le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sinistralité
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
plgrange


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2015
Messages: 13
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 12:20 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Petit nouveau ayant entamé ma formation en octobre (comme Grodu), je découvre dans un journal dissimulé au fin fond d'un Relay H (ULMiste, n°21, 12/2015) un article comparatif  entre multiaxes, Giro et pendulaires .


L’essentiel  de l'article mentionne des choses assez incontestables (avantage multi axe pour le voyage, pendulaire pour le cout d’entretien et la simplicité...).


En revanche, sur la chapitre "sécurité", les propos de l'auteur interpellent


Il compare le nombre d'appareils en vol et le nombre d’accidents mortels 


Pendulaire : 2 morts/ 2584 machines, soit 1 décès pour 1292 machines


multiaxe : 18 morts  pour 5802 machines, soit 1 mort pour 322 machines


Autogire : 5 décès pour 634 machines, soit 1 mort pour 126 machines


Conclusion (du paragraphe concernant la sécurité), je cite : "l'autogire est catastrophiquement accidentogène".


Même en imaginant que les chiffres peuvent (toujours) être discutés à la  marge (nombre de machine, péréquation avec le nombre d'heures de vol, sans être certain que l'on vole plus en autogire qu’avec un autre appareil) , dans les grande masse, je pense que le constat est exact.


De fait, il y a de nombreux post dans ce forum qui rendent compte d'accidents plus ou moins graves.


Or, mon instructeur ne cesse de me démontrer que l'autogire est (ou est censé être) l'engin volant le plus sur.


Alors ???


Le facteur humain, à l'origine de la plupart des accidents, est (à mes yeux)  le même. Je veux dire il n'y a aucune raison  qu'il y ait plus de mauvais pilotes, mal formés, fatigués ou stressés en Autogire qu'en pendulaire...
Ma première conclusion serait de penser que l'autogire pardonne moins une erreur qu'un pendulaire ?




ça me semble un peu court.


Qu'en pensez vous, les "moustachus" ? Shocked   






 


Dernière édition par plgrange le Jeu 4 Fév - 15:25 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 12:20 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hervé 31


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 315
Localisation: Balma
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 15:05 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Je te dirai pas forcément que l'auteur à tord. Mais...
Il est connu et reconnu pour être un anti anti anti gyro !
Parce que les chiffres, pas toujours vérifiables, on leur fait facilement dire ce que l'on veut.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 556
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 16:19 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Oui on fait dire ce que l'on veut aux chiffres... Et c'est aussi une vérité parmi d'autres que de conclure 1 mort pour 126 machines...


Les réponses à ça sont dans ce forum, elles peuvent se résumer à ces quelques points :


-L'autogire est particulièrement maniable et "un peu" indépendant du facteur vitesse (au delà du minimum nécessaire),
-Mais l'autogire est aussi (actuellement) dépourvu en stabilité et aussi "un peu" dépendant de la vitesse (alimentation du rotor),
-Dans sa forme actuelle (propulsif, train tricycle), il n'a aucune homogénéité dans les commandes tangage/roulis (disparité des courses au manche),
-Son domaine de vol est restreint verticalement (-0,5 g; 3,5g), il est énorme en incidence (7°; 90°) mais uniquement en positif.


Cela suffit à résumer les capacités qu'il faut à un pilote :


-Nécessiter de piloter constamment la machine (le trim tangage étant un compensateur d'effort à un seul sens),
-Différencier en permanence l'amplitude tangage et celle roulis,
-Ne pas combiner faible facteur de charge et forte incidence sans un minimum d'expérience... Ce qui est difficile tellement la formule est "joueuse".


Or la formation des pilotes, actuellement, n'aborde pas les points cruciaux :


-Evolutions aux faibles facteurs de charge et puissance réduite,
-La tenue rigoureuse des paramètres de vol (altitudes, vitesses, caps), là où la stabilité de la machine devient significative...


