le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Théorie du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 350, 51, 5267, 68, 69  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Jan - 13:10 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Admettons qu'à 80 km/h en vol horizontal la trainée de la "cellule" vaut 200N. A 20 km/h elle n'est donc plus que 1/16 soit 13 N. Si le gyro pèse 2800 N , il suffit d'incliner le rotor  en avant de  Arc tg (13N/2800N) = 0,3° pour contrer cette trainée. Donc en descente à 45°, l'assiette reste quasiment inchangée par rapport à celle de la descente verticale.
Il en est de même d'un hélico en stationnaire sans vent ou avec 20 km/h de vent. Le rotor reste quasi horizontal.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Jan - 13:10 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 24 Jan - 13:44 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Le gros problème, c'est que ce n'est pas ce qu'il fallait regarder dans le croquis 1, comme dans le 2 d'ailleurs...
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Jan - 13:50 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:
Pour une fois que gma nous fait un dessin correct, on va pas pas lui retirer çà. 

Je suis d'accord avec toi Jean-Claude, mais concernant les équations ça ne le fait toujours pas : c'est Cz=C*cos(i) et Cx =C*sin(i) et non l'inverse !
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Jan - 13:55 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
Le gros problème, c'est que ce n'est pas ce qu'il fallait regarder dans le croquis 1, comme dans le 2 d'ailleurs...

Vous avez pourtant dit :
gma a écrit:
Parce qu'avec 20 km/h de vent... le rotor n'est plus à l'horizontale...

alors que Jean-Claude vient de prouver, chiffres à l'appui, que le rotor est bien toujours horizontal !
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 24 Jan - 21:34 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Vous avez pourtant dit :
gma a écrit:
Parce qu'avec 20 km/h de vent... le rotor n'est plus à l'horizontale...

alors que Jean-Claude vient de prouver, chiffres à l'appui, que le rotor est bien toujours horizontal ![/quote]

Non il n'a rien prouvé... il a exposé son point de vue avec un schéma représentatif de ce qu'il pense et qu'il considère juste... comme vous !

Succintement, vous êtes du même avis que lui et son dessin explique ce que vous voyez vous aussi.

Comme c'est un point de vue tout aussi respectable qu'un autre, il se respecte donc, mais je ne m'étendrai pas dessus, c'est d'un autre sujet. Remarquez toutefois, d'autres ont trouvé ce deuxième croquis à leur goût...

Par contre, Claude a trouvé dans son expérience le coefficient "C" du rotor Stella pour une incidence donnée... je trouve important que nous puissions tracé ce premier point sur un papier.

Pas vous ?
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Jan - 22:44 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Gma affirme  que le rotor n'est plus horizontal avec 20km/h de vent relatif.  Attendons alors ses preuves  de l'inclinaison  qu'il prévoit. Il prévoit combien au fait?

Il dit aussi "Claude a trouvé dans son expérience le coefficient "C" du rotor Stella pour une incidence donnée. Un point important à porter sur le papier"
Re:  Un point si important qu'il couvre la moitié de la largeur de la page!


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mer 25 Jan - 11:04 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:
Non il n'a rien prouvé... il a exposé son point de vue avec un schéma représentatif de ce qu'il pense et qu'il considère juste... comme vous !

gma a écrit:
Comme c'est un point de vue tout aussi respectable qu'un autre, il se respecte donc, mais je ne m'étendrai pas dessus, c'est d'un autre sujet.

La science n'est pas du domaine de l'opinion. Elle s'appuie sur des équations et des démonstrations mathématiques et votre remarque montre bien que vous n'avez pas la culture scientifique que vous prétendez avoir.

J'aimerai faire une remarque d'ordre général pour les non scientifiques qui doutent des résultats de calculs (ce qui est normal) et veulent donc se référer à l'expérience. Il est évident que seule l'expérience fait foi. En effet si une expérience contredit une théorie scientifique, alors la dite théorie est fausse. Encore faut-il que l'expérience corresponde aux conditions de calcul de la théorie. L'exemple de la mesure de Claude (que je remercie au passage car ce n'est pas la première fois qu'il se livre à cet exercice) est significative. De premier abord, elle contredit la théorie. Mais les discussions ont montrées qu'il y avait peut-être une composante de vitesse horizontale et que donc ce n'était pas ce que nous voulions mesurer.

Concernant le problème de l'horizontalité du rotor et la réponse de gma : Jean-Claude a bien démontré que le rotor est horizontal. Il a pour cela fait des hypothèses concernant la traînée du fuselage et calculé l'angle du rotor par rapport à la force de pesanteur. Le rotor est-il pour autant horizontal ? Pour répondre à cette question il faut vérifier deux choses. Dans un premier temps, il faut s'assurer qu'il n'y a pas d'erreur de raisonnement et que la démonstration est valide. C'est une opération purement mathématique. Il faut ensuite vérifier que les hypothèses prisent en compte sont représentatives de la réalité. C'est là tout le domaine d'expertise du scientifique spécialiste du sujet qui entre en jeu. Si les deux vérifications sont confirmées (ce que je pense dans ce cas) alors on peut effectivement conclure que le rotor est bien horizontal. Cependant quelqu'un peut toujours arguer que ce n'est pas le cas.

