le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 11:11 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Voici la définition d'un aéronef Ultra-Léger pour la FAI (Fédération Aéronautique Internationale) regroupant plus de 80 pays :

DEFINITION OF A MICROLIGHT :

1.3.1 A one or two seat powered aircraft whose minimum speed at Maximum Take Off Weight (MTOW) is less
than 65 km/h, and having a MTOW of:

- 300 kg for a landplane flown solo
- 330 kg for an amphibian or a pure seaplane flown solo;

- 450 kg for a landplane flown with two persons
- 495 kg for an amphibian or a pure seaplane flown with two persons

Note. These definitions also apply to foot-launched Microlight and Paramotor aircraft.

1.3.2 The MTOW described in 1.3.1 may be increased by 5% if the aircraft is equipped with a parachute system
designed to bring the entire aircraft to the ground if it is deployed.

Source : http://www.fai.org/downloads/cima/SC10



Et voici la définition pour l'Europe (Annexe 2, j'ai donné la source un peu plus haut...), totalement similaire à la FAI :

e) les avions, hélicoptères et paramoteurs n'ayant pas plus de deux places et une masse maximale au décollage (MTOM),
enregistrée par les États membres, n'excédant pas:

i) 300 kg pour un avion/un hélicoptère terrestre monoplace, ou

ii) 450 kg pour un avion/un hélicoptère terrestre biplace, ou

iii) 330 kg pour un avion/un hélicoptère amphibie ou un hydravion/un hélicoptère à flotteurs monoplace, ou

iv) 495 kg pour un avion/un hélicoptère amphibie ou un hydravion/un hélicoptère à flotteurs biplace, à condition
que, lorsqu'ils fonctionnent à la fois comme hydravion/hélicoptère à flotteurs et comme avion/hélicoptère
terrestre, cette masse soit inférieure aux deux masses maximales au décollage, selon le cas,

v) 472,5 kg pour un avion terrestre biplace équipé d'un système de récupération totale par parachute installé sur la
cellule,

vi) 315 kg pour un avion terrestre monoplace équipé d'un système de récupération totale par parachute installé sur
la cellule,
et, en ce qui concerne les avions, dont la vitesse de décrochage ou la vitesse constante minimale de vol en
configuration d'atterrissage ne dépasse pas 35 noeuds en vitesse corrigée (VC);

f) les autogires monoplaces et biplaces ayant une masse maximale au décollage n'excédant pas 560 kg;

g) les planeurs dont la masse structurelle n'excède pas 80 kg en version monoplace ou 100 kg en version biplace, y
compris les deltaplanes;


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Déc - 11:11 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 11:33 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Heureusement que le ridicule ne tue pas ; La FRANCE après avoir imposée cette définition à la FAI vers 1990, puis au reste de l'EUROPE, s'est permise de la modifier largement par des limitations de puissance, le nombre de moteur et la masse à vide des appareils !!!! Et j'affirme que le but non avoué était uniquement mercantile afin de stopper la conccurence d'autres fabricants Européen d'Ultra-Léger...

Mais heureusement qu'on a des Del Castillo, des BOBCAT, pour s'en féliciter et trouver ça très intelligent !!

Crions bien FORT avec eux : Á BAS LA SIMPLICITÉ !!! VIVE LA LOURDEUR ADMINISTRATIVE !!! ET VIVE LA MAGOUILLE !!!


Dernière édition par Rotor le Mar 4 Déc - 14:19 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 12:22 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Rotor a écrit:
Mais heureusement qu'on a des Del Castillo, des BOBCAT, pour s'en féliciter et trouver ça très intelligent !!

Crions avec eux : Á BAS LA SIMPLICITÉ !!! VIVE LA LOURDEUR ADMINISTRATIVE !!! ET VIVE LA MAGOUILLE !!!









Tu es gentil et tu me laisse en dehors des magouille mercantiles...et administratives.  Tes insinuations sont encore une fois blessantes et infamantes et si au lieu de me citer, tu citais les gens qui ont fait les magouilles que tu dénonces si fort ? 


 Si tu as les preuves de ce que tu avances , la moindre des choses, ce serait  de faire ça , non ?


