le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mise en Vortex
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 1027, 28, 29  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 03:10 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Pierre ALBOUY a écrit:

"je me souviens avoir vu des images de l'hélico destiné aux expériences sur le Vortex (je n'arrive pas à les retrouver) mais dans ma mémoire "cranienne", il y avait de longues perches latérales destinés à faire la mesure de Vz "


As-tu vu le lien de Bobcat ?: http://www.minix.fr/pdf/helico.pdf

Ou parles-tu d'autre chose ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Fév - 03:10 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 04:06 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Pierre ALBOUY a écrit:
Bobcat a écrit:
 si je fais une descente forte pente aux fameux 300 pieds/minute, face au vent, tout comme il faut, et que soudain je sens que je rentre dans une ascendance (merde un champ de blé !), ressentie par mon fessomètre, mon vario (qui marche bien) va aussi me montrer cette ascendance en passant par exemple à 100 pieds/minute (avec certes un peu de retard). Eh bien dans ce cas, je ne baisse pas le collectif pour rattraper mon plan de descente, je refais un tour, ou une PTS si le relief le permet. Et toi, regagnes-tu ton plan de descente ou fais-tu comme moi.








J'ai pris en exemple une toute petite ascendance, il y a bien plus fort dans la réalité !
Pierre ALBOUY










Pierre, comme le dit Ventus,  les photos sont sur les liens que j'ai donné : il y a des perches a 2 mètres autour et des capteurs à 2 m dessous le Dauphin, il y a aussi des accéléromètre et pleins de capteurs concernant la pression, la témpé, l'hygromètrie, etc. TOUS concourent à la compréhension du phénomène, AUCUN n'est la cause.... Tu te focalises sur le vario, alors qu'il n'est qu'un témoin parmi d'autres de l'affaire...


Pour ton hypothèse d'approche sous angle fort soit en gros entre 6 et  8° = 11 à 14 % de pente,  ta vitesse doit être de 2/3 VPM , voire 1/2VPM soit environ  3o à 40 kts suivant les machines  , la puissance est en place et tu descends à 300/ft mn : tout vas bien, si tu es pris dans une ascendance ou une dégueulante, tu corriges au PG pour maintenir le plan et rien ne se passera au niveau vortex pendant l'approche si tu maintiens bien ta vitesse. J'en suis convaincu. Ceci s'entend pour l'approche, en finale, en même temps que la réduction de vitesse, il faudra bien sur que le Tx de chute diminue lui aussi.
NB : pourquoi utilises t-on une vitesse de 2/3 de VPM sous angle fort ? Pour maintenir un Tx de chute "acceptable" avec un angle entre 11et 14 %. ( je te reprends pas la théorie plus de temps, pour descendre...bla bla)


Si malgré cette "astuce" le tx de chute augmentes et dépasses durablement les 500 ft/mn, c'est que le choix d'un angle fort était erroné et qu'une approche verticale était plus judicieux. 
Cela veut dire que si ta pente devient en gros  supérieur à 14% alors que tu as une vp de 30 kts,  tu ne dois pas faire une approche  "normale", mais une approche verticale.
 C'est la point crucial tu t'es planté : ou tu fais une remise de gaz en disant : "erreur de ma part sur le choix du type d'approche , je me représentes pour une approche verticale, ou tu es encore assez loin pour modifier ton angle d'approche et te présenter pour une verticale. Ou alors...tu continues persuadé que "cela vas le faire" et peu à peu, tu diminues ta vitesse et tu laisses filer le tx de chute pour entrer dans cette putain de DZ..et tu te retrouves dans les conditions ou le vortex PEUT apparaître.....
 Donc quand JCD fait un croquis avec d'entrée une pente d'approche de 30% et 10 kts.....Je te laisse  faire tes propres conclusions sur ses choix de lois de pilotage.

 Maintenant, tu parles de turbulences  légères ou fortes. A mon avis , je peux me tromper, mais le fait que l'air soit turbulent retarde l'arrivée du vortex en empêchant les "paquets" de s'accumuler sous le rotor, un peu comme l'effet de sol réduis la vitesse induite et entraîne une diminution de puissance, et l'on revient à mon exemple de la turbulence de sillage du 747 ( qui est aussi un vortex)  :  si tu te pointes derrière  dans l'axe et qu'il n'y a pas de vent, tu cours à la cata parce que tu passes dans le vortex ....Si il y a du vent de travers qui dévie le vortex, tu ne risques rien sur le même axe. Et plus le vent de travers  sera fort plus tu seras en sécurité.
Enfin, toute la littérature ( que je connais) fait part de l'apparition possible du vortex par vent faible ou nul et ne parle pas de turbulences.