Et les constructeurs ne sont pas pressés de faire évoluer les constructions coté sécurité. Elle requiert une stabilité (positive et croissante en vitesse)... Malgré l'adoption presque généralisée du "veau" 8H12 (heureusement). Actuellement, ils comptent beaucoup sur la capacité du profil pour "stabiliser" le plan rotor (via le comportement dominant de la pale avançante), et ils "durcissent" les commandes dans le pathétique espoir que la sagesse du rotor "mou" va stabiliser un fuselage mal fagoté et parfaitement dépourvu de stabilité propre. C'est une façon de voir, celle actuelle, elle convient au plus grand nombre.
Un jour (mais quand !) l'un d'eux réinventera un fuselage digne de ce nom... Adoptera un rotor performant (autrement que par la petitesse de sa charge alaire), viable aérodynamiquement, et pensera à réinventer aussi un véritable compensateur de régime de vol (tangage, roulis, direction). Par la même occasion, il construira aussi un prélanceur (digne de ce nom)... Que quand on prélance, ben on pousse pas... Et que quand on prend de la vitesse pour atteindre Vr, ben c'est pas dans l'urgence d'un rotor qui perd ses tours.
Grace à ce prélanceur, la commande en tangage sera enfin homogène...
Mais son autogire coûtera plus cher à produire, sans pour autant avoir plus de charge utile...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
ch'ti gyro


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 136
Localisation: SOISSONS
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 16:33 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Bonjour, 
Oui c'est un peu court et j'ai envie de te poser la question sur l'intérêt de vouloir analyser au scalpel ces chiffres ? On peut peut être aussi parler des gyros qui volent plutôt que de parler tjrs que de ceux qui "tombent" ?! Néanmoins...
Ah les chiffres ! Certes ils sont factuels !
Ils restent cependant à analyser sérieusement, je n'ai pas lu le N°21 d'ulmiste mais je suis souvent assez en accord avec l'éditorial que nous propose Pierre-Jean le Camus alias le Gédéon...
De dire Conclusion :  "l'autogire est catastrophiquement accidentogène" est à mon avis une erreur ou tout au moins un manque de nuance qui pourrait laisser continuer à penser sans plus de réflexion que l'autogire est dangereux, faiseur de veuves....
J'en connais qui pensent toujours comme ça que ce soit pour l'autogire ou pour l'ulm dans sa globalité d'ailleurs ! J'ai eu la triste expérience de ce genre de propos au bar de l'aérodrome d'attache de mon gyro quand je suis arrivé pas plus tard que l'année dernière. Il est difficile de convaincre ce genre de personnage quand les chiffres tendent à confirmer ce genre de propos. On met tjrs la machine en cause alors qu'effectivement c'est le type qui est aux commandes qui est responsable, facteur humain tout le monde sait ça maintenant non ?! Je suis aussi pilote pendulaire un plaisir incomparable par rapport au gyro ! Je ne dis pas que le pendulaire c'est mieux hein ?! Je dis simplement qu'on ne peut comparer les plaisir tant chaque machine en procure. Le gyro un plaisir tellement grisant également, avec un pilotage pas bien plus compliqué que le pendulaire, il demande peut être un peu plus de précision et de rigueur mais bon c'est qui le chef ? La machine ou le pilote ? Les domaines de vol son connus, les pièges à éviter sont normalement enseignés. Alors je sais pas, j'ai envie de dire que le gyro est  tellement sur et grisant qu'on en oublie à rester vigilant et "aware" à ne pas respecter quelques règles de sécurité simples comme d'éviter le radada...Je mentirai si je disais ne pas le pratiquer, c'est tellement bon ! Quoi faut éviter ? Ah ? Bon j'ai rien dit hein ça reste entre nous heureusement. Le plaisir du gyro qui anesthésierai son pilote au point qu'il devienne irresponsable à noircir le tableau du gyro n'est peut être pas la cause principale j'en convient car chaque machine qui nous permet de voler nous grise, alors...La ffplum réfléchi à l'instruction, et aussi tjrs à la responsabilité de chacun:
http://www.ffplum.info/component/content/article/184-pages-federales/647-le…
http://www.ffplum.info/images/stories/DOCUMENTATION/pages_federales/2016/pa…
C'est tjrs la ma même chanson mais c'est pourtant bien la seule dont nous devrions nous souvenir, les piqûres de rappel ça fait jamais de mal.
Ici c'est quand même un forum consacré aux autogires et si on parle d'accident d'autogire oui ça arrive, et bien oui un accident est toujours plus ou moins grave...sans blague !
Un accident pas grave ça n' intéresse personne. Je crois que si je prends ma voiture et que j'ai un accident il sera aussi plus ou moins grave ! 
A la vue des statistiques est ce que ma, ta, notre raison l'emporte sur l'envie de s'envoyer en l'air en gyro plutôt qu'en pendulaire ? Euh...moi non, j’adore les deux, j'essaye juste de ne pas oublier les particularités de chaque machine en restant humble et responsable du mieux que je peux, c'est peut être un peu court aussi finalement.
 
