le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Autogire birotor
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 16:31 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

PhT a écrit:

Michaël Hofferlin avait proposé une solution birotor pour améliorer "l'allongement théorique" de l’autogire. Elle permettrait de placé l'hélice propulsive beaucoup plus en arrière et partant de construire un fuselage doté d'un allongement arrière acceptable...


J'ai envisagé un moment cette solution. j'y ai renoncé à cause de la nécessité d'une synchronisation des rotors d'une part, et des difficultés de  rangement d'autre-part.
La réduction de trainée induite en croisière est intéressante, mais c'est au décollage qu'elle s'exprime le mieux (moindre trainée à basse vitesse). Par ailleurs, la faible dimension des pales permet une montée en  régime plus rapide. Tout cela contribue à un décollage plus court. Facilité de manutention des pales aussi:  2,1m x 0,13 m,  3,7 kg,  565t/mn) 
Net avantage sur les vibrations, encore.  Dans mon idée les deux rotor étaient seulement commandés en tangage par la poutre transversale. Roulis commandé par la dérive grâce au montage en dièdre des rotors sur la poutre.
Concernant la longueur suggérée par le dessin d'Offerlin, elle peut d'ailleurs être beaucoup plus réduite: le rapport optimum longueur /diamètre est de 3,  et l'hélice tractive ainsi que les empennages peuvent encore être plus rapprochés sans risque d’interférer avec les rotors.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 16:31 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 346
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 16:46 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Un projet ( bien avancé) de gyo bi rotor, mais l'un au dessus de l'autre existe.....chez rotortec,


 http://www.airport-data.com/aircraft/photo/000752496.html


 MAis on  a plus de nouvelles depuis un moment.


 Cette disposition est -elle aussi avantageuse que le cote/cote de ton esquisse ?
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
PhT


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2010
Messages: 326

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 17:59 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Rien à voir!
Il s'agissait d'un rotor quadripale constitué de deux rotors en balancier superposés déja vu chez Rotor Flight Dynamics. Les grosses contraintes vibratoires ont, semble-t-il, fait abandonner la solution.


Revenir en haut
Skype
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 18:33 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Concernant ses deux rotors en balancier:
- Ils sont très encombrant au sol.
- Ils exigent une certaine liberté angulaire "de ciseau" entre les deux rotor pour éviter les contraintes alternées en pied de pale.
- Ils éloignent le rotor supérieur des pivots de roulis et de tangage, quand on aimerait plutôt les réduire.

Concernant les traverses profilées supportant les roues
-Les trainées d'interactions  énormes avec le fuselage ruinent tous les gains de trainée espérés. Idem pour les jambes d'amortisseurs.

Marketing, peut-être. Aérodynamique, sûrement pas.


Revenir en haut
PhT


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2010
Messages: 326

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 19:11 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Le problème de l'encombrement était résolu en "débrayant" le rotor supérieur pour l'aligner avec l'inférieur le jeu dans ce montage réglait sans doute le pb de liberté angulaire.
Chez Rotor Flight Dynamics les deux balanciers étaient coplanaires grâce à un montage mécanique complexe.
Pour revenir au birotor côte côte, je me souviens que l'ami Georges Cholet en faisait voler en modèle réduit avec des axes non liés mécaniquement...Il est vrai que le pilote ne ressentait pas les vibrations vu sa position au sol et que l'appareil n'avait pas le temps de se rompre en fatigue vu la brièveté des expérimentations ! Georges, à peine un modèle fini, passait tout de suite au suivant


Revenir en haut
Skype
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 20:03 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Vu la plénitude importante des pales des modèles de Cholet, il bénéficiait d'un effet dièdre  beaucoup plus instantané et relativement indépendant des montées en régimes de ses rotors. Ce ne serait évidemment pas le cas de nos "vrais" rotors, pour lesquels les montées en régime (et le plein effet) demandent plusieurs secondes. C'est pourquoi, je pense qu'une transmission égalisant les régimes  serait indispensable pour éviter des déphasages  désagréables, voire de l'instabilité. Mais ce n'est qu'un lourd pressentiment...