En montagne , aux difficultés habituelles du pilotage viennent s'ajouter l'absence d'horizon visible qui rend difficile les tenues d'assiette et de plan . De même, l'environnement montagneux rend plus difficile l'estimation d'un plan d'approche.
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 07:46 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Petite synthèse graphique des déclarations de Bobcat :

Bobcat a écrit:
Approche sous 30 %, vent arrière, badin à zéro, face à la pente en montagne..... Franchement, ce n'est pas une situation d'avenir je suis d'accord avec toi, mais ou le vortex n’apparaîtras pas....Désolé... Pourquoi ? Parce que 30 % c'est en gros l'angle d'autorotation...

Faux. La trajectoire T1 (voir le point rouge sur le diagramme) est une descente verticale à 4,5m/s soit 900 pieds/mn. Très grand risque de vortex. Confusion entre la trajectoire sol et trajectoire air.

Bobcat a écrit:
Parce que , un "jeune" pilote qui te lit, il regarde tes jolis dessins, il te croit et il peut comprendre quoi sur le vortex ? Si j'ai plus de 10 kts de vitesse et moins de 30% de pente et comme il n'y a pas de montagne devant moi, je suis hors de la zone de risque de vortex ...... Alors que c'est totalement faux.

Faux. La trajectoire T2 dont on parle correspond à une vitesse air de 30kts et une descente de 3m/s soit 600pieds/mn. On est largement en dehors de la zone de vortex.

Bobcat a écrit:
Au fait, je n'avais pas relevé plus tôt : mais 50 ° de pente cela fait tout de même 119% Mort de Rire tu vois large...c'est bien

La pente calculée à partir de la zone de vortex ci-dessous donne 42 degrés. On est bien dans l'ordre de grandeur.



Bobcat a écrit:
Par contre, je constate quelque chose de curieux : personne ni à l'ONERA, ni au CEV, ni à la DGAC ne parle ni n'incrimine le vario foireux dans la masse d'air ???? Bizarre, ils auraient loupé une voie de recherche ? Tu devrais leur envoyer tes dessins, cela leur ouvrirait peut-être les yeux et les aiderait beaucoup. Enfin , c'est toi qui voit....

Au bout de 10 pages, toujours pas compris !

Aller un peu d'humour ... noir (j'avoue ça m'a fait marrer !)

Rotor a écrit:
Bravo à ceux qui ont encore la patience de tenter d'expliquer un peu de théorie au "gros bourrin qui n'a que des fesses entre ses deux oreilles !!!"

_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 08:07 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Marrant que tu cites "rotor"...il est pilote Hélico certes, mais si il a compris la théorie, ce dont je doute, mais comme  il est prudent, il ne vient pas sur ce terrain....D'ailleurs, il y a un post mémorable sur le forum qui traites déjà du  vortex  "Rotor" avait compris et soutenait exactement l'inverse de ce qui se passe en réalité . Mais bref, même si il a appris un peu de théorie,   il lui a fallu  passer le test plusieurs fois pour décrocher sa licence.  Les méchants instructeurs jugeant qu'il n'avait pas le niveau de pilotage requis.....Mais bon, chacun prends les références qu'il peut. Mr. Green


Pourquoi reviens tu sur les premières pages du sujet et les suivantes ? Tu t'entètes malgré les explications à ne voir que le résultat en le prenant pour la cause !   
Les valeurs que tu donnes sont une fois établis en vortex, pas ce qui t'y a amené !


Pourquoi ne t'exprimes tu pas sur les derniers posts ? Ils sont clairs et précis ...ah, oui, ils traitent de pilotage....


Je sais que tu penses en théoricien et que la chose pratique t'es inconnue.  Ce n'est pas grave. Moi j'ai répondu je pense à la question de Pierre albouy.  Si il juge que ma réponse n'est pas bonne, c'est son choix et cela ne me dérange pas.  Je n'ai rien à vendre et ne défends pas une théorie ou une autre, je cite des faits avérés. Et les faits sont tétus...
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 08:23 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Pourquoi reviens tu sur les premières pages du sujet et les suivantes ?

