le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Théorie du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 353, 54, 5567, 68, 69  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
etidal


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 464
Localisation: Bretagne-Paimpol
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 12:07 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Je présume que la densité de l'air modifie les mesures.
Qu'est ce que cela donne en atmosphère standard 15° 1015 mb.
_________________
Etienne 22 Paimpol


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Jan - 12:07 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 516
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 13:38 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Donc, tout va bien, tout le monde est d accord. Rien que pour ça, je suis prêt a recommencer.
J en tire une autre conclusion, une vérité de Lapalisse: toujours bien avoir a l esprit le sens du vent quand on est en vol, car vent de face, en cas de panne moteur, ça descend sacrement moins vite ( - de 5m/sec) et on a un peu plus de temps pour chercher le champ qui va bien.
Claude


Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 13:49 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

gma a écrit:



Voyez, ne se sont pas arraché l'esprit en écrivant V/Vi = cste si i = cste (C'est un peu comme si on vous disait que plus grande est l'ouverture de la porte, plus nombreux seront les gens à rentrer)...


Jean-Claude, tu as remarqué comment Jeanvoine définit la vitesse induite. Ca en dit long, non ?

gma a écrit:
Mais c'est vrai... les formules ça fait intellectuellement causant, ça impose le respect auprès des non initiés..

Faux croire que non puisque vous ne respectez pas ce que je dis ...
_________________
Visitez mon site


Dernière édition par Jean Fourcade le Sam 28 Jan - 15:19 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 13:51 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

etidal a écrit:
Je présume que la densité de l'air modifie les mesures.
Qu'est ce que cela donne en atmosphère standard 15° 1015 mb.


Si tu possèdes le logiciel Excel tu peut télécharger le fichier que j'ai donné dans mon précèdent message et changer les valeurs de pressions et températures pour obtenir les résultats associées.
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 14:46 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean
J'ai rentré dans mon tableur: Poids: 4060 N, rotor 8,4 m x 0,216 m, pas: 1,66° (Xavier) + 1,75° (NACA 8H12) + 0,5° torsion linéaire sous charge (René), Cxp profil = 0,011.
J'obtiens 316 t/mn et -8,26 m/s (shaïdakov) dans les conditions atmosphériques de Claude.
14 t/mn et 0,07 m/s d'écart montre la qualité prédictive de nos théories, quoiqu'en dise un prétendu spécialiste aux théories révolutionnaires (vitesse induite) qui trouvait "cohérent" un Cx proche de 7, et relèguait à "plus tard" ses prévisions de régime!


Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Sam 28 Jan - 14:58 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Jean Fourcade


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 496
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 14:55 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean-Claude, je n'ai pas pris les +0.5° dus à la torsion des pales ce qui explique peut-être l'écart sur la vitesse de rotation. J'espère pouvoir avec mon nouveau logiciel identifier les paramètres du rotor en vol (pas, dérivée du Cz, traînée) ce qui permettrait de vérifier cette torsion. Mais attendons avant de conclure. Quand nous aurons plus de mesures nous verrons ce que nous pourrons en tirer
_________________
Visitez mon site


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 15:31 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean,
Les mesures de torsion effectuées au sol par René et les mesure de régime effectuées en vol avec Xavier sous "g" variables, montrent qu'on ne peut négliger l'influence de cette torsion inopinée si on veut une bonne prévision du régime. Le centrage et la souplesse des pales peuvent changer notablement le régime prévu par le seul calage du pied, et les enregistrements de l'université de Glagow montrent une extrême variabilité de régime des rotors Magni, au contraire des Averso.
Soyons prêts à intégrer ces effets secondaires, qui peuvent sous certaines conditions être favorables ou nuisibles à la sécurité.


Revenir en haut
jeangui91


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2008
Messages: 446

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 17:01 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour,
Claude, une question : comment opères-tu pour faire cette manoeuvre ? C'est juste pour un non-pilote d'autogire.
Est ce que tu réduis à fond ton moteur et tu attends que ta vitesse horizontale tombe à zéro ou fais-tu autrement ?. Parce que j'ai une question subsidiaire suite à ta remarque quant à la connaissance à avoir toujours sous la main la direction du vent. En effet pour une panne de moteur en avion la direction du vent n'est importante qu'au moment de la prise de terrain. Avez-vous la possibilité en cas de panne moteur de choisir entre une descente parachutale à 8m/ses et une descente à finesse max qui obligera à avoir plus de piste évidement ?.
JG


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 19:49 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Fourcade a écrit:
gma a écrit:


Voyez, ne se sont pas arraché l'esprit en écrivant V/Vi = cste si i = cste (C'est un peu comme si on vous disait que plus grande est l'ouverture de la porte, plus nombreux seront les gens à rentrer)...



Jean-Claude, tu as remarqué comment Jeanvoine définit la vitesse induite. Ca en dit long, non ?



gma a écrit:
Mais c'est vrai... les formules ça fait intellectuellement causant, ça impose le respect auprès des non initiés..

Faux croire que non puisque vous ne respectez pas ce que je dis ...




Ah mince !, dans ce sujet "théorie du..." j'ai supposé un rendement de 1 et une charge à sustenter nulle, la vitesse de déplacement V comme résultante...
Et donc cette théorie n'est pas celle que vous souhaitez...

Pour vous, la théorie c'est quelque chose d'applicable... pas de la philosophie, ni un point de vue, il faut du "scientifique"...

