le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Théorie du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 345, 46, 4767, 68, 69  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 14:14 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
......et le grand malade, à l'inverse de vous, en a construit près de 200. 


qui peut confirmer cela ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 14:14 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 14:19 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Haflinger a écrit:
gma a écrit:
......et le grand malade, à l'inverse de vous, en a construit près de 200. 

qui peut confirmer cela ?




Pas vous... c'est sûr !
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 14:46 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
Autre chose... lui qui ne dit pas de c..., ni ne délire 


Ben voyons ! Donc je dis des conneries et je délire mais moi je fourni un logiciel de calcul (disponible gratuitement et ce n'est que le premier) et vous, vous savez tout mais vous êtes incapable d'aligner le moindre calcul valable. Rappelez-nous comment vous calculer la portance d'un autogire qu'on rigole encore une fois Laughing
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 15:36 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Fourcade a écrit:
gma a écrit:
Autre chose... lui qui ne dit pas de c..., ni ne délire 

Ben voyons ! Donc je dis des conneries et je délire mais moi je fourni un logiciel de calcul (disponible gratuitement et ce n'est que le premier) et vous, vous savez tout mais vous êtes incapable d'aligner le moindre calcul valable. Rappelez-nous comment vous calculer la portance d'un autogire qu'on rigole encore une fois Laughing



C'est pas la charge par pale multipliée par le nombre de pale (s) ? (lol)... c'est à dire pour 300 kg de Mc et bipale... environ 1500 N par pale x 2 ? (re lol)

Pour moi, la portance d'un autogire c'est 1/2.rhô.Sr.Cr.V².cos Bêta avec Sr surface du rotor, Cr coeff C de résultante, V vitesse de translation, Bêta calage du rotor sur direction des vitesses.

Ajout à 16h10 :

Et c'est incroyablement juste à rhô près ! Okay
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Jeu 19 Jan - 17:11 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 16:43 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Gma,
Pourriez-vous s'il vous plait nous laisser moisir dans notre grande ignorance. Nous savons tous les efforts que vous faites pour nous montrer la bonne voie. Mais vous aviez raison: Nous ne sommes pas prêt.
Peut-être votre absence pendant un an sur ce forum serait-elle de nature à favoriser chez nous le sursaut de bon sens qui nous manque encore pour vous apprécier à votre juste valeur.
Encore une fois, au nom de toute la communauté des bricoleurs gyrocoptéristes, merci de nous contraindre à cette absence salutaire.
Il y va de la renaissance de l'industrie française de la gyraviation.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 16:59 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude Debreyer a écrit : "Gma,Pourriez-vous s'il vous plait nous laisser moisir dans notre grande ignorance. Nous savons tous les efforts que vous faites pour nous montrer la bonne voie. Mais vous aviez raison: Nous ne sommes pas prêt."

Re : C'est vous qui le dites... pas moi ! Rolling Eyes



Puis : "Peut-être votre absence pendant un an sur ce forum serait-elle de nature à favoriser chez nous le sursaut de bon sens qui nous manque encore pour vous apprécier à votre juste valeur."

Re : un an suffirait pour vous ? (et je ne vous compare pas au mouvement giro Français... bien plus en avance...) Wink



Puis : "Encore une fois, au nom de toute la communauté des bricoleurs gyrocoptéristes, merci de nous contraindre à cette absence salutaire."

Re : Ah ! vous êtes le porte parole ?... sont ils au courant au moins de vos prétentions pour ce coup ? Faudrait les prévenir... Cool


Enfin : "Il y va de la renaissance de l'industrie française de la gyraviation."
Re : Réveillez vous... elle est européenne maintenant... et bientôt mondiale... toujours sans vous (et il me traite de prétentieux le bougre... ben ça alors c'est un comble !) Very Happy


_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 17:33 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Zut,  Cà n'a pas marché !

Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 18:10 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

 

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Zut,  Cà n'a pas marché !


Avec la théorie faut souvent s'attendre à ce genre de résultat... Laughing
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 18:50 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
Pour moi, la portance d'un autogire c'est 1/2.rhô.Sr.Cr.V².cos Bêta avec Sr surface du rotor, Cr coeff C de résultante, V vitesse de translation, Bêta calage du rotor sur direction des vitesses.


Et comment on calcule Cr, je vous le donne en mille, à partir de la portance. Donc gma calcule la portance à partir de la portance ! Sans parler du fait que l'angle Bêta inclue le battement longitudinal qu'il faudra bien aussi calculer. Allez, cela suffit ! Je n'ai plus de temps à perdre avec des gens comme vous. Fin des messages.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 19:07 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Fourcade a écrit:
gma a écrit:
Pour moi, la portance d'un autogire c'est 1/2.rhô.Sr.Cr.V².cos Bêta avec Sr surface du rotor, Cr coeff C de résultante, V vitesse de translation, Bêta calage du rotor sur direction des vitesses.

Et comment on calcule Cr, je vous le donne en mille, à partir de la portance. Donc gma calcule la portance à partir de la portance ! Sans parler du fait que l'angle Bêta inclue le battement longitudinal qu'il faudra bien aussi calculer. Allez, cela suffit ! Je n'ai plus de temps à perdre avec des gens comme vous. Fin des messages.



Qui vous a dit que seul le calcul donne une réponse à la recherche de Cr ? Sûrement pas gma... idem pour Bêta.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 516
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 23:29 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

 et moi je trouve avec la theorie Haflinger 10.95 m/s ce qui est dans la moyenne Froude-Shaydakov )
parmis tous les pratiquants il n'y en aurait pas un pour donner le resultat de mesures ? qu'on puisse comparer


Bon, les matheux, si vous voulez qu'ils vous restent quelques cheveux sur la téte, arretez de vous créper le chignon.
Question: en tant que pratiquant, quel essai dois-je faire pour confirmer vos theories?
Claude


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 09:04 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Claude, il te suffit de faire une descente aussi verticale que possible moteur réduit et de noter la vitesse de chute si tu possèdes un vario où la perte d'altitude pour un temps donné (cette dernière méthode nécessite un altimètre précis). Il faut aussi que tu nous indiques la masse totale de ton autogire ainsi que le diamètre de ton rotor (pour calculer la charge alaire) et également la vitesse de rotation du rotor.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 516
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 09:12 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour Jean,
Si le temps le permet, je fais l essai. J ai un alti assez précis.
Claude


Revenir en haut
jeangui91


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2008
Messages: 446

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 09:40 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour,
Ne pas oublier la température de l'air, le point de rosée et la pression atmosphérique.
Toutes les mesures doivent être ramenées aux conditions de l'atmosphère standard : 15°C et 1013,25 hPa.
JG


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 10:08 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

ne pas oublier non plus la corde de pale

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:41 (2017)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 345, 46, 4767, 68, 69  >
Page 46 sur 69

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com