le forum de l'autogire Index du Forum

le forum de l'autogire
le forum de l'autogire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

atterrissage sans roulage
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Avr - 17:45 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

pluch a écrit:
Je vois ce que tu veux dire pour la résistance au manche. Sauf que mon instructeur ne me l'a faite que quand c'était vraiment nécessaire,

++++ en réalité je ne suis pas assez compétente en terme de pilotage et en terme de pédagogie du vol pour savoir si ce style d'intervention permanente était nécessaire ou pas , ce que je peux te dire c'est que de ne pas savoir si tu pilotes est agaçant car tu finis par ne jamais connaitre ton niveau, mais tout ceci est du passé, aujourd'hui je pilote vraiment et c'est délicieux comme sensation .

 et encore, en me demandant si j'avais compris pourquoi il avait empêché le geste.
Sinon, les atterros, c'est sans vent qu'ils sont le plus difficiles à réussir.

++++ oui mais le reste du vol avec vent c'est formateur, les ascendances , dégueulantes etc si tu t'y frotte jamais ben tu as toujours un doute sur tes capacités, là je me suis fait bien cascailler dans tous les sens dans le vent et ca fait plaisir, et puis quand tu atterris vent de travers en suivant la piste (pour te former aprés ben tu fais plus dans le vent on es ok) .

Donc, c'est formateur. Mais tu as changé d'instructeur, donc on tourne la page.

+++ yes


Note que je comprend parfaitement ce que tu ressens : j'ai fait pareil il y a un an et j'ai quasiment le même age. Il faut juste foncer : quand mon instructeur m'a demandé si ça me dirait d'être lâché, j'ai dit que oui, mais je pensais qu'il pensait à le faire dans quelques heures. Et bien non : il m'a demandé d'annoncer un complet et il est descendu de l'autogire en me disant que maintenant j'étais tout seul.

++++ ma foi de toutes les façons c'est le but de l'opération ... acheter son giro partir se promener avec .... je n'y ai pas encore pensé ... ma foi ... tu m'y fais penser ...



 Je serais bien descendu avec lui, mais non, je suis reparti sans regarder en arrière, ni penser à rien d'autre qu'à mon vol qui allait suivre.


++++ la seule chose qui m'angoisse c'est de penser à ramener le manche avant après atterrissage ....

c'est trés con ....

ma foi bon mais tout cela ne me dis pas pourquoi de la cirva arrive a des telles pentes de descentes sans exploser son giro arrivé au sol ... j'ai longtemps cru que tous les giros pouvaient le faire et cela m'a beaucoup décu quand j'ai appris qu'en autorotation verticale on devais arrivé à 500 pieds rendre le manche piquer vers le point de truc much et arrondir tel le vulgus oiseau à ailes fixes ...

j'ai ensuite cru que le pas des pales du rotor était variable (sur les la cierva et autres picairn) et qu'il faisait comme les pilotes d'hélico qui tirent le collectif pour freiner au dernier moment (enfin je crois)

en scrutant les livres d'histoire d'aéronautique que ma douce m'a offerts (heureusement que je suis anglophone) je me suis appercu que non pis à part les sauteur pas de trace de pas variable sur les giro que j'ai vu sur les videos arriver avec de telles pentees jusqu'au sol ... ma foi mystère.

dans la video je vois des petits chagement de plan , pas aussi francs que les notres mais des changements de plans qui laissent à pense que le pilote fait un peu pareil que nous mais dans des proportions moins evidentes, je veux dire il rend le manche prend de la vitesse et ensuite cabre son rotor mais on ne le voit pas forcément car les charges sont bien plus importantes, je ne sais pas je vais continuer à lire mes bouquains dont un bouquain francia ssur le C-30 dans l'armée français, c'est fou il y a vait plein de giros à l'époque .

bonne soirée

JM










Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Avr - 17:45 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pluch


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 98
Localisation: Seine-et-Marne

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 18:29 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

Anonymous a écrit:


++++ la seule chose qui m'angoisse c'est de penser à ramener le manche avant après atterrissage ....

c'est trés con ....



Sauf si tu fais un toucher et que tu repars aussitôt...
Mais est-ce que ton instructeur t'as dit pourquoi ? Parce que quand tu sais pourquoi, tu te dis que tu as sacrément intérêt à ne pas oublier.


