le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Déc - 12:48 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Gérard BEAUDOIN a écrit:
Del Castillo a écrit:
 il suffit de peser la machine et de prendre une calculatrice.


Et de déclarer les vrais chiffres, mais ça c'est une autre histoire.Gérard



La compétition est intéressante pour cela, les machines réelles sont pesées, et on constate les vrais résultats...

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Déc - 12:48 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 13:07 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

450 kg MAX au déco, ce n'est pas suffisamment simple et clair ??? Ah bon ??? C'est pourtant la règle appliquée majoritairement au niveau mondial...
Mais en france, on est les plus beaux, les plus intelligents, les plus malins, hein Del Castillo ? C'est bien connu... 


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Déc - 13:24 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Si tu le dis... Tu fais partie d'une commission régionale de la fédération, faut leur demander...

Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 13:47 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Et tu veux que je demande quoi ???


Ce genre de questions par exemple :
Pourquoi pour des questions de gros sous, AVIASUD entre autre, a fait modifier les textes français avec la bénédiction des fédérastes de l'époque ???


PS : Tu m'apprends que je fais partie d'une commission régionale de la fédération !!?? Ce n'est à priori qu'à titre purement "honorifique", tout comme Matthieu de Quillacq...
Nous n'avons jamais été conviés à aucune réunion "officielle".............. Et dorénavant : C'est chacun pour soi !! Nous avons suffisamment donné ces dernières années, pour ne récolter que dénigrements et critiques...


Dernière édition par Rotor le Lun 3 Déc - 15:00 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Déc - 14:48 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Va voir le trombinoscope sur le site du comité régional ULM Paca, c'est relativement récent que ton nom soit apparu. Ce serait dommage que ce comité change de géométrie sans l'accord des protagonistes !
Je ne prends pas la défense de la fédération ou de la DGAC, il est tout à fait possible que des lobbies sachent y agir, et je partage le point de vue que ce sont des agissements à combattre.

Pour discuter vraiment sur le fond de cette règle, je trouve qu'elle est pertinente, parce qu'elle met un petit garde-fou pour que le consommateur ne soit pas (trop*) abusé par un fournisseur et achète une machine qui lui permette de voler en règle.
Petit, car malgré cette règle, quand on voit des 3 axes avec parachute à 305 kg qui ont des réservoirs de 80 litres et un coffre à bagages (et qui passent passent encore dans les règles de la masse à vide), il va être difficile dans les faits de partir voler en respectant avec les 472,5 de masse max. Donc, ne pas définir de protocole de mesure, ce serait en venir dans les faits à mettre sur le marché des machines à 600kg de masse max au décollage (certaines sont d'ailleurs aptes à cela) et potentiellement se voir privés demain de la liberté qui a été gagnée dans les années précédentes en se faisant absorber dans une règlementation de LSA européen.

(*) : Trop, entre parenthèses, parce qu'effectivement, un constructeur qui réaliserait de fausses déclarations pourrait abuser un consommateur, mais gare à lui ou à son importateur à la pesée de la première épave


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 15:12 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Ce n'est pas moi, j'ai un S à la fin de Deschamps...
Ce n'est pas Matthieu, il a du Q au début et à la fin de "de Quillacq"...........


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Déc - 15:26 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Je penche davantage pour des "fotes" que pour deux homonymes aussi proches qui auraient vu le jour dans l'ULM classe 6 et dans la région
Mort de Rire


Revenir en haut
Alain


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 626
Localisation: Bretigny, Suisse
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 17:07 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Del: le problème est tout simplement qu'il n'y a PAS de réglementation européenne, puisque par définition, les ULM restent hors du domaine législatif coercicssif de l'Europe, et donc restent sous contrôle exclusif des administrations nationales, qui peivent dès lors faire leurs petites spécialité nationales. Ceci à la base étant un avantage, dans le sens où l'EASA aurait bien entendu pndu un éléphant pour écraser le moustique, la France restant le seul pays à avoir un système déclaratif.


Et il est exact que la France à imposé sa légisation... sans aucunement tenir compte de ce que cette opportunité permettait comme améliorations diverses, moulte fois expliquées, et enfin un plus grand réalisme lui permettant de la coller aux besoins et capacités réelles, sans rien enlever à ses spécificités justifiant la particulrité de l'ULM.


Avec tous ses omissions, par exempl, il neige, tu veux voler... Ah, zut, les skis ne sont pas définis, c'est ballot, hein ? Note bien qu'on s'en fiche, on vole tout de même avec, mais... règlementairement... c'est la zone grise.  C'est ce qui se passe lorsque l'on laisse des gens ayant peu d'expérience internationale (à l'époque) faire des choses qu'ils ne comprennnent pas tout à fait, et qui n'écoutent pas.



Pour répondre à une autre question: tu peux voler avec un ULM identifié (France) ou immatriculé (reste du monde) dans un autre pays pour autant qu'il corresponde à la définition que le pays que tu veux visiter applique à l'ULM, ET/OU que ton appareil soit homologué comme ULM (ou classe équivalente) dans ce pays, ET/OU que ce pays ait des accord bilatéraux avec le pays de ton ULM.


Pour les hélicos, si j'ai bien lu la législation actuelle Classe 6, ils ne bénéficient même pas des exceptions accordées aux multiaxes et pendulaires pour certains équipements.
_________________
Alain Lederer


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 18:09 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Alain a écrit:
Del: le problème est tout simplement qu'il n'y a PAS de réglementation européenne, puisque par définition, les ULM restent hors du domaine législatif coercicssif de l'Europe, et donc restent sous contrôle exclusif des administrations nationales, qui peivent dès lors faire leurs petites spécialité nationales. Ceci à la base étant un avantage, dans le sens où l'EASA aurait bien entendu pndu un éléphant pour écraser le moustique, la France restant le seul pays à avoir un système déclaratif.