Dans ce post , j'aimerais que tu me cites pour savoir à quel endroit j'ai donné un avis sur la législation Française ULM et ou je me félicitais de son  intelligence ?   Encore une fois, tu lis en diagonale, ton aigritude t'aveugle et tu vomi du fiel sur des sujets qui te font du mal....mais sur lesquels, je ne peux rien.


Pour ma part  Je n'ai jamais vendu d'appareil volant si ce n'est le mien d'occasion quand j'ai quitté Bora Bora. 
 
Par contre toi tu as bien vendu des Mosquitos, non ?   


Personne ne t'as accusé de magouilles ??? Bannir


Si ?
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 14:20 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Rotor a écrit:
Heureusement que le ridicule ne tue pas ; La FRANCE après avoir imposée cette définition à la FAI vers 1990, puis au reste de l'EUROPE, s'est permise de la modifier largement par des limitations de puissance, le nombre de moteur et la masse à vide des appareils !!!! Et j'affirme que le but non avoué était uniquement mercantile afin de stopper la conccurence d'autres fabricants Européen d'Ultra-Léger...

Mais heureusement qu'on a des Del Castillo, des BOBCAT, pour s'en féliciter et trouver ça très intelligent !!

Crions bien FORT avec eux : Á BAS LA SIMPLICITÉ !!! VIVE LA LOURDEUR ADMINISTRATIVE !!! ET VIVE LA MAGOUILLE !!!



Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc - 15:28 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Nous ne sommes pas les avocats de la fédération et n avons rien a vendre. Rotor a l air mieux renseigné sur des magouilles. Serait il amer de ne pas avoir eu de part de gâteau à cette epoque ?
En tant qu utilisateur cette réglementation tempere un peu les velléités de ceux qui seraient prêts à vendre n importe quoi qui ne permette pas de voler en regle et en ce sens nous pouvons la trouver intelligente.


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 16:45 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Rotor a écrit:
Heureusement que le ridicule ne tue pas ; La FRANCE après avoir imposée cette définition à la FAI vers 1990, puis au reste de l'EUROPE, s'est permise de la modifier largement par des limitations de puissance, le nombre de moteur et la masse à vide des appareils !!!! Et j'affirme que le but non avoué était uniquement mercantile afin de stopper la conccurence d'autres fabricants Européen d'Ultra-Léger...

Mais heureusement qu'on a des Del Castillo, des BOBCAT, pour s'en féliciter et trouver ça très intelligent !!

Crions bien FORT avec eux : Á BAS LA SIMPLICITÉ !!! VIVE LA LOURDEUR ADMINISTRATIVE !!! ET VIVE LA MAGOUILLE !!!




Del Castillo : Bull-hit* ! 


* à la demande du très sensible-bilingue Gèrard j'ai remplacé le S par -   ...


Dernière édition par Rotor le Mar 4 Déc - 17:37 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc - 17:28 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Un garçon à l'abord fort sympathique Roto43 nous pose une question, classique très intéressante, et le débat est reparti avec insinuation et toi tu es méchant et toi tu as dit que je suis méchant et patati et patata, et maintenant ça finit pas une grossièreté, alors et bien je vous le dis, ce forum me gonfle et malgré la modération du modérateur il y a toujours ces termes employés qui n'ont rien à faire dans une conversation de gens uniquement attirés par la passion.
Quand ce n'est pas pour des rotors d'autogire, c'est pour des questions de poids et d’intérêt personnel etc etc.  Alors je vous le dis tout net, je n'ai pas besoin qu'un modérateur me mette en quarantaine, je m'y mets tout seul.
Au revoir messieurs

Gyroscopiques salutations
Gérard


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 18:50 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Gérard sache que "Bull-Hit" était un moyen rapide de répondre à Del Castillo ; Tu m'obliges à développer un peu, je vais le faire, j'ai une heure à perdre...

DEL CASTILLO à écrit : "Nous ne sommes pas les avocats de la fédération et n avons rien a vendre."

Ok, jusqu'à présent je m'en doutais un peu...


DEL CASTILLO à écrit : "Rotor a l air mieux renseigné sur des magouilles."

Principe du débat public d'un forum, j'attends des contradicteurs... Et il est bon de savoir que tous les acteurs de cette époque ne sont pas tous décédés, ni à la retraite et que certains sont toujours en activité professionnelle au sein de l'ULM.


DEL CASTILLO à écrit : "Serait il amer de ne pas avoir eu de part de gâteau à cette epoque ?"

