le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mise en Vortex
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 1427, 28, 29  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CH


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 715

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 17:20 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Jean-Claude,

Point de critique de ma part sur ton savoir, mais après 12 pages le profane est toujours dans le brouillard.

Après avoir lu EXPERIMENTAL N°25 sur les hélicoptères en kit et notamment un très bon article sur la constructeur amateur hélico quel est ton opinion sur le sujet.

CH


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 19 Fév - 17:20 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 414
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 17:25 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

JCD, je ne change pas de sujet, c'est bien toujours le même, c'est juste que de la même manière que tu mets en doute mes connaissances théoriques ET pratiques, je m'interroges sur la validité des tes tableaux excel et de tes formules de calcul que toi et Mr fourcade nous jettez au visage complaisamment en nous prenant pour des buses .


Appelle cela du brouillage de troll si tu veux, mais je pense que mon interrogation est légitime ? Non ?   Avez vous comparé le résultat des vos calculs avec la réalité ?


Mais je constate que sans changer de sujet, au début pour faire le calcul,  il te fallait le pas en stationnaire, je te l'ai donné, tu as voulu ensuite  la MTOW , je te l'ai donné, maintenant, il te faut la corde, le vrillage des pales et puis quand je t'aurais donné cela, que voudra tu encore ?


Et oui, sur Alouette comme sur bien d'autres hélicoptères ( mais pas forcément au tableau de bord, mais il faut être pilote pour le savoir) il y a un indicateur de pas. Et c'est bien pourquoi et il est très fiable bien plus qu'un couplemètre dans le cas qui nous intéresse.... Mais même avec un couplemètre, je suis sur du résultat.......


Alors de manière claire et sincère réponds à cette question que tu avais justifié toi même  de très simple et si je prends comme référence  "mon " pas en stationnaire cela me donnerait 14° de pas sous 42° de pente car comme le dit ton Pourtant ton pote Fourcade  : Tu es d'accord avec cette analyse ?



Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 418

Localisation: Toulouse





Posté le: Aujourd’hui à 08:50 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex



J'ai déjà fais le calcul. J'ai montré que nous sommes à un pas très voisin du stationnaire, que la Vz est inférieur à la vitesse induite et que le rapport Vz sur vio (vitesse induite du vol stationnaire) est de 0.4, bref qu'on est tout à fait dans les conditions pour entrer dans une zone de vortex. Je ne peux pas être plus clair. Si tu ne comprends pas, c'est par manque de connaissance théorique ce qui montre que tu t'aventures sur un terrain qui n'est pas le tien. Je laisse Jean-Claude continuer cette discussion s'il en a envie ...
_________________
Visitez mon site


_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 414
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 17:34 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Aller, à demain  si vous le voulez bien !   il se fait tard 
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Pierre ALBOUY


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2008
Messages: 69
Localisation: Millau
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 18:34 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Ventus a écrit:
Si le profane écoute JCD, FOURCADE, AlBOUY, il aura peut-être pu comprendre:
  • que le Variomètre indique une vitesse verticale par rapport au sol (et non par rapport à l'air).
  • que les organismes officiels définissent les conditions d'entrée en VRS en donnant des vitesses verticales par rapport à l'air.
  • que , de ce fait, cet instrument n'est pas forcément pertinent pour estimer les risque de Vortex des hélicoptères.
  • qu'il faudra admettre cet état de fait pour limiter les risques de pilotage et progresser dans la détection des VRS
Si le profane écoute Bobcat, il aura peut-être pu comprendre:

  • qu'il n'y a pas encore d'instrument efficace qui prévient des VRS
  • qu'il faut se débrouiller avec les instruments que l'on a.
  • qu'il vaut mieux avoir une bonne formation (et surtout de l'expérience)
  • qu'il est inutile de remettre tout cela en question, d'autres, les chercheurs de l'Onera, CNRS, de chez Eurocopter, etc...   trouveront ... peut-être...