Nb:
Je ne me considère pas comme un "Moustachu" mais j'ai répondu tout de même histoire de participer un peu à la vie du forum, j'espère que les vrais Moustachus ne m'en tiendront pas rigueur hein ?!
_________________
Charles


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ch'ti gyro


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 136
Localisation: SOISSONS
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 17:09 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

J'ai l'impression d'être hors sujet à te lire GMA ! En même temps c'est une analyse intéressante, plutôt en défaveur du gyro pour quelqu'un qui se poserai la question de savoir si finalement il va ne va pas voler plutôt en pendulaire qu'en gyro !
Les gyros sont quand même plus safe maintenant même s'ils n'ont pas les performances souhaitées pour un docteur gyro comme toi, enfin je ne suis gap spécialiste,  j'ose juste espérer assouvir le plaisir et les sensations du vol en gyro en espérant que si j'ai les moyens de m'offrir un MT ou un Magni ....je serai à bord d'une machine saine et pas vicieuse. Ça ce trouve dans le commerce non ? 
Après c'est sur si on veut voler en formule 1 du gyro...je crois qu'on est tout de même une majorité à vouloir se faire simplement plaisir à voler en gyro sans forcément penser au 8H12 ,...on se dit que des mecs suffisamment compétents ont ficelé le truc pour nous et qu'ils vont nous communiquer les particularités de l' engin dans le manuel de vol.... Et que l'instructeur responsable nous fera une formation aux p'tits oignons. 
A nous aussi d'être honnête avec nous même,  de sentir si l'instruction n'est pas un peu légère,  d'être dans le dénie pour aller voler seul au plus tôt ne serai ce que parce que ça coûte cher... Bref Gma tu verrai ma machine tu  serai probablement outré de sa rusticité et de son manque d'évolution et de performance mais bon ...c'est un vrai plaisir même si je ne vole pas sur une formule 1...
_________________
Charles


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pierre-Jean le Camus


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 4

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 20:12 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Coucou,

Je voudrais clarifier un point : non, je ne suis pas anti-gyro. Donc encore moins "anti anti anti". J'ai volé pour la première fois en autogire dans les années 1990 (avant qu'il soit un ULM) et je ne rechigne pas à en jouer.

Mais les faits sont les faits. Et ils ne sont pas nouveaux ! Ce n'est tout de même pas pour rien que la DGAC, pendant des décennies, n'a pas voulu donner un vrai cadre légal à l'autogire afin d'en limiter le développement. Ce n'est pas non plus pour rien que nombre de pays l'interdisent tout simplement. Ce n'est pas dans le vide que nos assureurs demandent à la fédé de prendre des mesures.
Oui, bien sûr que l'autogire pardonne beaucoup moins que nombre d'autres machines volantes. La plupart des professionnels sérieux que je connais sont unanimes là-dessus et sont bien plus exigeants avec leurs élèves autogire que dans d'autres classes.

