le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Règlementation ULM
Aller à la page: 1, 2, 313, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 11:58 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

remi a écrit:

Claude ,je suis encore à l'étape de la construction  :un mono donc réservoir supplémentaire ;
Ce qui amène à une question,y a t'il une quantité max de carburant à ne pas dépasser hors le poids max de la machine ,comme il y a une quantité mini (réserve de sécurité)
Bonjour Rémi
Je n'avais pas prêté assez d'attention à ce message. Je crois comprendre, mais je me trompe peut-être, que tu penses rester dans les limites de masse  en  déclarant ton monoplace comme  un biplace et en remplaçant la masse du passager par une masse équivalente de carburant.
Relis bien la règlementation ou renseigne-toi auprès de la FFPLUM.  Un monoplace trop lourd ne peut se transformer en biplace. Ce contournement est contrecarré, et tu risquerais de ne pas être couvert par ton assurance en cas de sinistre.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 11:58 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 626
Localisation: Bretigny, Suisse
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 12:02 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Oui: le monoplace est bien défini, donc tu ne peux le déclarer en bi s'il n'a qu'un seul siège. Par contre, sur un bi, tu peux voler en solo et remplacer le second passager par ce que tu veux à MTOW équivalent.
_________________
Alain Lederer


Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 12:40 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Exact, et c'est même le coté intelligent du système et en plus tu peux t'assurer en mono a condition bien sur de voler en mono.

La règle est simple:

300 kg max en mono
450 kg max en biplace
Plus un "chouillat" s'il y a parachute ( voir avec la FFPLUM pour plus de précisions )

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 558
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 14:05 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Nonobstant les aspects masses et nombre de sièges prévus par la règlementation, le bidon auxilliaire emporté, qui n'est donc pas le réservoir de l'aéronef, n'est-il pas limité en capacité d'emport pour du carburant ?

Un peu comme les 60 l maxi dans le coffre de votre voiture...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 14:19 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Oui Xavier, mais çà peut aussi être  un peu plus compliqué :

Juste un exemple :
 Un gyro ULM déclaré monoplace, de 207 kg à vide, ne devra en effet pas dépasser 300 kg en vol, soit  207 kg (déclarés) + 86 kg (forfaitaires passager)  + 7 kg de carburant maximum.
Mais estimant que cette autonomie est insuffisante, son constructeur pourrait être tenté de  déclarer plutôt cette machine en "biplace"  et penser que, puisqu'elle est apte à voler  jusqu'à 330 kg maxi déclaré (par exemple),   elle sera très acceptable maintenant avec 53 litres de carburant (207 kg  + 86 kg + 37 kg = 330 kg) , très inférieure à la limite des 450 kg en "bi"
Il aurait tort... car il lui faudra non seulement l’équiper  d'un deuxiême siège "bidon" (!) mais surtout elle devrait maintenant réglementairement pouvoir voler à la masse maxi de :  207 kg  + 2 x 86kg (forfait passager en bi) +7 kg de réserve mini  = 386 kg, ce dont elle n'est pas capable.
En cas de sinistre, la gendarmerie ou l'assureur auront tôt fait de vérifier que la masse de l'épave à vide et  (ajoutant grossièrement 175 kg) maxi , dépasse allègrement celle déclarée sur la fiche d'identification .


Revenir en haut
PhT


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2010
Messages: 326

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 17:45 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Le crédit de masse pour l'emport d'un parachute est de 5%, sous réserve que la structure puisse le supporter. Donc un appareil déclaré initialement à 450 kg ne peut être monté à 475 kg sans justifier de la solidité supplémentaire nécesssaire pour encaisser les 25 kg additionnels.
Pour la masse forfaitaire de l'équipage d'un biplace c'est 156 kg ( 86 + 70 kg) et non 2 x 86 kg.


Revenir en haut
Skype
remi


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 368
Localisation: 54
Masculin

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 18:20 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Non je n'avais pas pensé à cela JC.
Pour moi je m'en tiens à un mono donc 300kg.
Reprenant ton exemple si mon appareil pése 207kg ,le réservoir principal 7kg dois-je m'en tenir à un poids forfaitaire de 86kg pour moi ou prendre en compte mon poids réel (60kg) et ajouter un réservoir auxiliaire de 26kg? Une personne de plus  de 60kg ne pourrai alors pas voler avec ce réservoir supplémentaire


Revenir en haut
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 18:53 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Rémi,

Pour moi, si tu pèse 60kg, tu dois pouvoir embarquer ce réservoir auxiliaire tant que tu ne dépasse pas 300kg au décollage.
De même qu'il ne faudra pas le prêter à un collègue de 100kg: 207kg + 100kg + 0kg(carburant) = 307 kg.

Je ne sais plus si il y a une autonomie minimum imposée par la DGAC.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 558
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 19:23 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

N'oubliez pas non plus la condition de centrage, il serait regretable que le délestage du réservoir auxiliaire (allègement de la machine en cours de vol) fasse dépasser la limite de centrage avant déclarée au poids maxi (réservoir derrière le CdG par exemple). L'administration n'impose pas d'autonomie minimale, elle impose, le cas échéant, une réserve de carburant minimale correspondant à un temps de vol (45 min dans la majorité des cas). C'est ce qui doit rester dans le (les) réservoir (s) au terme du vol.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 19:38 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Ventus, Remi    Vous devez règlementairement emporter pour chaque vol au moins 1/2 heure de carburant en plus de celui prévu de consommer. Ainsi, un simple  tour de piste  nécessite donc d'embarquer environ 7 kg de réserve de carburant. Donc pas de décollage autorisé  dans ce cas avec un pilote de plus 86 kg puisque alors: 207 kg déclaré + 86 kg pilote  + 7 kg carburant = limite des 300 kg atteints.

