le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Il fabrique des hélicos sans avoir fait d'études

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Leon


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2014
Messages: 94
Localisation: 01
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 12:40 (2015)    Sujet du message: Il fabrique des hélicos sans avoir fait d'études Répondre en citant

Augusto Cicaré - Il fabrique des hélicos sans avoir fait d'études

http://www.20min.ch/ro/news/insolite/story/Il-fabrique-des-helicos-sans-avo…



Il fabrique des hélicos sans avoir fait d'études
Augusto Cicaré n'a pas fait de brillantes études d'ingénieur, mais cet Argentin fabrique et exporte une vingtaine d'hélicoptères ultra-légers chaque année.

Augusto Cicaré est passionné d'aéronefs. N'ayant jamais fait d'études d'ingénieur dans une prestigieuse université, cet Argentin a tout appris sur le tas et fabrique désormais une vingtaine d'hélicoptères ultra-légers chaque année, dans la pampa argentine. A 18 ans, il a construit son premier hélicoptère en utilisant pour le fuselage l'armature métallique du lit de jeune fille de sa mère. L'engin décolle à peine et ce n'est que trois ans plus tard que le CICARE CH-1 devient le premier hélicoptère de fabrication latino-américaine, en 1958.

Augusto Cicaré, 77 ans, deux de ses fils, et une trentaine d'ouvriers et ingénieurs, font tourner l'usine de Saladillo, un bourg agricole à 200 km de Buenos Aires, entouré de champs de soja. Ils exportent vers l'Europe, l'Australie ou le Moyen-Orient. Il a refusé des ponts d'or pour aller travailler dans les plus grands groupes aéronautiques du monde. Pas question pour lui de quitter Saladillo, petite ville de 20'000 habitants, au milieu des plaines fertiles de la pampa.

«J'ai exaucé mon rêve»

Il a reçu dans son usine la visite d'experts d'Eurocopter, de l'italien Finmeccanica ou des américains Robinson et Sikorsky, intrigués par le génie de l'Argentin. Tout a commencé dans le garage familial, où son père et son oncle réparaient les tracteurs des fermiers des environs. «J'ai exaucé le rêve que j'avais depuis l'âge de quatre ans», raconte à l'AFP Augusto Cicaré, fils d'immigrés italiens de Mascheratta Dell'epifania, près de Modène. «A 11 ans, j'ai fabriqué mon premier moteur (diesel) pour faire fonctionner le lave-linge de ma mère», dit avec un large sourire le vieil homme de petite taille, cheveux blancs et sourcils noirs.

Enfant, il n'aimait pas l'école. Il séchait les cours pour se réfugier dans le garage familial et dévorait la revue Mecanica Popular. A 12 ans, il met un terme à ses études pour se consacrer aux boîtes de vitesse et aux moteurs à quatre temps. Soixante-cinq ans plus tard, il a écumé les salons internationaux, en Suisse, aux Etats-Unis, en Italie ou au Canada.

Il vend 18 à 24 appareils par an

Dans un vacarme assourdissant, un hélicoptère monoplace se pose près d'un hangar de l'usine. Un Basque espagnol, Arturo Hernandez, 44 ans, a été embauché comme pilote d'essai. «Personne ne fabrique ça en Espagne. C'est comme piloter une moto, mais en l'air», dit l'Espagnol pour décrire les appareils prisés par les chefs d'entreprise désireux d'échapper aux embouteillages, les agriculteurs pour les fumigations, ou la sécurité civile pour les opérations de secours. Par manque de moyens financiers, regrette Alfonso Cicaré, fils aîné du fondateur, Cicaré Helicopteros ne vend que 18 à 24 appareils par an, alors que les demandes sont bien supérieures. Il est convaincu que son père a été victime d'espionnage industriel en ouvrant les portes de ses hangars aux visiteurs étrangers.

Augusto Cicaré se souvient avec émotion du jour où un illustre visiteur a sonné chez lui. Juan Manuel Fangio, l'ancien champion de Formule 1, était devant la porte, venu lui commander un moteur de quatre cylindres en V. La voiture qu'il devait équiper ne verra jamais le jour mais le moteur trouvera d'autres débouchés. Outre les hélicoptères vendus de 75'000 à 180'000 euros, l'entreprise argentine conçoit des simulateurs de vol qui rencontrent un grand succès. Quasi octogénaire, Augusto Cicaré n'envisage pas de prendre sa retraite. Ses fils Arturo et Alfonso sont prêts à assurer la relève, mais le patriarche continue de passer ses journées dans son usine de Saladillo en se projetant vers l'avenir et les futures innovations à apporter à ses hélicoptères.
_________________
passionné d'autogire et de technique gyrocoptère


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Mar - 12:40 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CH


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 719

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 12:56 (2015)    Sujet du message: Il fabrique des hélicos sans avoir fait d'études Répondre en citant

Bonjour,


http://www.infobae.com/2015/02/27/1629490-el-argentino-que-construye-helicopteros-sus-propias-manos




CH


Revenir en haut
eric raffier


Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2011
Messages: 276
Localisation: montauban
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 13:10 (2015)    Sujet du message: Il fabrique des hélicos sans avoir fait d'études Répondre en citant

Bel article ! Plus qu'à attendre le dernier né !! :-)
_________________
eric


Revenir en haut
GP


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 665
Localisation: 34

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 18:05 (2015)    Sujet du message: Il fabrique des hélicos sans avoir fait d'études Répondre en citant

Il est bo le dernier biplace cote cote!!! ses marbres de soudures ne ressemblent pas aux tas de fer d'autres bricolos.... Smile

par contre ,toujours la manie de tous ces "fabricant" d'asseoir les pilotes sur le chassis... deja qu'il y a pas bcp de clients,pas la peine d'en
faire des tetraplegiques Sad
_________________
pour un mariage il faut 2 temoins,com pour un accident ou un duel.....


Revenir en haut
AIM
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:36 (2017)    Sujet du message: Il fabrique des hélicos sans avoir fait d'études

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> Constructeurs Amateurs Helico ( ULM/CNRA ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com