C'est pas le rôle d'une synthèse ?

Bobcat a écrit:
Les valeurs que tu donnes sont une fois établis en vortex, pas ce qui t'y a amené !

Qui a dit le contraire ?

Bobcat a écrit:
Pourquoi ne t'exprimes tu pas sur les derniers posts ? Ils sont clairs et précis ...ah, oui, ils traitent de pilotage....

Parce que je ne les conteste pas et pour deux raisons : il me paraissent valables et je ne me juge pas compétent pour en discuter. Si tu pouvais faire de même quand nous abordons le terrain purement technique (à tout le moins avoir une attitude plus humble), le débat avancerait mieux.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 08:34 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Et bien discutons d'un sujet que tu maîtrises, le calcul théorique et puisque tu veux faire une "synthèse",  Calcules moi donc le degré de pas nécessaire et suffisant pour tenir une pente de 42° , puis une pente de 50°...comme tu le démontre dans ton joli schéma du CEV corrigé de tes annotations.....Tiens, Je te laisse le choix de la vitesse...mais pas plus de 30 kts...


Le résultat vas être ...surprenant....  Mr. Green
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 09:03 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

NB : moi je sais pas le calculer, mais par expérience, je me doutes de la fourchette des résultats... Okay
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 09:12 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Le résultat vas être ...surprenant....  Mr. Green

insinuerais-tu que le diagramme du CEV est faux ? Mr. Green
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 10:41 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Pas du tout, je veux juste pouvoir connaître la valeur de pas a appliquer pour "tenir" une pente de cet ordre là....


C'est mon coté "curieux"....
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 10:53 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Alors....entre la théorie et la pratique, il y a un monde, mais je ne vais pas déclencher la guerre....mais te parler par expérience pratique :
Je n'ai pas la prétention d'être  un moustachu, même si je porte la moustache, mais voilà mon avis :




Je me cite, c'est la première phrase de mon premier post à la première page du thread....Je n'ai que la prétention de parler pratique, même si j'ai aussi un petit bagage théorique....
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 10:59 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Désolé, je n'ai pas de théorie particulière sur le sujet du vortex autre que l'explication que je t'ai donné. Je n'ai pas plus  de beau tableur  pour t'expliquer  le pourquoi du comment.  Je laisse à d'autres plus compétents que moi dans ce domaine ( les tableurs) le soin de t'éclairer sur ce point. Pour ma part, je 
n'ai jamais cherché à "modéliser"  la chose pour trouver la vitesse exacte de descente  à laquelle le Vortex se produit.  Mea Culpa... Mr. Green



Je me cite : deuxième intervention de ma part sur ce post..... Je ne me mèle pas de théorie et je le dis.... Wink
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 11:14 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Tu te focalises sur le vario, alors qu'il n'est qu'un témoin parmi d'autres de l'affaire...Si

 Ce que Pierre a justement voulu te dire, c'est  que le vario est un très mauvais témoin de l'affaire, même si c'est mieux que rien. La bardée de capteurs dont  l'ONERA a bardé son "Dauphin" montre qu'elle est bien d'accord avec lui.
Bobcat a écrit:

ton joli schéma du CEV corrigé de tes annotations...

Jean n'a pas corrigé le diagramme du CEV. Il s'en sert  comme ce pourquoi le CEV l'a établi. Pourquoi nous l'avoir présenté, si tu le contestes maintenant ?
Bobcat a écrit:

quand JCD fait un croquis avec d'entrée une pente d'approche de 30% et 10 kts.....Je te laisse  faire tes propres conclusions sur ses choix de lois de pilotage.
On revient à mon exemple de la turbulence de sillage du 747 ( qui est aussi un vortex)  :  si tu te pointes derrière  dans l'axe et qu'il n'y a pas de vent, tu cours à la cata.

Mais tu bidouilles une situation pour la faire correspondre à ta conclusion, là. Aucun pilote sensé ne se mettrais dans cette situation! La procédure normale est de s'écarter largement "au vent" de cet axe. Doit on aussi en conclure que ce sont tes  lois de pilotage ?

Bobcat a écrit:
Pas du tout, je veux juste pouvoir connaître la valeur de pas a appliquer pour "tenir" une pente de cet ordre là....C'est mon coté "curieux"....
Si tu veux t'intéresser à l'aérodynamique d'un rotor, commence par des choses plus simples telles que le stationnaire, la montée verticale, ou la translation rapide.

Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Mar 18 Fév - 11:30 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Pierre ALBOUY


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2008
Messages: 69
Localisation: Millau
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 11:27 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Pierre ALBOUY a écrit:
Pour ton hypothèse d'approche sous angle fort soit en gros entre 6 et  8° = 11 à 14 % de pente,  ta vitesse doit être de 2/3 VPM , voire 1/2VPM soit environ  3o à 40 kts suivant les machines  , la puissance est en place et tu descends à 300/ft mn : tout vas bien, si tu es pris dans une ascendance ou une dégueulante, tu corriges au PG pour maintenir le plan et rien ne se passera au niveau vortex pendant l'approche si tu maintiens bien ta vitesse. J'en suis convaincu. Ceci s'entend pour l'approche, en finale, en même temps que la réduction de vitesse, il faudra bien sur que le Tx de chute diminue lui aussi.




Bonjour Bobcat,
tu me dis que si je maintiens le plan de descente et la vitesse, rien ne se passera.
C'est justement sur cela que je ne suis pas du tout d'accord ! Si tu maintiens parfaitement ton plan en baissant ton PG, tu seras toujours à 300 pieds/minute et visuellement (et réelement) tu continueras à voir le mème angle de descente, ce qui te satisfaira. Mais ce que les "théoriciens" te disent depuis le dèbut, c'est que ton angle de descente réel (par rapport à l'air, et c'est ce qui compte car tout appareil volant vole par rapport à l'air) est modifié par ces mouvements de l'air (une ascendance par exemple).
Bien entendu, au cours de mes approches, je retouche le PG pour me poser à l'endroit choisi, mais je ne le fais que trés modérément. Si je dois contrer une ascendance qui, en ne faisant rien me donnerait un vario nul, je refais un tour.
On disposes d'instruments pour déterminer son plan de descente : l'un est parfait pour cela, c'est le badin (il donne bien ta vitesse air) et l'autre ne l'est pas, il te donne ta vitesse verticale sol (je ne nomme pas cet instrument pour ne pas faire de fixation ! ).
On a aussi les yeux et les "fesses" mais justement, le fait de maintenir un plan de descente parfait à l'oeil ne garantit pas un plan parfait dans l'air !
Alors, comme on a rien de mieux pour l'instant (promis  vais y travailler) on fait avec ce que l'on a ! Mais c'est grandement imparfait.

Dans la vraie vie, il y a probablement une marge importante par rapport à ce phénomène et c'est la raison pour laquelle cela n'arrive pas plus souvent, d'autant plus que les ascendances sont rarement fortes prés du sol.
_________________
Pierre.


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 12:45 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Pierre,
Quand je dis qu'il ne se passera rien, c'est que tu ne te mettras pas en vortex en corrigeant ton plan de descente en atmosphère turbulente.

Si je suis ton raisonnement, on vas pas se poser souvent en montagne....

Je crois qu'il y a une grosse confusion sur la notion de plan et d'approche. Il y a un plan d'approche et UN seul, il n'y a pas de plan d'approche "réel" et un autre que tu vois !  Quand tu fais une approche, même si l'air dans lequel tu es, bouge dans tous les sens, tu dois maintenir le plan que tu as choisis en adaptant la puissance à la demande. Si effectivement pour tenir ce plan, cela te fait dépasser la Pw max, le mieux et de refaire un tour...... Okay


As tu déjà fait une approche "aux instruments". La, pas de "fesses", pas de vue sur l'horizon, juste des instruments dont le vario, mais à la limite,en ILS on s'en fout ( pas vraiment, mais pour dire..)....  Sur une descente ILS sur ton instrument, en principe, tu as deux barres , une horizontale, l'autre verticale. La verticale indique l'axe de la piste, l'horizontale, ta position par rapport à la pente choisie ( ou imposée) Le but du jeu et de garder ces deux barres alignées en faisant une jolie croix.  Se faisant, tu es pile poile  sur l'axe et sur le plan  de descente.