Revenir en haut
Invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Avr - 20:29 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

pluch a écrit:
Anonymous a écrit:

++++ la seule chose qui m'angoisse c'est de penser à ramener le manche avant après atterrissage ....

c'est trés con ....





Sauf si tu fais un toucher et que tu repars aussitôt...
Mais est-ce que ton instructeur t'as dit pourquoi ? Parce que quand tu sais pourquoi, tu te dis que tu as sacrément intérêt à ne pas oublier.


ben c'est par ce que je sais pourquoi que j'ai peur d'oublier of course


Revenir en haut
pluch


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 98
Localisation: Seine-et-Marne

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 21:56 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

Bon bah dis toi que tu dois dégager la piste au plus vite et tout pousser en avant : la machine, le manche et le trim. Justement, le manche en avant avec le reste de portance va t'aider à rouler tranquillement jusqu'au bord...
Si ça ne te viens pas spontanément, c'est à cause du stress du posé. Ca va disparaitre.


Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Avr - 22:24 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

pluch a écrit:

Bon bah dis toi que tu dois dégager la piste au plus vite et tout pousser en avant : la machine, le manche et le trim. Justement, le manche en avant avec le reste de portance va t'aider à rouler tranquillement jusqu'au bord...
Si ça ne te viens pas spontanément, c'est à cause du stress du posé. Ca va disparaitre.
Bonsoir Pluch

Aprés l'atterrissage en autogire, jamais de précipitation en effet le rotor génère encore une portance énorme et il aurait vite fait de te faire voir que c'est lui le plus fort. Donc une fois posé on reste dans l'axe du vent surtout si il est sensible et on laisse ralentir le rotor manche tout en avant, pendant le ralentissement on "détrime" puis on ne reprend le roulage que lorsque le rotor a franchement ralenti et on dégage la piste manche au vent.

Gyroscopiques salutations
Gérard


Revenir en haut
Invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Avr - 05:38 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

pluch a écrit:
Bon bah dis toi que tu dois dégager la piste au plus vite et tout pousser en avant : la machine, le manche et le trim. Justement, le manche en avant avec le reste de portance va t'aider à rouler tranquillement jusqu'au bord...
Si ça ne te viens pas spontanément, c'est à cause du stress du posé. Ca va disparaitre.


oui ca doit être cela, après le dernier atterro je suis un peu vidé quand même .... en tour de piste évidement le garde le manche arrière et je repars sans ramener le manche avant, le problème ne se pose qu'en fin de série, a gap on fait un circuit court donc on en bouffe des atterro en 45 minutes je te dis pas ... enfingggg
vivement que je remonte ce week end .
pour l'instant boulot grrrrr


Revenir en haut
pluch


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 98
Localisation: Seine-et-Marne

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 11:23 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

Tu fais bien de préciser, Gérard : il y a l’expérience toute jeune de ceux qui se sont trouvés très récemment dans la situation de l'invité JM (que d'ailleurs j'invite à s’inscrire sur le forum, ça serait plus pratique et tu vois JM, les gens sont gentils Wink ) et il y a l'expérience des formateurs que je n'essaye surtout pas de surclasser.
Donc invité JM, utilise ce que je t'ai dit non pas comme un mode opératoire, mais comme un moyen mnémotechnique (sous réserve que je n'aie pas dit de bêtises.

Gérard BEAUDOIN a écrit:

Aprés l'atterrissage en autogire, jamais de précipitation en effet le rotor génère encore une portance énorme et il aurait vite fait de te faire voir que c'est lui le plus fort.


Oui, j'ai vu ça l'autre jour : j'ai fait un toucher en solo sur un M16 914. Manche en arrière, poser de roulette de nez, remise de gaz avec le turbo... Je me suis fait littéralement arracher du sol ! J'ai un peu flippé.


Gérard BEAUDOIN a écrit:

Donc une fois posé on reste dans l'axe du vent surtout si il est sensible et on laisse ralentir le rotor manche tout en avant, pendant le ralentissement on "détrime" puis on ne reprend le roulage que lorsque le rotor a franchement ralenti et on dégage la piste manche au vent.