Non, non, juste amer d'avoir eu à subir à plusieurs reprises en tant que professionnelle/compétiteur/utilisateur de "seconde zone", des contraintes administratives que certains d'entre nous, les plus costauds forcément, on réussi à imposer au mom d'une logique protectionniste et purement commerciale... Je me répète, je ne parle ici que du calcul de la masse à vide, de la limitations des puissances moteurs et la limitation du nombre de moteur embarqués. Je ne remet absolument pas en cause la fameuse limite des 450 kg, tant décriée par ailleurs !!






DEL CASTILLO à écrit : "En tant qu utilisateur cette réglementation tempere un peu les velléités de ceux qui seraient prêts à vendre n importe quoi qui ne permette pas de voler en regle et en ce sens nous pouvons la trouver intelligente."


Le calcul de masse à vide ne tempère rien du tout...

Nous ne sommes plus capable de nous auto-réguler dans le mouvement ULM ? Nous ne sommes plus capable de savoir qui joue le jeu ou qui prend ses clients pour des "canards sauvages", c'est bien cela ?
Pour prendre l'exemple d'une machine Italienne qui motive la question de "Roto43", prenons le Kompress que je connais bien :
En Italie la règle ULM impose de ne pas dépasser au décollage les fameux 450 kg, la masse à vide n'est pas calculée...
Mais il n'est pas nécessaire pour cela, de critiquer les italiens Môsieur Del Castillo qui a ècrit un peu plus en avant "En Italie, selon ce que j'ai pu entendre, il semble que les conditions de vérification soient un peu moins strictes"


Pilotes et constructeurs Italiens, craignent tout comme en france, un contrôle de la maréchaussée, mais eux UNIQUEMENT au décollage !! ... Et l'Italie ne compte pas plus d'escrocs qu'en france !!

90 % des pilotes italiens-propriétaires d'ULM Biplace, le Kompress pour l'exemple, tout comme 90 % des pilotes-propriétaires d'ULM français, vol à 90 % du temps en solo...
Que son Kompress pèse 295 ou 280 kg, ce pilote solo s'en tape royalement le coquillard, hein ?? Pour les 10 % restant, l'Italien est un peu plus en infraction que le pilote français... 15 kg exactement...soit un p'tit 3.33 %...
Ces 15 kg d'écart entre l'Italien et le français, représente un très GROS billet en euros de diffèrence et ça feu Môsieur X l'avait très bien compris !!

A+
Régis

PS : Gérard ne nous quitte pas, à 17 jours de la fin du monde, t'exagères !


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc - 22:06 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Répondre par de la vulgarité ne dessert que l'auteur des propos, Rotor a été coutumier du genre mais progresse : il a quand même tenu un bon mois après avoir été banni du forum avant de ressortir une grossièreté bien anodine, parce que face à la contradiction c'est son argumentaire premier. Donc acte, on le connait... A lui de savoir s'arrêter et il est revenu  peu après à un discours plus axé sur le fond. Bon, faut avouer que s'il lui faut une heure pour faire une réponse, c'est plus facile...


Personne ne critique les italiens, Rotor confirme bien que les conditions de vérification sont moins strictes, puisqu'on n'y introduit pas le calcul de la masse à vide. Je comprends ses arguments (mais n'y peux rien dans ce qu'est la loi en France), et nous avons le droit d'avoir une appréciation différente sans être accusé de cautionner des magouilles mercantiles qui nous sont totalement étrangères. Je rappelle à Rotor que c'est lui qui tente de faire du business dans ce domaine et qui fait partie des représentants de la commission classe 6 du comité régional ULM PACA...


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 22:36 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Del castillo tu as écrit : Bon, faut avouer que s'il lui faut une heure pour faire une réponse, c'est plus facile...

J'avoue que je n'ai pas ta dextérité de secrétaire-dactylo, mon p'tit Poulet !
Là je suis au resto, mais je rentre rapidement pour te faire un p'tit poème avant ta camomille du soir...


Dernière édition par Rotor le Mar 4 Déc - 22:47 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc - 22:45 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Contentez vous d'alimenter le forum sur le fond, prenez votre temps pour cela, je ne suis pas certain que les membres sont interessés par ce que vous considérez comme de la poésie.
Par ailleurs vous avez une tendance compulsive à voir vos petits poulets partout dès que l'on vous contrarie, désolé, nous ne faisons pas partie de votre élevage, gardez vos familiarités.


