le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Théorie du rotor d'autogire
Aller à la page: <  1, 2, 363, 64, 6567, 68, 69  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 14 Juil - 18:12 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Oui la vitesse n'influe pas fondamentalement sur le régime, ce n'est pas seulement vrai... c'est une certitude quelque soit la machine en régime d'autorotation établit... VPM ou autre vitesse machin atteinte ou pas.

Le "flare" augmente t'il la vitesse ? non !
Le "flare" diminue t'il la vitesse ? oui !

Le "flare" augmente t'il le facteur de charge ? oui !
Le facteur de charge influe t'il sur le régime rotor ? oui !

Donc le "flare" intervient sur le régime via le facteur de charge.

En vol en palier stabilisé, le facteur de charge vaut 1, le régime rotor est stable.

Pouf ! plus de moteur !

Si vous montez, vous diminuez la vitesse, augmentez un temps le facteur de charge... ça va changer le régime rotor, dans le bon sens au début et vous perdez votre vitesse... donc !

Si vous descendez, vous augmentez la vitesse mais diminuez  un temps le facteur de charge... ça va changer le régime rotor... dans le mauvais sens au début... mais vous gardez votre vitesse.

Le seul fait d'engager une descente vous fait perdre du régime par la seule diminution provisoire du facteur de charge (que vous regagnerez si la descente dure assez longtemps pour retrouver 1g). 

Effectivement, si VPM pas atteinte DES, travailler avec ce que vous avez et sauvez le bonhomme voir, si vous pouvez, la machine en exploitant ce peu de régime pour diminuer la vitesse de descente.

Si VPM atteinte (DES ou HES), voir plus, vous avez donc un outil inutile dans l'état pour augmentez le régime, mais il va vous permettre de changer le facteur de charge qui, lui, fera varier le régime rotor.

Au moment du "flare",  seule l'augmentation de facteur de charge fera croître le régime (c'est à dire si vous étiez en descente et que, au moment du "flare", vous changez de trajectoire).

Mais si votre "flare" suit un vol en palier DES au facteur de charge 1 et que vous le dosez pour ne pas monter et ainsi juste casser la vitesse pour rester DES et vous poser... le régime rotor n'augmentera pas... il diminuera... c'est une loi universelle qui se traduit par "conservation de l'énergie".

Si votre "flare" suit un vol en descente commencé HES, pour augmenter le régime rotor au delà de celui initialement perdu par le simple fait d'avoir engager la descente, il faudra engager un "flare" qui vous fasse remonter positivement en facteur de charge.
Or comme vous ne souhaitez pas "remonter" au moment du "flare"... mais juste stopper la vitesse et la descente... Au mieux vous aurez retrouvé le régime initial.

Et encore !, c'est valable qu'avec des bécanes sans rotor anticouple et autres "bouffeurs" de puissance.

Bien sûr ! pas touche au collectif hein dans ce qui est expliqué là (le cas de nos giros sans collectif).

Résumé :

Le seul moyen d'augmenter le régime c'est d'augmentez le facteur de charge.

"Flare" ou "bidule tartempion", 0 hrs de vol ou 150 000 sur tout type d'hélico, cette loi physique se traduit par "conservation de l'énergie,rien ne se perd, rien ne se gagne, ...".

Aussi semaine prochaine, photo d'un résultat "loupé" d'un gars au même nombre d'heure d'hélico que vous, dans les mêmes écoles, agricole en plus, il me démontra ce qui est expliqué ci avant. 
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Dernière édition par gma le Dim 15 Juil - 08:23 (2012); édité 4 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Juil - 18:12 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 14 Juil - 18:38 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

je suis sans voix. je laisse les lecteurs de ce forum savourer cette prose qui suffit à elle seule à situer le personnage. 
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 14 Juil - 18:49 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Oui hein !

Et comme vous n'êtes pas d'accord (nécessairement), je suis certain que vous allez écrire que : "à facteur de charge constant, le "flare" fait varier le régime rotor positivement".

Cette phrase exprimerait dans un langage universellement reconnu par les "théoriciens aéronautes", le contraire de ce que vient d'exposer gma.

Ce n'est pas long comme phrase !, vous signez juste au dessous avec le pseudo.
 