PS: -Rien n'oblige Rémi à installer un réservoir supplémentaire. Il vaut certainement mieux n'en utiliser qu'un seul (il reste souvent une part de carburant inutilisable ou "injaugeable")
      -La réglementation n'exige évidemment pas que la demi-heure de réserve reste intacte à chaque atterrissage: L'administration ne saurait faire grief au pilote d'avoir entammé cette réserve pour se poser en sécurité sur une plateforme  plutôt que dans la nature, puisque c'est précisément son rôle.
      -le sujet est ici "Règlementation ULM". Pas "Evolution du centrage en vol", ni "transport des hydrocarbures par aéronef". Celui qui voudrait en débattre peut librement ouvrir ses titres en cliquant sur "Nouveau"


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 20:11 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Il y a 30 ans, GMA avait raison, la règlementation exigeant d'emporter 45 minutes de plus que le temps de vol estimé, en VFR de jour privé (entendez pas là ne pas hors transport public).

La règlementation a changé depuis et aujourd'hui, en VFR de jour : 
- on ne doit pas entreprendre un vol local avec moins de 30 minutes d'autonomie,
- pour un autre trajet, il est exigé de prévoir les quantités de carburant nécessaires pour le vol en tenant compte de la vitesse et de l'altitude prévue, des dernierès prévisions météo, (ou à défaut majorer le temps sans vent de 10%) plus 20 minutes de vol au régime de croisère économique
- à proximité d'une aire d'atterrissage appropriée (et l'administration pourait considérer que c'est le cas en local !), il est interdit de poursuivre son vol avec moins de 15 minutes dans les réservoirs.


Revenir en haut
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 20:29 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Effectivement Rémi, 45L d'essence font déjà 33kg. Votre réservoir principal est-il plus petit que 45L ?

Revenir en haut
PhT


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2010
Messages: 326

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 20:48 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Sauf modification récente inconnue de nos services la règle des 30 min d'autonomie ne s'applique pas aux ULM

Revenir en haut
Skype
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 21:25 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Pour être encore plus précis suite à la remarque pertinente (car la règle énoncée n'était pas complète) mais pas complètement exacte de PhT, voici ce que nous dit exactement la règlementation (j'ai enlevé IFR et VFR de nuit) :

5.6.3.
Le commandant de bord doit s'assurer avant tout vol que les quantités de carburant, de lubrifiant et autres produits consommables lui permettent d'effectuer le vol prévu avec une marge acceptable de sécurité. En aucun cas ces quantités ne doivent être inférieures à celles nécessaires pour :
- atteindre la destination prévue compte tenu des plus récentes prévisions météorologiques, du régime et de l'altitude prévus, ou à défaut, les quantités nécessaires sans vent majorées de dix pour cent ;
- et poursuivre le vol au régime de croisière économique :
- en vol V.F.R. de jour pendant vingt minutes, excepté les U.L.M. et les aérostats ; (Donc la remarque de PhT est pertinente en navigation)

5.6.4.
Nul ne peut entreprendre un vol local au voisinage de son lieu de départ si ne sont embarquées les quantités de carburant nécessaires pour voler :
- en V.F.R. de jour, pendant trente minutes ; (Aucune exception pour l'ULM, il est bien écrit"Nul ne peut")

5.6.5.
Nul ne peut poursuivre un vol au voisinage d'un site d'atterrissage approprié si ne subsistent à bord les quantités de carburant nécessaires pour voler pendant quinze minutes. (Aucune exception pour l'ULM)

Pour retrouver la règlementation : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006077971 

Pour être tout à fait complet, il faudrait rajouter (car il ne semble pas y avoir d'exception ULM non plus) que dans le cas d'un vol "non local", la gestion du carburant doit aussi avoir intégré l'éventualité d'une solution alternative, au cas où le vol ne pourrait se dérouler comme prévu (ex : zone d'atterrissage de destination inutilisable momentanément), autrement dit permettre d'atteindre une autre base. cf 2.3.2 Action préliminaire au vol https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/dossier/texteregle/RDA_complet_1912…


Dernière édition par Del Castillo le Jeu 3 Jan - 22:26 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 22:16 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Del Castillo a écrit:

voici ce que nous dit exactement la règlementation
5.6.4.
Nul ne peut entreprendre un vol local au voisinage de son lieu de départ si ne sont embarquées les quantités de carburant nécessaires pour voler :
- en V.F.R. de jour, pendant trente minutes ; (Aucune exception pour l'ULM, il est bien écrit"Nul ne peut")



C'est bien ce que j'avais écrit. Merci d'avoir confirmé cette "Règle de l'air"

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:37 (2017)    Sujet du message: Règlementation ULM

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 313, 14, 15  >
Page 1 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com