Moi, je ne trouve pas forcément ce débat stérile.
Mais certains essayent parfois de le rendre stérile.



Ventus, tu résumes parfaitement la situation !
Ceci dit, j'aurais au moins tiré quelque chose de ce débat pour améliorer mon pilotage :
plusieurs fois Bobcat a parlé d'assiette de l'appareil au sujet du déclanchement du vortex. Or, j'explique pour les non pilotes hélico, au cours des approches, lorsque l'on est proche du point d'aboutissement, on diminue ses vitesses (horizontale et verticale). Pour cela, on fait un "relevé d'assiette" qui consiste à cabrer son hélico pour le freiner. En école, on me faisait faire cette manoeuvre assez brutalement, avec un angle important par rapport à la trajectoire. Or, lorsque l'hélico est cabré, le souffle du rotor est projeté vers l'avant et, vraisemblablement, la marge de sécurité par rapport au vortex se réduit !
Je procède maintenant de façon plus "coulée", le freinage se faisant sur une plus longue distance, avec un angulaire moins prononcé (et en plus, c'est plus joli).
C'est mon analyse, mais merci à Bobact d'avoir parlé d'assiette !

Par contre, lui qui est vraisemblablement un bon pilote puisque encore vivant aprés 6000 H, j'aimerais qu'il tente une expérience (que je ferais de mon coté avec un pilote mieux aguerri que moi) :
Recherche du vortex, en air calme, peu de vent, face au vent, vitesse 0 au badin (donc reculant par rapport au sol mais ça ne se voit pas si on est haut !).
On baisse tout doucement le pas général jusqu'aux premiers signes annonciateurs du vortex et on note la valeur du vario.
- Expérience 1 : hors ascendance.
- Expérience 2 : dans une large ascendance bien établie (on cherche un peu, ça se sent trés bien quand on y entre ou que l'on en sort).
Aura t'on la mème valeur du vario. Je suis sur que non !
Par contre, et ça c'est nouveau, je vois que Bobcat parle du pas des pales (moi je n'ai pas d'indicateur du pas sur mon hélico, mais seulement une PA). Là, ce ne me surprendrait pas que l'on ai la mème valeur dans les deux expériences !

Maintenant j'arrète sur ce sujet (mais j'en ai d'autres sous le coude).

Pierre ALBOUY
_________________
Pierre.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 21:11 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
JCD qui pourtant annonçait des valeurs de pas en stationnaire  pour le moins farfelues "o à 10 degrés" :
quand même quand on veut donner des leçons.........  bonne lecture  Okay


Une bonne lecture t'aurait montré que cet ordre de grandeur était assorti d'un point d'interrogation. Chacun a pu le voir, sauf toi. On ne se demande plus pourquoi.

Mais pour ceux qui sont vraiment curieux,  je reprends avec les données d'une Alouette II :
Diamètre 10,2 m,  tripale, corde: 0,265 m, vrillage 6°, profil symétrique,  Régime nominal: 350 t/mn, masse à vide 850 kg + 190 kg (2 pass.)   + 250  kg (1/2 carburant) = 1290 kg en vol ou 12650 Newtons trouvées difficilement ici  http://www.sendspace.com/file/2d30jl  (Mais c'est sûrement dans son manuel de vol )

Avec çà, ma moulinette m'indique : 8,15° pour le vol stationnaire hors effet de sol, et 7,2° à -5m/s vertical,
Ces valeurs, proches d'ailleurs de celles calculées par  Jean Fourcade pour le Dauphin, ne sont pas fausses du tout, malgré l'indicateur de Bobcat. Pourquoi?
Le répétiteur de pas général indique le pas du  pied de la pale. Mais celle ci est vrillée de 6° sur toute sa longueur nous dis la doc. Alors,  quand il indique 14°, il n'y a en réalité que 8° au bout de pale.
Nos chiffres, établis pour des pales non vrillées restent valables pour des pales vrillées quand on les applique au rayon représentatif (3/4 du rayon).

