le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Règlementation ULM
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 13, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan - 05:39 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Oui c mieux d arrêter, a peine Gma avait il termine de pourrir le post que jean mi a pris la relève. Disciple Jimmy, maitre Gourou sait se débrouiller tout seul ;-)

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Jan - 05:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan - 08:39 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Mar 19 Fév - 22:56 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Jan - 13:05 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

girodreamer a écrit:

t'as pas un truc à poncer  au lieu de faire des dessins pour tenter de faire passer mon pote pour un con ?
tu aimerais qu'on te parle comme cela ?


 Je peux me défendre seul. Je  me mouille avec mes dessins et mes chiffres, et en cas d'erreur de ma part, chacun peut les réfuter facilement sur ces bases très claires.  Contrairement à d'autres qui changent leurs définitions au fil du temps, ou même effacent plusieurs mois de messages quand ils ne peuvent plus se retourner.  Tu vois de qui je parle?
J'ai traité Gma de menteur concernant sa construction imaginaire. C'est précis et clair, et donc je m'expose délibérément à passer pour un imbécile si des preuves sont présentées, par lui ou d'autres. N'hésite pas si tu as du nouveau à ce sujet,  ou dis ce qui ne va pas dans mon dessin, et ton pote sera bien mieux défendu.


Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan - 13:31 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Ven 8 Fév - 23:36 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 13 Jan - 16:44 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

 Je ne suis pas sur d'être sur le forum autogire ? Shocked

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan - 16:47 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Nous allons parvenir à revenir sur le sujet réglementation ULM, Xavier, ne désespérons pas...

Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan - 16:57 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Ven 8 Fév - 23:36 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
alcyon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan - 18:33 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

;;

Dernière édition par alcyon le Sam 5 Sep - 13:19 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Jan - 09:08 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Il est souvent fait état de la possibilité de piloter un autogire CNRA avec le seul brevet ULM qualification autogire.
Qui peut partager des références règlementaires susceptibles d'apporter toutes les précisions sur les conditions ? (pour piloter tout d'abord une machine qui répondrait aux critères CNRA français autogire, plus restrictif que pour l'avion et limité à 2 sièges, MTOW à 600kg) 

A votre avis, un autogire 4 places étranger (pas un appareil de collection) serait-il autorisé à voler en France (sous quel régime, laisser-passer ?), et les textes évoqués plus haut autoriseraient-ils le pilotage d'un appareil 4 places avec un brevet d'ULM qualification autogire ?

Pour un CNRAC (aéronef de collection), la donne semble avoir été tranchée : la formation à posséder est déterminée par une commission. En l'occurence, ce ne serait donc pas forcément seulement le brevet d'ULM qualification autogire qui serait demandé pour un Pitcairn PA 19 de 4/5 places avec un moteur de 16 litres et 420 HP !

Arrêté du 28 février 2006 modifié relatif au certificat de navigabilité restreint d’aéronef de collection (CNRAC)

En matière de formation les dispositions communes des arrêtés du 29.03.1999 – FCL 1 et du 12.07.05 – FCL 2 n’apparaissaient pas adaptées à la technologie ancienne, la puissance élevée, la configuration particulière et les caractéristiques de pilotage de certaines de ces machines, notamment de plusieurs avions monoplace mono–commandes et de certains avions mono–pilote monomoteur à turboréacteur. Par ailleurs, la rareté même de ces machines entraîne un déficit d’instructeurs et d’examinateurs satisfaisant aux exigences d’entraînement et d’expérience des arrêtés FCL.
Afin d’encadrer ces dispositions spécifiques, les compétences de la commission consultative d’experts (déjà prévue par les dispositions antérieures de l’arrêté du 21.09.1998) sont étendues pour qu’elle puisse émettre un avis sur ces questions. En conséquence, la composition de cette commission est élargie par l’ajout d’un membre de la DGAC. et d’un membre du Réseau du Sport de l’Air. Ces deux membres supplémentaires seront choisis en fonction de leurs compétences particulières dans le domaine du pilotage des aéronefs anciens.
Une liste des types d’aéronefs de collection concernés ainsi que des pilotes autorisés à faire l’instruction et les tests nécessaires à la conduite de ces aéronefs sera tenue à jour par le ministre chargé de l’aviation civile.
En matière de maintien de navigabilité, cet arrêté améliore la cohérence du CNRAC avec les dernières évolutions réglementaires concernant les certificats de navigabilité restreints.


Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Jan - 10:06 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Annulé

Dernière édition par girodreamer le Ven 8 Fév - 23:27 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 424
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 10:36 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

J'ai appris depuis longtemps que plus on posait de questions a l'administration...Et plus on récoltait de "non" sans justificatifs.  
Donc depuis longtemps, je regarde les textes qui me concernent, je m'y complies (AQFSP : autant que faire se peut...) et quand l'administration vient me demander des comptes, je lui donne  ses textes en référence....Et là, la discussion s'ouvre comme par miracle et c'est à elle de trouver des arguments pour dire non !
Exemple quand j'étais en Polynésie Fse : Pourquoi demander une autorisation pour faire des "baptêmes"  en ULM alors que c'est interdit par un texte local ?
Il suffit de déposer un MAP et de déclarer faire de la photo....AUCUN texte ne défini la fonction ou les qualifications nécessaires et suffisantes pour faire "photographe aérien"....et  le MAP est DECLARATIF....PAs soumis à autorisation..... Mr. Green
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 10:37 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Ceci n'est pas une contribution personnelle, c'est ce qui se fait. L'administration n'oppose pas de non, au contraire, elle attribue à la machine un laisser passer pour expérimentation et demande pour le pilote une autorisation de pilotage des autogires ET une licence à jour (avion ou hélicoptère) démontrant la capacité du pilote à gérer la puissance installée. Pour la licence avion, celle pour les plus de 250 cv en l'occurence. Pendant la phase expérimentation, l'emport de passagers n'est pas autorisé. Lors des renouvellement succèssifs, il peut être sollliciter un PtF pour qualification (après + de 100 h), il ouvre droit à l'emport de passagers sous la responsabilité de l'exploitant. Les vols avec passagers sont soumis à dérogation.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Jan - 10:39 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Personne n'a envie d'aller dans un telle galère, sauf à s'y touver contraint. La question posée est déjà de commencer par savoir ce qui existe et est connu, au delà des simples affirmations.

Je veins de retrouver le fil d'un échange dans lequel pas mal d'entre vous s'étaient déjà exprimés sur le sujet, sans avoir de réponse complète, le travail n'ayant pas été terminé, comme l'indique Xavier http://autogire.xooit.fr/t314-CNRA-ou-ULM.htm 

Donc il semble qu'il n'y ait pas de vraie réponse à ce jour.
Les propriétaires récents de CNRA qui en ont fait la demande ont peut être eu des réponses de l'administration ?


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Jan - 10:49 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

gma a écrit:
Ceci n'est pas une contribution personnelle, c'est ce qui se fait. L'administration n'oppose pas de non, au contraire, elle attribue à la machine un laisser passer pour expérimentation et demande pour le pilote une autorisation de pilotage des autogires ET une licence à jour (avion ou hélicoptère) démontrant la capacité du pilote à gérer la puissance installée. Pour la licence avion, celle pour les plus de 250 cv en l'occurence. Pendant la phase expérimentation, l'emport de passagers n'est pas autorisé. Lors des renouvellement succèssifs, il peut être sollliciter un PtF pour qualification (après + de 100 h), il ouvre droit à l'emport de passagers sous la responsabilité de l'exploitant. Les vols avec passagers sont soumis à dérogation.

Ceci me parait complètement plausible pour l'exemple du PA 19 en vue d'un CNRAC, en effet, l'argument de la capacité à gérer la puissance et la masse qui en résulte a du sens.

Pour un CNRA rentrant dans les clous de la règlementation française, il n'y a pas besoin de laisser passer et le point n'est pas éclairci. le constat à la lecture du forum est que souvent les pilotes ne craignent guère d'être inquiétés puisqu'ils ont généralement aussi une licence de PPL.

Reste le cas d'un autogire 4 places étranger... Une voie sans issue probablement, car le laisser passer ne pourra déboucher ni sur un CNRA ni sur un CDN (enfin, dans l'absolu cela pourrait bien sûr s'imaginer), et les contraintes du laisser passer pourexpérimentation semblent rédhibitoires.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 12:16 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Le "laisser passer" ne peut déboucher sur un CNRA, car la procédure de certification n'est pour l'heure pas achevée pour un autogire (bien que des limites de masses et de puissance soit définies). Par contre, dans le cadre d'un Cdn, la procédure existe, il faut démontrer FAR 27 part A pour les moins de 2700 kg.

Si vous sollicitez un "PtF" en vue d'un Cdn, il n'y a donc aucune difficultée.

Pour le PA 19 cité en exemple, il n'y a pas de difficultée non plus, il est éligible Cdn-R (Cdn dont le constructeur a disparu)... Sauf si vous souhaitez qu'il soit "restreint". Pour la validité de son Cdn (situation V), des dérogations pourront être accordées (moteur, pales, moyeu, cellule, etc...). Ici aussi, le vol sous dérogation se fait sous la responsabilité de l'exploitant (Comme un Spitfire, ou un De Havilland GB).
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:13 (2017)    Sujet du message: Règlementation ULM

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 13, 14, 15  >
Page 14 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com