Comment peut-on affirmer que ce n'est pas le cas ? Il n'y a que deux attitudes possibles. La première est celle du non spécialiste qui dira : je n'ai pas votre domaine d'expertise mais je prétend que le rotor n'est pas horizontal. Il faut alors faire une mesure pour trancher. Si cette personne est de bonne foi, elle a généralement raison, car si elle affirme que le rotor n'est pas horizontal c'est qu'elle la déjà vérifié par l'expérience ! La deuxième possibilité est celle de l'expert qui contredit le premier expert. C'est dans cette catégorie que se range gma. Cette personne ne dira pas : vous avez un point de vue, j'en ai un autre ! car si elle est spécialiste du sujet elle sera capable soit de montrer une erreur de raisonnement (c'est peu fréquent) soit une inadéquation avec la réalité parce que les hypothèses ne conviennent pas (cas le plus fréquent ; dans cet exemple Jean-Claude aurait pu ne pas prendre en compte une force qu'il pensait négligeable et qui en fait ne l'est pas).

Evidement avec gma, rien de tout cela ! Aucune démonstration, aucun calcul, aucun chiffres. La position de gma est donc une imposture : il veut se faire passer pour un spécialiste mais ne se comporte pas comme tel.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 488
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 25 Jan - 23:58 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour a tous,
Quand on fait une descente verticale, on a l'impression que le chariot est bien a l'horizontale.
Comme j'ai fait le centrage de mon appareil, il n'y a pas si longtemps, l'angle de 8° a piquer est significatif et je n'ai pas eu cette impression lors de mon essai.Quand au rotor, il est impossible de savoir s'il est horizontal ou pas.
Bref, samedi, il annonce du beau temps et je vais de nouveau essayer avec le brin de laine cette fois-ci ( il va faire froid a 3000ft)
Claude
Ps: s'il n'y a pas de vent, bien sur!


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 06:37 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Claude, si tu disposes d'un rapporteur à bulle (comme ceux qu'on utilise pour régler le pas d'une hélice) tu peux mesurer l'angle que fait le chariot pendant la descente. Tu le cales sur -8° puisque c'est l'angle de ton centrage et tu le fixe parallèle à la quille. La position de la bulle t'indiquera si l'angle pendant la descente est supérieur ou inférieur aux -8 degrés.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 488
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 09:19 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

C est une bonne idée, reste a savoir comment on le fixe provisoirement pour qu il ne passe pas dans l hélice.
Claude


Revenir en haut
jeangui91


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2008
Messages: 446

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 10:08 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour,
Moi j'installerais plutôt un tube en U (tuyau de plastique) rempli d'eau (enfin partièllement) colorée (un bon vieux picrate quoi) dans le plan longitudinal. Un marqueur dans la main (ou les dents LOL si les mains sont prises) faire une marque durant la descente et ensuite de nouveau sur le plancher des vaches on incline le chassis pour revenir au repère. Et on mesure l'angle. Je n'ai rien inventé : d'après un livre, que j'ai, d'apprentissage au pilotage des avions légers datant des années 50, les avions légers avaient ce type de niveau longitudinal sur le tableau de bord en plus de "la bille". L'avantage c'est que l'installation est peu contraignante : une branche du U scotchée sur le mat et l'autre sur le tableau de bord et la partie horizontale à la qui mieux mieux. Le tout bien scotché.
JG


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 495
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 10:20 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Ah oui, cette idée du tube en U remplie de vin ! me parait excellente et meilleure que ma proposition.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 11:02 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Claude,   L'attitude "a piquer" c'est  sans poussée d'hélice. Si tu  gardes des gaz pour le contrôle du lacet, l'assiette à piquer en est alors évidemment réduite.
Autre point: Pour s'assurer d'une descente verticale, deux brins de laines me semblent préférables (un devant et un sur le côté) pour vérifier l'absence de  glissade latérale.


Revenir en haut
etidal


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 464
Localisation: Bretagne-Paimpol
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 11:40 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Ta descente verticale me fait penser que tu dois descendre comme une feuille de chêne. Comme elle tu vas te faire balader par l'air ambiant.  Avec un peu de vent ton GPS va indiquer quelque chose, si tu as une pompe de relief ou un cumulus tu vas descendre moins vite qu'en air stable, si tu as une déguelante de relief ou de bordure tu vas descendre plus vite.
Bref tout cela n'est pas simple!!!!!
Habille toi chaudement!!!!!!!!!!!
_________________
Etienne 22 Paimpol


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 488
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 00:33 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour a tous,
Avec tout ce que vous me demandez de faire, il faut etre au moins 3 dans le gyro. Je vais tenter le maximum.
Question a Jean-Claude: la descente verticale, je la fais bien moteur plein ralenti, car si je dois mettre un peu de moteur, je vais fatalement avancer un petit peu ou il va falloir cabrer. Il ne faut pas que ça devienne trop casse gueule.
Claude
Ps: et si j'ai un accident avec un tuyau et du picrate dedans, on pensera de suite, que meme en vol, fallait qu'il picole Laughing


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:58 (2017)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 350, 51, 5267, 68, 69  >
Page 51 sur 69

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com