Ventus, tu as parfaitement résumé la situation.


Pierre, Tu as raison,  un freinage rapide en palier/sol est  bien en descente/air, du fait du cabré.


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 414
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 01:14 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

@ Pierre : Pour la finale, on aurait du t'apprendre à ne pas cabrer ! au contraire !  Rappel : à chaque assiette correspond une vitesse.
 la différence d'assiette entre l'assiette du  vol à 50 kts et l'assiette du stationnaire est faible. 
La différence entre l'assiette de 30 kts et celle du stationnaire est minime.
Donc en finale et surtout sous angle fort, la simple application du pas en modifiant  d'un poile l'assiette  suffit pour "arrêter" la machine et elle crée un couple cabreur qu'il faut contrer.
Mais pourquoi ?  Au fur et à mesure de la perte de l'effet de translation, l'écoulement de l'air autour de l'hélicoptère passe progressivement d'un écoulement "défléchi" à un écoulement "vertical" ET cerise sur le gâteau, l'augmentation du pas augmente la vitesse induite et vu l'orientation du disque rotor conjuguèe à la "verticalité du souffle", cette masse d'air accélérée "appuie" sur le plan fixe arrière et tend à faire lever le nez de l'hélico.
DONC : en finale d'approche lorsque l'on applique le pas et que la vitesse diminue... il faut pousser sur le manche, jamais tirer .... Okay      ce faisant, tu maintiens la bonne assiette
NB : quand en finale d'approche, tu ressens les vibrations, que l'assiette veut se relever, c'est que tu es pile poile dans le régime de transition "défléchi/vertical" et que tu es bien "accroché". TOUT vas bien !
Tu as la même sensation de vibration et de museau qui veut se lever au décollage...et pour les mêmes raisons , on l'appelle : "l'accrochage"..

Pour l'histoire de l'ascendance et de son influence sur l'arrivée du Vortex ce qui en fait est l'origine de ta question : Tu "imagines" une situation qui n'existe pas, ou du moins,  comme je te l'ai déjà dit plus haut, aucune littérature  ( à ma connaissance) ne fait part de Vortex en air turbulent, mais toujours en air relativement calme. 
Mais dans ton hypothèse, sans l'avoir expérimenté, mais par déduction ( je précise pour éviter la polémique)  je dirais que l'ascendance agira comme une ascendance sur ton vario  et qu'elle dispersera au fur et à mesure  les "paquets".qui voulaient s'accumuler sous le rotor...et que donc il est peu probable de voir arriver le vortex. Mais je n'ai jamais essayé et je n'ai pas de théorie la dessus....
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Dernière édition par Bobcat le Jeu 20 Fév - 04:58 (2014); édité 6 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 414
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 01:30 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

@ JCD : Encore une tentative pathétique de noyer le poisson.... Aurait tu enfin compris dans quel "coffin corner" tu t'es mis ? Mr. Green


Pourtant c'est simple et nos "lecteurs" comme tu dis, ceux qui  ont bien suivi le sujet saurons trier : 


- je t'ai demandé la valeur du pas qu'il fallait appliquer pour tenir une pente sous 42° et sous 50° , non ?

1/ tu me réponds  en me donnant des valeurs pour tenir un stationnaire  HES et DES. Pourquoi ?  aurais tu peur de publier la réponse donnée par ton tableur ?


2/ tu me réponds en me donnant des valeurs  "en bout de pale". quelle belle pirouette indigne d'un esprit aussi brillant que le tien  ! Quand je vole, je ne suis pas derrière un clavier d'ordinateur et je regarde l'instrument qui m'indique la valeur du pas...Pas le bout de la pale.  Comment veux tu être crédible avec cette réponse ? Qui peut mesurer le pas en bout de pale quand il vole ? Ah, ben oui, suis-je bête, on ne parle pas de vol, nous sommes dans le monde la théorie.....Là on tout vas bien et tout est possible et ou on peut lire le pas en bout de pale.... Mort de Rire ....  
Mais j'accepte tes manière de lire les valeurs, pourquoi pas ? du moment que l'on est bien d'accord.. sur l'instrument de lecture...., ah zut, il y a pas d'instrument pour mesurer le pas en bout de pale ? Juste une case dans un tableau ? Oh, c'est ballot,    Comment tu as fait alors pour vérifier que ton calcul était juste ? Mr. Green    tu te fais confiance ? Et c'est tout ? Pas très scientifique comme approche...