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 22:49 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Je t'adore mon p'tit-poulet-prof-moralisteur-del-castillo-faux-derche lorsque tu écris ceci :
Personne ne critique les italiens...
Et après avoir écrit ceci dans la même journée :
En Italie, selon ce que j'ai pu entendre, il semble que les conditions de vérification soient un peu moins strictes (j'ai entendu parler de machines pesées quelque peu dépouillées, notamment).



Tu as écris ça aussi aujourd'hui :

à 7h26 : De toutes façons la règlementation est ainsi faite en France aujourd'hui et ne devrait pas changer sur ce point à ma connaissance...
à 22h06 : Je comprends ses arguments (mais n'y peux rien dans ce qu'est la loi en France)

Du matin jusqu'au soir tu restes assis les bras ballants, impuissant, confortablement installé dans ton fauteil de certitudes en profitant d'un système où d'autres s'investissent et y laissent des plumes... Tu n'es qu'un veaux... Le Grand Charles avait bien raison !!

Tu n'es à mes yeux qu'un pauvre moralisateur-parasasite-improductif-profiteur !!

Ton p'tit poulet Régis qui te hais sincérement !


Dernière édition par Rotor le Mer 5 Déc - 00:24 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc - 22:56 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

J'ai le plus grand respect pour ces métiers, vous avez raison, cela ne me dérange pas. Et cela n'a rien à faire ici, nous ne sommes pas là pour comparer nos métiers ou faire un concours de collégiens, si vous voyez ce que je veux dire...

Revenez sur le sujet qui nous intéresse et initié par l'auteur du post, vous avez certainement d'autres choses à dire de vraiment intéressant


Revenir en haut
Roto43


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 10
Localisation: Le Puy en Velay
Masculin

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 23:43 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Ben rotor on ne peut pas dire que tu pratiques la langue de bois  Smile  ! En tous cas je te remercie de ton implication et de ton dévouement dans l'illustration de tes réponses et dans la précision de celles-ci! Merci aux autres également d'être entré dans le débat.
En ce qui me concerne j'étais loin d'imaginer ce calcul de masse à vide pour le moins particulier.  Je m'étais arrêté au poids limite de 450kg au décollage  c'est pour celà que je ne comprenais pas cette différence de réglementation entre les pays puisque celui-ci est identique!  Après dire si c'est bien ou mal, je n'ai ni la compétence ni le recul nécessaire, en tous cas j'ai l'impression de revivre l’époque ou immatriculer en France un véhicule en provenance d'un pays voisin était un vrai chemin de croix. Comme si les voitures roulant en Allemagne ou ailleurs ne répondaient pas aux mêmes exigences de la physique (freinage, éclairage, tenue de route et autre).
 Depuis ceci a heureusement évolué et a été uniformisé par une seule et même règle européenne gommant du coup des situations abérantes et nombrilistes. Je crois que c'est ce qu'il manque au monde de l'ULM et peut être de l'aéronautique plus généralement. 
Qu'il décolle de France ou d'ailleurs un engin est capable ou pas, à mon sens , d'emporter un poids maxi déterminé au décollage (450 kg en l’occurrence) , le reste n'est que poésie pourvu que l'on respecte les règles sécuritaires de formation des pilotes et mécaniques des machines.


jef
_________________
Toute ma vie j'ai révé d'avoir les fesses en l'air!


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 5 Déc - 00:17 (2012)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE? Répondre en citant

Ta fraîcheur me rassure ! Merci Jef !!


Le mouvement ULM français se meure de trop de vieux-moralisateurs-franchouillards-nombrilistes-chauvins !
Vivement du sang neuf, avec un brin d'anarchisme et de rebellion, qui foute comme au bon vieux temps, un bon coup de pied aux culs de ces vieux frileux renfrognés qui ne pensent qu'au réglement-réglement ! Bon-sang ! y a plus un pète d'aventure, que des vieux pleurnichards qui crient au scandale dès qu'ont les traites de vieux cons !!! 


A+
Régis


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:01 (2017)    Sujet du message: Quelles différences de règlementation ULM au sein de la CEE?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com