup)

Si on moment prévu on n'est pas là où on devait être, on entre dans un cercle d'incertitude d'un rayon correspondant à la distance parcourue depuis le dernier point, grandissant au fur et à mesure que l'on avance, incertitude qu'il convient de lever rapidement. Il y a plusieurs manières, dont l'erreur systématique pour retomber sur un repère infaillible (prendre une direction pour retrouver une autoroute que l'on va forcément couper, par exemple).
Une des cas les plus vicieux est par exemple celui de l'erreur du compas parce que vous avez fixé votre gps (qui est depuis tombé en carafe, justement) à côté et qu'il vous indique un cap erroné, par la proximité de la masse métallique. Ce genre de cas est avéré. Là, même quand on pense prendre un cap vers un repère, on peut être faux de plusieurs dizaines de degrés et mettre plus de temps à retrouver sa position.

La méthode consistant à descendre lire les panneaux est évidemment peu recommandée !

Une chose est certaine, vous ne resterez pas en l'air, tous sont redescendus.


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 416
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 28 Nov - 14:15 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

Un jour, j'ai pris au pied levé (un lundi de Paques...) un appareil qui sortait de Grande visite pour l'amener de Paris à Toulouse. Dès le décollage, je me rends compte qu'au lieu de passer à gauche de tel repère, le compas me faisait passer à droite. J'ai rapidement compris que le compas était "très " malade et j'ai fait une nav par cheminement de point de repère en point de repère jusqu'à Labège.
Pour un "jeune", Wink  la meilleure manière de bien démarrer une nav est de décoller puis  faire un large virage pour repasser vertical du terrain de départ en étant aligné au bon cap et de vérifier immédiatement par un repère pris sur la carte, si le cap pris correspond bien au cap calculé. De fait, on en déduit la dérive  instantanément OU  la mauvaise qualité du compas Mr. Green
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Nov - 14:24 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Un jour, j'ai pris au pied levé (un lundi de Paques...) un appareil qui sortait de Grande visite pour l'amener de Paris à Toulouse. Dès le décollage, je me rends compte qu'au lieu de passer à gauche de tel repère, le compas me faisait passer à droite. J'ai rapidement compris que le compas était "très " malade et j'ai fait une nav par cheminement de point de repère en point de repère jusqu'à Labège.
Pour un "jeune", Wink la meilleure manière de bien démarrer une nav est de décoller puis faire un large virage pour repasser vertical du terrain de départ en étant aligné au bon cap et de vérifier immédiatement par un repère pris sur la carte, si le cap pris correspond bien au cap calculé. De fait, on en déduit la dérive instantanément OU la mauvaise qualité du compas Mr. Green

Ça sent la Rn 20 et les émetteurs relais ça...


Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Nov - 18:28 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

Ah!!!  le TOM TOM à bord, ça me rappelle lorsque j’essayai d'étalonner mon badin, j'avais fixé le GPS de la voiture un genre TOM TOM  sur mon tableau de bord, pour avoir les paramètres de vitesse sol.
De retour de mon vol lorsque j'arrête le moteur et que je quitte le casque, j'entends une petite voie féminine me dire: "Nouveau calcul de la route...
Nouveau calcul de la route...Nouveau calcul de la route" Question

Gérard


Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 00:09 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

j'ai pas pigé .. explique sep
Bobcat a écrit:
On ouvre les yeux.....et on compare la carte papier avec le terrain et pas l'inverse..... Mr. Green



Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 00:16 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Mar 12 Fév - 22:34 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 416
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 02:11 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

Gyro dreamer, si tu compares le terrain à la carte, tu vas toujours trouver la route qui te convient ou le petit village ou la forêt.....etc.....par un biais de facilité.
 A l'inverse, si tu as une route sur ta carte qui doit aller Nord Sud, il faut que la route que tu voit par terre soit aussi orienté Nord Sud.....Si ce n'est pas le cas, c'est que ce n'est pas la bonne route ! 
Rappelles toi toujours cet adage : "La carte est toujours juste, elle"..... Mr. Green


Et quand je dis : "ouvres les yeux", c'est que trop souvent, avec nos machines qui volent relativement lentement et bas,  on a tendance à regarder sous ses pieds and vincinity plutôt que l'horizon. Ce faisant, on se prive de repère "géants" en se concentrant sur des détails. 
L'important en navigation n'est pas tellement de savoir ou l'on est, mais de savoir  ou l'on va. si tu as compris cela, tu pourras toujours déduire ta position par rapport à tes repères lointain sur l'horizon.
Si ta préparation est juste et ton premier cap aligné sur un point de repère en béton, tu ne peux pas te perdre ! Même si tu ne sais pas ou tu es, tu sais que tu es pile poile entre tel et tel point et par déduction, tu connaîtras ta position ( si tu en as besoin...) Okay
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 09:12 (2012)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert Répondre en citant

