le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Moment d'inertie d'un rotor
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
PhT


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2010
Messages: 326

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 01:39 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

CH, regardes la révolution des quadrirotors dans les drones. Y a pas plus simple, 4 moteurs en prise direct pilotés par une centrale gyros trois axes grosse comme un ongle. Bon tu vas répondre que gnagnagna, y a pas d'autorotation possible, gnagnagna, l'électronique peut lâcher, etc, . En attendant ces appareils ont fait perdre des milliards de contrats aux helicos classiques et ça ne fait que commencer.
Tout cela a été inventé par des modélistes ingénieux qui ne se sont pas posés la question de savoir si leur système était ou non hyperstatique !


Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 01:39 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 557
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 04:32 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

Ils ne se sont surtout pas posé la question de la sécurité des passagers à bord... 


Que veux-tu ! c'est quand même plus simple quand on n'envisage pas FAR...


L'hyperstatisme c'est très bien, puisque plus fiable...  Quand c'est bien fait.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 10:05 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

Hello Pierre
Connais-tu la valeur de l'inertie du rotor d'un Robinson R22 ?


Revenir en haut
CH


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 714

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 18:31 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

Bonjour,



@ Ventus: pour mettre sur le marché un hélico il faut entre 8 et 10 ans et des milliers d'heures de travail. Des bancs d'essais pour les BTP, BTA et rotors. Un minimum de 2 machines, l'une pour les essais en vol, l'autre pour les essais statiques et un gros investissement.



Pour un amateur il faut avoir le même talent qu'un ingénieur pour arriver à faire une machine fiable. Pas d'erreur possible dans la conception d'un hélico ou il faut avoir plusieurs vies. Même combat pour le pro et l'amateur: voler sur une machine fiable



Le GEN-H 4 date de 2000 après un ou plusieurs accidents au Japon la production est stoppée depuis 2012. Pas de possibilité d'autorotation en cas de panne et aucune sécurité pour le pilote. C'est la version moderne du "Hara-Kiri"!





@ PhT: gnagnagna2 le retour. L'avenir est aux drones avec des applications multiples; le secteur est vecteur d'innovations, cela ne fait aucun doute.

Pour la version à l'échelle 1 http://www.e-volo.com/ongoing-developement/vc-200 nous avons les champions de la chasse aux subventions, il faudrait démontrer l'autorotation pour ce genre "d'engins", palier à l'autonomie limitée et développer des piles à combustibles pour une véritable production.

Pour le constructeur amateur, il faut prendre en compte les risques d'incendies http://www.crash-aerien.aero/forum/crash-d-un-colomban-mc15-cri-cri-a-marville-t26010.html



Pour revenir à l'aviation que nous connaissons, pourrais-tu nous mettre sur ce forum l'article du regretté Vincent Hoffman sur le Mini 500 dans Vol Moteur de février 1999. La dernière page est un véritable bonheur à lire: "Mini 500, le point".



CH


Revenir en haut
GP


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 652
Localisation: 34

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 18:35 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

Pour le post au dessus: rotor R22: env. 160kgm²
_________________
pour un mariage il faut 2 temoins,com pour un accident ou un duel.....


Revenir en haut
AIM
GP


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 652
Localisation: 34

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 18:37 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

pour le Kompress(données de l'ingé allemand qui aurait fait les calculs) :100....
_________________
pour un mariage il faut 2 temoins,com pour un accident ou un duel.....


Revenir en haut
AIM
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 18:43 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

Merci GP pour ces valeurs.

Revenir en haut
PhT


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2010
Messages: 326

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 19:38 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

CH, je suis désolé pour le " gnagnagna" qui avait pour but de prévenir par avance, hélas sans succès, les objections que tu n'as pas manqué de faire. Ton attitude sentencieuse m'a choqué. Pour l'article de Vincent je ne suis plus en charge du magazine, il faut que tu t'adresses au directeur de la publication qui décidera si une reproduction est possible.

Revenir en haut
Skype
CH


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 714

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 19:56 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

PhT,

Je ne suis pas non plus un doctrinaire, mais l'histoire est un éternel recommencement.

Il y a des bonnes et des mauvaises machines, je sais aussi que rien n'est simple dans la conception d'un hélico.

La prudence est de mise...

