le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

dérive de type floridien
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Philippe Vigneron


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2010
Messages: 46
Localisation: Bourges
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 28 Fév - 23:54 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

OK merci. En résumé avec les informations récoltées et un autre butinage, j'ai trouvé le NACA 0015 qui avec une corde de 40cm va me donner un épaisseur de 8cm. Que demander de mieux ?! j'ai édité le profil, restera plus qu'à trouver la matière pour faire les 2 gabarits.
Encore merci à tous.
Wink


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Fév - 23:54 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
george*
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 1 Mar - 10:58 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Bonjour,
AIR COPTER fabrique des dérives floridiennes en alu et les vends en pièces détachées.

Cordialement.


Revenir en haut
Florent


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2008
Messages: 469
Localisation: 38

MessagePosté le: Lun 1 Mar - 14:12 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Je viens de calculer le nombre de Reynolds pour un profil de 40 cm de corde évoluant à vitesse de :
- 10 km/h = autorotation verticale --> Re = 71 000
- 40 km/h = vitesse mini palier --> Re = 285 000
- 80 km/h = vitesse de meilleure montée --> Re = 570 000
- 100 km/h = croisière monoplace non caréné --> Re = 710 000
- 130 km/h = croisière caréné --> Re = 925 000
- 160 km/h = V max --> Re = 1 140 000

Je sais que cela fait beaucoup de cas mais cela donne une idée...
Par contre qui saurait ou trouver les caractéristiques aérodynamiques des profils que nous avons évoqués pour ces valeurs (NACA 0010, NACA 0012, NACA 0017) ?

Merci


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Mar - 16:27 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Philippe Vigneron a écrit:
 j'ai trouvé le NACA 0015 qui avec une corde de 40cm va me donner un épaisseur de 8cm. Wink


Il me semble que 15% de 40 cm, çà fait 6 cm d'épaisseur, non?Pour les caractéristiques aérodynamiques, il suffit de télécharger JavaFoil (gratuit).

Jean Claude


Revenir en haut
michel cros
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 1 Mar - 17:53 (2010)    Sujet du message: derive de type floridien Répondre en citant

Le gouvernail type floridien, n'a pas d'incidence en vol il est pratiquement toujours à zero sauf en dérapage. Il faut le voir comme un neutraliseur de couple moteur. Perso même au décollage, je n'ai pas d'action sur lalonnier ou trés peu par vent de travers. Rien à voir avec les autres gouvernails toujours en incidence. C'est ce qui fait son charme.

Revenir en haut
Florent


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2008
Messages: 469
Localisation: 38

MessagePosté le: Lun 1 Mar - 22:10 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Merci, voici le lien :

http://www.mh-aerotools.de/airfoils/javafoil.htm

Pas besoin de l'installer le programme sur l'ordi, on peut directement l'utiliser sur internet en cliquant en bas à gauche sur "APPLET".

Effectivement si la trainée augment pour un profil d'épaisseur relative de 20%, l'intérêt est aussi que l'on retarde de beaucoup le décrochage... va falloir que je continue d'analyser cela en détails.
Maintenant je ne sais pas qu'elle est la justesse de ce programme Rolling Eyes ?


Revenir en haut
j-p morizet


Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2009
Messages: 137
Localisation: Besançon
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Mar - 23:21 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Bonsoir,

J'ai l'intention de monter une dérive floridienne sur mon giro pour ne plus avoir de problème de couple moteur à contrer au pied et je recherche aussi des infos ;

A quelle distance relative du bord d'attaque faut-il positionner l'axe de rotation de la dérive ?

cdlt

Jean-Pierre


Revenir en haut
michel cros
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 2 Mar - 07:46 (2010)    Sujet du message: derive de type floridien Répondre en citant

L'axe se place à 25% du profil et ne pas oublier que plus il y aura de différence de longueur entre l'helice et le gouvernail, moins il y aura d'éfficacité dans la neutralisation du couple. C'est les extrémites de l'helice qui donnent le plus d'effet de couple.

Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Mar - 16:45 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Florent a écrit:
va falloir que je continue d'analyser cela en détails.


Bonjour
Voici ma réflexion concernant l'empennage horizontal: Profil inversé épais et cambré.

Objectif  1) s'opposer fermement aux mouvements "piqueurs". Les moments produits peuvent atteindre le double de ceux d'un  NACA 0012 grace à un décrochage retardé et 4 fois ceux des plaques planes rencontrées parfois.
2)  plafonner les effets (nuisibles) pendant les descentes aux grands angles. Les moments ne dépasse pas ceux d'une plaque plane et moins de la moitié  d'un NACA 0012

Jean Claude


Revenir en haut
Florent


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2008
Messages: 469
Localisation: 38

MessagePosté le: Jeu 4 Mar - 21:30 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

je ne comprends pas bien l'intérêt de ce profil :
- si tu as un gyro avec un centre de gravité aligné sur le centre de poussé, les mouvements piqueurs sont "limités"
- si tu prends un profil NACA0017, tu auras "sensiblement" les mêmes caractéristiques pour les angles positifs et négatifs que le profil avec cambrure, la cambrure te fais perdre une partie de la plage
- et avec un 0017 tu auras aussi un décrochage retardé.
- et à vrai dire je ne comprends pas les effets nuisibles aux grand angles, tu parles de la réduction de trainée ?

