le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Transport d'un autogire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
giroclic


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2010
Messages: 5

MessagePosté le: Sam 6 Fév - 14:39 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Bonjour à tous,

comme c'est ma première intervention, je me présente brièvement.
Photographe aérien paramoteur, avec environ un millier de vols, je cherche un appareil capable d'aggrandir notablement mon domaine de vol.
L'autogyre est finalement le seul ULM qui pourrait correspondre en partie à mes attentes.
N'étant pas impulsif, ayant plus besoin d'un outil qu'un joujou, cela fait déjà un moment que j'étudis la question, vos propos divers et les machines existantes.
J'ai déjà pu voler en Magni et récemment piloter et photographier en MT03. Mais ces magnifiques machines sont plus taillées pour le plaisir et le voyage que pour la photo.
Je suis habitué à un dégagement maximum pour travailler entre autre avec un grand angle, il me faut donc une machine non carénée. De plus, ils sont trop chers.
Le Girabet II me parait le plus adapté, il faut dire que le choix est plutôt limité!...

Pour répondre à de nombreuses questions qui se bousculent, j'ai prévu de profiter d'un séjour paramoteur en Espagne pour passer chez Airbet. Après un vol "photo", je saurai si c'est la machine qu'il me faut.
Lors de mon vol en MT03, j'ai eu beaucoup de mal à stabiliser mon réflexe, sur le coté, il en sera peut-être de même sur tous les autogires?...


En attendant, j'en suis à me poser des questions pratiques de débutant, je m'adresse donc à ceux qui ont de l'expérience. L'idée serait de me rendre en voiture (au chaud!) sur une base ULM quelconque, voir en pleine nature, puis de faire mes images dans un rayon raisonnable.
Donc, première question, le transport sur remorque d'un GirabetII pose-t-il des problèmes particuliers?
Le démontage systématique des pales est-il obligatoire, fastidieux, n'est-il pas une source de danger (mauvais serrage, fatigue de la visserie,...?), peut-il se faire seul assez rapidement?

Merci à tous ceux qui me consacreront un peu de leur temps, Francis

J'en profite pour vous mettre en lien quelques images:
http://www.photo-paramoteur.com/pages-site/autogire-autogyre.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Fév - 14:39 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
jeangui91


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2008
Messages: 446

MessagePosté le: Sam 6 Fév - 15:11 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Bonjour,
je ne sais pas ce qu'apporte le giro dans votre domaine parce qu'il existe des machines plus stables ????? qui sont certains avions à moteur propulsif et sans cockpit comme la Moto du ciel et d'autres surement. En son temps je sais que la TV régionale qui voulait couvrir le rassemblement du RSA aimait bien utiliser le BREEZY. Gros biplace en tandem avec la "gueule à l'air".
JG  


Revenir en haut
Alain


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 626
Localisation: Bretigny, Suisse
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Sam 6 Fév - 15:53 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Bonjour Françis

Il n'y a aucun problème à transporter un gyro sur une remorque... mais, ayant quelques dizaines de milliers de km avec ce genre de bestiaux aux fesses, il y a tout de même certaines nécessités, en particulier que ta remorque soit routière (donc lourde), et parfaitement adaptée pour l'autogire que tu auras choisi. Ce qui implique par exemple une grue abattable, permettant de monter / démonter seul le rotor. Et donc une boîte à pales et porte-pales adaptée au transport routier, qui génère des vibrations et chocs tout autres que ceux en vol. Ou le fait qu'il y ait la place pour une échelle dessus.

La liste continue, puisque si tu choisis un appareil ouvert, il est bien entendu nécessaire de le protéger durant le transport. Et accessoirement contre le vandalisme durant la nuit...

Enfin, cela implique également un véhicule capable de tracter sur de longs trajets 750 kg de plus, si tu ne veux pas te traîner sur les routes et autoroutes.

Il peut être fastidieux d'avoir à souvent démonter / remonter le rotor, mais cela a un avantage: cela t'oblige à faire une prévol réelle :0) La visserie peut avoir à être changée un peu plus souvent, mais ce n'est pas un handicap. Et les voyageurs ont toujours à bord un jeu complet de boulons/écrous de rechange, de la graisse, et tout ce qu'il faut, rangés dans la partie "accessoires" de la boite à pales.

Donc, ta facilité et rapidité de préparation viendront de l'adaptation de ta remorque à tes besoins.

Voilà, bon courage
_________________
Alain Lederer


Revenir en haut
giroclic


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2010
Messages: 5

MessagePosté le: Sam 6 Fév - 19:59 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Jean Gui,
pour moi, et pour l'instant, le paramoteur est l'engin idéal pour la photo aérienne, quand les conditions sont bonnes: très peu de vent, pas de thermique.
Et puis, quelle liberté!...
Si je tends vers un vol beaucoup + contraignant, à savoir un ULM sur roues, c'est pour gagner beaucoup par ailleurs, à savoir pouvoir voler avec du vent et me jouer des thermiques.
Les petits 3 ou 2 axes "très légers" sont beaucoup plus sensibles aux turbulences qu'un autogire. N'allez pas croire que je veux me lancer tête baissée dans des conditions démantes, mais pouvoir voler toute la journée jusquà 50kmh de vent me suffira parfaitement.
Et puis les engins que tu me suggères, question montage-démontage et transport, ce n'ai pas si simple. Enfin, l'autogire doit permettre des approches très lentes, en légère descente, avec une orientation facilement ajustable dans l'axe de lacet.