3/ Tu ne m'as toujours pas répondu à la question subsidiaire : avez vous, toi et Mr Fourcade, validé au moins une fois, une seule fois d'une manière ou d'une autre vos calculs ?



Questions simples et récurrentes, qui appellent des réponses de tes "lecteurs"...Sans cela, tu vas perdre toute crédibilité à leurs yeux....


NB : avec les valeurs que tu prends (et qui sont justes )pour le calcul du stationnaire en Alouette II on est plus près de 12° que de 14° dans la vraie vie , donc plus près de 6° que de 8° en bout de pale dans ton monde...
 Pour avoir 14° à l'indicateur ( je précise, puisque c'est le SEUL instrument...), il faut être pas loin de 1600 kg ( je ne tiens pas compte de l'humidité de l'air, ni de la propreté des pales...et tout cela dans l'effet de sol .
Prends donc cette valeur pour ton calcul : 1600 kilos et reviens me voir !  C'est là ou toi et Fourcade êtes en faute, vous n'avez jamais pris la peine de demander à un "pilote" (quel gros mot) de valider(quelle horreur)  vos raisonnements et calcul. Si vous l'aviez fait, vous auriez tout de suite vu qu'il y avait une différence notable entre un tableur et un indicateur de pas, mais ceci est un autre sujet.


.Mais peu importe, on nage dans la théorie et le calcul.....Donc prenons les valeurs que tu annonces  ( c'est encore plus marrant...)


 Sur alouette II, donc dans le cas présent, le pas maxi applicable en stationnaire  DES, Dans l'effet de sol est de 14°  comme indiqué sur cette carte de service ci dessous.





 Tu vois bien le problème ? 


 Non ?


Je t'explique alors : dans ton calcul à la masse de  seulement 1290 kilos soit 300 kilos en dessous de  la masse maxi qui est de 1600 kilos , tu as DEJA 14° soit  le pas maxi admissible en stationnaire DES..... 


Ou autrement dit, tu es déjà  à la puissance maxi  admissible par le constructeur à 300 kilos en dessous de la charge maxi donnée par le constructeur....Petit problème non ?
Tu crois que l'Alouette II aurait eu tant de succès si la MTOW "décollable" était seulement de 1290 kilos ?


En attendant, ne nous dispersons pas,  s'il te plait, réponds à ces questions simples déjà posées maintes fois mais dont la réponse est sans cesse délayée dans des considérations oiseuses, voire, comment dis mon avocat déjà ? "Dilatoires"....oui, c'est ça, dilatoires.....


Quel pas dois je appliquer pour tenir une pente de 42°  ?
Quel pas dois je appliquer pour tenir une pente de 50°  ?


Question


Fais juste un post en deux lignes, cela me suffira
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 07:55 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
bla.. bla...

Je passe sur tes confusions entre pratique, théorie, démarche scientifique auxquelles nous somme habitué !
Bobcat a écrit:
Je t'ai demandé la valeur du pas qu'il fallait appliquer pour tenir une pente sous 42° et sous 50° , non ?

Jean Fourcade a écrit:
J'ai déjà fais le calcul. J'ai montré que nous sommes à un pas très voisin du stationnaire, que la Vz est inférieur à la vitesse induite et que le rapport Vz sur vio (vitesse induite du vol stationnaire) est de 0.4, bref qu'on est tout à fait dans les conditions pour entrer dans une zone de vortex. Je ne peux pas être plus clair.

