le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 10:06 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Bon sujet et bonne idée du train principal commandé par les palonniers en direction par câbles push pull pourquoi pas..!!

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 10:06 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 11:44 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
gma a écrit:
Janteaud...



Jeantaud...Tant qu'à corriger, autant le faire correctement.

Oui !, pardon Jean Claude, et merci pour la correction, je vais rectifier.

Jean Claude DEBREYER a écrit:
... L'épure de Jenteau concerne la direction par deux roues latérales. Ce n'est pas le cas non plus.



Monsieur Jeantaud a travaillé sur les "Centre Instantanés de Rotation", il résolu, entres autres, la question de la mauvaise tenue de route des premières voitures consécutivement au dérapage. Mais réduire Jeantaud à une droite qui relie pivot de direction à centre de pont et par laquelle doit passer la rotule du levier de braquage est...  Réducteur donc.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Ven 1 Aoû - 14:04 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 11:59 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Xavier AVERSO a écrit:
Bonne idée du train principal commandé par les palonniers en direction.

J'avais réfléchi à une auto-orientation des roues principales contrôlant la direction, comme le fait la roulette avant des trains tricycles.
Malheureusement, la direction par le train principal doit alors contrer l'essentiel de la force centrifuge. Donc gros efforts de commande.  J'y ai renoncé.


Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Ven 1 Aoû - 13:10 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 13:08 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Xavier AVERSO a écrit:
Bon sujet et bonne idée du train principal commandé par les palonniers en direction par câbles push pull pourquoi pas..!! Xavier




Ben moi, je le vois comme une pas bonne idée du tout...
Vendeur de pales ! Sors de ce corps, laisse Xavier tranquille...

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Xavier AVERSO a écrit:
Bonne idée du train principal commandé par les palonniers en direction.


J'avais réfléchi à une auto-orientation des roues principales contrôlant la direction, comme le fait la roulette avant des trains tricycles. Malheureusement, la direction par le train principal doit alors contrer l'essentiel de la force centrifuge. Donc gros efforts de commande.  J'y ai renoncé.

Là je dis bravo, sage décision !... Car après quelques rotors, vous auriez réinventé le train "monotrace tandem" (B47, B52, Vautours, Harrier,...)... Avec balancelle au bout de ... Ben empennages tiens !... Pourquoi pas !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 13:35 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

gma a écrit:
Là je dis bravo, sage décision !...


Finalement, au vu de cet avis de Gma, cette décision était probablement la mauvaise.

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 14:10 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Ben vous gênez pas !... Remettez la au goût du jour... Qu'on rigole un peu !... Et vu que c'est l'essentiel de la force centrifuge qui vous gênait, dont vous dites qu'elle n'est pas excessive sur autogire... Faut pas hésiter !

Bon ! je traverse la manche mode Blériot mais dans l'autre sens et on en reparle ce soir...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 347
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 2 Aoû - 02:38 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Pendant un moment, j'ai cru qu'on était revenu dans un forum .....
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 2 Aoû - 09:52 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

C'est une remarque pertinente... Mais ce que je trouve dommage, c'est que vous venez sur ce sujet lorsqu'il n'est plus vraiment un forum à vos yeux alors que, quand il en avait l'aspect, vous n'aviez rien à dire.


Et si vous évoquiez sur la répartition des charges sur le train classique et dans le cas autogire ? Je suis sûr que vous avez d'excellentes déductions à ce sujet (expérience hélico et gyro).


C'est plus cette histoire de répartition qui intéresse Daniel je pense.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Combes Daniel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 2 Aoû - 11:48 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Bonjour
Perso je ne me suis "intéressé" à l'autogire que depuis quelques mois, par la faute ou grâce à JM qui lui, a commencé par ramasser des" baffes" par son père (constructeur "amateur "d'avion) parce qu'il faisait de l'autogire tracté par un véhicule du coté de Brienne le Château  : ce n'est donc pas d'hier ...
D'où 2 types de questions :
Celles de JM pour se "rassurer ou valider" les résultats de ces calculs et/ou de son expérience vécue pour "mise à jour" ...
Les miennes, comme vous l'avez compris, celles d'un débutant ; l'ensemble "mixé" par moi-même (c'est beau n'est-ce pas ?)

Pour en revenir au sujet, tout nous intéresse ...
Mais il faut bien le faire étape par étape (Un gros problème n'étant que la succession de petits problèmes, n'est-il pas ? Et la capacité de notre cerveau limitée , en particulier le mien ! Ouais, bofff)

Si en effet les réponses sur notre 1er sujet du "Choix du train d'atterrissage" nous ont été été très bénéfiques (encore merci) autant par l'aide à nous décider (le choix est décidé à 95% sur un triangle amorti), elles l'ont également été sur les comportements de la machine dont il faudra qu'on tienne compte.