Beaux vols,

P-J


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 556
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 20:47 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

ch'ti gyro a écrit:
J'ai l'impression d'être hors sujet à te lire GMA ! En même temps c'est une analyse intéressante, plutôt en défaveur du gyro pour quelqu'un qui se poserai la question de savoir si finalement il va ne va pas voler plutôt en pendulaire qu'en gyro !
Les gyros sont quand même plus safe maintenant même s'ils n'ont pas les performances souhaitées pour un docteur gyro comme toi, enfin je ne suis gap spécialiste,  j'ose juste espérer assouvir le plaisir et les sensations du vol en gyro en espérant que si j'ai les moyens de m'offrir un MT ou un Magni ....je serai à bord d'une machine saine et pas vicieuse. Ça ce trouve dans le commerce non ? 
Après c'est sur si on veut voler en formule 1 du gyro...je crois qu'on est tout de même une majorité à vouloir se faire simplement plaisir à voler en gyro sans forcément penser au 8H12 ,...on se dit que des mecs suffisamment compétents ont ficelé le truc pour nous et qu'ils vont nous communiquer les particularités de l' engin dans le manuel de vol.... Et que l'instructeur responsable nous fera une formation aux p'tits oignons. 
A nous aussi d'être honnête avec nous même,  de sentir si l'instruction n'est pas un peu légère,  d'être dans le dénie pour aller voler seul au plus tôt ne serai ce que parce que ça coûte cher... Bref Gma tu verrai ma machine tu  serai probablement outré de sa rusticité et de son manque d'évolution et de performance mais bon ...c'est un vrai plaisir même si je ne vole pas sur une formule 1...




En aviation, la formule "Blériot" donne satisfaction, celle "canard" est un peu plus accidentogène (plage de centrage), la version "aile volante" et celle "Mignet" reviennent périodiquement dans les discours sécuritaire.
Et le fait d'être ou non "ultra léger" ne change rien (l'ULM étant un problème franco Français).


En autogire, la formule "Bensen" (propulsif à train tricycle) n'est pas aboutie, très accidentogène pour des raisons connues, et attractive en bien des points... Elle l'a emporté sur la formule "cierva" qui offre le coté sécuritaire que n'a pas la version "bensen".
Mais vu les performances globales de l'autogire par rapport à d'autres types d'aérodynes, c'est sûr que vous risquez de vous ennuyer avec un gyro tout bien partout.


Je connais presque votre gyro, j'ai fais un tour de piste une fois avec "la guêpe"... Soit la machine dont il dérive directement. Très fun !... Et malheureusement que ça, juste "très fun". Depuis, j'ai appris à reconnaître les machines viables (dans tous les domaines). En général, elles ont une très grosse autonomie, un plafond pratique confortable, la production se réalise en milliers d'exemplaires...


J'ai adoré l'autogire type "Bensen", j'aime toujours le compromis qu'il offre. Malheureusement, il faut avouer qu'il offre une bonne sécurité à celui qui "sent" bien le rotor dans ces différentes phases de vol, qu'il ne pardonne rien au pilote qui pense faire en dépit du rotor... C'est un problème majeur pour beaucoup.
J'ai choisi de me déplacer par les airs, par tous les temps... J'ai écarté l'autogire dès le début, pour des questions de performances et non de sécurité. Je ne reproche qu'une chose à l'autogire... Son incapacité à me permettre une arrivée ILS "Zoulou" à LFQQ avec 200 ft de plafond et OVC... C'est tout !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Jeu 4 Fév - 21:18 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 556
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 21:04 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Pierre-Jean le Camus a écrit:
Coucou,

Je voudrais clarifier un point : non, je ne suis pas anti-gyro. Donc encore moins "anti anti anti". J'ai volé pour la première fois en autogire dans les années 1990 (avant qu'il soit un ULM) et je ne rechigne pas à en jouer.