Calcul fait à 42 degrés et Vx 10kt. J'avais trouvé -0.6 degré. Jean-Claude un peu moins. Troisième édition ! On attend toujours ta valeur et ton explication de la raison pour laquelle tu veux que nous calculions ce pas. Est-on dans un état susceptible d'entrer en vortex oui ou non ? Ce que tu semblais contester vu la teneur et le ton de ton message ! (Je rappelle que c'est ça la question Mr. Green )

Bobcat a écrit:
Sans cela, tu vas perdre toute crédibilité à leurs yeux....(les lecteurs)

Je pense que c'est toi qui perd toute crédibilité en ne répondant pas. On fait un sondage ? Smile

PS : Je rappelle (pour que le lecteur ne perdre pas le fil) que la réponse à la question : est-on dans un état susceptible d'entrer en vortex ? La réponse est nécessairement oui, puisque ce point (10kt pente 42 degrés) a été pris sur le diagramme du CEV (transmis par Bobcat lui-même) justement pour ça.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 10:37 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
1/ tu me réponds  en me donnant des valeurs pour tenir un stationnaire  HES et DES. Pourquoi ?  

Re: Dans ma grande naïveté, j'avais cru comprendre que tu voulais vérifier nos résultats toi-même en vol. Une situation d'entrée en VRS, à pleine charge ne me paraissait pas idéale. (1° ligne de réponse)
 

Bobcat a écrit:

2/   Qui peut mesurer le pas en bout de pale quand il vole ? 

Re:  Seulement ceux capables de faire la difficile  soustraction:  Pas général lu au répétiteur - 6° de vrillage mentionné dans la description . Pardonnes-moi pour cette difficulté insurmontable (2° ligne de réponse)


Bobcat a écrit:

3/ Tu ne m'as toujours pas répondu à la question subsidiaire : avez vous, toi et Mr Fourcade, validé au moins une fois  vos calculs ?  Fais juste un post en deux lignes, cela me suffira

  Lignes de réponse en surnombre.  Lignes de réponse en surnombre.  Lignes de réponse en surnombre.  Lignes de réponse en surnombre.  Lignes de réponse en surnombre.

Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 10:55 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Pour les vrais curieux, .
Comme je l'ai déjà dit, les pas calculés par nos tableurs sont établis pour des pales non vrillées, mais restent valables pour des pales vrillées quand on les applique au 3/4 du rayon.
Cela signifie que des pas de 8,15°  et  7,2°  appliqués au 3/4 du rayon nécessiteront 6° x 3/4 = 4,5° de plus au pied de pale.
La valeur affichée sur le répétiteur de pas général sera donc 8,15° + 4,5° = 12,65° en stationnaire HES  et 7,2° + 4,5°= 11,7° en entrée de VRS vertical,   dans les conditions de charges moyennes mentionnées.

En page 12, j'avais demandé à Bobcat: " Dis moi juste quelle corde ont tes pales, si elles te semblent vrillées et si leur profil te semble symétrique. Après çà on  lance nos moulinettes, et on compare. OK ? "
Pas de réponse. Maintenant  il me dit: J'ai pas dit à mi-charge, c'est à pleine charge que je veux.
A quoi bon discuter théorie avec un gars qui ne sais pas ce qu'indique réellement ses instruments ?


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 414
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 11:30 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Et encore un enfumage dzns les grandes largeurs et dire qu'ils se  moquaient de GMA, mais là, on a des "champions du Monde"...


Facile de dire de dire qu'il faut 14° de pas à 1290 kilos  alors que la limite de pas est justement de 14°


Avec çà, ma moulinette m'indique : 8,15° pour le vol stationnaire hors effet de sol, et 7,2° à -5m/s vertical, 
Ces valeurs, proches d'ailleurs de celles calculées par  Jean Fourcade pour le Dauphin, ne sont pas fausses du tout, malgré l'indicateur de Bobcat. Pourquoi? 