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 01:59 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Monsieur GMa, je suis heureux que à la fin vous admettiez avoir tort ! tu utilises encore pas mal d'artifices, passe par des chemins tortueux avec ou sans RAC, en partant du stationnaire HES etc...., mais tu finis par écrire ( après un dernier passage par le facteur de charge...)  :

Le "flare" augmente t'il le facteur de charge ? oui !
Le facteur de charge influe t'il sur le régime rotor ? oui !

Donc le "flare" intervient sur le régime via le facteur de charge.


 Le régime rotor augmente bien  lors du flare.  C'était pas la peine d'aller jusqu’à Tokyo Mort de Rire
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 08:21 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Donc quand vous lisez :


"Le flare intervient sur le régime via le facteur de charge",


vous comprenez :


"Le régime rotor augmente bien lors du flare"


?


Je ne sais pas mais c'est pas ça du tout qui est dit.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Xavier AVERSO


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 747
Localisation: Toulouse
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 08:29 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

.....ouf...!!

Xavier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 09:16 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Oh, Gma a encore quelques tours dans son sac !
 Il t'a pas encore fait le coup de "l'environnement décroché" quand les pales ne le seraient pas,  ni de la force centrifuge qui contraindrait  le plan de rotation d'un  balancier,  ni de la trainée de la pale reculante qui entretiendrait  la rotation, ni des foyers de profils  que les labos pourrait choisir n'importe où, ni de la vitesse induite qui serait une notion sans aucune utilité, ni de la notion d'infini amont qui serait proche du centre, ni des pales qui ne se partageraient jamais le poids à soulever, ni du poids qui persisterait en chute libre, etc, etc. Les contorsions de Gma n'ont aucune limites.


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 09:29 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Tiens !...


Au fait, puisque vous êtes là, au sujet de la vitesse infinie amont dite "résultante"... donc non combinable avec..., mais issue de la combinaison de... ça donne quoi ? Puisque vous en parlez, faudrait avancer sur ce dossier. 
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 09:31 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Tu vois Jean Claude, les sujets que tu évoques, je ne les maitrises pas tous. Je le dis sans honte, même si j'ai pu en étudier certains . Ce sont des connaissances qui ne me sont pas nécessaires dans ma vie de pilote lambda. Certains diront que je devrais me perfectionner, ils auraient raison. MAis la vie est courte et j'ai tellement de choses à faire......

Donc, tu ne me verras pas polémiquer sur ceux ci. Par contre, sur un sujet comme pour l'autorotation, je répondrai présent Okay    La vie du forum serait si simple si GMA faisait de même.

En attendant, il faudrait dire à GMA que son cerveau reptilien à bien écrit que le flare faisait augmenter le régime rotor.....alors que son néocortex, aveuglé par des lectures soumises à caution dit le contraire Mr. Green
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 09:53 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Non, le cerveau "reptilien" (?) a écrit :


-Qu'un "flare" à facteur de charge croissant fait croître le régime,
-Qu'un "flare" à facteur de charge constant maintien le régime,
-Qu'un "flare" à facteur de charge décroissant fait diminuer le régime,


Comme il a écrit aussi...


Que concernant un autogire qui décolle (donc DES) pour chercher VOM avant de monter... le tout en l'absence d'un régime rotor suffisant... il serait assez curieux de voir l'excellent pilote tenter un "flare" à facteur de charge croissant (alors qu'il n'a ni vitesse ni régime).


Et que combien même il aurait atteint sa VOM (qui sur autogire sera aussi sa VOD), il pourra au plus tenter un "flare" à facteur de charge constant.


Donc qu'en aucun cas son régime rotor augmentera.


avec 0 ou 150000 hrs de vol, spécialiste de l'autorotation ou pas.


Maintenant, si vous transportez discrètement les conditions de départ (cas d'un autogire au décollage) vers une autre configuration, celle de l'hélico au carré de pau (bien tondu, bien dégagé, turbine prête au cas où) avec un départ d'autorotation à HHHHHHHES et donc possibilité d'un "flare" à facteur de charge croissant...


C'est une autre paires de manche.


Mais bizarement, on voit pas souvent ladite "gazelle" dans les coteaux du "Barséquanais" à 1000000,00 € HT l'ha en AOC Champagne... se posant après un "flare" genre carré de pau pour finir en glissade dans les piquets.