Alain,
je comprends la nécessité que la remorque soit le mieux amortie possible, donc de qualité, mais l'appareil auquel je pense, le GirabetII, ne pèse que 175kg à vide, disons 210kg avec l'essence.
Pour la voiture, pas de problème, surtout qu'au besoin, elle a 4 roues qui tractent.
Pour le reste, je comprends bien. Il m'a semblé voir je ne sais plus où que le rotor de cette machine n'est pas très lourd. A confirmer.
En Avril, je pense demander une démonstration chez Airbet.
merci pour les infos.


Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 6 Fév - 20:52 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Bonjour Giroclic

Tout d'abord bien venu dans le petit monde de l'autogire.
Un problème se pose en autogire et de toute façon dans (presque) toutes les machines à voilure tournante, c'est la stabilité pour faire de la photo ou de la vidéo, il y a toujours même si c'est parfois peu, un léger mouvement de la machine dû à la rotation du rotor, on ne va pas rentrer dans le pourquoi des ces oscilliations mais elles sont particulièrement néfastes à la qualité des vidéos et des photos et vu la grande qualité de ton travail, je pense que celà te posera peut être des problèmes, des essais sont à faire avant de prendre une décision c'est sur.
Pour ce qui est du déplacement sur remorque, il est à mon avis impératif de démonter le rotor, certain d'entre nous s'essaient à rouler avec le rotor en place, mais que de complications et de risques pour le rotor, pour un gain de temps minime. J'ai personnellement fabriqué comme beaucoup un petit accessoire qui s'installe en un tournemain sur la remorque pour lever et descendre  le rotor et faciliter sa mise en place, ce qui permet de monter et démonter le rotor sans aucune aide.

Pour ce qui est de la remorque, une porte moto en empattement large s'adapte facilement à cette fonction, et si on peut y mettre jusqu'a trois motos, c'est que l'on y mettra sans peine un autogire.

Gyroscopiques salutations

Gérard


Revenir en haut
Rotor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 871
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 6 Fév - 23:55 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Bonsoir Francis,
Tu devrais rentrer en contact avec Edwin Dodd, photographe pro allemand en autogyre et paramoteur, pas avare de conseils (en anglais)...  http://www.edwin-dodd.de
ses vidéos avec son MT03 : http://www.youtube.com/user/GyrokopterSkippy
Regis


Revenir en haut
j-p morizet


Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2009
Messages: 137
Localisation: Besançon
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 02:32 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Bonsoir,

Pour le transport de mon giro monoplace je démonte le rotor, mais je ne démonte pas les pales du porte-pales pour gagner du temps et ne pas avoir à réaligner les pales.

J'installe le rotor complet sur une échelle de 5 m de longueur fixée sur le toit de la voiture. Sur l'échelle j'ai fixé 4 cadres en bois découpés à la forme du profil des pales et protégés avec de la mousse. Un système de verrouillage rapide permet de bloquer le rotor dans les cadres.

Le giro est monté sur une remorque assez lourde et attaché sur la remorque au niveau des roues du giro avec des sangles. La dérive est bloquée avec un serre-joint.

Pour démonter et remonter le rotor seul , je grimpe sur le siège du giro pour atteindre la tête de rotor et je prends appui avec  une des pales sur le toit de la voiture  garée à côté du giro pendant que j'enlève ou que je remet l'axe de battement. Au début  j'avais réalisé une potence avec un treuil, mais c'était trop long à installer et  finalement je peux m'en passer

Avant de manipuler le rotor,  je le protège avec une housse en polystyrène (feuilles utilisées pour la pose de parquet flottant).

Avec un peu d'habitude j'arrive à démonter le rotor et charger le giro sur la remorque en moins de 20 mn. Idem pour l'opération inverse.

Pour le transport je n'ai pas rencontré de problème particulier mais il est vrai que je me suis limité à des parcours d'environ 20 km.

