le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le cas gma
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 15:16 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma a écrit:
Ben moi je voudrais bien qu'on en parle justement de la vérité des faits...
On a déjà beaucoup parlé de la vérité des faits de Gma, non?


Donc lui il ne sait pas, puisqu'il n'était pas là non plus ! A l'époque, pas encore occupé à tabler, il se penchait sur la question d'une aile volante en bois, monoplace de 25 cv et aujourd'hui pendue dans un hangar. L'autogire était déjà un lointain souvenir, encore plus loin aujourd'hui.
Que peut-il donc dire d'intéressant  sur la question ?... Sinon rien !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 15:16 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 17:35 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

gma a écrit:
A l'époque, pas encore occupé à tabler, il se penchait sur la question de volait sur son aile volante en bois, monoplace de 25 12 cv aujourd'hui pendue dans un hangar. L' Son autogire était déjà un lointain souvenir, encore plus loin aujourd'hui.


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 15:30 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

Nous avons encore eu droit a une pantalonnade de ce cher Raymond-Jeanvoine-gma (ça s'est passé dans "Causes probable du BEA")

gma a écrit:
Jean Fourcade a écrit:
gma a écrit:
Et qui vous dit que le rotor génère la même portance....

Newton ? Mort de Rire



Non !... Newton vous donne la valeur du poids de votre machine connaissant sa masse et le lieu ou vous vous situez. De la portance de votre rotor il s'en moque. Cool


Alors, comme ça, Newton se moque de la portance du rotor ? Le pauvre Newton a dû se retourner dans sa tombe, vu que c'est précisément grâce à lui qu'on peut calculer cette portance. Et oui, les forces aérodynamiques se calculent en appliquant le principe fondamental de la mécanique dû justement à Newton (lire ici)
C'est justement ce principe qui permet de déduire que la portance divisée par le poids est égal au facteur de charge et donc que la portance égale le poids quand le facteur de charge vaut un.

Quelques lacunes gma ?
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 17:18 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

Moi, dans votre explication, je vois que vous avez mis la portance au numérateur... C'est donc une donnée.

Par ailleurs, à Ventus, j'avais expliqué que l'expression d'une force aérodynamique était justement le fruit d'une équation dimensionnelle, dont on a volontairement négligé certains facteurs tout aussi important que la masse volumique... Juste pour que cela corresponde à l'unité de force.

On peut ainsi savoir très facilement si l'aile soulève ou non la charge.

Mais dans les données négligées ne figure pas le poids de l'engin. Que ce soit selon la mécanique Newtonienne ou selon celle relativiste.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 17:46 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

gma a écrit:
Moi, dans votre explication, je vois que vous avez mis la portance au numérateur... C'est donc une donnée.

Par ailleurs, à Ventus, j'avais expliqué que l'expression d'une force aérodynamique était justement le fruit d'une équation dimensionnelle, dont on a volontairement négligé certains facteurs tout aussi important que la masse volumique... Juste pour que cela corresponde à l'unité de force.

On peut ainsi savoir très facilement si l'aile soulève ou non la charge.

Mais dans les données négligées ne figure pas le poids de l'engin. Que ce soit selon la mécanique Newtonienne ou selon celle relativiste.


Encore mieux qu'un tissus d'âneries (ce à quoi vous nous avez habitué), une suite de mots qui ne veulent rien dire Mr. Green
Puisque vous nous avez parlé de relativité, je conclurai par cette citation attribué à Enstein et qui vous va à ravir :
Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 17:59 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

Et Ventus n'était pas d'accord avec vous car rien n'est négligé dans les équations.

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 18:04 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

Eh bien là, je vous assure, je suis entièrement d'accord avec cette citation... Peut-être l'avait-on déjà soumise à votre appréciation pour que vous l'eussiez retenue...

Je vous propose un petit verre pour célébrer cet enchantement... Vous buvez quoi ? 
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 18:09 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

Ventus a écrit:
Et Ventus n'était pas d'accord avec vous car rien n'est négligé dans les équations.

