le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Théorie du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 1767, 68, 69  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 08:45 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

...

Dernière édition par girodreamer le Ven 11 Nov - 01:09 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 08:45 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 09:40 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour Jean-Mi.
Partant de g=1 (vol rectigne en palier), l'application d'un facteur de charge de 0,5 g produit une décélération du rotor plus forte que l'application de 0g ou de G négatif.
Jean Claude


Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 09:55 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

jean Claude, c'est avec des explications de ce genre que tu fais peur aux indécis, j'ai même l'impression que vous cherchez a vous faire peur les uns aux autres.

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 10:28 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Xavier AVERSO a écrit:
jean Claude, c'est avec des explications de ce genre que tu fais peur aux indécis


typique et navrant

moi je pense que c'est plutot ce genre de choses qui est a proscrire


Revenir en haut
Arnaud


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 290
Localisation: Tarbes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 10:46 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

+1 avec Xavier.
cessez d'agiter des épouvantails, apprenez à piloter et vous pourrez enfin confronter vos théories avec la réalité !
_________________
I don't drive fast, I just fly low


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 10:55 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Arnaud a écrit:
+1 avec Xavier.
cessez d'agiter des épouvantails, apprenez à piloter et vous pourrez enfin confronter vos théories avec la réalité !


et de 2 , il faut avoir quelque chose a vendre je suppose pour tenir de tels propos

quand a la realite on la connait


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 10:56 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Xavier,  Cassez le thermomètre, vous n'aurez plus de fièvre.
Arnault,  J'ai décollé mon Bensen-Panhard, rotor fait main, en 1976, sans instructeur (y en avait pas). Xavier aussi, peut-être. Et vous?


Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 11:12 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

De toute façon la lecture du " thermomètre" est impossible, alors apprenez a voler et allez voler avant de dire de tels bètises et mettez de préférence un rotor lourd et votre inquiétude disparaitra.

Xavier 


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 11:39 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Xavier,  Quelles bêtise? (répondre avec citation, merci)
 Par ailleurs, je ne suis pas inquiet. Je cherche juste à savoir quelles sont les limites, mais puisque pour vous il n'y a pas de limite... Pourtant Xavier écrit: "Mettez un rotor lourd" ...
Ah bon, il y aurait donc un risque avec un rotor léger? A  partir de quel poids ? Arnault? 


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 12:05 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Arnault,  J'ai décollé mon Bensen-Panhard, rotor fait main, en 1976, sans instructeur (y en avait pas). Xavier aussi, peut-être. Et vous?

moi aussi 10 ans plus tard sur le giro d'un copain , mais je n'ai pas persiste

aujourd'hui encore , vu l'immobilisme , faire confiance a des gens tenant de tels propos ne me parait pas judicieux , j'ai mieux a faire


Revenir en haut
Phil.C


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 107
Localisation: Languedoc

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 12:16 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Il me semble que les discussions sur les "g négatif"; "0 g"; "0,5 g"; "rotor lourd et léger"; "risques et sécurité associées" sont suffisamment importantes pour mériter un sujet à part entière.


Ici, on en était à la déterminaton de la vitesse induite.
_________________
Phil.C . . . L'ignorance est un bonheur . . . jusqu'à la prise de conscience.


Revenir en haut
Arnaud


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 290
Localisation: Tarbes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 12:29 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Haflinger a écrit:

et de 2 , il faut avoir quelque chose a vendre je suppose pour tenir de tels propos



ouais, j'ai quelque chose à vendre : des coups de pied au c... Mad , et je suis même prêt à les distribuer gratos quand je lis ce genre d'âneries Mort de Rire

Haflinger a écrit:
quand a la realite on la connait


la réalité ?.... ou la TROUILLE ?
_________________
I don't drive fast, I just fly low


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 12:36 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Arnaud a écrit:
ouais, j'ai quelque chose à vendre : des coups de pied au c... Mad , et je suis même prêt à les distribuer gratos quand je lis ce genre d'âneries Mort de Rire


rien a vendre ? dans ce cas c'est encore pire

Arnaud a écrit:
la réalité ?.... ou la TROUILLE ?


la realite des faits tout simplement ,
les histoires de trouille je laisse ca aux cretins qui jouent a celui qui a la plus grosse


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 12:48 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Phil.C a écrit:
Il me semble que les discussions sur les "g négatif"; "0 g"; "0,5 g"; "rotor lourd et léger"; "risques et sécurité associées" sont suffisamment importantes pour mériter un sujet à part entière.

oui ca pollue grave , mais la theorie du rotor de doit pas exclure certains aspect de son fonctionnement pour cause de non "politiquement correct"


Phil.C a écrit:
Ici, on en était à la déterminaton de la vitesse induite.


en ce qui concerne la vitesse induite en autorotation verticale je seche un peu pour le moment , il faut dire que je n'ai pas non plus une bibliotheque de reference pour y copier des "trouvailles" ,

mais selon les infos recoltees ici et contrairement a ce que dit gma , si il est etabli que le Cx est superieur a 1 (1.2 a 1.5) , la pression sur le "disque" etant superieure a la pression dynamique on peut en conclure que la Vi , vitesse induite par la trainee comme le rappelle gma , est superieure a V (vitesse verticale ou vitesse en amont) , non ?


Dernière édition par Haflinger le Jeu 29 Sep - 13:56 (2011); édité 5 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 12:53 (2011)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Phil.C a écrit:

Ici, on en était à la déterminaton de la vitesse induite.

Oui, Philippe. Je crois avoir répondu.
En translations "de croisière", Vi passe de 0  au bord avant du disque, à 2 V x Cz disque / 4 au bord arrière (avec V= vitesse du vol)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:30 (2017)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 1767, 68, 69  >
Page 16 sur 69

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com