Donc pour l'instant, oui, je comprends l'intérêt d'un profil plus épais que le Naca 0012 (type 0017), mais je n'ai pas encore saisie l'intérêt de la cambrure... Wink


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Mar - 10:48 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Florent a écrit:
je ne comprends pas bien l'intérêt de ce profil, à vrai dire je ne comprends pas les effets nuisibles aux grand angles, tu parles de la réduction de trainée ? 


Bonjour Florent, Voici comment je vois les choses:
Même avec des gyros à axe d'hélice bien centré, la stabilité longitudinale est utile pour maintenir la charge du rotor pendant les fortes turbulences. D'autre part,
toutes choses égales par ailleurs (bras de levier, allongement, surface) , même si la stabilité longitudinale du gyro pour de faibles écarts angulaire n'est pas changée par l'épaisseur relative,  elle se maintient pour des écarts bien plus grands si le profil épais.
Malheureusement, maintenir cette haute  stabilté pour les écarts "à cabrer" trop élevés serait gênant : car on veut pouvoir accéder aux grands angles positifs (vol très lent, descentes sous forte pente), tandis qu'on ne veut surtout pas être amené aux grands angles négatifs (faibles g, perte de tours rotor). La cambrure du profil résoud ce problème: Elle plafonne bien l'action "à piquer", tout en prolongeant  encore plus l'action "à cabrer".  Il faut juste le caler 8° (positif) pour conserver une portance nulle en croisière (trainée minimale).
En turbulence, la limitation d'action "à piquer" de l'empennage n'est pas aussi gênante  (accroissement de la charge rotorique).
Jean Claude


Revenir en haut
george*
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 5 Mar - 13:29 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Bonjour,

L'idée parait intéressante mais je ne vois pas bien comment un changement d'incidence peut affecter l'écoulement sur un plan fixe à quelques cm du souffle de l'hélice ?

Personellement j'ai toujours trouvé bien dommage d'avoir un plan horizontal fixe lorsqu'on à des soucis d'incidence...
Je sais, on sort du cadre de la dérive floridienne qui ont toujours eu un plan horizontal symétrique à ce que j'ai pu voir.


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Mar - 15:30 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

C'est vrai, George,  l'incidence générale  influence moins l'incidence de l'empennage horizontal lorsqu'il est placé dans le souffle.  Mais la vitesse  supérieure auquelle il est alors soumis rend pourtant l'efficacité de ce faible écart encore plus efficace en terme de moment produit:  Contrairement à ce que vous pensez, l'effet stabilisateur d'un empennage placé dans le souffle de l'hélice est plus grand que hors du souffle.
J'en profite pour corriger une deuxième idée fausse: celle que près de l'hélice, le souffle y serait plus fort. Au contraire, la veine traversant l'hélice se rétréci à la traversée de son disque et la vitesse atteind son maximum plusieurs diamêtre derrière:
Jean Claude


Revenir en haut
george*
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 5 Mar - 17:39 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

Très intéressant, merci, je me coucherais moins c.. ce soir!

Question subsidiaire:
Quelqu'un a t'il testé ce profil asymétrique ?

Il semble quand même que l'empennage floridien ne soit pas toujours la panacée, j'ai remarqué de le sportcopter II de série différait du proto, ils ont abandonné ce type d'empennage au profit d'un classique et je doute que ce soit pour des raisons esthétiques... serais-ce justement pour replacer les plans dans un flux indépendant de l'hélice?





A suivre!


Revenir en haut
Alain


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 626
Localisation: Bretigny, Suisse
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Ven 5 Mar - 18:44 (2010)    Sujet du message: dérive de type floridien Répondre en citant

... disons qu'il y a eu une certaine "émulation", sinon une "émulation certaine", lors du développement du Futura, avec ce qui allait devenir bien plus tard le SportCopter II.

Le Floridien, c'est pas esthétique, et n'apporte rien par rapport au système de triple dérive qui, lui, tient compte de la maniabilité moteur coupé ou arrêté. Dans un tout caréné, si tu examines les flux d'air, une simple dérive, souvent peu éloignée du carénage, est inefficae lorsque l'hélice n'est plus là pour la souffler. Les dérives externes sont, elles, parfaitement efficaces, dans un flux d'air pratiquement peu perturbé... et je l'ai démontré à maintes reprises, pas toujours volontairement d'ailleurs :0))))

Bien entendu, la distance entre les dérives, l'hélice, et le corps de l'appareil sont des paramètres à prendre en compte, tout autant que les surgaces fixes et mobiles respectives.
_________________
Alain Lederer


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:26 (2017)    Sujet du message: dérive de type floridien

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com