Mais les faits sont les faits. Et ils ne sont pas nouveaux ! Ce n'est tout de même pas pour rien que la DGAC, pendant des décennies, n'a pas voulu donner un vrai cadre légal à l'autogire afin d'en limiter le développement. Ce n'est pas non plus pour rien que nombre de pays l'interdisent tout simplement. Ce n'est pas dans le vide que nos assureurs demandent à la fédé de prendre des mesures.
Oui, bien sûr que l'autogire pardonne beaucoup moins que nombre d'autres machines volantes. La plupart des professionnels sérieux que je connais sont unanimes là-dessus et sont bien plus exigeants avec leurs élèves autogire que dans d'autres classes.

Beaux vols,

P-J






Vous faites une erreur d'appréciation Monsieur... La DGAC a toujours donnée un cadre légal à l'autogire, dans notre pays, ce qui n'est pas le cas partout.

Ainsi, en plus du CdN normal auquel l'autogire peut prétendre dès le début (cas des autogire cierva, LéO et autres Mc Culloch J2 volant sous CdN Français ou OACI), la DGAC fut la seule à permettre l'accès au CNRA pour les machines non industrielles.
Ce sont les usagers Français qui n'ont pas voulu de ce régime de certification... Et non la DGAC qui aurait "restreint" l'autogire.
Sur l'insistance de ces usagers (dont je fis partie), la DGAC a accordé un autre régime (au nom du peuple Français)... L'ULM... Qui, lui, est plus restrictif que le CNRA en terme de masse et de puissance.
Reste toutefois que, dans notre pays, vous êtes toujours libre de construire un autogire ULM, CNRA ou CDN comme bon vous semble !... Une réalité que vous semblez ignorer.

L'autogire, pour l'avoir pratiqué, pardonne beaucoup... Je dirais même qu'il pardonne beaucoup trop. Par contre, comme beaucoup de machines volante, il tolère peu la sortie de son domaine de vol... Et comme c'est beaucoup plus facile de sortir du domaine de vol d'un gyro que de celui d'un Cap 10, vous comprenez bien d'où vient le problème... Le pilotage.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
ch'ti gyro


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 136
Localisation: SOISSONS
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 23:36 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Bon plgrange va falloir que tu te débrouilles avec ça...
en relisant ce qui vient d'être dit tu conclus plutôt bien finalement, rajoute là dessus une bonne formation, j'espère que ton envie est tjrs intacte...
Wink
_________________
Charles


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hervé 31


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 315
Localisation: Balma
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 10:50 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

 
Citation:
Coucou,

Je voudrais clarifier un point : non, je ne suis pas anti-gyro. Donc encore moins "anti anti anti". J'ai volé pour la première fois en autogire dans les années 1990 (avant qu'il soit un ULM) et je ne rechigne pas à en jouer. 

Mais les faits sont les faits. Et ils ne sont pas nouveaux ! Ce n'est tout de même pas pour rien que la DGAC, pendant des décennies, n'a pas voulu donner un vrai cadre légal à l'autogire afin d'en limiter le développement. Ce n'est pas non plus pour rien que nombre de pays l'interdisent tout simplement. Ce n'est pas dans le vide que nos assureurs demandent à la fédé de prendre des mesures. 
Oui, bien sûr que l'autogire pardonne beaucoup moins que nombre d'autres machines volantes. La plupart des professionnels sérieux que je connais sont unanimes là-dessus et sont bien plus exigeants avec leurs élèves autogire que dans d'autres classes. 

Beaux vols,

P-J





Coucou à mon tour,
Bien sûr cette affirmation n'engageait que moi.  Okay
Mais en 2008, donc après avoir "testé" l'autogire en 1990, le Gédéon écrivait :





Extrait de :


http://gedeon.de.biyanvrac.over-blog.com/article-20281125.html







Revenir en haut
AlainL


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2015
Messages: 38
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 11:46 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Héhé, amusant comme sujet. Bon, les chiffres ne mentent pas, c'est vrai. Ils n'ont cependant rien à voir avec les causes, et je pense que c'est là que l'analyse devrait porter.