C'est ce qui est redoutable pour l'avenir... Imaginez que le système "des autres" l'emporte un jour ou l'autre face à l'accroissement du parc "classe 6" et giro, donc qu'arrive l'éléphant EASA déjà prêt avec sa FAR rebaptisée et nous impose ça sur autogire...

La (les) fédé prévoit (ent) quelque chose en réponse (un texte de grandeur européenne par exemple) ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Déc - 18:38 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Rare sont les choses assurées pour l'avenir. Vos clients, votre job, votre liberté... sont-ils assurés ?
L'avenir est un peu ce que nous en ferons.
La réponse à la question est dans la citation du président de la fédé : à court terme, la menace est écartée, grâce aux actions menées. A long terme... continuons les actions !
Citation :

N’étant pas devin, je suis incapable d’écrire le temps qu’elle restera en l’état… pour le long terme !
Mais pour le court et moyen termes je suis en mesure d’annoncer avec certitude que rien ne changera en ce qui nous concerne ; c’est avec une grande satisfaction que j’ai en effet pu entendre et lire lors d’un séminaire organisé par l’EASA, qui s’est déroulé à la fin du mois d’octobre à Cologne (siège de l’Agence), qu’à l’occasion de la prochaine révision du 216/2008 il n’était absolument pas prévu de modifier les articles nous concernant ; de même que pour l’EASA l’apparition des LSA à la mode européenne n’était pas du tout destinée à remplacer ou à porter tort aux « ULM* ».


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 21:21 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Alain tu écris : Pour les hélicos, si j'ai bien lu la législation actuelle Classe 6, ils ne bénéficient même pas des exceptions accordées aux multiaxes et pendulaires pour certains équipements.


Ainsi que les autogires Alain : ...ces masses peuvent être augmentées de 5% dans le cas d’un autogire équipé d’un parachute de secours ;


La raison est que l'augmentation des masses pour l'équipement d'un parachute de secours n'est pas prévu dans l'Annexe II pour les hélicos ultra-léger...

C'est dire l'intérêt porté à l'époque par nos représentants dgaciens et/ou fédérastes sur le sujet.......



v) 472,5 kg pour un avion terrestre biplace équipé d'un système de récupération totale par parachute installé sur la cellule,

vi) 315 kg pour un avion terrestre monoplace équipé d'un système de récupération totale par parachute installé sur la cellule


Source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/annexe2_216_2008.pdf

A+
Régis


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 05:42 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Del Castillo a écrit:

Pour discuter vraiment sur le fond de cette règle, je trouve qu'elle est pertinente, parce qu'elle met un petit garde-fou pour que le consommateur ne soit pas (trop*) abusé par un fournisseur et achète une machine qui lui permette de voler en règle.
Petit, car malgré cette règle, quand on voit des 3 axes avec parachute à 305 kg qui ont des réservoirs de 80 litres et un coffre à bagages (et qui passent passent encore dans les règles de la masse à vide), il va être difficile dans les faits de partir voler en respectant avec les 472,5 de masse max. Donc, ne pas définir de protocole de mesure, ce serait en venir dans les faits à mettre sur le marché des machines à 600kg de masse max au décollage (certaines sont d'ailleurs aptes à cela) et potentiellement se voir privés demain de la liberté qui a été gagnée dans les années précédentes en se faisant absorber dans une règlementation de LSA européen.

(*) : Trop, entre parenthèses, parce qu'effectivement, un constructeur qui réaliserait de fausses déclarations pourrait abuser un consommateur, mais gare à lui ou à son importateur à la pesée de la première épave





Mais pas que :
 j'ai lu par ailleurs qu'un instructeur avait démissionné de son poste dans l'ULM-Club dans lequel il officiait après avoir reçu un courrier de l'assurance du Club indiquant clairement qu'en cas d'accident (quel qu’en soit les causes) :  si il s'avérait que la machine était au delà du poids maxi autorisé au décollage ( pas au moment du crash...), l'assurance ne paierait pas et que même elle se retournerait contre le Cdb/instructeur si elle était appelé à intervenir dans ce cas...
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 06:35 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

BOBCAT et DEL CASTILLO vous êtes HORS SUJET...........


Ne parler que de 450 kg max au décollage (comme unique limite réglementaire pour l'ULM) n'implique absolument pas de dépasser cette limite pour autant !!!


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc - 07:26 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Hors sujet ? Je ne comprends pas en quoi. De toutes façons la règlementation est ainsi faite en France aujourd'hui et ne devrait pas changer sur ce point à ma connaissance...

Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 07:44 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Pour continuer dans le Hors sujet et à titre informatif. En Thaïlande, la réglementation "Ultra light " est light : 
- de 250 kilos à vide
- de 500 kilos à la masse max
  1+ 1 à bord max
Capacité  Réservoir max = 50 litres
PAs de classe = pendulaire, multi axes, gyro, paramoteur, ballon, etc....du moment que l'on a sa licence Ultra light on est capable de tout piloter  (n'est-ce pas GMA ?)
Je n'ai jamais vu de limitation au niveau de la puissance du moteur (mais elle existe peut-être) et j'ai déjà vu voler des paraplanes "bimoteurs".... Mr. Green
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:22 (2017)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com