le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

HELICYCLE - Analyse & Critique
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CH


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 714

MessagePosté le: Ven 17 Jan - 20:41 (2014)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique Répondre en citant

Lima Victor,

Le prix d'un monoplace de ta conception sur une base sérieuse?

CH


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Jan - 20:41 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LimaVictor


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2013
Messages: 8
Localisation: Suisse
Masculin

MessagePosté le: Sam 18 Jan - 01:53 (2014)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique Répondre en citant

@Bobcat
Concernant les Lycos, rendons tout de même à César ce qui lui appartient, à savoir du couple!
En effet, il se peut que des utilisateurs de machines équipées de moteurs modernes développant plus de 100 chevaux (73.5kW) puissent se plaindre de manque de "puissance".
 
Un brontosaure IO-360 délivrant 131Hp dans un R-22, fait courir ses poneys à un régime de 2'200rpm, ce qui justifie l'énormité de la cylindrée de la bête.
 
Lycoming IO-360B2J - 131HP soit 96.35kW @ 2200rpm = 424Nm
 
Rotax 914 - 115Hp soit 84.58kW @ 5800rpm = 141Nm
 
En entrée de BTP ça ne provoque pas le même effet, d'autant que le régime de sortie au rotor tourne toujours autour des 600rpm pour des petites machines.
L'explication du "ressenti" de puissance, ou de son manque provient de cet implacable état de fait.
 
 
@CH
Combien pour un monoplace développé selon les règles de l'art et techniquement tangible?
La question repose sur une inconnue de taille: le marché et les ventes possibles sous forme de machine habitée et UAV.
 
Si une telle machine devait uniquement s'adresser au portefeuille de clients civils et privés, aucune chance de le commercialiser de manière viable.
Le monde de l'hélico se trouve maintenant "contaminé" par pléthore de modèles abracadabrantesques qui drainent toutefois une partie de la clientèle (avant de la ruiner et la dégoûter), comme c'est le cas depuis des années au niveau des avions légers.
Trop d'acteurs pour un marché trop restreint.
 
A mon avis, la viabilité d'un bon produit passe par la mixité commerciale de celui-ci, répartie entre civil et militaire/administrations.
Dans notre cas, nous ne développons que pour nous faire plaisir, beaucoup moins de risques et de déceptions potentielles.
 
LimaVictor


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 18 Jan - 05:33 (2014)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique Répondre en citant

LimaVictor a écrit:


@Bobcat
Concernant les Lycos, rendons tout de même à César ce qui lui appartient, à savoir du couple!
En effet, il se peut que des utilisateurs de machines équipées de moteurs modernes développant plus de 100 chevaux (73.5kW) puissent se plaindre de manque de "puissance".
 
Un brontosaure IO-360 délivrant 131Hp dans un R-22, fait courir ses poneys à un régime de 2'200rpm, ce qui justifie l'énormité de la cylindrée de la bête.
 
Lycoming IO-360B2J - 131HP soit 96.35kW @ 2200rpm = 424Nm
 
Rotax 914 - 115Hp soit 84.58kW @ 5800rpm = 141Nm
   


C'est tout le problème ! Le législateur a limité la puissance, pas la cylindrée, mais comme Le Lyco avale allègrement ses 60l de 100 ll à l'heure, alors que le Rotax accepte de se contenter de 15 à 25 l de SP 95. cela ne risque pas de changer ! 
 Il n'y a pas que les couts de fonctionnements, mais aussi la taille des réservoirs et le poids du carburant emporté pour voler, la cellule calculée pour supporter le poids du Lyco et du carburant, etc... etc, etc
Ceci explique que le Lyco soit monté sur le Cabri G2 ...PAr  contre, je n'ai pas compris pourquoi c'est toujours une version "Carburateur" et pas une injection qui l'équipe ?


_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Pierre ALBOUY


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2008
Messages: 69
Localisation: Millau
Masculin

MessagePosté le: Sam 18 Jan - 12:42 (2014)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique Répondre en citant

LimaVictor a écrit:
@Bobcat Concernant les Lycos, rendons tout de même à César ce qui lui appartient, à savoir du couple!En effet, il se peut que des utilisateurs de machines équipées de moteurs modernes développant plus de 100 chevaux (73.5kW) puissent se plaindre de manque de "puissance".

Un brontosaure IO-360 délivrant 131Hp dans un R-22, fait courir ses poneys à un régime de 2'200rpm, ce qui justifie l'énormité de la cylindrée de la bête.