Mais ce n'est pas moi l'auteur... Vous devez aller vous plaindre à Lord Rayleigh... Et puisque rien n'est négligé dans les équations, l'état de surface y figure donc...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mar 16 Sep - 13:02 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

Ventus a écrit:
Et Ventus n'était pas d'accord avec vous car rien n'est négligé dans les équations.

Bien sur que rien n'est négligé. Gma, il vous l'ont pas dit chez Airbus ?

Gma ma reproché dans ce même fil de ne pas savoir ce qu'était le moment d'une force :

gma a écrit:
Pour le reste, je rappelle que pour vous, un moment est le produit de deux nombres... Vous permettez donc que je dispose du même droit à la konnerie non !

Ce n'est pas étonnant étant donné qu'il ne sait pas ce que c'est. Dans le fil "Cause probable du BEA", il nous donne sa définition:

gma a écrit:
Le moment d'une force est le produit d'un vecteur force par une distance algébrique.


Le produit d'un vecteur par une valeur algébrique est un vecteur de même sens si la valeur algébrique est positive et de sens opposée si elle est négative. Si le moment d'une force était aligné avec cette même force, ça se saurait Smile

Un moment est en réalité un produit vectoriel entre une force et le vecteur défini par le point d'application de la force et le point de référence de ce moment. Il donne donc une force perpendiculaire au plan formé par ces deux vecteurs. La valeur de ce moment (donc la norme du vecteur moment) est, comme tout le monde le sait, le produit de deux nombres : le module de la force multiplié par le bras de levier. Voir ici

Ce qu'il y a de bien avec vous, c'est quand on cherche un sujet pour enrichir ce fil, on a pas besoin d'aller bien loin. Il suffit de prendre n'importe lequel de vos messages et on est sur d'y trouver une ânerie !

PS : Ca vous plait de vous faire contredire par tout le monde, non ?
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 16 Sep - 19:48 (2014)    Sujet du message: Le cas gma Répondre en citant

Jean Fourcade a écrit:
Ventus a écrit:
Et Ventus n'était pas d'accord avec vous car rien n'est négligé dans les équations.


Bien sur que rien n'est négligé. Gma, il vous l'ont pas dit chez Airbus ?

Gma ma reproché dans ce même fil de ne pas savoir ce qu'était le moment d'une force :


gma a écrit:
Pour le reste, je rappelle que pour vous, un moment est le produit de deux nombres... Vous permettez donc que je dispose du même droit à la konnerie non !


Ce n'est pas étonnant étant donné qu'il ne sait pas ce que c'est. Dans le fil "Cause probable du BEA", il nous donne sa définition:


gma a écrit:
Le moment d'une force est le produit d'un vecteur force par une distance algébrique.



Le produit d'un vecteur par une valeur algébrique est un vecteur de même sens si la valeur algébrique est positive et de sens opposée si elle est négative. Si le moment d'une force était aligné avec cette même force, ça se saurait Smile

Un moment est en réalité un produit vectoriel entre une force et le vecteur défini par le point d'application de la force et le point de référence de ce moment. Il donne donc une force perpendiculaire au plan formé par ces deux vecteurs. La valeur de ce moment (donc la norme du vecteur moment) est, comme tout le monde le sait, le produit de deux nombres : le module de la force multiplié par le bras de levier. Voir ici

Ce qu'il y a de bien avec vous, c'est quand on cherche un sujet pour enrichir ce fil, on a pas besoin d'aller bien loin. Il suffit de prendre n'importe lequel de vos messages et on est sur d'y trouver une ânerie !

PS : Ca vous plait de vous faire contredire par tout le monde, non ?



C'est très juste !... Mais du coup, vous construisez d'abord votre propre contradiction...


Et en fait non ! c'est pas juste...


Car la distance (normale) entre le point d'application de la force et le point de référence choisi n'est pas un vecteur, mais un nombre algébrique réputé scalaire, tel que défini à l'origine dans l'espace euclidien, mais étendu plus tard à l'espace complexe.
Ainsi, le signe d'un produit vecteur-scalaire est conventionnel et non arithmétique.


Bon ! vous m'excuserez, j'avais écrit algébrique au lieu de algébrique scalaire pour la distance. Mais une chose certaine, la distance n'est pas un vecteur...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:04 (2017)    Sujet du message: Le cas gma

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11
Page 11 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com