Nous reviendrons très prochainement vous questionner sur un nouveau sujet : le pré-lancement du rotor (il faut que je recherche sur le forum si le sujet n'a pas été déjà traité)

Bon week


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 347
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 2 Aoû - 12:31 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

gma a écrit:
C'est une remarque pertinente... Mais ce que je trouve dommage, c'est que vous venez sur ce sujet lorsqu'il n'est plus vraiment un forum à vos yeux alors que, quand il en avait l'aspect, vous n'aviez rien à dire.

@GMA : Ce n'est pas parce que l'on a rien à dire que l'on ne prend pas du plaisir à apprendre en lisant.... Okay

Et si vous évoquiez sur la répartition des charges sur le train classique et dans le cas autogire ? Je suis sûr que vous avez d'excellentes déductions à ce sujet (expérience hélico et gyro).
Pour ce qui est des trains autogire/Hélicos. La plupart des hélicos sur lesquels j'ai volé avaient des patins.... Mr. Green Mais sur Alouette 3 que j'adorais comme machine, il y avait (et il y a toujours) des roues...deux à l'arrière avec un amortisseur à grand débattement et des freins et une roulette de nez montée "folle", mais équipée d'un astucieux système de blocage dans l'axe à partir du tableau de bord. ( surtout utile lors des posers en devers et qu'il ne fallait surtout pas oublier de débloquer lors des posers en autorotation ). Les amortisseurs étaient "oléo pneumatiques" et permettaient des posers tout en douceur, que ce soit en roulant ou en autorotation : on a vraiment l'impression de s'asseoir....sur son train, pas de percuter la planète....
Les Alouettes 3 "Marine" avaient des freins différentiels sur les roues arrières commandés par les palonniers alors que les AL 3 "Terre" n'avaient qu'une poignée entre les deux sièges sur laquelle il fallait pomper au moins trois fois....on relachait les freins d'1/4 de tour de poignée..c'était plus un frein de parc que de roulage....
Sur mon M16, la configuration était la même a part que c'est comme chacun sait une lame et non pas des amortisseurs. Cette configuration me convenait et la lame de verre absorbe bien les chocs sans dribbler outre mesure...



C'est plus cette histoire de répartition qui intéresse Daniel je pense.


NB : Sur alouette 3 , il y a trois sièges de front et un empattement donc important.... Wink
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Aoû - 15:19 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Pour se comprendre, il vaut mieux utiliser les mots avec leurs définitions reconnues. L'empattement désigne généralement  la distance entre  l'essieu avant et  l'essieu arrière.  La voie désigne l'écartement entre les roues gauches et droite.
Toutes les erreurs de bonne foi sont évidemment pardonnées.
En revanche, sur un  site d'autogires dont l'immense majorité n'est pas certifié et ne dépasse pas 500 kg,  qualifier  de "léger" un gyro de 2,7 tonnes  au prétexte ultérieur de cette définition dans une  norme de certification  est  une supercherie manifeste.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 486
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 2 Aoû - 15:48 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
... En revanche, sur un  site d'autogires dont l'immense majorité n'est pas certifié et ne dépasse pas 500 kg,  qualifier  de "léger" un gyro de 2,7 tonnes  au prétexte ultérieur de cette définition dans une  norme de certification  est  une supercherie manifeste.

Ben non !... Puisque l'immense majorité non certifiée ne dépassant pas 450 Kg demande justement à être nommée "ultra légers"...
Donc il ne sont pas encore "légers"...


Mais c'est un autre sujet hein !...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Aoû - 16:31 (2014)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte Répondre en citant

gma a écrit:
L'immense majorité non certifiée ne dépassant pas 450 Kg demande à être nommée "ultra légers"...Donc ils ne sont pas encore "légers"...


Supercherie de type "sophisme", connues dans les forums (oraux) depuis l'antiquité. L'exemple type en est :   "Un cheval bon marché est rare et tout ce qui est rare est cher. Donc un cheval bon marché est cher", dont la logique est trompée par une prémisse abusive: Tout ce qui est rare est cher
De même il n'y a ici aucune demande à être nommée, mais juste d'éviter les exigences d'une certification.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:41 (2017)    Sujet du message: Choix du train d'atterrissage sur autogire tractif côte/côte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com