Lycoming IO-360B2J - 131HP soit 96.35kW @ 2200rpm = 424Nm

Rotax 914 - 115Hp soit 84.58kW @ 5800rpm = 141Nm

En entrée de BTP ça ne provoque pas le même effet, d'autant que le régime de sortie au rotor tourne toujours autour des 600rpm pour des petites machines.
L'explication du "ressenti" de puissance, ou de son manque provient de cet implacable état de fait.
LimaVictor



Bonjour Lima Victor, je ne comprends pas cette histoire de "ressenti", seule la puissance disponible compte.
Ou alors, le pauvre gars qui vole sur un helico à turbine qui tourne à 30000 Tours/minute va avoir un ressenti encore plus faible !



Bobcat a écrit:
LimaVictor a écrit:
C'est tout le problème ! Le législateur a limité la puissance, pas la cylindrée, mais comme Le Lyco avale allègrement ses 60l de 100 ll à l'heure, alors que le Rotax accepte de se contenter de 15 à 25 l de SP 95. cela ne risque pas de changer ! 
 Il n'y a pas que les couts de fonctionnements, mais aussi la taille des réservoirs et le poids du carburant emporté pour voler, la cellule calculée pour supporter le poids du Lyco et du carburant, etc... etc, etc
Ceci explique que le Lyco soit monté sur le Cabri G2 ...PAr  contre, je n'ai pas compris pourquoi c'est toujours une version "Carburateur" et pas une injection qui l'équipe ?







Bonjour Bobcat,ce m'étonnerait beaucoup qu'un O360 avale 60Litres/heure.
J'utilise un O320, légèrement plus petit, sur mon hélico de 360 Kg à vide (un peu plus léger que le R22) et je suis à une moyenne de 25l/h (séquences
de mise en marche et arrét compris ce qui doit faire 28l/h en vol. On est loin des 60 !


J'en profite pour souhaiter une bonne année et de beaux vols à tous.

Pierre ALBOUY
_________________
Pierre.


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 18 Jan - 15:34 (2014)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique Répondre en citant

Tu as raison,  mea culpa, j'ai confondu avec un autre célèbre  hélicoptère bipales....  Wink  Le R 22 est plus près des 30/35 litres à l'heure...
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
CH


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 714

MessagePosté le: Sam 18 Jan - 19:04 (2014)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique Répondre en citant

Lima Victor,

Peux-tu nous donner la liste des options qui est proposée par l'usine, avec si possible les tarifs?

CH


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Jan - 12:23 (2014)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique Répondre en citant

L'analyse mécanique des défauts de l'Hélicycle" que je ne connais pas, par  Victor Lima, semble précise. Parfois tendancieuse aussi:
 
"• Absence de vrillage, profil constant, pale au rendement médiocre"
 Beaucoup de bons hélicos certifiés n'ont ni vrillage, ni profil évolutif. Le "rendement" d'un rotor d'hélicoptère n'en est que faiblement affecté.  Le coût de fabrication l'est beaucoup plus.

"• Peau des pales rivetée sur les longerons, créant des amorces de points de rupture."
Les sections d'un longeron de pale ne sont pas imposées  par des raisons de résistance mécanique, mais pour obtenir une masse suffisante (lest). Il en résulte que la contrainte  au mm2 est assez faible pour ne pas craindre de telles amorces de rupture.

"• Pales creuses, aucun matériau présent pour assurer le respect et la constance du profil."
La déformation du profil en arrière du longeron  ne nuit que bien peu à la trainée globale de la pale. Sur un hélicoptère, cette dernière est conditionnée principalement par la vitesse induite élevée.

"• Etat de surface des pales médiocre de par la présence de nombreux rivets."
Même remarque que pour la déformation du profil  ci-dessus"

"• L'obturation des extrémités des pales est suggérée par l'emploi des pièces en bois..."
Je ne vois pas dans le bois un matériaux rédhibitoire. De nombreuses pales de Bell 47, toujours en état de vol, sont en bois. Nos bon vieux Jodels 112, en bois, volent encore après 50 ans d'usage en instruction.  Les MS 880 "Rallyes", métalliques,  ont quasiment disparus en 25 ans

Enfin, comme le dit Pierre Albouy,  le couple en sortie de vilebrequin du moteur est un argument sans pertinence . Seule compte la puissance.
Et pour le poids, une comparaison avait déjà été faite entre un "Brontosaure" et le 912S:
47 kg de perdus  sur la charge utile. Edifiant !



Revenir en haut
PapaAlpha


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2014
Messages: 6
Localisation: Montréal
Masculin

MessagePosté le: Dim 6 Juil - 03:17 (2014)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique Répondre en citant

@LimaVictor

La construction de l'helicycle a dû passablement avancer depuis janvier. Peux-tu nous
parler de la construction et des modifications que tu as apportées ? (quelques photos,
en plus, seraient un must Okay ).


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:49 (2017)    Sujet du message: HELICYCLE - Analyse & Critique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com