Là, très bizarement, on voit que du Bell, capable d'un "flare" à facteur constant DES et se posant sans arracher toute une vigne en pente.
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Jean Claude DEBREYER


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 2 665
Localisation: Loir et Cher
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 10:07 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Bobcat a écrit:

En attendant, il faudrait dire à GMA que son cerveau reptilien à bien écrit que le flare faisait augmenter le régime rotor.....alors que son néocortex, aveuglé par des lectures soumises à caution dit le contraire Mr. Green

Bien sûr, le flare augmente le régime... Et Gma trouvera toujours un nouveau moyen de noyer le poisson. Par exemple un flare à facteur de charge décroissant !   Il sait ce que sait, tu crois, un flare?

Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 10:12 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

GMA, ta méconnaissance de ce milieu est navrante, Angoumé se situe dans les Landes, près de Dax, pas près de Pau...... C'est un terrain d'entrainement pour les élèves pilotes de l'ALAT et  Le "petit carré" est une zone restreinte et balisée de ce terrain dans laquelle un futur moniteur doit rentre moteur coupé  lors de son test en vol : En ligne droite et en PTU. Ensuite, si le test est positif, le testeur descend et "lache" son élève qui part avec un "coupeur". Le coupeur comme son nom l'indique étant chargé de couper la turbine en vol.
Un échec à ce test de précision en autorotation moteur coupé signifie un échec au stage moniteur.
"De mon temps"....Il n'y avait pas d'herbes hautes, mais une haie d'acacia en bout de piste. effectivement des Bell s'y sont posés sans les toucher....d'autres les ont mangé... il y a eu aussi des alouettes qui se sont fait les Acacias, maintenant ce sont des Gazelles qui rentrent dans le "petit carré"....Le monde évolue..... Lui !

Puisque tu viens "encore" nous parler de Bell, je te rappelle que nous attendons toujours avec impatience de pouvoir lire cette fameuse "méthode de décollage Bell usitée depuis 60 ans".....
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
Haflinger


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2011
Messages: 1 169

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 10:17 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

un flare en palier au ras du sol , qui n'est autre chose qu'un palier de decceleration , provoque une augmentation du facteur de charge ? et par consequent de regime ?

etonnant !


Dernière édition par Haflinger le Dim 15 Juil - 10:20 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Bobcat


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2008
Messages: 2 379
Localisation: Thailande
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 10:18 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Jean Claude DEBREYER a écrit:

Bobcat a écrit:


En attendant, il faudrait dire à GMA que son cerveau reptilien à bien écrit que le flare faisait augmenter le régime rotor.....alors que son néocortex, aveuglé par des lectures soumises à caution dit le contraire Mr. Green



Bien sûr, le flare augmente le régime... Et Gma trouvera toujours un nouveau moyen de noyer le poisson. Par exemple un flare à facteur de charge décroissant !   Il sait ce que sait, tu crois, un flare?

Je pense que le nœud du problème est effectivement là.  Il n'y a pas d'équation pour expliquer le flare......
_________________
Pil/Ins pro/privé hélico, environ 6000 heures de vol sous voilures tournantes ( je ne marque pas mes heures sur ULM). Vole sur Paramoteur, Hélico et autogire....


Revenir en haut
gma


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 2 555
Localisation: Nord de France
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 10:30 (2012)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire Répondre en citant

Excusez, l'Alat n'était ni mon envie ni ma motivation, et il n'est pas remis en cause quoi que ce soit de la formation ou du matériel pour cette formation.


Il est juste dit que les mêmes qui ont fourni de la "gazelle" à l'Alat (à qui cela convient), n'ont pas la possibilité de rendre exploitable les excellentes qualités de cette machine dans une autre application (civile), ou la contrainte d'autorotation est autre.


Et c'est pas faute d'avoir essayé (SA 315 B Lama, 1 mort).


alors que... le regretté J Belleville (devenu aveugle par le défilement piquet), ne cassa aucun "Djinn" (Phitagri) et laissa 3 Bell 47 (seulement) en 15 ans.


Le monde évolue, l'arrêt de l'exploitation des bell fait qu'on ne traite plus à l'hélico mais avec des "enjambeurs" 4x4 bien plus dangereux.


Dès demain le reste (bureau j'ai écrit).
_________________
L'inconvénient du plomb dans la cervelle est qu'il provoque, chez certains sujets, des crises de "saturnisme"...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:46 (2017)    Sujet du message: Théorie du rotor d'autogire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 363, 64, 6567, 68, 69  >
Page 64 sur 69

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com