girodreamer a écrit:
Del Castillo a écrit:
++++ je voulais dire : on fait quoi si on a suivi le log de nav que l'on pense avoir trouvé le bon point de repère et que le gps dit non vous êtes pas sur ce point de repère ?
R  : L'avis de ton GPS ne va pas diverger d'un coup avec le tien sauf dans un cas. Je passe évidemment sur le cas où le GPS ne fonctionne plus correctement pour un pb quelconque, il fait vérifier que l'indicateur de réception est sur le vert et que les indications du GPS évoluent en avançant (il n'est pas planté).
Ton Log de nav t'indique une route à suivre (=cap à prendre s'il n'y avait pas de dérive) depuis le point précédent Si tu ne suis pas la bonne route ton gps va te l'indiquer très vite et tu vas avoir à résoudre le conflit bien avant d'être arrivé au repère. Plusieurs possibilités à prendre en compte : le cap à prendre pour rejoindre le point inscrit sur ton log de nav peut être faux, suite à une erreur. La comparaison entre l'orientation du trait sur la carte et la valeur du log de nav te donnera la réponse. Les coordonnées GPS du point de repère peuvent être mauvaises, soit parce que dans ton gps ce n'est pas le bon point de repère qui est sélctionné (p. ex c'est encore le précédent parce que tu n'es pas passé assez près pour qu'il considère que tu l'as atteint et qu'il se cale sur le suivant), soit parce que tu as oublié ce point dans la route indiquée au GPS et tu indiques déjà le suivant, soit parce que les coordonnées saisies ont été objet d'une erreur). Vérification des deux premiers items possible. facile aussi pour le deuxième si le GPS a une cartographie : le point est-il au même endroit sur la carto du gps que sur ta carte papier ? Plus difficile en vol si GPS sans carto, mais ton gps t'indiqaut bien que tu étais sur le bon point précédent et si en suivant au gps la route de ton log de nav sur le gps, qui est vérifiée correcte à la lecture du log de nav et cohérente à la lecture du compas et des repères visuels environnants, tu ne te diriges pas vers ledit point au sens de ton gps, il y a des chances que le point ait été mal rentré. Dans tous ces cas tu t'aperçois d'une erreur avant de ne plus savoir où tu es et donc en s'appuyant sur la lecture extérieure, quitte à cheminer par sécurité, tu vas avoir des éléments pour résoudre l'incohérence. C'est pour cela qu'il est important de bien avoir sa nav plutôt que de suivre le GPS tranquillement (auquel cas tu ne seras jamais en conflit avec, mais tu peux te retrouver au dessus d'un point qui n'est pas celui que tu espères).
Je te disais qu'il y a un cas où tu peux être en "conflit" avec le gps sans avoir divergé, c'est le cas où ton gps t'indiques que tu n'es pas arrivé au point alors que pour toi tu y es déjà ou l'inverse. Par exemple si tu as pris un village avec une rivière comme repère, tu peux arriver à un village et une rivière, penser y être alors que le GPS te dit le contraire. Les villages se ressemblent, surtout pour celui qui les survole pour la première fois et qui est stressé, on a toujours envie de voir le repère trop tôt pour se rassurer. La lecture de ta montre te fournira une première information : sur un trajet de 7 minutes réestimées (tenant compte du vent rencontré sur le trajet), tu ne passeras pas verticale de ton repère à 4 minutes 30, il y a peu de chances que ce soit le bon village. Lecture du relief et lecture de carte en conservant le cap confirmeront ou informeront l'indication du GPS.

Si ton gps n'a pas de carto (c'est le cas de mon gps préféré) tu peux aussi faire des relèvements par rapport à des balises radio indiquées sur la carte, ou d'autres repères que tu sais être fiables dans ton GPS, en positionnant ton GPS comme VOR ou ADF virtuel, il t'indiquera un cap depuis ou vers ce repère et une distance. Avec un choix pertinent, il levera l'ambiguité. Mais attention, c'est très chronophage, surtout en situation de stress, et pendant ce temps il se passe des choses dehors, il ne faut pas oublier de piloter et de regarder. Plonger dans le GPS devient un risque de source d'accident quand on en est là, d'où l'utilité de naviguer sur une base visuelle extérieure solide.

++++ si tu as qu'un bout de carte comment fais tu a rechercher su la carte le point re repère que tu vois dehors et que tu voudrais trouver sur la carte ?

R : Avec un bout de carte au 500 000e sur une demi A4, on fait Fayence - Montélimar sur 2 feuillets en ayant largement assez de repères autour de la route et l'extrait du log de nav collé sur la photocopie de la carte. Avec un crayon de laboratoire on écrit sur le plastique pour noter l'heure de passage, l'heure estimée. 










Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:15 (2017)    Sujet du message: Moyens électroniques de navigation en Autogire ouvert

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com