Le répétiteur de pas général indique le pas du  pied de la pale. Mais celle ci est vrillée de 6° sur toute sa longueur nous dis la doc. Alors,  quand il indique 14°, il n'y a en réalité que 8° au bout de pale


  .....  et hop d'un coup....Dès que je lui met le nez dedans il se rappelle que c'est au 3/4 de la pale qu'il y a les 8 °  et hop  les 14° deviennent 12.65°....
Jean Claude DEBREYER
Posté le: Aujourd’hui à 10:55 (2014)    Sujet du message:

Pour les vrais curieux, . 
Comme je l'ai déjà dit, les pas calculés par nos tableurs sont établis pour des pales non vrillées, mais restent valables pour des pales vrillées quand on les applique au 3/4 du rayon. 
Cela signifie que des pas de 8,15°  et  7,2°  appliqués au 3/4 du rayon nécessiteront 6° x 3/4 = 4,5° de plus au pied de pale. 
La valeur affichée sur le répétiteur de pas général sera donc 8,15° + 4,5° = 12,65° en stationnaire HES  et 7,2° + 4,5°= 11,7° en entrée de VRS vertical,   dans les conditions de charges moyennes mentionnées. 

Étonnant non ?


Mais qui a dit que tes calculs étaient faux ?  J'ai juste dit qu'en théorie ils correspondaient à une case dans un tableur et qu'en pratique ils ne correspondaient à rien. C'est pas de ma faute tout de même si il faut 14° de pas à 1600 kilos.


Mais bon, on s'est habitué aux retournements de situation.  Alors,  je suis heureux que tu ais clarifié la situation sur  histoire de pas, cela me chiffonnait un peu quand même...


Calcul fait à 42 degrés et Vx 10kt. J'avais trouvé -0.6 degré. Jean-Claude un peu moins. Troisième édition ! On attend toujours ta valeur et ton explication de la raison pour laquelle tu veux que nous calculions ce pas. Est-on dans un état susceptible d'entrer en vortex oui ou non ? Ce que tu semblais contester vu la teneur et le ton de ton message ! (Je rappelle que c'est ça la question 
 )



Donc en descente sous 42° nous aurons  - 0.6 degré c'est bien cela ?  au pied de pale,  au 3/4 de la pale ou au bout ? je veux qu'on soit bien d'accord pour arrêter de tourner en rond en changeant l'endroit ou on mesure toutes les 5  minutes...


Et sinon, c'estquand la dernière fois que tu as comparé tes calculs avec la réalitè ?
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 11:37 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Donc en descente sous 42° nous aurons  - 0.6 degré c'est bien cela ?  au pied de pale,  au 3/4 de la pale ou au bout ? je veux qu'on soit bien d'accord pour arrêter de tourner en rond en changeant l'endroit ou on mesure toutes les 5  minutes...

Mort de Rire Non, non, c'est -0.6 degré à la moitié de pale. Mais peut-être aussi au 1/3 ... A moins que ce soit au 2/3 ?(Et ça a fait l'allat ?)
Les lecteurs remarqueront : toujours pas de réponse sur la valeur de Bobcat ...

PS : C'est une rotation relative, donc valable quelque soit le point où on la mesure. Niveau de compréhension terminale, je dirais ...
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 414
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 11:48 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Et hop....Pirouette cacahuète et pas de réponse sur le lieu d'application des -0.6.....°  rotation relative niveau terminale
  tu sais, je suis très bourrin donne moi une valeur que je comprenne, par exemple un degré de pas lu sur un indicateur de pas... ... Mr. Green


On peut jouer longtemps à ce petit jeu, mais c'est bien toi qui fourni des réponses "incomplètes " ou mesurées ( calculèes est plus juste) au mauvais endroit, enfin qui change l'endroit.... 


Mais moi j'ai posé une question à laquelle te faisait fort de répondre en deux coups de tableur.  C'est tout de même pas de ma faute sides pages plus tard, on a toujours rien de clair et précis de ta part et de Mr Fourcade...


Un Seul L à ALAT....