Voici ce que j'ai cru comprendre de mon instructeur. Peux-tu me confirmer que je n'ai pas fait de contresens ?
Le fait de remettre le manche rétablit un portance verticale (le rotor est horizontal dans ce cas, si je ne m'abuse) qui ne s'oppose plus à la poussée résiduelle du moteur au ralenti et fait légèrement glisser le gyro vers l'avant dont on peut profiter pour commencer à quitter la piste, bien sûr, sans remise de gaz ???

Est-ce que j'ai bien compris ce qu'il m'a dit ?


Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Avr - 11:40 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

..

Dernière édition par girodreamer le Ven 11 Nov - 11:38 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Avr - 12:39 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

Pluch tu as dit

"Le fait de remettre le manche rétablit un portance verticale (le rotor est horizontal dans ce cas, si je ne m'abuse) qui ne s'oppose plus à la poussée résiduelle du moteur au ralenti et fait légèrement glisser le gyro vers l'avant dont on peut profiter pour commencer à quitter la piste, bien sûr, sans remise de gaz ???"

Effectivement le rotor est à l'horizontale lorsque le manche est en avant et au centre donc une fois l'appareil arrêté le but est de faire perdre le plus vite possible sa portance au rotor, et le meilleur moyen c'est de lui enlever toute incidence par rapport au vent donc c'est bien manche en avant au centre. Pour un débutant, le roulage n'est a reprendre que lorsque le rotor a franchement ralenti donc pour moi pas avant 150t/mn. Plus tard lorsque tu auras très bien en main ton appareil tu pourras continuer a rouler doucement pendant la phase de ralentissement pour libérer plus rapidement la piste si c'est nécessaire.

Gyroscopiques salutations
Gérard


Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 06:42 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

..

Dernière édition par girodreamer le Ven 11 Nov - 11:46 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Gérard BEAUDOIN
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 09:31 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

girodreamer a écrit:

sur le magni j'ai pas remarqué cela a la remise à plat du rotor, je vais faire attention, remarquez le magni est lourd en fait... salut
jean mi
Bonjour Jean MI

Qu'est ce que tu n'as pas remarqué à la remise à plat sur le Magni?

Gérard


Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 10:24 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

;;;

Dernière édition par girodreamer le Ven 11 Nov - 11:40 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
girodreamer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 10:27 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

...

Dernière édition par girodreamer le Ven 11 Nov - 11:40 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
pluch


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 98
Localisation: Seine-et-Marne

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 10:32 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

girodreamer a écrit:
puree d'iphone je recommence...
je disais que lors de la remise a plat du rotor aprés l'atterro je n'ai pas senti le giro partir gentilment en avant, faut dire que je pose moteur reduit


C'est peut-être très théorique, ou l'histoire d'une fraction de seconde. Quoi qu'il en soit, je suivrai les conseils de Gérard sans trop me poser de questions sur ce grand bond en avant Wink

Sinon, j'imagine que tout le monde se pose moteur réduit, non ?


Revenir en haut
Alain


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 626
Localisation: Bretigny, Suisse
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 11:48 (2011)    Sujet du message: atterrissage sans roulage Répondre en citant

Le posé moteur plein réduit est justement destiné à simuler une panne. ce qui permrt au pilote d'apprendre à gérer ce cas, à avoir les bons réflexes, et à viser juste en fonction de son appareil.


Il y a des cas où ce n'est pas possible, ou plus difficile, par exemple sur certains aérodromes lorsque d'autres appareils sont dans le circuit, et qu'il faut donc conserver une vitesse d'approche haute pour un gyro. Mais c'est de toute manière une bonne chose de le faire très régulièrement, ainsi que s'entraîner - sur une piste ULM - au posé moteur arrêté, une fois le posé moteur plein réduit, et la maîtrise de l'appareil acquis. Cela vient avec le temps.


A ce jour, je n'ai eu qu'une seule vraie panne moteur, de plus sur un proto, et l'adrénaline monte vite, surtout à basse hauteur en tour de piste, C'est justement là où tous ces entrainements paient, merci à mes instructeurs :0)
_________________
Alain Lederer


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:43 (2017)    Sujet du message: atterrissage sans roulage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum de l'autogire Index du Forum -> le forum de l'autogire -> le forum de l'autogire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com