le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Règlementation ULM
Aller à la page: <  1, 2, 35, 6, 713, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 15:37 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Xavier AVERSO a écrit:
Au BDLP il y a une piste privé + une plateforme ULM, je ne sais pas pourquoi vous vous torturez l'esprit, seul la règlementation ULM donne ces libertés avec la contraintes de la responsabilité.

Xavier



Xavier, çà prend 40 messages pour que GMA accepte de considérer qu'il peut se tromper et que des superbes discours cryptés ne tiennent malheureusement pas la route. 
Je ne suis pas qualifié pour juger sur la construction d'autogires si les discussions sont du même niveau, mais la c'est de la perte de temps un peu stérile avec rien de tangible ou de compris au bout.

Voila pourquoi !

Le discours initial :

En 2010, certains appareils de la "gamme" LSA ont profités d'une autorisation de circulation sous PtF (permit to fly), l'équivalent EASA de notre "laisser passer" national, le but étant d'éviter une longue procédure de certification R-TC (Restricted Type Certificate) auprès de l'ELA en demandant un PtF à l'EASA directement, moyennant que les appareils disposaient d'un TC (type Certificate) mais utilisant des éléments non certifiés (Dans le cas des Tecnam P92 et P 2002 par exemple, le moteur et l'hélice certifiés seulement en VLA)...

L'idée étant de voler sous PtF en Europe avec un appareil classé LSA aux USA (nous savons qu'un P 2002 R-TC est, à configuration équivalente, 15% moins cher que le P 2002 JF VLA, sans autre limitation dans son utilisation disait Mr Luthi de Tecnam Fr).

N'y a t'il donc pas de constructeur de giros, professionnels, tentés par le R-TC de l'EASA plutôt que le limitatif régime VLA classe 4 ?

La charge d'emport pourrait être accrue d'au moins 30 %, les puissances augmentées jusqu'à 150 cv en bi, les écoles récupéreraient la TIPP en plus de la TVA pour les non loi 1901, des coûts d'assurance moindres.


Dernière édition par Del Castillo le Mer 9 Jan - 18:40 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 9 Jan - 15:37 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 17:35 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Sam 9 Fév - 08:25 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 18:16 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Bref, une chose est certaine, avec un autogire volant sous identification ULM, on a la liberté de se poser sur les plates-formes ULM permanentes et occasionnelles, on connait notre marge de manoeuvre. Le même autogire passé sous un autre statut qu'ULM perdrait cette liberté, sauf à démontrer le contraire, ce qui reste à établir.
Donc inutile d'exhorter les constructeurs à envisager des statuts improbables de laisser passer PTF RTC EASA et consorts... Ca sonnerait bien dis moi, mais en vrai çà sonne cacanne, la, maudit ULM... comme tu dirais si bien en Québecois !

mais bon, pour remettre une note d'humour il reste toujours cette solution (empruntée à Vengeure Masqué sur FB)



Dernière édition par Del Castillo le Mer 9 Jan - 18:37 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 18:35 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Sam 9 Fév - 08:25 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 18:43 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Ben s'il y avait un peu plus d'humilité et d'ouverture dans les discours de GMA, personne ne lui reprocherait de ne pas comprendre ou de dire une connerie !

Il ouvre un débat, d'abord on cherche à comprendre et à défricher dans tout l'imbroglio règlementaire ce qu'il veut dire et qui pourrait être intéressant, car çà pourrait l'être. Ensuite, on se rend compte qu'il mesure pas le quart des tenants et des aboutissants de ce dont il parle (ce qui n'est pas grave, sauf quand on le reproche aux autres, comme il l'a fait à mon égard parce que je ne 'étaits pas "constructeur" - la preuve que cela n'ouvre pas à toutes les capacités !). Et enfin, il peine à accepter que peut-être il n'est pas dans le vrai. Ceci explique donc cela.

Maintenant, on s'en fout, on est pas là pour le persécuter, de temps en temps il faut juste remettre les pendules à l'heure, c'est tout. Comme on dit aujourd'hui, "çà, c'est fait !".


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 19:06 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Merci Jimmy, là c'est très clair (et ça répond à l'interrogation de départ qui se fondait sur un changement de statut règlementaire du giravion). Merci aussi Jean Marc... Comprenez que gma émettait une idée (c'était précisé) car il n'a plus de certitudes en matière d'autogire, que ce soit en construction comme en exploitation. Il y a 20 ans, il parait que des types imaginaient l'autogire comme un appareil ULM alors qu'ils n'étaient guère capables de faire de la formation en biplace puisque interdite par l'arrêté machin chouette qui ne prévoyait pas l'emport d'un passager sur un multiplace sous F-W...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 19:30 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Pas de souci GMA, on va pas refaire le débat à l'envers pour trouver des portes de sorties, et refaire l'histoire de l'autogire en même temps. Vous avez droit à l'erreur comme tout le monde.

Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 19:46 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Sam 9 Fév - 08:25 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 20:05 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Il n'y a pas de portes de sorties à trouver pour le cas autogire, même dans l'interprétation des textes que fait un juriste il n'est même pas envisagé que le giravion autogire non ulm pourrait peut être aussi bénéficier des textes relatifs au cas du giravion hélicoptère pour ce qui est des déco-attero hors aérodrome. Donc l'absence de règlementation spécifique au cas autogire non ulm n'étonne pas... Elle n'incite pas à sortir du cadre ULM et l'absence de machines autres qu'ulm n'incite pas à revoir la règlementation. J'imaginai que, comme pour le rattachement du giro au cas ULM à l'époque le régime PtF serait une ouverture vers une porte de sortie... Ben même pas ! Les ulmistes critiquent la limitation à 450 kg pour les bi, mais ne veulent surtout pas sortir du cadre ULM pour combattre cette restriction. Donc tout va bien, pas besoin de porte.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 20:16 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Girodreame, t'as pas tort, sauf sur :

aujourd'hui c'est on part de paris et on va niquer sa maitresse à nice et on revient dans la journée .... vfr on top, pilote automatique, 300 km/h ....

- je te laisse la responsabilité de tes relations illégitimes mais en pareil cas tu par rarement avec ta moitié donc tu peux prendre 70 l de carburant sans souci
- vfr on top, pas en ULM, si tu veux rester en règle

Après, je suis bien d'accord qu'un giro 150 CV / 600 kg est plus adapté aux longs voyages qu'une machine qui fait 270 kg à vide pour 450 maxi. Je suis en train de réfléchir à l'Espagne et à Toulouse -> La Rache, mais pour être en règle c'est plus simple de faire Gonfaron - Albenga (oui je sais c'est pas du même côté !)
Mais pour aller au fond des choses, avec une si mauvaise finesse, le giro c'est pas un choix pour faire du long voyage d'une seule traite et rapidement. Donc c'est pas si gênant. Gardons l'esprit ULM, faisons des ballades à l'air libre à 120 km/h, des étapes et des rencontres, même si les machines sont fiables et puissantes. Nous resterons en règle.

Pour ce qui est de l'achat d'un autogire qui serait dans la catégorie des VLA ou RTC VLA, reste à savoir si le gain de masse vaut la perte de la liberté d'accès aux bases ULM occasionnelles et permanentes. Pour moi aujourd'hui, non. Sans compter que si cela commençait à se répandre, le vide sur la formation ne manquerait pas à être comblé par un LAPL-G ou un PPL-G, visite médicale. Pour y etre déjà astreint, cela ne me genereait pas davantage, mais je pense que cela restreint le marché.

GMA, ce n'était pas l'autogire qui avait besoin de porte de sortie, c'était GMA dans ses affirmations inexactes...

Et ce n'est certainement pas en sortant du "régime ULM" que l'on va améliorer ce régime !


Dernière édition par Del Castillo le Mer 9 Jan - 20:39 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 20:22 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