Revenir en haut
PhT


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2010
Messages: 326

MessagePosté le: Mar 18 Déc - 23:09 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Bonsoir,
Pour Jean-Claude et ceux que cela intéresse,
voici le texte intégral que Michael Offerlin à développé lors du colloque évoqué plus haut :
http://inter.action.free.fr/publications/paramoteurs/PARAMOTEURS.pdf
Au passage j'incite chacun à prendre connaissance de l'intégralité de ce qui est publié sur le site d'Inter Action. Cela devrait rafraîchir ou mettre au clair bien des concepts évoqués sur ce forum avec )plus ou moins de bonheur. On y trouve également de nombreux outils d'analyse en matière de conception aéronautique et même automobile.
http://inter.action.free.fr


Revenir en haut
Skype
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mar 18 Déc - 23:49 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Tout à fait, PhT.
Je pense que ce site donne les clés d'une bonne conception aérodynamique et montre les bénéfices que l'on peut en tirer. (ex: la VW de 1litre/100km)
 
Il montre aussi quelques astuces d'aérodynamicien pour améliorer les performances, comme: créer volontairement une turbulence pour retarder un décollement des filets d'air.
(cas de la "balle de golf" par rapport à la "balle lisse").

Ce site, ainsi que le livre d'Hoerner, éclairci bien les idées...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Déc - 20:06 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Bonjour Philippe et Ventus
Ce site "Inter Action" est excellent. A lire sans modération...et retenir. Malheureusement, les sites qui montraient le livre "Fluid dynamic drag" de S. Hoerner ont disparus.


Revenir en haut
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mer 19 Déc - 21:21 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Effectivement, le lien que j'avais proposé pour télécharger ce livre ne marche plus.
Deux semaines avant de trouver ce lien, on pouvait encore parcourir le livre entièrement, sur plusieurs sites, sans télécharger.
C'est la raison pour laquelle je me suis empressé de le récupérer dès que j'en ai eu l'occasion (et de mettre le lien sur le forum).


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Déc - 22:05 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Il existe aussi le livre "Fluid dynamic lift" du même auteur ici: http://aeroden.files.wordpress.com/2010/11/fluid-dynamic-lift.pdf Comment le récupérer avant qu'il ne disparaisse aussi ?

Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mer 19 Déc - 22:21 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

   Interaction c'est bien,  mais la démo avec deux rotors enlève tous les avantages pratiquent de l'autogire léger autant utiliser un " storch "...je suis mille fois d'accord avec eux au sujet de la taille du rotor et le fait de le faire travailler sous faible charge, a mon avis il faut toujours utiliser le plus grand rotor possible .

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mer 19 Déc - 23:13 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

JCD,

Le lien que vous citez, c'est directement le livre au format PDF (il se télécharge tout seul quand une page apparaît).
Il suffit de l'enregistrer où l'on souhaite ensuite.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Déc - 23:35 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Bonjour Xavier.  Le birotor d' Interaction n'est qu'un contreprojet de transport automatique sans pilote dont le cahier des charges était bien différent de nos  gyros de loisir.  Il ne présente en effet pas d'avantages pratiques pour nous (complexité, encombrement)

Concernant ton affirmation d' utiliser "le plus grand rotor possible", c'est quel diamètre, à ton avis? Car il est toujours possible de faire un rotor plus grand. Le logiciel de Jean te montrera facilement qu'un diamètre de 10 mètres par exemple et 0,24 m de corde pour conserver aux pales autant de rigidité tournera alors à vers 205 t/mn pour un monoplace de 300 kg, et chacune de ses pales devra peser plus de 25 kg pour conserver une conicité compatible avec le taux de vibrations habituel.  Il faut alors rogner sur la charge utile, ou augmenter  la puissance pour grimper aussi  vite.  La Vne ne dépassera guère les 110 kmh et la croisière descendra à 70 km/h. Il commencera donc à "ramer" par vent de face, et devenir plus sensible aux turbulences . Est-ce vraiment un avantage? J'en doute.


Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 20 Déc - 00:11 (2012)    Sujet du message: Autogire birotor Répondre en citant

Jean Claude, j'ai bien compris la simulation d'interaction mais cette construction intellectuelle intéressante n'apporte rien a nos gyros puisque impossible a appliquer.

Pour le rotor, c'est le plus grand possible mais pas n'importe quelle longueur, j'expliquerais bientôt avec quelques calculs sommaires ce qui me semble bien pour nous, je suis en plein essais d'un bi et je vous en donnerais les résultats, il faut encore attendre mais moins que pour la PHOTO de gma Laughing

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:55 (2017)    Sujet du message: Autogire birotor

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com