cdlt

Jean-Pierre


Revenir en haut
giroclic


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2010
Messages: 5

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 10:46 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Bonjour et merci pour vos réponses, vos commentaires sont intéeressants et amène plusieurs questions:
-je pensais qu'il suffisait de démonter les pales, en laissant la tête de rotor, apparement pas. Mais je ne connaissais pas cette histoire de calage. Compliqué?
Parcequ'un rotor de Girabet II, c'est 8m40, alors à ballader sur une échelle!.... N'est-il pas possible de démonter chaque demie pale, le calage doit se faire sur tous les giros?
-Intéressant le site d'Edwin, on y voit un MT03 dont la cellule est démontée, l'esthétique en prend un sacré coup, mais le dégagement latéral pour les images s'améliore. On aboutit à une sorte de Girabet en tandem. Cela change-t-il les caractéristiques de vol?
-Par contre, pas d'appareil réflexe fixé sur la machine comme le montre la photo jointe. Là je suis catégorique, une image, ça se cadre (sauf si on travaille façon IGN) et il est dommage de se priver du meilleur amortisseur du monde... le bras.
-Gérard a finalement raison, il est préférable que je fasse mon vol d'essai avant d'aller plus avant. Il sera toujours temps de régler les détails techniques si la machine répond à mon attente en vol, et je crois qu'entre la formation et l'achat/importation d'une machine à la diffusion anecdotique, j'ai pas fini de me poser des questions!...
Une petite dernière pour la route: vous connaissez un propriétaire de GirabetII en France? (pas l'importateur à Vendres, il a seulement un "Sport" caréné)
Francis


Revenir en haut
etidal


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 464
Localisation: Bretagne-Paimpol
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 11:47 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Girabet fabrique une remorque parfaitement adaptée au transport des ses autogires.
_________________
Etienne 22 Paimpol


Revenir en haut
giroclic


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2010
Messages: 5

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 11:57 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Oui c'est vrai Etienne, elle n'est pas donné, mais des fois, à voiloir bricoler soi même, on ne s'y retrouve pas toujours.

J'oubliais dans le domaine de la photo, pas besoin d'aller chercher un pro en Allemagne!
A tout seigneur tout honneur, il suffit de visiter le site de Christian:
http://www.aerogyrophoto.com/
De bien belles images prises en pilotant et en Magni.
Je ne sais pas si je dois le remercier, car c'est à cause de lui (grace à...?) que je vous enquiquine avec toutes mes questions existentielles.
Si ça abouti à la signature d'un chèque, je donne pas cher de sa peau s'il a l'imprudence de passer devant ma femme Very Happy


Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Fév - 12:00 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Bonjour Francis

Lorsque l'on démonte le rotor pour transport, la tête rotor reste en place, comme tu peux le voir sur la photo que je t'ai passée. Pour ce qui est de ce que tu appelles calage, qu'il ne faudrait pas confondre avec allignement. Le calage est un réglage qui permet de donner un pas aux pales plus ou moins important en fonction des essais et des résultats, une fois celui ci trouvé en général on ne le touche plus même avant remontage. Par contre l'allignement des pales, se pratique sur la plupart des rotors au remontage, celà consiste à tendre un cordeau entre les deux extrémitées des pales afin de s'assurer que leur allignement est parfait par rapport au centre du porte pales, ce réglage est dû au fait que le léger jeu qu'il y a entre les boulons d'assemblage et les plaques portes pales, peu en désalignant les pales, provoquer un déséquilibre donc des vibrations en vol.

Gyroscopiques salutations
Gérard


Revenir en haut
etidal


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 464
Localisation: Bretagne-Paimpol
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 12:36 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Rien ne t'empêche de t'en inspirer pour modifier une remorque bateau ou autre.
_________________
Etienne 22 Paimpol


Revenir en haut
Alain


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 626
Localisation: Bretigny, Suisse
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 12:57 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Francis

Il y a heureusement bien entendu des rotors bien conçus que l'on a pas besoin de ré-aligner, mais j'ignore si c'est le cas du Girabet. En fait, tu démontes et dépose sur 6 trétaux plaible l'ensembe pales + porte-pales, puis sur trétaux les 2 pales les déssolidarisant du porte-pales. La tête reste en place. Elle est bien entendu protégée par un capuchon spécifique, de maière à ce que le minimum de poussières, cailloux, pluie, neige, etc ne puissent l'endommager, en protégeant au mieux les câbles.

Le graissage des câbles par exemple est à vérifier au remontange, particulièrement en hiver, si tu es passé sous la pluie ou la neige, ou par forte humidité: en vol, le froid peut parfaitement te bloquer un câble par glaciation de la condensation dans la gaine.

Pour te donner une idée, ma remorque pèse 400 kg à vide. Cela me permet de passer le Perthus à 120 / 130 km/h même avec des rafales de 80 km/h sans que rien ne bronche. Maintenant, si tu ne fais que de courts voyages, une remorque plus légère peut très bien faire l'affaire. Pour moi, les transports, c'est souvent de 1000 à 3000 km aller-retour... alors je préfère du matériel lourd.
_________________
Alain Lederer


Revenir en haut
giroclic


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2010
Messages: 5

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 21:45 (2010)    Sujet du message: Transport d'un autogire Répondre en citant

Merci de toutes ces précisions, je comprends mieux. Evidemment, c'est loin d'être aussi simple qu'en paramoteur, mais quand les thermiques commencent à secouer le paramotoriste, "l'autogyroriste" continue à virevolter!...
Décidément, en aéronautique comme dans bien d'autres domaines, tout est toujour affaire de compromis.
Francis


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:14 (2017)    Sujet du message: Transport d'un autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com