girodreamer a écrit:
je t'en prie, Raymond
en tous les cas je trouve que parfois le droit a une logique et qu'il faut la respecter dans ce cas
certains se trouvent à l’Étroit dans les règles ulm, même jean marc, car pour moi c'est un pilote avion, un navigateur qui utilise les 3 axes et aussi les giros comme des avions de tourisme, c'est à dire qu'il fait partie de la petite portion des pilotes ulm capables de traverser le pays voir plusieurs aux commandes d'un appareil là ou un certain nombre dont moi, ont la raie huileuse dés qu'ils ne sont plus en vue du terrain ...
ils se trouvent à l’étroit car pour faire 400 bornes à 2 avec un magni m16 on dépasse le poids autorisé ou en tous les cas on flirt avec les limites ... donc on est à l'étroit.
l’étroitesse est du reste flagrante en autogire puisque, un peu moins en 3 axes mais nous sommes en autogire... et ne parlos pas de l'ulm ...
ce que je trouverais logique c'est que l'on reste dans la logique de ces poids en ayant des machines ouvertes, légères, faites pour se ballader en local ou en inter terrains proches en étant capable de se vacher sur des champs que l'on connait ... pour traverser la moitié du pays, on survole forcément des zones non vachable, donc ben on peut plus rester dans le contrat ulm (vous savez le cone) faut des moteurs fiables , lourds  (le 914 par exemple) qui rajoutés aux carénages etc pèsent tellement que l'on dépasse le poids (j'enfonce volontairement des portes ouvertes).
et je me pisse dessus de rire de penser aux gens qui en plus empilent les efis, les transpondeurs, et prennent un petit bagage .... sans compter leur bide .... y en a heureusement (comme moi) qui ont de nana poids plume (quoi que moi avant qu'elle monte avec moi ....) mais les autres ...
alors face à cela quoi de plus naturel que de rechercher des solutions de cadre juridiques permettant un peu plus de poids sans passer par le CDN pur et dur ...
parce que le CDN en autogire ... c'est pas demain ....
rien de plus naturel ...
alors cela choque bien évidement chhhuuuuuuututtttttttt on a l'ulm taisons nous ne c'est biennnnnn on leur a arraché la classe 4 maintenant c'est coolllll et puis on a jamais vu la dgac avec le pèses personnes sur les terrain ... c'est déclaratiffff
oui coooollll pour mon mono place, cool pour un petit bi place léger pour faire du local .... pour un engin à cockpit de voyage .... je vous dit qu'on est à l'etroit ... et pourquoi sommes nous à l'étroit .... ben c'est parce que l'on ne respect pas la logique de base du contrat qui a mené à la reglementation ulm .... qui était on est leger , on fera du mal à personne si le moteur s'arrête et que l'on doit poser dans un champ ou un chemin vicinal ... aujourd'hui c'est on part de paris et on va niquer sa maitresse à nice et on revient dans la journée .... vfr on top, pilote automatique, 300 km/h ....
et quand on respecte plus la logique de départ, c'est soit la loi qui change ... soit on la fait respecter ... pour l'instant on la fait pas respecter et on la change pas ...
ceci étant je partage l'avis de mon gourous préféré (Raymond Jeanvoine) c'est à dire que l'autogire bi place dans lequel vous êtes tous à l'etroit mériterait peut être un peu plus d’équipements et de développement  donc un poil de plus de poids...
Raymond recherchait des solutions potentielles dans d'autres parties de l'ordonnancement juridique... des parties moins souples,
donc ben faut soit retourner à la bataille pour demander du poids de plus à l'ulm (au risque de récolter des obligations nouvelles), soit en effet explorer le lsa...
et soyons honêtes ... il y a quand même plein de bébètes étrangère pas ulmisables qui feraient plaisir à la certains d'entre nous ... (le sport compter pour jm par exemple)
pas à moi, moi j'aime bien mes 3 tubes et mon moulin 2 temps ... jusqu'à ce que je vole avec hahahahaha
maintes fois j'ai lu ici , ici c'est le forum de l'autogire ulm .... ils sont où vos ulm ? je veus dire ceux de 450 kilo au décollage ?
ce message s'autodétruira dans 3 heures !!! sauf si vous le copiez collez as you like
jmi




Voilà, c'est sauvegardé, avant l'autodestuction, je pense sen effet sécuritaire d'exiger un complément de poids utile à la sécurité sans renoncer au statut ULM. Et pour l'obtenir, je pense plus judicieux de partir d'un non ULM chez nous (ex prendre un ricain à 500 kg) et l'utiliser comme ULM via un PtF.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 20:28 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Avec un PTF sur une machine à 500 ou 550 kg (prenez un M16, ce serait marrant !), vous n'aurez pas le droit de l'utiliser comme un ULM.
Mais ce peut être un combat et si avez le temps et la volonté de  mener ce combat (ce qui m'étonnerait au vue de vos positions sur l'ULM), faites, nous verrons.
A mon avis au mieux votre machine hérite du nouveau statut VLA, et vous n'aurez rien apporté à l'ULM.


Dernière édition par Del Castillo le Mer 9 Jan - 20:48 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 20:32 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

annulé

Dernière édition par girodreamer le Sam 9 Fév - 08:26 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Del Castillo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Jan - 20:35 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Je n'ai jamais entendu le président de la fédé combattre pour une augmentation de masse. C'est à nous et aux constructeurs de nous débrouiller avec, lui il essaie de maintenir "liberté et responsabilité"

Revenir en haut
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 20:55 (2013)    Sujet du message: Règlementation ULM Répondre en citant

Moi je pense qu'on peut faire plus performant avec moins.
D'autres l'on déjà prouvé sans besoin d'élargir la classe (pas de masse ni de puissance en plus), alors qu'en général , c'est la course à l'armement.
Mais ils y arrivent en faisant plus de calculs de navette spatial et en maitrisant bien leurs constructions (légèreté).

Je pense encore une fois à M.Colomban qui nous sort le MC30 "Luciole" (90kg à vide et 150km/h en croisière).
L' ULM s'approche des performances du Cricri. Son petit moteur ne fait que 26ch.
Il me semble également qu'un dérivé de son MCR 01 (biplace donc) entre en ULM.

Il nous faut trouver un type comme lui dans l'autogire.


De toute façon, je pense que tôt ou tard, nous seront tous obligé de réduire nos consommation de carburant.
Alors pourquoi élargir la classe ?


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:58 (2017)    Sujet du message: Règlementation ULM

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 35, 6, 713, 14, 15  >
Page 6 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com