Quand il y a des variations de vitesse verticale et que la barre horizontale monte on baisse le pas, quand elle descend, on augmente le pas : on  corrige donc bien  avec la puissance en + ou en - pour tenir le plan, tu vois, je ne te parles même pas de l'instrument qui donne la vitesse verticale  Mr. Green
Quand tu fais une approche de nuit (mais cela fonctionne aussi le jour) , sur un PAPI , je suis sur que sur un terrain près de chez toi, il y en a un, vas essayer lors de ton prochain vol. Tu maintiens un alignement de lampes qui sont calés sur un plan (en général dans les 3°). Si tu es trop bas sur le plan, tu auras plein de lampes rouges, si tu es trop haut , tu auras plein de lampes blanches.... si tu as moitié rouge moitié blanche, tu es sur le plan.
 Note bien que dans le  cas du PAPI, tu n'as aucun instrument embarqué. Tu te sers de tes yeux et  Tu as juste à maintenir la vitesse d'approche, tu ne regardes pas le vario ( enfin, tu le contrôles de temps à autre, quand même,  mais sans plus...) Tu te contentes de tenir le plan sans te préoccuper de la masse d'air et de ses variations.
Ces deux exemples de tenues de plan pour t'expliquer, contrairement à ce que tu crois, que le plan n'est pas une figure mobile qui peut se déformer entre "réel " et "visuel". Non, c' est une figure géométrique "fixe". Cette figure est  indépendante de la masse d'air dans la quelle elle est fixée. Celui qui veut tenir le plan ne se préoccupes pas de la masse d'air, il tient le plan......
Alors ,si la masse d'air est très  agitée, effectivement pour tenir le plan,  tu peux faire le yoyo et ajuster le pas en permanence mais c'est justement pour t'affranchir de la masse d'air....et garder ton plan "géomètrique". Il ne peut pas en être autrement.
Tu as déjà eu en main une carte d'approche aux instruments ?  Sur cette carte, il y a la "coupe" du plan d'approche avec les différentes altitudes de présentation et les distances. C'est purement géométrique. les turbulences, la masse d'air , le vent n'ont rien à y faire. Par contre, pour garder la Vi calculée pour ce plan d'approche là, il est clair que tu devras recalculer une vitesse indiquée pour que la vitesse sol soit la même que celle publiée et pour garder toutes les autres valeurs constantes , la pente et le tx de chute qui en découle.
Pourquoi voudrais tu qu'en approche "à vue" ils en soit différemment ?  On ne "pilotes " pas le vario, on tient un plan et si pour le tenir on se rend compte que le vario pars en quenouille, c'est que le plan n'est pas le bon....
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Pierre ALBOUY


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2008
Messages: 69
Localisation: Millau
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 15:07 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat  a écrit : Je crois qu'il y a une grosse confusion sur la notion de plan et d'approche. Il y a un plan d'approche et UN seul, il n'y a pas de plan d'approche "réel" et un autre que tu vois !  Quand tu fais une approche, même si l'air dans lequel tu es, bouge dans tous les sens, tu dois maintenir le plan que tu as choisis en adaptant la puissance à la demande. Si effectivement pour tenir ce plan, cela te fait dépasser la Pw max, le mieux et de refaire un tour......


Non, je t'assure, je ne confusionne pas ! Dans ton esprit, le plan d'approche est unique. Je comprends trés bien cela car tu parles toujours d'approche référence sol (et c'est le cas que ce soit aux instruments, avec papy (j'en ai déja fait) ou avec les yeux). En cas de deguelante, pas de problème, tu peux continuer à maintenir ton plan d'approche et tu ne risques rien (sauf, comme tu le dis plus haut si tu as atteind la puissance max). Tu ne risques pas le vortex, au contraire, tu t'en éloignes. C'est plutot en cas de grosse ascendance que tu vas avoir un problème ! Conviens que ton hélico vole dans une masse d'air et que ton angle de descente (celui du plan que tu as choisi) n'est pas forcément égal à celui que te donnerait une girouette à axe horizontal, fixée devant ton hélico (hors souffle rotor), qui elle, donnerait la trajectoire air, combinaison de ta vitesse de descente (que tu maintiens constante) et des mouvements verticaux de l'air.
C'est exactement la mème chose que lorsque tu fais du non dérapage sol. Ta trajectoire est bien conforme au tracé que tu t'es choisi avec ton hélico bien aligné avec la piste par exemple, et ton fil de laine, lui, il est comment ? 

Pierre ALBOUY
_________________
Pierre.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:45 (2017)    Sujet du message: Mise en Vortex

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 1027, 28, 29  >
Page 9 sur 29

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com