Et ma question est toujours là  mais je précise pour éviter toute polémique stérile  :


Quel degré de pas faut-il faire apparaître dans la fenêtre de l'indicateur de pas  situé sur le tableau de bord pour tenir une descente sous 42° ?


Et la même chose sous 50°


Merci de la réponse 


Réponds donc simplement Et arrêtons de faire perdre leur temps à tes "lecteurs"   Okay
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Dernière édition par Bobcat le Jeu 20 Fév - 11:57 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 11:55 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
Et hop....Pirouette cacahuète et pas de réponse sur le lieu d'application des -0.6.....°   Cela te fait si mal aux seins de nous le dire ... Mr. Green

Indiquer que la valeur du pas est celui du stationnaire moins 0.6 degrés définit parfaitement le pas. Si tu ne comprends pas qu'y puis-je ? Je pense que n'importe quel lecteur comprend et que tu viens de te ridiculiser (encore un fois) Mr. Green

PS : Toujours pas de valeur de la part de Bobcat ?
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Pierre ALBOUY


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2008
Messages: 69
Localisation: Millau
Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 12:02 (2014)    Sujet du message: Mise en Vortex Répondre en citant

Bobcat a écrit:
@ Pierre : Pour la finale, on aurait du t'apprendre à ne pas cabrer ! au contraire !  Rappel : à chaque assiette correspond une vitesse.  la différence d'assiette entre l'assiette du  vol à 50 kts et l'assiette du stationnaire est faible. La différence entre l'assiette de 30 kts et celle du stationnaire est minime.
Donc en finale et surtout sous angle fort, la simple application du pas en modifiant  d'un poile l'assiette  suffit pour "arrêter" la machine et elle crée un couple cabreur qu'il faut contrer.
Mais pourquoi ?  Au fur et à mesure de la perte de l'effet de translation, l'écoulement de l'air autour de l'hélicoptère passe progressivement d'un écoulement "défléchi" à un écoulement "vertical" ET cerise sur le gâteau, l'augmentation du pas augmente la vitesse induite et vu l'orientation du disque rotor conjuguèe à la "verticalité du souffle", cette masse d'air accélérée "appuie" sur le plan fixe arrière et tend à faire lever le nez de l'hélico.
DONC : en finale d'approche lorsque l'on applique le pas et que la vitesse diminue... il faut pousser sur le manche, jamais tirer .... Okay      ce faisant, tu maintiens la bonne assiette
NB : quand en finale d'approche, tu ressens les vibrations, que l'assiette veut se relever, c'est que tu es pile poile dans le régime de transition "défléchi/vertical" et que tu es bien "accroché". TOUT vas bien !
Tu as la même sensation de vibration et de museau qui veut se lever au décollage...et pour les mêmes raisons , on l'appelle : "l'accrochage"..



Je ne suis que partiellement d'accord avec toi. Aprés le passage de l'accrochage, en sens inverse, c'est vrai qu'il faut pousser sur le manche pour remettre l'hélico à plat, qui sans cela reste cabré.

Mais avant, disons entre 50 Kts et 30Kts pour prendre un exemple, tu parles des vitesses et des assiettes correspondantes en disant que leur valeur change peu. C'est vrai, mais uniquement en régime établi cad sans variation de vitesse. Quand tu accélères, l'hélico penche vers l'avant et quand tu ralenti, c'est l'inverse. De combien, c'est facile à calculer.
Pour fixer les idées, prenons un ralentissement de 1 m/s^2, cela veut dire qu'il te faudra 10 secondes pour passer de 50 à 30 Kts. dans ce cas, on relève de 5.7° de plus que l'assiette à vitesse stabilisée. C'est exactement la mème chose que quand l'hélico décolle, l'assiette à piquer n'est pas du tout la mème qu'avec une vitesse constante !

Pierre ALBOUY
_________________
Pierre.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:07 (2017)    Sujet du message: Mise en Vortex

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 1427, 28, 29  >
Page 13 sur 29

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com