Cela fait vraiment très, très longtemps que je n'ai vu de cause accidentelle rapportée à la machine elle-même (structure, rotor...). On peut donc en déduire que l'autogire est un appareil généralement fiable.  Et que donc la très grande majorité, voire 99.99% des accidents sont dus aux "facteurs humains".


Le problème est que que la machine permet beaucoup de choses... et que la "connerie humaine" ayant été, restant, et continuant d'être incommensurable, il y en aura toujours qui iront tutoyer les limites de leurs incompétences... et les dépasseront un jour ou l'autre, cela s'appelle en quelque sorte "le goût du risque", un "facteur" bien "humain".


Avec une bonne formation, les tutoyer, cela passe. Les dépasser, cela ne passe plus, et augmente singulièrement les statistiques négatives, ces fameux chiffres. 
Quand aux multiaxes, pour prendre un exemple, combien de décrochages dans les derniers virages, ou passage d'un sol herbeux à une piste en dur par temps chaud ? Toutes choses qui n'arrivent normalement pas en gyro, par exemple  Wink


J'en reste donc à mon opinion: sauf problème de rotor, ou de commande de rotor, si tout val mal, on coupe tout, et l'on se pose n'importe où. Chose très facile à faire avec une finesse de l'ordre de 4 et à 40 km/h, mais très nettement plus compliquée avec des finesses supérieures à 10 et 60 - 100 km/h.


La vie est un risque, puisqu'elle se termine toujours par un décès. Le risque zéro n'existe pas. À chacun de jauger correctement ses aptitudes  Laughing


Et je reste persuadé que le gyro est effectivement l'appareil volant le plus sécuritaire.
_________________
Alain Lederer


Revenir en haut
Pierre-Jean le Camus


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 4

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 12:08 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Hervé 31 a écrit:
 
Citation:
Coucou,

Je voudrais clarifier un point : non, je ne suis pas anti-gyro. Donc encore moins "anti anti anti". J'ai volé pour la première fois en autogire dans les années 1990 (avant qu'il soit un ULM) et je ne rechigne pas à en jouer. 

Mais les faits sont les faits. Et ils ne sont pas nouveaux ! Ce n'est tout de même pas pour rien que la DGAC, pendant des décennies, n'a pas voulu donner un vrai cadre légal à l'autogire afin d'en limiter le développement. Ce n'est pas non plus pour rien que nombre de pays l'interdisent tout simplement. Ce n'est pas dans le vide que nos assureurs demandent à la fédé de prendre des mesures. 
Oui, bien sûr que l'autogire pardonne beaucoup moins que nombre d'autres machines volantes. La plupart des professionnels sérieux que je connais sont unanimes là-dessus et sont bien plus exigeants avec leurs élèves autogire que dans d'autres classes. 

Beaux vols,

P-J





Coucou à mon tour,
Bien sûr cette affirmation n'engageait que moi.  Okay
Mais en 2008, donc après avoir "testé" l'autogire en 1990, le Gédéon écrivait :





Extrait de :


http://gedeon.de.biyanvrac.over-blog.com/article-20281125.html

http://gedeon.de.biyanvrac.over-blog.com/pages/Cest_qui_donc_-494294.html





Revenir en haut
Hervé 31


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 315
Localisation: Balma
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 12:11 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Ouf !  Wink
Merci Pierre-Jean.  Okay


Revenir en haut
ch'ti gyro


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 136
Localisation: SOISSONS
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 13:21 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

J' adore ce Gédéon même s'il est caricatural...on y trouve tout de même une belle part de vérité  Okay
_________________
Charles


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Grodou


Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2015
Messages: 224
Localisation: Liège
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 14:01 (2016)    Sujet du message: Sinistralité Répondre en citant

Grodou est normalement timide de ses opinions.
Il sait baisser les yeux devant l'expérience d'une moustache qu'il espère un jour arborer mais comme son camarade de promotion volante, Plgrange, il s'interroge parfois sur certaines observations dont il se risque à vous faire part...