J'ai donc refait le schéma, pour qu'il vous sied à merveille, cette fois le rendement est inférieur à 1 (cas du rotor réel), une partie de la "Vi" est exploitée pour autre chose que la translation du rotor (sustentation d'une charge), V est cette fois composante, Vi également.


http://autogire.xooit.fr/image/69/c/d/4/jean-fourcade-2-3104214.jpg.htm
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 516
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 21:14 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour a tous,
Pour Jeangui: comme en avion, tu réduis complètement,tu tires légèrement sur le manche et comme tu ne décroches pas, ta vitesse devient nulle et tu parachutes a 8 m/sec.
Mais comme en avion, puisque en fait, c'en est un avec une aile circulaire, en cas de panne moteur, il faut descendre a la vitesse de finesse max ( 80 km/h pour moi) et atterrir face au vent pour réduire la distance d atterrissage.
Mais imaginons qu il faille se poser sur une micro surface et qu il faille descendre verticalement, il vaudra mieux être face au vent (s'il y en a ) et descendre a 5m/sec, c est a dire a la même vitesse qu un parachute d'ulm. Je pense que le pilote et la machine auront tout de même quelques bobos.
Claude


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 21:46 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Philippe,  J'ai rentré les valeurs suivantes: Poids 4410 N, rotor 8,53m x 0,2m , Pas: adapté pour 340 t/mn à 100 km/h. Cxp profil = 0,011 correspondantes à ton essai:
J'obtiens Vz = - 8,6 m/s à une température de 9°C
tandis que tu as mesuré -8.5 m/s à -8.8 m/s
Bonne concordance encore.

Concernant l'assiette. Ce n'est pas un problème d'axe de poussée au dessus de G mais seulement de poussée horizontale.
En supposant que la poussée hélice à 3500t/mn est proche de 600 N et placée environ 1,3m sous le moyeu, elle produira un couple cabreur de 780 mN autour du moyeu de rotor, auquel devra s'opposer le déport vers l'avant des 4060 N de la cellule. Ce déport sera: 780 mN / 4060 N = 0,19 m, et comme le CdG de la cellule est située 1,6m sous le moyeu il se  décalera de Arc sin (0,19m /1,6m) = 6,8°.  L'angle de la celulle ne sera plus de 9° à piquer, mais de 9° - 6,8°
Jean Claude



Dernière édition par Jean Claude DEBREYER le Sam 28 Jan - 22:03 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 589
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 21:49 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude Debreyer a écrit : "... 316 t/mn et -8,26 m/s (shaïdakov) dans les conditions atmosphériques de Claude. 14 t/mn et 0,07 m/s d'écart montre la qualité prédictive de nos théories, quoiqu'en dise un prétendu spécialiste aux théories révolutionnaires (vitesse induite) qui trouvait "cohérent" un Cx proche de 7, et relèguait à "plus tard" ses prévisions de régime..."

Re : Bizarre, au message d'avant c'était 3 pour le Cx... 
Quand au prévision de régime, Xavier confirmera, il régla le pas pour l'obtenir après quelques essais... c'est à dire en moins de temps que vous pour le calculer très précisément et obtenir 14 trs/min d'écart...
Mais c'est une prédiction me direz vous... c'est à dire une méthode scientifique.

Mme "Soleil" faisait la même chose sur Europe 1 à une époque... De nombreux témoignages confirment la véracité de ses propos... pourtant c'est toujours une science (occulte certe, mais science quand même).

Il n'est plus au catalogue de notre entreprise, mais je prévoyais moi aussi autre chose, à une autre époque (c'était il y a 10 ans), voici l'extrait de la fiche commerciale. Cela coûtait 750 000,00 Frs HT à l'époque, clef en main avec la formation. 

 





Et les essais furent concluant... il est de retour cette semaine après quelques 2 000 hr de vol.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Claude Nowak


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 516
Localisation: Bretagne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 22:22 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Est ce que ça veux dire qu'on va le voir, "en chair et en os"?
Claude


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Jan - 01:11 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Gma perd la mémoire: Le 20 janvier il écrivait " Cela ferait un Cx de 6,94...mais avec un peu de vent, ce n'est pas incohérent", et le 21 janvier il écrivait encore : "Cierva tournait à un  Cx de 3"

Concernant son gyro, appelons la presse ! Philippe tu peux faire un saut là-bas ? Parce qu'un gyro de 1720 kg qui décolle en 35 m et passe les 15 m de haut  10m plus loin. Faut pas manquer çà! En plus, une Vne à 310 km/h çà ferait un facteur mu de 0,6 ! Du jamais vu! et 250 km/h en palier c'est encore mu = 0,53, quand le NACA ne parvenait pas à dépasser 0,35.
Bon, il y bien encore un autre  truc bizarre: A regarder la géométrie générale, je vois que la petite roulette arrière est chargé de plus de 750 kg quand chacune des grosses roues principales est chargé de moins de 500 kg. C'est quoi, ce bureau d'étude?
Je ne dis pas qu'un gyro de ce poids, dimensions, et puissance, ne pourrait pas voler; mais pour attendre seulement  200 km/h, il faudrait déjà augmenter le régime rotor d'au moins 20% (190 t/mn). Et déjà à cette vitesse, le mach critique en bout de pale avançante serait atteint et çà pénaliserait la consommation de carburant.
Comme quoi quelques minutes de théorie pourraient éviter des milliers d'heures de construction. Car si le client comptait sur les vitesses annoncées, c'est foutu.
Ah, au fait: Commencer par établir un cahier des charges, ce serait aussi du temps de gagné. C'est quoi, le cahier des charges ici?


Revenir en haut
jeangui91


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2008
Messages: 446

MessagePosté le: Dim 29 Jan - 09:54 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bonjour,
Merci Claude.
JG


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:13 (2017)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 353, 54, 5567, 68, 69  >
Page 54 sur 69

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com