CH


Revenir en haut
PhT


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2010
Messages: 326

MessagePosté le: Lun 7 Avr - 10:28 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

Bonjour,
@CH, un pas variable automatique ne me semble pas d'une complexité effarante à réaliser. L'exemple de ceux installés sur les hélices d'avions pourrait servir de modèle avec un asservissement un peu plus fin car pour ceux que j'ai utilisé, je les trouve un peu lents avec des écarts par rapport a la consigne de presque 5%.
Le seul problème c'est que la méthode de pilotage devrait être modifié au grand dam des vieux pilotes instructeurs qui en ont chiés et qui veulent que les nouveaux y passent également .


Revenir en haut
Skype
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Lun 7 Avr - 20:03 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

CH,

Comme tu l'as compris, je comptes sur la fiabilité d'un mécanisme simple imaginé par des amateurs culottés.
Le vol en avion n'autorisait pas plus l'erreur que l'hélico avant qu'on invente le pendulaire.

Tu as raison d'évoquer l'impossibilité d'autorot. du GEN-H4.
Les caractéristiques de son rotor pourraient pourtant le permettre...     mais son pas est fixe.
Je pense que c'est le seul véritable point noir à résoudre pour qu'il soit autorisé en ULM en France.

Comme PhT, je pense qu'il est possible de faire un pas variable automatique.
D'après certains, Bensen l'aurait fait sur le "Little Zipster" (par effet centrifuge).
Mais je pense plutôt qu'on peut le faire aérodynamiquement.


Revenir en haut
CH


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 714

MessagePosté le: Mar 8 Avr - 17:58 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

Bonsoir,

@ PhT & Ventus,

Si le constructeur a la motivation pour réaliser un projet dont le pilotage est "made in à la maison" il devra suivre des cours de pilotage avec des commandes classiques.
Avant le pendulaire Henri Mignet avait lancé le Pouduciel...le Saint Patron des constructeurs amateurs a toujours du succès avec sa formule.
L'hélicoptère ultraléger est cher à l'achat et le prix de l'heure en école n'est pas en rapport avec l'esprit de démocratisation qui devait révolutionner le secteur.
Pourquoi ne pas suivre le chemin tracé par Dick Degraw et essayer de concevoir un autogyre à décollage vertical?
http://www.youtube.com/watch?v=t6xjCUVuUzg
René Brun pourrait nous éclairer sur la difficulté de conception...

CH


Revenir en haut
Ventus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2011
Messages: 264
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mar 8 Avr - 20:33 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

CH,

Comme toi, je pense que l'hélicoptère Ultraléger actuel ne correspond pas à la philosophie "ULM".
Pourquoi ?:   il est extrapolé de l'hélico traditionnel des industriels et il n'a pas été modifié par les amateurs.
 (il n'a pas "grandi dans les champs" comme dirait le "Saint patron").

Pou du Ciel et pendulaire, même genre d'histoire à des époques où le vol d'un amateur était, soit disant,  "impossible", en termes de moyen technique, financier et de formation.
Il a fallu un amateur acharné, culotté, et révolutionnaire  pour oser repenser entièrement l'avion (1934).
Dans les années 70,  des amateurs s'emparent de l'idée d'un chercheur pour la faire vivre.

L'évolution de l'avion m'oblige à faire un parallèle avec l'hélicoptère. Pas toi?

Aujourd'hui, une nouvelle tolérance administrative nous permet de repenser l'hélico?     Engouffrons-nous dans la brèche ...

Des cours de pilotage obligatoirement avec commandes traditionnelles ??  ça pourra faire l'objet d'un autre assouplissement administratif (demandé plus tard)...


Ton idée de suivre Dick Degraw ?   faut voir...   Mais c'est cher payé en complexité pour un vol vertical pas vraiment contrôlé.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Avr - 12:29 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

L'invention de la commande directe du rotor d'autogire (Cierva-C27 1932) a peut-être amené la commande directe de l'aile du "Pou du Ciel d'Henri Mignet (1933)
Les instructeurs chevronnés sur avions"classiques", aussi débutants que leurs élèves sur ces avions exotiques, l'ont constamment dénigré: Un immense gâchis.
Si un hélico révolutionnaire voyait le jour, comment éviter qu'il ne soit pas rejeté pour les mêmes mauvaises raisons ?


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 557
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 11 Avr - 14:51 (2014)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor Répondre en citant

Ouf !...


J'ai eu peur que ce soit le brevet 553-304 de 1921 déposé par R Pescara... (commande cyclique).


Le 1 Avril est passé.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:51 (2017)    Sujet du message: Moment d'inertie d'un rotor

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com