Depuis des mois, je lis, j'absorbe, je compare tous azimuts : cette bible francophone, mais aussi les opinions anglo-saxones sur différents fofo et blogs. A la lumière de ce qui est décrit, je me dis...

- Tiens l'âge du pilote impliqué est quand même (Notez l'effort sur le circonflexe !) "souvent" assez avancé!
Par profession, j'ai ramassé sur les routes les jeunes qui coupaient des arbres avec leurs Golf GTI.
En autogire, il semble que pour des raisons de coût et d'expérience de la vie, l'âge moyen soit plus élevé et donc soit plus représenté en cas de pépin. Age n'est pas synonyme de formation ni d'expérience. Age n'est pas synonyme de tare ou handicap.
Mais c'est une idée dont j'ai difficile à me libérer.
Il m'est arriver de pester derrière une voiture dont le conducteur d'un âge certain ne présentait plus toutes les qualités attendues pour que cela roule bien... J'espère que le jour ou mon physique ou mon psychique ne seront plus suffisamment affutés j'aurai les couilles de raccrocher.
A ce sujet, j'étais dernièrement admiratif de la décision d'un américain qui a vendu sa machine quand il s'est aperçu que sous le coup de l'usure, habitude ou poids des ans, il "bâclait" certaines opérations dont sa pré-vol. Sa lucidité ma fort touché et j'espère suivre son exemple philosophique.

- Je ne connais pas encore la véritable philosophie du bar de l'aéroclub puisque je suis vraiment le petit nouveau de service. Mais j'ai fréquenté les stands de tirs, les écuries (cascade équestre) et un tas d'activité à risque avec un "code de conduite sérieux et affiché"...
Mais j'ai de pleins recueils d'anecdotes sanglantes qui débutent par la célèbre phrase "Tiens mon verre, je vais te montrer une truc...!"
Nous vivons dans un monde cruel où la convivialité festive est souvent tout ce qui nous reste... mais...

- Plus simplement, quand je vois le nombres de conseils qui me sont donnés, d'expériences que l'on me fait découvrir, d'erreurs que l'on m'empêche de commettre, de gestes que l'on me fait répéter... au sol, au hangar, en vol et ce pour chacune de mes visites auprès d'instructeurs passionnants, passionnés mais surtout patients... je ne comprends pas que l'on puisse s'en passer ou le négliger. (Et chapeau bas encore une fois à ceux qui ont débuté l'aventure quand ceci n'existait pas !!!)

Les ricains ont mis en ligne la vidéo de l'infortuné qui s'est tué en MOT durant les soit-disant Jeux Aéronautiques Mondiaux, il y a qlq semaines...bon il y a des choses à dire mais le garçon avait 70 hr à son actif... et se retrouvait dans une "compétition de niveau mondial !"
Pas prudent de la part de tous ceux impliqués : lui, organisateurs et copains qui l'auraient encouragé !!!

Quoiqu'il en soit, et en répétant que je n'exprime qu'une opinion personnelle sans intention de blesser qui que ce soit...
- Aptitude/Age ou autre
- Responsabilité/Pression/Ego
- Formation/Entraînement/ Expérience
Voilà ce sur quoi je m'interroge en premier lorsque j'entends parler d'un "gros problème" en giro... uniquement parce que ce sont des causes majeures dans d'autres activités également.

Je pense, dans ma faible connaissance du sujet à l'heure actuelle, que le danger matériel, la cause uniquement et véritablement technique, ne doit pas représenter un taux d'accident supérieur aux autres sports aériens.
Mais encore une fois... je découvre !

Bons vols néanmoins !
Fred/Grodou
_________________
Ma formation de Godasse Volante à Arras
https://youtu.be/OoEoXOKi6Do


Dernière édition par Grodou le Sam 6 Fév - 12:16 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:15 (2017)    Sujet du message: Sinistralité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com